XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 534
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Rafael Baldwin
Dons : Guérison + Métamorphose

MessageSujet: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Jeu 23 Avr 2015, 16:20

« Si les gens sont si méchants, c'est peut-être seulement parce qu'ils souffrent, mais le temps est long qui sépare le moment où ils ont cessé de souffrir de celui où ils deviennent un peu meilleurs. »


Cette chambre avait l'air presque chaleureux, avec ces parements muraux en bois qui tranchaient avec le blanc oppressant de l'hôpital. Ça, pour être éclairé, c'était éclairé. La fenêtre donnait par ailleurs directement sur le jardin intérieur du local. A croire que j'étais un grand chanceux. C'était assez étroit, depuis qu'ils m'avaient déplacé, parce que j'étais « hors de danger ». Il y avait de la place pour une ou deux visites, à la fois. Mais entre nous, qui pourrait bien venir ? Heureusement, le matériel médical, posé contre le mur qui faisait face au lit, me rappelait ce que je faisais ici. C'était de toute façon difficile de l'oublier. Ils passaient leur temps à me donner des calmants pour rendre la douleur moins obsédante, mais elle finissait toujours par me rappeler sa présence. Celle-ci, j'étais pas prête de l'abandonner. Jamais.
D'après ce qu'ils m'avaient expliqué, ils n'avaient eu d'autre choix que d'avoir recours à... Eh bien, à l'amputation du membre inférieur droit. En dessous du genou. Cela faisait une paire de jours, et je n'avais pas encore voulu voir de quoi il retournait. Pour être tout à fait franc, je n'étais pas encore remis du choc. J'avais eu du mal à réaliser. Ils m'ont bien dit que c'était un processus, comme qui dirait un deuil, et que j'aurais droit à un psy, sous peu... Mais maintenant que je passais mon temps à cogiter dans cette pièce, en dehors des moments où Davos venait me rendre visite... Maintenant je commençai à comprendre que c'était la réalité, et qu'il n'y avait pas de retour en arrière possible. Jamais je n'avais eu à ce point l'impression d'être englouti par un néant ineffable. Je ne m'imaginais aucun avenir. Et surtout... Surtout, outre le fait que je ne supportais pas d'accepter cette vision ni cette idée, j'étais en colère. J'étais furieux, à la fois contre Arlathan et contre moi-même. J'aurais vomi le monde entier. Comment avait-il pu me faire subir cela, et s'en sortir ? Comment avais-je pu être stupide et téméraire, au point d'en arriver là ?
Envers et contre tout, il y avait quelques « bonnes » nouvelles. Par exemple, les blessures sur le visage faites à l'acide étaient parvenues à guérir. J'avais juste encore un ou deux pansements, ici et là, mais ce n'était plus très douloureux. La jambe, c'était une toute autre histoire. Ce n'est qu'après avoir compris que j'étais susceptible de me soigner seul, à long terme, qu'ils ont admis qu'ils avaient peut-être pris trop prestement la décision d'amputer. C'est vrai qu'ils pouvaient pas deviner que je n'étais plus tout à fait banal, mais comment ne pouvait-on pas éprouver de la rancune et de la colère, à leur égard ? Et si ce n'était qu'une erreur médicale qui avait anéanti tout espoir ? Et même si je ne m'en souviens pas, je sais que j'avais eu besoin de sang, au tout début, et qu'ils avaient refusé celui de Davos, alors que nous étions du même groupe sanguin. C'était la loi qui voulait qu'un « homosexuel » n'ait pas le droit de transmettre cela. On leur laissait le droit de respirer en Amérique, c'était déjà assez bien, n'est-ce pas ? Autant dire que je n'avais jamais vu Davos aussi tendu et sinistre, même si je voyais bien qu'il faisait des efforts pour me soutenir. Les malheurs avaient le mérite de rapprocher les gens. Jusqu'à présent, on avait gardé tout ça pour nous, car on n'était pas foncièrement prêts à affronter d'autres regards, mais il allait bien falloir que ça change.
Pour commencer, Bobby Talbot m'avait contacté et m'avait appris des choses assez alarmantes. Je lui avais donné un vague rendez-vous à l'hôpital, et jamais je n'avais autant appréhendé une rencontre, et ce pour diverses raisons. Je ne lui avais pas expliqué ce que je fichais ici, et il avait l'air véritablement inquiet au sujet de Kobal. Et si, par ma faute, les Ombres s'en étaient pris à lui ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t609-roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t39-roxas-fou?highlight=roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#139http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1404-roxas#27123




Messages : 376
Date d'inscription : 11/06/2014
Identité : Agent Robert Talbot FBI
Dons : Manipulation de la mémoire

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Ven 01 Mai 2015, 21:37



    Robert se gara dans le parking souterrain du HUSC avec l’impression d’y avoir passé plus de temps que chez lui dernièrement. Pas que son appartement l’attire particulièrement, mais il y avait Minette. Il avait de la peine pour la petite chatte. Il commençait à se dire que le mieux serait de la laisser chez ses parents, à la campagne, là-bas elle serait bien. S’il suivait le programme, habituel Talbot était en train de passer du « déni » à la « colère ». Il désirait revoir Drake aussi sûrement qu’il voulait marchander sa propre survie.

    Le docteur Kent avait enfin réussi à le kidnapper la semaine passée pour une tournée complète d’examens. Un moment dés plus désagréable pour l’un comme pour l’autre. Chacun accaparé par des soucis pesants sur leurs épaules. Il en était ressorti grogui avec un puissant sentiment de rage au fond du ventre. Ces salopards en blouse blanche ne pouvaient rien faire. Ils ne pouvaient pas changer son cerveau. Ils ne pouvaient pas détruire le gène X. La science était dans une impasse et donc lui aussi. En gros c’était soit Mr Novak soit les quatre fers en l’air.

    Une infirmière l’avait conduit dans la bonne aile du bâtiment. Baldwin n’avait pas donné de détails sur les raisons de sa présence dans cet endroit. Il y avait quelque chose de pourri dans cette ville depuis quelques mois. Tout le monde était mal en point. Bobby voyait les effets d’un étrange mauvais sort : Gabrielle, Kate, les X-Men, Drake, Rafael… Qui serait le prochain sur la liste ? Peut-être lui se disait-il.

    L’ours fixa la porte close de la chambre. Il était nerveux. Personne ne lui avait expliqué le lien entre son amant et cet homme allongé dans un lit d’hôpital. Il inspira une bonne fois pour toutes et frappa. Sa silhouette se dessina sur le seuil. Il était toujours grand, toujours bourru, et plus sombre, presque ténébreux. Il fit cependant un effort pour ne pas effrayer l’homme qu’il venait voir.

    - "Salut... "

    Pansements et touti cointi, le type avait sûrement passé un sal quart heure. Un très sal quart d’heure même. Talbot se rendit compte qu’il n’avait rien apporté. Il s’avança vers le lit, de son pas un peu lourd, avec un air un peu gêné. Ces quelques semaines avaient suffi pour le rendre plus sauvage, moins sociable.

    - " C’est grave ? "

    Il tira une chaise, la rapprocha du lit et s’y cala sans un mot. D’un geste automatique, il retira sa casquette et la replia dans le creux de sa main. Au moins comme ça son poing ne pouvait plus se contracter. Son regard se concentra sur le gars étendu. Cela faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vus tous les deux. Mais visiblement la vie les avait bien fait chier. Malheureusement, l’empathie était aussi l’un des trucs qu’Elephant était en train de perdre. Si rien ne changeait, il finirait comme son jeune frère, ou pire, il clamserait avant.


_________________

“Idjits!”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t728-robert-talbothttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t736-elephant-dit-bobbyhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t731-elephant-dit-bobby




Messages : 534
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Rafael Baldwin
Dons : Guérison + Métamorphose

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Lun 11 Mai 2015, 17:42


Je ne m'étais pas attendu à être aussi anxieux à l'idée de voir Bobby. Mais après tout, en dehors de Davos ou des gens d'ici, il allait être le premier au courant de ce qu'il se passait. A mes yeux, ça n'avait strictement rien de glorieux. Au moins aurions-nous un sentiment similaire vis-à-vis des médecins, qui se révélaient plus impuissants et archaïques qu'autre chose, au jour d'aujourd'hui. Malgré la douleur qui me rappelait à son bon souvenir, lorsque la morphine ne me faisait pas un peu planer, je restais surtout concentré sur Drake, aujourd'hui. J'avais tort, mais je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que ce n'était pas un hasard, s'il disparaissait peu après m'avoir retrouvé, ou en même temps que j'étais moi-même attaqué. Je doutai qu'il ait pu avoir un lien quelconque avec les Ombres, mais peut-être avaient-ils fait cela pour m'atteindre... D'ailleurs, quel était le lien entre Drake et Bobby ? Drake était-il seulement en vie ? Ces questions m'obsédaient et n'amélioraient pas mon état. Elephant, même s'il n'était pas au courant de tout, avait quoiqu'il en soit raison d'avoir un mauvais pressentiment. Il y avait bel et bien quelque chose de pourri dans le royaume, actuellement, et cela s'appelait la montée au pouvoir des Ombres, qui restaient justement invisibles, comme leur nom l'indiquait. De vraies saloperies... Les gens n'avaient pas cessé de me demander qui avait bien pu me mettre dans cet état, j'avais prétendu ne pas m'en rappeler, à moins que l'agresseur était masqué. Je savais qu'il n'était pas dans mon intérêt de lancer la justice aux trousses des Rayleigh. Et puis, que pourrait faire la police, à part servir de quatre heures pour les fauves du Domaine Dantès ?
Quelqu'un finit par frapper à la porte et Bobby ne tarda pas à apparaître. Je ne fus guère impressionné par sa carrure, puisque j'avais appris qu'il était en vérité quelqu'un de serviable et sympathique. J'étais certes loin d'imaginer qu'il m'avait espionné pour le compte de Declan. Le nom Talbot m'aurait mis sur la voie... Quant à l'air bien sombre de Bobby, il était compréhensible, en ce moment. D'ailleurs, j'étais habitué à voir cet air-là, au vu des expressions de Davos, ces temps-ci. Ces hommes avaient beau être plus tendres que la moyenne, lorsqu'ils saturaient, ça faisait justement plus mal que lorsque la majorité des gens s'emportaient. Je le saluai de façon aussi sobre, lui indiquant la chaise, au cas où il voudrait s'asseoir. L'homme s'exécuta, tout en se découvrant le chef. Son attitude avait un je ne sais quoi de dérangeant, comme s'il était à moitié absent, à vrai dire. Cela se confirma lorsqu'il me demanda si ce que j'avais était « grave »... Je restai perplexe une minute, me demandant s'il était sérieux. Certes, les blessures les plus « superficielles » avaient en grande partie disparu, mais tout de même...


Amputation, me contentai-je de dire, incapable de prononcer un mot de plus à ce sujet.

Le moignon bandé était dissimulé avec soin sous le drap, et j'avais bien conscience qu'on n'y faisait pas forcément attention, surtout si on restait focalisé sur le regard de son interlocuteur, mais cette fois, s'il baissait les yeux, il se rendrait forcément compte que quelque chose de conséquent manquait à l'appel. Mon ton n'était pas particulièrement aimable, et pourtant, je ne lui en voulais pas le moins du monde. J'imaginais bien qu'il allait me poser des questions, mais j'avais besoin d'entendre parler de Drake, avant toute chose.


Je n'avais pas vu Drake depuis longtemps, mais il comptait toujours autant, et j'angoisse un peu pour lui, admis-je, sans me douter que Bobby risquait de comprendre que nous avions été amants, ou je ne savais quoi.

Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Il reste introuvable ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t609-roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t39-roxas-fou?highlight=roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#139http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1404-roxas#27123




Messages : 376
Date d'inscription : 11/06/2014
Identité : Agent Robert Talbot FBI
Dons : Manipulation de la mémoire

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Dim 17 Mai 2015, 18:40


    - " « Balls » "

    Les yeux de Talbot descendirent sur le corps de Baldwin, qui en un autre temps, un autre lieu, aurait pu lui plaire. Ils arrivèrent sur le vide laissé par la jambe coupée. Un sourcil s’arqua, puis deux et Bobby sentit un mal aise le gagner. C’était une situation face à laquelle il ne sut comment réagir. Son visage trahissait un mélange d’angoisse et de compassion maladroite. L’image de ce membre absent le renvoyait à des sombres pensées. La faiblesse, la vieillesse, le handicap, la mort, toutes ces choses qui tournaient déjà en bouclent dans son crâne depuis des jours.

    - " Un accident ? "

    Une question presque faussée à la base, car Robert était déjà presque sûr que la réponse serait non. Ça ne pouvait pas être ça, pas dans la situation actuelle. Declan lui avait dit ce qui s’était passé dans le quartier général des Initiés. Rafael était l’amant du bras droit des initiés, un homme recherché. Ça n’était pas un hasard. Quelqu’un s’en était pris à lui.

    Rafael décidé d’enchaîner sur la raison de la rencontre et Elephant fut pris de court, une fois encore. En une année de vie commune, Murdoch n’avait jamais évoqué l’existence de Rafael. Cela alors qu’ils parlent sans trop de peine des personnes de leur vie. Moins de leur ex peut-être… Aussi Robert se sentit partagé entre la perplexité et une once de jalousie possessive. Ce n’était pourtant pas trop son genre en temps normal. Mais il faut croire que la peur le rendait plus sensible et plus réactif. Il répondit sommèrent aux questions du mutant.

    - " Oui… Je ne sais pas. Il a disparu le soir des attentats. "

    Mais le doute l’empêchait de se lancer complètement dans ce sujet. Avant Robert voulait savoir de quoi il en retournait. Il en avait besoin pour calmer son esprit déjà torturé. Pour ne pas se replonger dans une énième analyse de ses souvenirs de Kobal et y chercher la trace de cet autre homme. Il avait cru comprendre que Rafael s’était révélé gay avec Davos. Mais peut-être qu’on lui avait menti. Les gens mentaient, souvent. Les yeux méfiants il demanda abruptement :

    - " D’où tu le connais ? "

    Ce n’était pas la période pour le mettre en rogne et il n’aurait aucun problème pour en découvre avec un infirme !


_________________

“Idjits!”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t728-robert-talbothttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t736-elephant-dit-bobbyhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t731-elephant-dit-bobby




Messages : 534
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Rafael Baldwin
Dons : Guérison + Métamorphose

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Jeu 28 Mai 2015, 15:59


J'eus du mal à ne pas détourner les yeux ou à ne pas avoir l'air mal à l'aise, lorsque Bobby poussa un juron, avant de naturellement étudier ce qu'il en était. La surprise, la peur et le malaise entremêlé de pitié qui se lisaient sur son visage étaient tout ce que je détestais susciter, chez les autres. C'était pour cela que j'avais eu tant de mal à accepter l'idée d'être en couple avec Davos, et de le montrer en public, d'une certaine façon. Or, désormais, je ne pouvais plus vraiment passer inaperçu, et ce pour diverses raisons. C'était assez insoutenable, pour quelqu'un d'aussi réservé que moi. Je fronçai les sourcils, tâchant de prendre sur moi, de me répéter qu'il n'était pas là pour me juger, mais c'était bien plus difficile que je n'aurais pu le penser...
Sa question me surprit un peu, même si il était naturel de penser à un accident, en premier lieu. Tout le monde n'était pas au courant des menaces qui planaient sur New York... Je restai hésitant un long instant. Davos et moi avions dit à l'hôpital qu'il s'agissait d'une agression malgré tout banale. Pouvais-je donc parler de la vérité à Bobby, qui, après tout, était un ami de Kobal ?


Est-ce que je peux vous faire confiance ? lui demandai-je donc, avec sérieux.

Je le regardai dans les yeux, pour lui faire comprendre que j'étais prêt à lui donner des informations capitales, si du moins, il était transparent. J'en avais ma claque des gens qui jouaient un double-jeu, ou avaient des choses à cacher. J'étais certes loin d'imaginer qu'il m'avait espionné pour Talbot.
Nous ne tardâmes pas à reporter notre attention sur la disparition de Drake ; c'était après tout la raison principale de la visite de Bobby. Visiblement, mon neveu manquait toujours à l'appel, or, personne ne savait ce qui lui était arrivé. Je me doutai que la date de sa disparition n'avait rien d'une coïncidence... Mais je ne voyais vraiment aucun lien entre Drake et les groupes belligérants du moment, si ce n'était moi-même. J'eus l'air passablement coupable. Mais que pouvais-je répondre à cela ? J'allais peut-être devoir réellement expliquer à Bobby ce qui m'était arrivé, et une partie de ce qu'il se passait, actuellement. Cette discussion ne s'annonçait pas facile...
Mais la température ambiante parut se glacer. Il me demanda comment je connaissais Kobal, et je sentis, à son intonation et à son air, que ce n'était pas une question innocente. J'étais assez jaloux moi-même pour reconnaître ce sentiment chez les autres... Je réalisai que Bobby avait rapidement pu se faire des idées.


Je sais que ça paraît difficile à croire, mais c'est mon neveu. Ni plus ni moins, répondis-je, plus sèchement que je ne l'aurais souhaité.

Je savais pertinemment que je ne semblai pas avoir l'âge d'être l'oncle de Drake, mais Elephant devait me croire sur parole. De nos jours, pouvait-on encore s'étonner de quoique ce soit ?


Je vous ferais remarquer que j'ignore qui il est pour vous, repris-je. Vous tenez le coup ? ajoutai-je, pour me montrer plus aimable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t609-roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t39-roxas-fou?highlight=roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#139http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1404-roxas#27123




Messages : 376
Date d'inscription : 11/06/2014
Identité : Agent Robert Talbot FBI
Dons : Manipulation de la mémoire

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Dim 31 Mai 2015, 12:24


    Les sourcils broussailleux s’inclinèrent donnant au policier une expression encore plus bourrue. Il voyait bien que Baldwin ne lui faisait pas entièrement confiance. A raison. A une époque Bobby aurait sans doute essayé de lui tirer les vers du nez. Mais, il n’avait pas menti à Dantés. Il se désintéressait complètement de ce qui se passait en ville. Il avait ses propres problèmes à gérer.

    - " Bah à vous de voir… si vous voulez pas le dire, dites-le pas. "

    De toute façon, Robert Talbot ne forçait jamais à la confession en dehors du travail. Et là, ce n’était pas en tant qu’agent qu’il était présent, mais en tant que « personne concernée ». C’était la description là plus proche de ce à quoi ressemblait cette nouvelle relation. D’ailleurs, il n’était pas du tout sûr que celle-ci dure longtemps encore. Ces deux hommes étaient chargés de tellement de secrets, que cela allait finir par les écraser. Rafael finirait par apprendre la vérité. À ce moment-là, il ne voudrait probablement plus le voir.

    - " Un oncle… c’est ça… alors quoi ? T’es un de ces connards « d’Externel » ? Toi ? Je l’avais pas venue venir celle-là. Drake avec un oncle immortel. Jamais il ne m’a causé de toi. "

    Le mépris n’était pas vraiment caché chez Talbot. Il avait une sainte horreur de cette catégorie de mutant. Il ne pouvait pas les encaisser tous ces prétentieux fouteurs de merde. Les drames récents n’avaient pas amélioré son opinion sur ces gens-là. C’était à cause d’eux que tout partait en couille dans cette ville. Il éloigna le sujet d’un grognement et se concentra sur son félin. Ce n’était pas vraiment plus agréable. Mais au moins, cela allait le faire avancer.

    - " … Drake est mon compagnon. Ça fait plus d’un an qu’on est ensemble. Alors, non pas vraiment… je ne tiens pas le coup… Non. Je veux le retrouver. "

    Le corps du vieil ours s’affaissa un peu sur lui-même. Il avait l’air de porter le poids du monde sur son dos. Son poing se referma contre la paume de son autre main. La nuque penché il repensait à la dernière fois qu’il avait vu Drake Murdoch, le matin du jour des attentats. Ça avait été une matinée sans rien de particulier. Bobby avait eu un peu de mal à émerger. Il se souvenait qu’il avait essayé de le retenir un peu plus longtemps sous la couette. Une bouffée de chagrin commença à remonter dans sa gorge. Il s’arrêta là et se lança dans présentation de sa meilleure hypothèse.

    - " Tu peux rien me dire ? Tu lui connaissais des ennemis ? Je crois qu’il a peut-être eu des ennuis avec des mutants belligérants. La leader des X-Men… Hélianthème ? Je suis en contact avec elle. Elle m’a parlé d’un groupe dangereux… « Les Ombres ». Peut-être qu’ils s’en sont pris à lui ? C’est un métamorphe talentueux… "

    En y repensant d’ailleurs, Hélianthème lui avait parue étrange à la fin de leur conversation. Il n’avait pas bien comprit pourquoi le fait que Drake puisse se transformer en panthère l’avait perturbée. Il ne s’était pas risqué à la harceler. D’expérience, il savait qu’il ne fallait mieux pas provoquer cette immortelle.

    - " Je pense que je vais fouiller par là. "


_________________

“Idjits!”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t728-robert-talbothttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t736-elephant-dit-bobbyhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t731-elephant-dit-bobby




Messages : 534
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Rafael Baldwin
Dons : Guérison + Métamorphose

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Ven 05 Juin 2015, 21:37

Je me crispai un peu tandis que Bobby me regardait de travers. Déjà, en temps normal, je ne faisais nettement pas le poids face à un ours en colère. Mais maintenant que j'étais dans cet état, c'était d'autant pire...

« Bah à vous de voir… si vous voulez pas le dire, dites-le pas. » eut-il pour toute réponse.

J'eus l'air un peu coupable, bien conscient qu'un telle méfiance avait pu le vexer, alors que nous étions censés être partenaires puisque nous nous préoccupions de la disparation d'un proche commun. Il allait donc bien falloir parler. Mais la suite parvint à remplacer ce trouble par de l'agacement.

« Un oncle… c’est ça… alors quoi ? T’es un de ces connards « d’Externel » ? Toi ? Je l’avais pas venue venir celle-là. Drake avec un oncle immortel. Jamais il ne m’a causé de toi. »

Et bien, moi non plus, je ne l'avais pas vu venir celle-là. J'observai Bobby, avec un mélange d'incrédulité et de rancune. Je ne l'avais pas reçu ici pour me faire insulter. Ni rabaissé. Je n'avais pas vraiment besoin de cela en ce moment.


Oui, je suis un putain d'Externel qui se retrouve avec une jambe en moins, qui peine à cicatriser. Il faut parfois réfléchir avant de parler, répliquai-je.

Je tentai de me calmer, me répétant qu'il avait ses raisons d'en vouloir à ces gens-là et qu'il ne pouvait pas deviner tout ce qui m'était arrivé.


Je n'ai jamais eu le moindre pouvoir... Je suis juste... Manipulé par des mutants depuis trop longtemps, ajoutai-je.

Ce n'était pas vraiment ma faute, si j'avais été rajeuni, il y avait longtemps. Je n'avais rien demandé, moi. Pas plus que ce n'était ma faute si Arlathan avait décidé de faire de moi un sujet d'expérience. J'avais certes plus tendance à faire comme si la possibilité de se transformer n'existait pas, qu'autre chose. J'avais conscience que certaines plaies avaient trop rapidement cicatrisé, mais est-ce que cela me rendait comme Davos et les autres Externels ? Je n'en avais aucune idée. En tout cas, je pouvais comprendre ce que Bobby ressentait ; et j'étais même encore mieux placé que lui pour me plaindre.

« … Drake est mon compagnon. Ça fait plus d’un an qu’on est ensemble. Alors, non pas vraiment… je ne tiens pas le coup… Non. Je veux le retrouver. » ajouta-t-il.

Je l'observai différemment, probablement avec un peu de surprise. Je savais que Drake n'était pas forcément hétéro, mais de là à apprendre qu'il sortait avec une connaissance... Au moins compris-je pourquoi Bobby était dans un tel état. Il ne ressemblait pas au type qui m'avait rassuré, il y avait un moment, près de la pharmacie. Il était comme l'ombre de lui-même, un être bourru, farouche et inconsolable, parce qu'il avait perdu celui qui était tout pour lui. Je pouvais bien comprendre ce qu'il ressentait, vu que j'avais failli perdre Davos, à plusieurs reprises.


Je vois... Je suis désolé, dis-je.

Mes mots étaient peu adroits, mais j'étais vraiment affecté par ce qu'il se passait et ce qu'il me disait. Cela était flagrant. Pendant une seconde, je me demandai si mon visiteur n'allait pas pleurer, et n'avait pas besoin d'un geste de soutien, mais je me figurai aussitôt qu'il était trop solide et farouche pour cela, et que je n'étais d'ailleurs moi-même pas vraiment tactile, avec beaucoup de personnes.

« Tu peux rien me dire ? Tu lui connaissais des ennemis ? Je crois qu’il a peut-être eu des ennuis avec des mutants belligérants. La leader des X-Men… Hélianthème ? Je suis en contact avec elle. Elle m’a parlé d’un groupe dangereux… « Les Ombres ». Peut-être qu’ils s’en sont pris à lui ? C’est un métamorphe talentueux… Je pense que je vais fouiller par là.  » reprit-il.

Je hochai la tête lorsqu'il évoquait Sveda, un peu rassuré de voir qu'elle connaissait cet homme. Peut-être était-il clean, en ce cas. Je fus un peu troublé de voir qu'il était au courant de l'existence des Ombres, mais cela ferait au moins, moins de choses à expliquer. Les questions que je me posai étaient nombreuses, mais je devais avant tout fournir des réponses à l'ours mal léché qui se trouvait dans la pièce.


Je lui connaissais pas d'ennemis, non. Enfin, connais, rectifiai-je, songeant que Bobby avait tort de commencer à utiliser le passé. A vrai dire, je pense que vous êtes mieux renseigné sur Drake que moi. Je l'ai perdu de vue pendant des années.

Je marquai une pause, l'air de nouveau coupable. Loin de me douter que Drake était un membre des Ombres, je risquai encore d'attiser la colère de Bobby, mais mettre les pieds dans le plat était ma spécialité :

En fait... C'est moi qui ai des ennuis avec les Ombres... Si vous enquêtez sur eux, soyez prudent... C'est eux qui m'ont... je baissai le regard vers ma « jambe », sans oser terminer ma phrase. J'ai vaguement parlé d'eux à Drake, il y a quelques temps. J'espère vraiment qu'ils ne se sont pas vengés sur lui... conclus-je, blême.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t609-roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t39-roxas-fou?highlight=roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#139http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1404-roxas#27123




Messages : 376
Date d'inscription : 11/06/2014
Identité : Agent Robert Talbot FBI
Dons : Manipulation de la mémoire

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Lun 15 Juin 2015, 15:19


    Robert se rembrunit aussi vite qu’il s’était énervé, sans faire l'effort de s'excuser pour ces insultes. En tant qu’espion attitré du couple Baldwin/Tosca, il savait que le premier n’avait pas eu une vie toute rose. Les agissements des ombres étaient cependant trop obscurs pour qu’il sache ce que voulait dire exactement « manipulé ». Dans le fond, ce genre raisonnement hâtif ne ressemblait pas à ce vieux flic. Mais voilà l’agent Talbot n’était pas vraiment dans son état normal.

    - " Pour votre jambe je peux vous donné le nom d’un bon médecin. En plus, elle bosse ici. Je suis sûre qu’elle vous fera des miracles. "

    La tension dans la pièce baissa à l’instant où notre ours fit sa révélation amoureuse. Certains sujets avaient un effet de douche froide, celui de la disparition d’un proche était sur la liste. Bobby accepta les excuses de Rafael d’un haussement d’épaules. A priori, le nerveux n’était pour rien dans les ennuis de Drake. Elephant devait ajouter ce lien de parenté dans ses futurs raisonnements. Connaissant une partie des secrets de Roxas il craignait de découvrir des choses désagréables.

    Malgré tout, la conversation parvenait à rester pacifique. Ces deux hommes attendaient d’avoir des réponses sur leur proche. Quelle ne fut pas la déception de Robert lorsque Rafael lui avoua qu’il ne savait rien. Il fit vaguement un effort pour le dissimuler. Cependant, le découragement commençait à le gagner. Lizbeth, Declan, Thalés, Rafael, personne dans cette foutue ville, n’était capable de lui dire quelque chose de concret sur son homme. Bobby avait de plus en plus de mal à supporter tout ce mystère. Il se rendait compte que ses sentiments pour Murdoch lui avaient fait oublier les précautions les plus élémentaires.

    Quand Roxas se lança à parler des Ombres son comparse se redressa un peu sur sa chaise. Il n’était pas le plus à l’aise non plus, concernant les secrets. Il lorgnait son vis-à-vis en se demandant quelle serait sa réaction, s’ils se mettaient à discuter à cœur ouvert… Il voulait bien entendu protéger son frère. Mais si cela pouvait l’aider à retrouver Kobal plus vite ? L’hésitation le tendit sur toute la colonne vertébrale. Ses yeux s’assombrirent. L’idée que son compagnon se trouve entre les mains de ces fous lui faisait voir rouge.

    - " Tu connais une de ces ombres ? Tu peux me donner un nom ? N’importe lequel. Il me faut juste un moyen d’approcher ces gens. Sinon j’avancerais jamais. "

    Ce n’était pas la peur qui étouffait ce cinquantenaire malheureux. Il avait mis sa vie en berne pour pouvoir retrouver son amant. Il ne reculerait devant rien pour obtenir des réponses. Ça, son entourage commençait à le comprendre. Pour Drake il irait jusqu’à braver l’enfer.

    - " Je veux savoir ce qui s’est passé. "

    Soudain l’ours devenait un peu plus inquiétant, sombre de par sa résolution personnelle. Il était plus que certain que le premier qui tenterait de l’arrêter dans ce projet allait rapidement se faire renvoyer dans les cordes. On devinait ainsi combien les Talbot se ressemblaient sur le fond. Baldwin n’avait pas intérêt à se comporter comme Dantés, s’il voulait éviter d’autres ennuis encore. D’ailleurs, Robert n’était pas totalement égocentré, il réussissait à se concentrer sur ce qui venait de lui être dit.

    - " En même temps je pourrais en apprendre plus sur ceux qui t’on fait cette saloperie. J'espère que c'est pas à cause de toi qu'il a eu des ennuis, ouais. "



_________________

“Idjits!”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t728-robert-talbothttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t736-elephant-dit-bobbyhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t731-elephant-dit-bobby




Messages : 534
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Rafael Baldwin
Dons : Guérison + Métamorphose

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Jeu 18 Juin 2015, 17:50

Je m'en voulais de parfois démarrer au quart de tour. Talbot semblait tant à cran que je m'imaginais parfois qu'il serait capable d’assommer un unijambiste, dans son lit d'hôpital. Mais on avait beau chasser le naturel, il revenait toujours au galop, après tout. Or, mon naturel était dénué de logique, mais empli de contradictions.

« Pour votre jambe je peux vous donné le nom d’un bon médecin. En plus, elle bosse ici. Je suis sûre qu’elle vous fera des miracles. » dit-il.

J'esquissai un sourire certes mélancolique. Il était louable de se part d'essayer de se racheter. Le miracle dont j'avais besoin était l'apparition d'un nouveau membre, mais je doutai qu'un médecin – même mutant – soit capable de cela.


De qui s'agit-il ? demandai-je simplement, non sans songer à Sveda.

J'observai attentivement Robert. Même si nous n'arrivions pas à nous entendre, aujourd'hui, je restai compatissant. Après tout, je ne comprenais que trop bien ce qu'il endurait, d'autant que Drake était mon neveu. Et puis, je tâchai de ne pas oublier que Bobby m'avait donné de bons conseils, il y avait maintenant bien des mois. Elephant tentait de dissimuler ses émotions, mais elles étaient trop fortes pour ne pas se refléter dans ses yeux, ses expressions, ou ne serait-ce que dans la tension de son corps.

« Tu connais une de ces ombres ? Tu peux me donner un nom ? N’importe lequel. Il me faut juste un moyen d’approcher ces gens. Sinon j’avancerais jamais. » dit-il avec empressement.

Je arquai un sourcil, songeant qu'il n'avait pas froid aux yeux. Après tout, n'étions-nous pas prêt à tout, y compris l'auto-destruction, pour conserver celui qu'on aimait ? Je restai silencieux un instant, puisque je connaissais bien des noms, et même plusieurs adresses. Le problème était que si je les disais, ou même avouais que je les avais, Bobby n'aurait de paix tant qu'il n'aurait pas poursuivi son enquête. Peut-être était-il plus sage de mentir, pour le préserver. Il n'avait aucune chance face aux Ombres... Je pensai un instant à Andréas de Vale, qui était peut-être le moins pire d'entre eux, mais ce ne serait pas sage, non plus.


Vous savez, ils sont prudents, ils utilisent des noms de code, comme les X-Men... Je ne peux rien faire pour vous, à ce sujet, répondis-je.

Plus égoïstement, il n'était pas dans mon intérêt de jouer à la balance, dans l'état actuel des choses. Je n'avais vraiment pas envie qu'on vienne me priver d'une seconde jambe. Bobby était un peu insistant.


Moi aussi, je veux savoir ce qu'il s'est passé, et j'enquêterai, dès que j'en aurai l'occasion, répliquai-je, même si j'avais peut-être l'air moins déterminé.

Je commençai à être mal à l'aise, tant il ressemblait de plus en plus à un ours, sur le point d'attaquer. Je me disais que s'il s'apercevait que je lui mentais, j'étais bon à faire son quatre heures.

« En même temps je pourrais en apprendre plus sur ceux qui t’on fait cette saloperie. J'espère que c'est pas à cause de toi qu'il a eu des ennuis, ouais. » conclut-il.

J'avais bien conscience qu'il tentait encore de me convaincre de l'aider, et qu'il me mettait en garde, en même temps. J'étais loin d'apprécier la tension qui apparaissait dans la chambre. Que pouvais-je répondre à cela ? Que je savais déjà qui m'avait fait ça, mais que je ne voulais plus faire de grabuge ? La culpabilité s'emparait aussi de moi, puisque j'imaginais que j'étais le seul pont, entre les Ombres et Drake. Cet amas de sentiments sombres et l'ambiance opaque me mirent de plus en plus mal à l'aise, sans compter que la douleur devenait plus écrasante. Non, décidément, je n'avais finalement plus la patience de tenter de m'attirer les bonnes grâces de cet homme.


Je sais déjà qui m'a fait ça, et où le trouver, mais je ne vous donnerai aucune information, est-ce clair ? dis-je, plus que sèchement. Je connais par cœur les hommes comme vous. Vous êtes complètement aveuglé, au point de vouloir provoquer votre perte, et la mienne par dessus le marché. Je ne vous laisserai pas faire, conclus-je, me conduisant non pas comme Dantès, mais de façon bien pire.

Malgré mes grands airs, il ne fallait pas douter que je lâcherai le morceau, c'est-à-dire le nom et l'adresse des Rayleigh, si Bobby me forçait à le faire. D'un côté, envoyer cet ours en colère, contre mes bourreaux, pouvait être une idée intéressante. Mais pour l'instant, j'essayais d'être protecteur comme Sveda et Davos me l'avaient enseigné, à moins qu'il ne s'agît simplement de lâcheté. Je lançai un regard inquiet à Elephant, me demandant jusqu'où il serait prêt à aller pour me faire parler, tant je semblais déjà hésitant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t609-roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t39-roxas-fou?highlight=roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#139http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1404-roxas#27123




Messages : 376
Date d'inscription : 11/06/2014
Identité : Agent Robert Talbot FBI
Dons : Manipulation de la mémoire

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Mer 15 Juil 2015, 15:57



    Le regard coupable du flic s’apaisa quelque quand son interlocuteur accepta son conseil. La colère semblait passée. Une bonne chose en soi, car une grosse dispute, en cette période aurait eu de lourdes répercutions.

    - " Catherine Kent, la mutante qu’on voit de temps en temps à la tv. Une tête dans son genre ! "

    Robert renonçait à cacher son désarroi devant Rafael. A quoi bon maintenant qu’il connaissant leur lien de parenté ? Ils étaient tous les deux aptes à comprendre la gravité de la situation. D'ailleurs, l’ours était aussi soulagé de s’adresser enfin à quelqu’un qui se sentait concerner et qui n’était pas seulement compatissant à son malheur.

    Il va de soi que les réponses de Rafael ne convenaient pas. Vagues, elles ne faisaient rien avancer. Talbot l’étudiait. Il percevait son inconfort et sa façon de fuir un peu ses regards. Des signes clairs de culpabilité. Ils étaient d’autant plus faciles à voir lorsqu’on possédait comme Bobby des informations sur l’énergumène. Roxas était mouillé de tous les côtés. Il avait pactisé avec tous les diables. Il était peu probable qu’il n’a rien à dire sur le sujet.

    - " Te fiche pas de moi, Baldwin. Tu sais des choses. Je sais que tu sais."

    Chacun campé sur sa position affrontait l’autre du regard. Seulement, ils n’étaient clairement pas égaux. Elephant savait qu’il pouvait avoir le dessus très facilement. Face au second refus de son indicateur, il perdit patience pour de bon. Il était clair que l’homme ne parlerait que sous la contrainte. Malgré le fait qu’il l’appréciait, Robert voulait avant tous ses réponses. Aussi s’approcha-t-il du lit pour user de la manière forte.

    Il appuya ses index et majeurs droits, sur le front du blessé pour enclencher une connexion cérébrale. Il chercha à pénétrer dans la mémoire vive de l’homme. Cette manipulation mentale n’était pas la plus complexe qui soi. Néanmoins, Bob n’était pas au meilleur de sa forme. Le moindre usage de sa mutation lui demandait plus de ressource qu’en temps normal. Il lui fallait se concentrer. D’ailleurs, une grosse goutte de sueur apparue rapidement sur sa tempe.

    - " Je trouverais. "

    Dans ce genre de cas, leurs deux mémoires communiquaient entre elles. Il arrivait même que les souvenirs se confondent. Bobby faisait de son mieux pour ne pas créer d’interaction. Il pourchassait les mots « ombre » et « mutant » dans les pensées de Rafael.


_________________

“Idjits!”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t728-robert-talbothttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t736-elephant-dit-bobbyhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t731-elephant-dit-bobby




Messages : 534
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Rafael Baldwin
Dons : Guérison + Métamorphose

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Jeu 23 Juil 2015, 20:30

J'eus l'air perplexe – mais pas vraiment surpris – tandis qu'il mentionnait Sveda. Je ne pus, par ailleurs, pas retenir un sourire. Il était intéressant de noter que le monde était petit et que, bien entendu, notre amie avait une excellente réputation.

Elle s'occupe déjà de moi, répondis-je. C'est une amie.

Mais l'ambiance tanguait sans cesse entre l'affabilité et la froideur. Bobby et moi avions beaucoup de points communs, mais nous étions rassemblés pour de mauvaises raisons, et il y avait de nombreux non-dits. Même si nous ignorions ce que nous nous cachions mutuellement, cela avait peut-être un impact défavorable sur nos humeurs du moment. Je me crispai, voyant qu'il n'était pas dupe. Quand je m'y mettais, je n'étais pas un très bon menteur, surtout face à un membre du FBI. Je n'osai pas démentir ses propos, alors qu'il me mettait en garde. Je n'avais pas envie de me retrouver auprès d'un ours en colère. Mais allais-je céder pour autant ? Il ne comprenait rien à mes intentions !
Et ce qui devait arriver, arriva. L'homme s'approcha du lit, et je crus fortement qu'il n'allait pas rechigner à frapper un grand blessé. Pourtant, il se contenta d'entrer en contact avec moi. Je compris qu'il était en train d'opérer un viol de l'esprit, lorsque je ressentis une démangeaison qui n'avait rien d'agréable. C'était même douloureux, d'autant que je tentai de me fermer à lui. Des souvenirs fugaces, tout aussi désagréables, resurgirent tout à coup.


Arrêtez ça ! dis-je vainement.

J'avais beau me débattre, je ne pouvais avoir le dessus sur cet homme, pour des raisons évidentes. Je vis aussitôt une bonne quantité de mutants que j'avais rencontrés, jusqu'à présent. J'eus l'air particulièrement gêné et en colère lorsqu'il s'agit de scènes d'intimité avec Davos. Mais la recherche se précisait et les souvenirs étaient de moins en moins lascifs ou heureux.
C'était une énumération de mes ennemis et des moments que j'aurais préféré oublier. De temps à autres, ces souvenirs étaient croisés avec des images étrangères, comme issues d'un autre esprit. Je compris qu'il avait ni plus ni moins crée un lien entre nos esprits, comme si nous étions des vulgaires machines. Et il y eut finalement cette scène, où je mettais le feu à un homme. Un homme qui avait été cher et proche, de surcroît. Je blêmis dangereusement, honteux à l'idée que Bobby sache jusqu'à quelle ombre avaient pu aller mes idées et mes actes. Mais c'était passé !
Il atteignait de plus en plus sa cible, les ombres... Les silhouettes d'Ascheriit puis de Benedict commencèrent à se dessiner, dans un panorama verdoyant, luxueux. Elephant pouvait contempler l'intérieur du domaine Dantès, sans pour autant en obtenir l'adresse.
Les dents serrées, n'en pouvant plus, je rassemblai mes forces et mon courage avant de lui asséner un coup de coude dans le bas ventre, et d'appuyer sur le bouton d'urgence, près du lit. Un infirmier ou un docteur n'allait pas tarder à intervenir. En attendant, il fallait espérer que Bobby ne récidiverait pas, ou ne serait pas d'humeur à se venger. Envers et contre tout, je n'arrivais pas tellement à lui en vouloir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t609-roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t39-roxas-fou?highlight=roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#139http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1404-roxas#27123




Messages : 376
Date d'inscription : 11/06/2014
Identité : Agent Robert Talbot FBI
Dons : Manipulation de la mémoire

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Sam 29 Aoû 2015, 16:59



    Robert avait poussé son exploration mentale au maximum. Il était allé dans chaque parcelle de l’esprit de Rafael qui avait pu lui être accessible. La fouille était moins efficace que lorsqu’il était en bonnes conditions, mais il obtenait tout de même des informations. Il passa très vite sur l’intimité du mutant, curieux, mais pas homme voyeur, il était pudique lui aussi.

    Ce qui l’intéressait concernait les individus. Sa super mémoire enregistrait automatiquement chaque image passée entre eux. Bobby retenait tout. C’était sa malédiction. Le fil devint plus difficile à suivre. Roxas finit par se rebiffer de lui-même. La douleur sourde dans le ventre déconcentra l’ours. La connexion fut rompue. Les deux hommes retrouvèrent leur indépendance d’esprit.

    - " T’es un putain de meurtrier en fait… "

    Le choc et la fatigue faisaient dangereusement tanguer le policier. Il reculait d’un pas incertain. Il manqua même de tomber. Le teint cireux et l’air incertain, il fixait son interlocuteur avec hésitation. Il avait pourtant défendu cet homme devant son frère. Mais tout cela mettait le doute.

    Un infirmier arriva sur le seuil de la chambre. Il était plutôt impressionnant de stature. Le regard passa du patient au visiteur. Voyant les expressions et l’état du malade, il ne tourna pas autour du pot. La procédure était très simple dans ce genre de cas.

    - " Mr. Je vais vous demander de sortir. "

    L’ambiance n’était pas à la rigolade. Bobby sentait qu’il n’avait pas intérêt à tenter une négociation. Il lança un regard mi amer mi-curieux à Baldwin avant d’aller prendre ses affaires sur la chaise. De toute façon, les deux mutants n’iraient pas plus loin aujourd’hui. Ils avaient dit le principal. Talbot avait sa piste maintenant. Il allait se mettre en quête du manoir qu’il avait vu dans la tête de Rafael.

    - " Salut… je te préviens si je trouve un truc. "

    Un instant plus tard, Elephant se retrouvait fermement accompagné sur le seuil de l’hôpital.


_________________

“Idjits!”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t728-robert-talbothttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t736-elephant-dit-bobbyhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t731-elephant-dit-bobby




Messages : 534
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Rafael Baldwin
Dons : Guérison + Métamorphose

MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby Dim 13 Sep 2015, 17:36

Il y avait difficilement des sensations plus désagréables que de savoir, et sentir, que quelqu'un était en train d'explorer notre esprit, violant notre vie privée afin de récolter les informations qu'il souhaitait. J'avais beau tenter de penser à des choses anodines, cet homme était doté d'un pouvoir redoutable, face auquel je n'avais aucune défense probante. Enfin, il y avait tout de même quelque chose qui fonctionnait toujours contre les hommes. J'étais parvenu à le frapper dans une zone sensible, et l'effet fut particulièrement efficace. Le barbu recula. La connexion fut rompue.

« T’es un putain de meurtrier en fait… » commenta-t-il.

Je blêmis aussitôt, cette remarque m'empêchant de crier victoire. Hélas, je ne pouvais pas nier ce dont il m'accusait, et je ne pouvais vraisemblablement plus lui jeter la pierre pour quoi que ce soit. Il y avait quelque chose dans son intonation qui rendait forcément coupable et honteux. Il vacilla un peu, peut-être à cause de l'effort que lui avait demandé l'utilisation de ses pouvoirs. Je ne me sentais pas très bien moi-même. Un silence s'installa. Il était particulièrement gênant.
Heureusement, un infirmier arriva dans la chambre, évalua la situation, et demanda à Bobby de partir sans attendre. Je fus un peu étonné de voir qu'il me salua presque comme si de rien n'était. S'il ne m'en voulait pas, tant mieux, mais cet homme était néanmoins difficile à suivre. Je me détendis uniquement lorsque l'agent eut disparu. Il ne serait quoiqu'il en soit pas aisé de trouver le repos avec ce qui se bousculait dans ma tête.



Fin du sujet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t609-roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t39-roxas-fou?highlight=roxashttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#139http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1404-roxas#27123



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby

Revenir en haut Aller en bas

[CLOS] « Restitution for your own lack of insight. For failing to see the devil beside you. » | Bo-bby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un nouvel éclairage LED pour meubles LACK & BESTA, chez IKEA !!!
» Volet clos
» Mas du clos
» Les yeux clos
» Défi 1 : Le fil-balai... (clos)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: HUSC-