XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Abysse - Irina Thorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Messages : 45
Date d'inscription : 12/07/2015
Identité : Irina Swarani Thorn
Dons : Création organique - Biokinésie indirecte - Liens psycho-empathiques

MessageSujet: Abysse - Irina Thorn Dim 26 Juil 2015, 18:22


Abysse




♣ Nom : Thorn (nom de jeune fille) / Swarani (nom d'épouse)

♣ Prénom : Irina

♣ Age : 33 ans

♣ Nationalité (origines) : Anglo-américaine

♣ Orientation sexuelle : Potentiellement bisexuelle, théoriquement plutôt hétéro.

♣ État civil : Veuve.

♣ Taille et poids : 1 mètre 62, pour 55 kg.

♣ Profession : Rentière.

♣ Groupe : Neutre, par défaut, plus que par choix. (Elle n'a jamais entendu parler des ombres et ne veux rien avoir à faire avec les initiés dont elle ne sait que ce qu'en disent les journaux, tandis qu'elle souhaite éviter les X-men en raison du tapage médiatique qui les entoure).

♣ Rang: A la discrétion du staff.

♣ Capacités : Création organique - Irina est capable de créer des organismes et des êtres vivants à partir de son imagination et d'une matière particulière produite par son organisme.

Ces créatures ont toutes une apparence qui sort de l'ordinaire (ce qui a l'avantage de surprendre ceux qui les rencontrent, mais est plus ennuyeux lorsque l'on souhaite se montrer discret ou passer inaperçu), même si vous aurez parfois l'impression d'avoir croisé leurs sosies dans un conte, une légende ou un mauvais film de science-fiction. Irina est en effet incapable de créer quelque chose de plus ordinaire comme le sosie de votre chien ou de votre voisin de palier.

Malgré ça, ses créatures sont toutes des êtres vivants au sens physique et biologique du terme. Elles doivent donc satisfaire régulièrement un certain nombre de besoins (oxygène, repos, nutriment etc.) pour ne pas dépérir et peuvent aussi mourir accidentellement (choc, chute, combat etc). Elles sont mortelles, mais ne vieillissent pas. Elles peuvent toutefois porter les séquelles d'anciennes blessures (cicatrices, boiterie, traumatisme etc.). Elles ne peuvent pas se reproduire de façon traditionnelle, mais sont toutes conscientes qu'Irina est leur créatrice et qu'elle peut en créer d'autres comme elles, ce qui les pousse souvent à vouloir la protéger.

Ces créatures sont également des êtres indépendants dotés d'une conscience, d'un esprit et d'une volonté individuelle qui leur sont propres. Elles évoluent donc librement et prennent leurs propres décisions. Irina n'a par ailleurs aucun moyen particulier de prendre le contrôle de ces êtres ni de les contraindre à agir contre leur volonté. Dans les faits, elle en a toutefois rarement eu besoin. Irina connait en effet bien la plupart de ses créatures et entretien généralement de bonnes relations avec elles, en grande partie grâce au temps qu'elle leur consacre. Cela ne signifie toutefois pas qu'elle peut leur demander n'importe quoi, mais plutôt qu'elle les connait assez pour savoir quoi leur demander, quand et comment. Rien ne l'immunise en outre contre l'action de ses créatures qui pourraient très bien la blesser involontairement ou non.

Un lien psycho-empathique la relie également à chacune de ses créatures ce qui leur permet d’échanger régulièrement différentes informations sous la forme d’émotions, de sensations, d’images, de pensées ou de souvenirs lorsqu'elle connecte son esprit à celui de l'une ses créatures (ou inversement) par l'intermédiaire de leur lien. Même inactif, ce lien lui permet également de savoir si sa créature est toujours vivante, ce dernier fonctionne par ailleurs aussi à distance. Leur existence présente toutefois quelques petits inconvénients. Pour commencer, Irina peut perdre partiellement ou totalement le contrôle de ses propres sens (et donc tout contact avec ce qui l'entoure) lorsque les informations transmises par ses créatures lors d'un échange deviennent trop intense. Si son corps s'immobilise souvent dans ces cas là, il peut toutefois aussi lui arriver de réagir (par réflexe) à ce que sa créature lui montre ou ressent. Il leur est également impossible de sélectionner les informations transmises. Les sensations désagréables comme la douleur sont donc transmises au même titre que les autres. Enfin, elle n'a pas le monopole du contrôle de ces liens dont l'activation peut être sollicitée par elle comme par ses créatures de même qu'elles restent libres ensuite de répondre ou non à cette sollicitation.

A côté de ces créatures, Irina peut également créer des structures bio-organiques qui diffèrent de ces dernières en ce qu'elles sont généralement incapables de se déplacer. Elles n'apparaissent par ailleurs pas d'un coup d'un seul, mais se forment progressivement et peuvent évoluer et croître avec le temps. Leurs formes peuvent par ailleurs énormément varier allant du bosquet végétal bizarre à des structures gigantesques pouvant abriter et pouvoir aux besoins physiologiques de plusieurs personnes en passant par de vulgaires tâches de moisissures colorées. Jusqu'à présent, elles ne furent jamais dotées de conscience, mais il n'est pas exclut qu'elles puissent en développer une. Leurs tissus sont par ailleurs très polyvalents et ont parfois pu accélérer la régénération des tissus d'un autre être vivant, provoquer sa métamorphose ou donner naissance à leur tour à d'autres types d'organismes.

A l'inverse, Irina est également capable de créer des micro-organismes invisibles à l’œil nu. S'il n'est pas exclut qu'elle puisse aussi créer l'équivalent de bactéries pathogènes classiques, rendre malade n'est cependant pas le but initial de ces créations. Ces dernières créent au contraire de L’ADN supplémentaire qui, une fois mixé à celui de son hôte, provoquera certains changements dans son organisme, comme l’apparition d'un lien psychique semblable à celui l'unissant à ses créatures ou des transformations plus physiques. Ces changements peuvent par ailleurs être temporaires ou définitifs en fonction de la quantité de matière reçue. Elle peut aussi cibler un animal ou une personne en particulier (à condition qu'elle ait déjà eu un contact physique avec elle, de peau à peau) ou semer aux quatre vents sans cible déterminée. Elle pourrait aussi se cibler elle-même, bien qu'elle ne l'ai jamais tenté jusque là.

Irina n'échappe par ailleurs pas à la maxime prétendant que "rien ne se crée rien ne se perd" et a notamment besoin d'énergie pour créer quelque chose. Elle trouve généralement cette dernière dans son alimentation et a naturellement besoin de manger davantage que les autres. La durée de ses créations est par ailleurs proportionnelle à la masse de sa future créature et peut aller de plusieurs semaines à plusieurs mois. Le développement de ses structures est plus variable et dépend très vite des ressources de ces dernières plus que des siennes. La production de micro-organismes enfin est peu couteuse en énergie et peut être pratiquement instantanée. Si elle peut créer la vie, elle ne peut en revanche pas la détruire et ne peut modifier le vivant que par l'intermédiaire de ses micro-organismes. Elle n'a toutefois pas tout-à-fait conscience de cet aspect de son pouvoir et est loin d'être une virtuose en bio-ingénierie.

D'un point de vue qualitatif enfin, ses seules limites sont théoriquement celles de son imagination. Dans les faits toutefois, sa peur inhibe encore une partie de son potentiel et Irina ne peut donc pas créer n'importe quoi. Si ses créatures peuvent parfois être dotées de capacités supérieures à celles des hommes par exemple, ces dernières sont principalement physiques et sont souvent liées à la masse ou à la forme de ses créatures. Elle ne peut donc pas créer d'être de la taille d'une souris possédant la force d'un éléphant et n'a jamais doté ses créatures de capacités psychiques (leur lien mis à part) ou kinésiques. La taille de ses créatures est aussi limitée par son souci de discrétion et ses créations donnent rarement dans le gigantisme.

♣ Ambition : Faire de ses créatures la forme de vie dominante de la planète - Résoudre le problème de sa fille et de son éducation - Trouver de nouveaux appuis ainsi qu'un endroit isolé pour créer une structure semblable à celle bâtie en Ukraine - Approfondir l'étude de ses pouvoirs et en améliorer la maîtrise.

♣ Aversion : Devoir risquer la vie de ses créatures ou les savoir menacées, se sentir frustrée, jalouse ou envieuse, l'échec, la nonchalance, les télépathes et l'idée qu'ils puissent s’immiscer à tout instant dans son esprit.

Code by Anarchy



Le personnage


"Le corps humain ne pourrait bien n'être qu'une apparence. Il cache notre réalité. Il s'épaissit sur notre lumière ou sur notre ombre." Victor Hugo.

Physiquement, Irina est dotée d'un certain charme et peut même paraître séduisante. Elle a des yeux bleus-gris, le teint clair et des cheveux naturellement blonds, souples, portés longs ou mi-longs. Elle possède également un nez un peu épaté et légèrement retroussé, ainsi qu'une bouche peu large mais bien dessinée, affichant facilement une moue dubitative, boudeuse ou complice. Son corps souple est aussi ferme et finement musclé sans renoncer pour autant à quelques rondeurs, discrètes, mais harmonieuses. Il se dégage également d'elle une impression d'aisance, de douceur et de sérénité, bien que son visage, très expressif, puisse traduire une multitude d'émotions aussi diverses que variées. Elle est aussi agréable à entendre et son parlé est généralement doux et posé, clair et mélodieux. Elle possède aussi un accent particulier laissant clairement deviner ses origines anglaises tout en étant composé d'autres nuances moins identifiables héritées des différents endroits où elle a séjourné.

Lorsqu'elle s'apprête à créer l'une de ses créatures, ses veines deviennent par ailleurs saillantes et prennent une teinte violette ou magenta. Irina veille toutefois à rester seule dans ces moments là et rare sont ceux ayant pu observer le phénomène.

"Surveillez vos actions, elles deviennent des habitudes. Surveillez vos habitudes, elles deviennent votre personnalité. Surveillez votre personnalité, elle devient votre destiné." Lao Tseu.

Irina donne généralement l'impression d'être une jeune femme aimable, polie et souriante. Bien qu'elle puisse aussi avoir de la répartie, elle en fait rarement état et préfère faire preuve de tact et de délicatesse. Elle se montre aussi souvent très consensuelle, ne contredisant que peu ses interlocuteurs, afin d'éviter toute forme de conflit. Elle veille par ailleurs toujours à garder son calme et son sang froid et inspire facilement confiance. Attentive, compréhensive et tolérante, elle sait aussi se montrer à l'écoute et se soucie réellement de ne pas heurter inutilement la sensibilité d'autrui. Elle évalue par ailleurs plus qu'elle ne juge de même que son respect et sa considération sont généralement sincères quelque soit l'estime ou l’intérêt qu'elle porte à ceux qui en bénéficient.

Elle a en revanche souvent plus de mal à exprimer ce qu'elle ressent et garde beaucoup de choses pour elle. Elle est discrète, réservée et pudique et elle a du mal à sortir de sa retenue. Elle extériorise donc peu ses sentiments et accumule souvent les non-dits et les tensions sans parvenir à crever les abcès qui gangrènent parfois ses relations. Grave et sérieuse, elle prend rarement quoique ce soit à la légère. Elle est aussi très attachée aux conventions et peut parfois avoir un côté vieux jeu dans ses rapports avec les autres. D'aucun pourrait aussi la juger austère au moins de par son mode de vie. Obsédée par la notion de contrôle, elle évite en effet scrupuleusement tout ce qui pourrait lui faire perdre celui qu'elle exerce sur elle-même. Alcool, tabac ou même café sont des choses auxquels elle ne goûte pas. Elle tâche également d'éviter les excès en tout genre et accorde plus d'importance à sa santé qu'à la recherche de plaisirs immédiats mais éphémères. Il lui arrive parfois aussi de se sentir déphasée par le manque de convenance et les excès de franchise de certains ce qui lui donne souvent la désagréable impression qu'elle n'est pas faite pour son époque ou qu'elle a vieilli prématurément. La plupart du temps néanmoins, elle fait abstraction de cette idée comme elle sait si bien refouler ou détourner les yeux de tout ce qui peut la déranger lorsque cela lui paraît nécessaire.

Elle aime parfois aussi trouver refuge dans son imagination, qu'elle a riche et fertile, bien qu'elle l’extériorise peu. Pragmatique et terre-à-terre malgré tout, elle n'a néanmoins jamais su se contenter de ses rêveries qui ne sont généralement qu'un substitut imparfait à des aspirations plus concrètes, mais souvent contrariées. Irina aime par ailleurs tout ce qui peut stimuler son intellect des énigmes aux mystères non élucidés en passant par l'acquisition de connaissances plus théoriques. De nombreux domaines l'intéressent d'ailleurs comme la biologie et l'histoire ou la littérature et la psychologie. Elle aime aussi comprendre, plus encore peut-être qu'elle n'aime apprendre, et cette perspective l'enthousiasme souvent plus que tout autre chose. Elle est aussi très sensible à l'art comme à la nature dont elle aime la beauté, la grandeur et même la violence. Elle dessine elle-même beaucoup, écrit parfois et sait aussi jouer du piano, mais ne se livre à ces activités qu'en amatrice et préfère davantage profiter des talents d'autrui.

Malgré ses efforts pour faire de son mieux, Irina n'a par ailleurs que trop conscience de ses propres imperfections. Elle est en effet trop exigeante pour se satisfaire et se montre souvent plus dure avec elle même que ses critiques les plus sévères. Elle se connait néanmoins assez pour ne pas se sous-estimer et sait autant faire preuve d'assurance que de modestie. Elle fait rarement preuve d'arrogance en revanche, mais peut se montrer plus snob qu'elle ne veut bien l'admettre. Si elle se soucie en effet beaucoup des autres et de leurs opinions (un autre travers dont elle ne parvient à se guérir), peu d'entre eux parviennent généralement à retenir son intérêt. Elle feint donc souvent ce dernier pour ne pas les blesser, mais peut-être aussi pour ne pas passer pour une femme indifférente ou distante -ce qui lui arrive malgré tout de temps à autre.

Irina a par ailleurs encore quelques difficultés à composer avec sa mutation dès avis de laquelle elle a toujours eu une opinion et un ressenti ambivalents. Elle a en effet toujours plus ou moins vécu celle-ci comme un poids, voir comme un handicape. Il lui a donc toujours paru difficile de se sentir supérieure aux autres du fait de son existence. Elle se serait d'ailleurs volontiers passée de cette particularité bien qu'elle soit aussi devenue une partie d'elle à laquelle il lui serait désormais difficile de renoncer. Irina est également très attachée à ses créatures auxquelles elle tient même comme à la prunelle de ses yeux. Elle considère aussi que ses autres relations ne pourront jamais être aussi sincères que celles qu'elle entretient avec elles et ce même quand leur intelligence est plus animale qu'humaine. Elle a parfois conscience que cette idée a peut-être quelque chose de bizarre, mais n'a jamais pu la faire disparaître. A l'heure actuelle, Irina est par ailleurs encore nettement dominée par la peur, peur de son propre potentiel, mais aussi et surtout peur de la façon dont les autres réagiraient si l'existence de ses créatures devaient être rendue publique. Elle les adore, mais sait que cela ne sera pas forcement le cas de tout le monde. Il serait même facile de les voir comme des monstres et Irina cherche encore à les protéger -et à se protéger elle-même, d'un tel cas de figure.

Depuis l'Ukraine pourtant, elle commence aussi à se lasser de vivre perpétuellement dans la peur et la dissimulation. Elle n'aime pas non plus limiter la liberté de mouvement de ses créatures et sent que certaines commencent aussi à s'agacer de ces restrictions. Elle aimerait également trouver un moyen de sortir de sa résignation passive qui la contraignit trop souvent à accepter son sort sans rien dire. Il se peut toutefois que cette résolution tienne plus du vœux pieux, puisqu'elle ne sait pas vraiment comment s'y prendre. Elle a par ailleurs tendance à se poser trop questions et se perd souvent dans des considérations de détails là où il lui faudrait prendre de la hauteur. Elle se montre donc hésitante et souvent indécise et peut transformer la moindre petite décision en un véritable casse-tête. Dresser des plans sur le long terme dans ces conditions relèvent donc de la gageure et ce d'autant plus qu'elle a aussi développée une prudence excessive qui la rend réticente à toute prise de risque importante. Sa propre moralité lui pose parfois aussi problème et la retient souvent d'envisager des solutions trop extrêmes et contraires aux quelques principes (surtout basés autour du respect des sentiments, de la vie et de l'intégrité d'autrui) qu'elle possède. Elle est pourtant loin d'être infaillible. Même en théorie du reste, Irina n'est pas un parangon de vertus. Elle se montre même volontiers opportuniste et intéressée. Elle considère également l’égoïsme comme une sorte de devoir et aidera rarement quelqu'un à ses dépends.

Faisant fit de ses velléités d'indépendance, Irina a néanmoins fini par comprendre qu'elle n'arriverait à rien seule ce qui pourrait lui permettre de sortir de l'impasse où elle se trouve. Sensible aux idéaux, elle pourrait même devenir une alliée précieuses et loyale si elle est sincèrement convaincue d'agir pour la bonne cause. Elle sera probablement moins fiable dans le cas contraire et tournera même surement casaque à la moindre odeur de roussi. Il n'est néanmoins pas impossible qu'elle cède aux sirènes de la tentation ou se laisse attirer par de belles promesses... si elle pense pouvoir tirer son épingle du jeu sans avoir à trop se compromettre.



L'histoire


"La jeunesse est heureuse parce qu'elle n'a pas de passé". Frère Gilles.


1994-1996

Officiellement, Irina est née dans l'hôpital psychiatrique bulgare où sa mère biologique était internée. Les médecins ayant par ailleurs peu d'espoirs de la voir retrouver la raison, ils placèrent l'enfant dans un orphelinat local où elle fut adoptée 3 ans plus tard par un couple de riches britaniques.

S'il y a une version "officielle" toutefois, c'est qu'il y en a aussi une autre.

Peu avant son internement, sa mère biologique était en effet une brillante statisticienne enseignant dans une université parisienne. Elle travaillait toutefois également pour les services de renseignement français lesquels furent d'abord plus attirés par sa capacité à voir les futurs possibles des personnes dont elle touchait la peau que par ses connaissances en mathématiques. Combinées, ces aptitudes lui permettaient pourtant d'affiner ses "prédictions", ce qui facilitait grandement le déroulement des opérations menées par ses employeurs. Seulement voilà, un jour, l'une des opérations à laquelle elle participa fut un véritable fiasco.

A priori plutôt banale, l'opération avait pour but de mettre la main sur des individus que l'on suspectait d'appartenir à une cellule confrériste européenne, et qui s’apprêtaient à acheter une importante quantité d'armes à un milieu mafieux. Cet échange était le prétexte idéal pour leur mettre la main dessus et l'on dépêcha donc une équipe en Bulgarie où ce dernier devait avoir lieu. Sa mère avait précisé qu'il était préférable qu'elle s'y rende compte tenu de la nature de la menace. La chose était inhabituelle, sa mère n'ayant jamais été une femme de terrain, et l'on s'en inquiéta. On songea même brièvement à interrompre l'opération avant de se raviser. Cette opération devait être menée en collaboration avec les britaniques et l'on avait pas envie de perdre la face en se défilant -ni même de perdre la possibilité de mettre la main sur ceux qu'ils étaient sensés arrêter.

Comme dit plus haut toutefois, l'opération tourna au fiasco et, si l'échange eu bel et bien lieu, il se passa de ceux qui devaient l’interrompre. Ces derniers s'étaient en effet faits massacrer deux jours plus tôt, tous à une exception près, puisque le corps de sa mère ne fut pas retrouvé.

Si l'hypothèse qu'un autre mutant ait perturbé le fonctionnement de ses pouvoirs fut aussi envisagée, sa disparition ne manqua pas de semer le doute quant au rôle qu'elle avait joué dans cette histoire. Il y eu bien quelques tentatives pour la retrouver, mais leur marge de manœuvre en Bulgarie était relativement limitée et les recherches furent rapidement abandonnées. On ne trouva par ailleurs aucune preuve matérielle pour corroborer l'hypothèse d'une trahison et, son niveau d'accréditation n'étant pas très élevé, il n'y eu rapidement plus de raison pour remuer ciel et terre pour la retrouver... si elle était toujours vivante. Quelques mois après sa véritable disparition, une fuite de gaz provoqua par ailleurs une explosion dans un immeuble parisien, ravageant ainsi son appartement et faisant trois victimes dont elle fit officiellement partie. Pour les services secrets, l'affaire fut classée. Comme sa mère l'avait prévu.

Car elle était bel et bien à l'origine du massacre, au moins de par son inaction, et elle le fut volontairement, bien qu'elle le fit dans un but personnel qui n'avait rien à voir avec une éventuelle "entente" avec l'ennemi. Tout le monde l'ignorait, mais lors du fiasco bulgare, elle était enceinte de près de quatre mois. Là encore toutefois, elle s'était arrangée pour qu'il n'y ait aucune trace du début de sa grossesse. Le hic, c'est qu'elle su qu'elle était enceinte avant même d'en éprouver les signes avant-coureurs habituels en étant, dès les premiers jours, régulièrement assaillie de visions alors même qu'elle ne touchait personne. Gênant en soi, cela le fut d'autant plus qu'une partie de ces visions devinrent rapidement terrifiantes. Se servant de son esprit d’analyse et mettant bout à bout chacun des indices présents dans ces visions, elle fini par ailleurs par discerner les grandes lignes du futur le plus probable de l'enfant qu'elle portait : elle finirait par développer le pouvoir qu'on lui connait, rejoindrait la confrérie et sèmerait allègrement la terreur et le chaos. La plupart du temps, elle se faisait également tuer avant d'avoir 27 ans, soit par l'armée, soit par un X-men, soit -quand sa mère se donnait la peine de la prévenir de ces deux menaces, par un tiers non identifié agacé par ses "débordements". Autant dire qu'elle n'allait pas devenir le genre de personne que l'on est fier d'avoir élevé et mis au monde.

Par chance, toutes les images qu'elle recevait n'étaient pas aussi sombres et sa mère fini rapidement par se concentrer sur celles-ci et entrevit alors un autre futur possible pour elle comme pour sa fille puis s'en servit pour échafauder un plan qui devait lui permettre de se réaliser. C'était un coup de poker, mais comme elle n'était pas prête à mourir en avortant -ce qu'elle vit également lorsqu'elle envisagea cette hypothèse, ni à laisser sa fille ravager une partie de la planète, elle le tenta.

Ses conditions de vie lors de la suite de sa grossesse, après le fiasco de sa dernière opération, ne furent jamais idéales. Plus le temps passait plus ses visions étaient violentes et moins elle parvenait à les résorber. Le fait que ses geôliers souhaitèrent également se servir de son pouvoir pour servir leurs propres projets n'arrangea pas non plus les choses. L'un dans l'autre toutefois, les choses se passaient aussi comme prévu, elle parvint à parler d'Irina aux deux personnes susceptibles de l'aider -plus une troisième plus indésirable, mais rien n'est parfait, et à attirer durablement leur attention sur elle. Celle qui devait devenir le professeur Jenner l'aida ainsi à mettre Irina au monde, puis eu elle-même une vision du potentiel de l'enfant qu'elle tenait qui confirmèrent -partiellement- ce qu'avait dit sa mère. Elle avait vu les ravages que son pouvoir pourrait causer, mais avait aussi capté son aspect plus positif, lequel lui paru même potentiellement salvateur. La télépathie du son second soutient de sa mère -un dénommé Lambourne, permit par ailleurs à ce dernier de partager cette vision et -bien qu'il resta plus réservé sur ce qu'il en pensait réellement, ce dernier l'aida aussi à convaincre le leader du groupe d'agir comme la future scientifique l'entendait.

Ils confièrent ainsi Irina à l'orphelinat où les Thorns étaient sensés l'adopter et firent hospitaliser sa mère biologique tout en modifiant les souvenirs du personnel des deux institutions afin qu'ils s'accordent avec la "version officielle" de l'histoire de sa naissance. Se faisant, ils agirent ainsi comme sa mère l'avait voulu, ce qui était d'ailleurs bel et bien leur intention.

Son futur père adoptif, de son côté, fini par trouver une lettre placée à son intention dans un livre, par sa mère biologique. Aidée par son pouvoir, elle avait su trouver les mots pour le convaincre et ce dernier fit donc ce qu'elle en attendait. Il retrouva sa trace ainsi que sa fille dont il entreprit de demander l'adoption.


“Les choses de l’enfance ne meurent pas, elles se répètent comme les saisons.” Eleanor Farjeon.

1997-2007

A partir de son adoption, Irina eu la chance de connaître une enfance protégée et plutôt heureuse. Elle ne fut pas toujours exempte de petits traquas ou de contrariétés, mais ces derniers ne prirent jamais de proportions anormales et aucun véritable drame ne vint perturber le court des premières années de sa vie.

Son père étant diplomate, elle eut également la chance de grandir dans un milieu privilégié, à l'abri du besoin matériel, tout en étant très attaché à la qualité de l'éducation donnée à leurs enfants. L'éducation qu'elle reçu fut donc excellente, peut-être un brin classique, mais assez intelligente pour faire d'elle une jeune femme cultivée sans pour autant l'empêcher de faire preuve d'une certaine ouverture d'esprit.

Irina fut aussi une enfant précoce qui su lire et écrire le français et l'anglais à l'âge de quatre ans et demi. Elle n'alla donc ni en dernière section maternelle ni en CP et sauta également une classe supplémentaire à la fin de la primaire.

Ces trois ans d'avance ne l'aidèrent en revanche pas vraiment dans ses relations avec ses petits camarades. Elle ne fut en effet jamais très douée pour se faire des amis et si elle ne fut pas systématiquement exclue ou rejetée, elle n'en fut pas toujours très loin. Elle apprit néanmoins à s'en contenter et ne s'en concentra que plus facilement sur ses études.


“Nous mentons lorsque nous avons peur.” Tad Williams.

(2007-2016)

Irina découvrit ses pouvoirs avec l’apparition de sa première créature un dimanche matin au saut du lit, alors qu'elle allait sur ses quatorze ans. Elle fut alors tentée de se persuader qu'elle n'avait rien à voir avec l'apparition de la petite boule de poils, mais l'activation de leur lien l'en empêcha et Irina compris alors rapidement ce qui lui arrivait. Elle était une mutante et se souvient encore aujourd’hui d'avoir entendu ces mots raisonner dans son esprit comme une affreuse sentence, terrible car irrévocable. Irina n'avait jamais rien eu contre eux, au contraire, elle était consciente de l'injustice dont ils étaient régulièrement victimes et avait spontanément tendance à prendre leur défense lorsque le sujet était abordé. Plus jeune, elle avait même rêvé de faire partie dès leurs ou plutôt elle avait rêvé de posséder quelques uns de leurs pouvoirs. Elle s'était imaginée se changer en sirène lorsqu'elle nageait dans l'océan ou parler aux arbres au court d'une promenade dans un parc. Elle avait néanmoins fini par grandir et les injustices qu'elle était si prompte à montrer du doigt mirent un terme à ces rêveries. Elle voulait les défendre et se battre pour que la société parvienne à les accepter, mais elle ne voulait pas partager leur sort et encore moins les difficultés que leur statut si particulier entrainait souvent. Elle ne fut donc pas enchantée quand dame nature lui rappela qu'elle n'avait pas voix au chapitre dans ce domaine, bien qu'elle ne se laissa pas non plus complètement abattre par sa découverte.

En fait, elle aurait même pu finir par se faire à cette idée... si elle avait pu développer des aptitudes dont elle aurait pu s'enorgueillir. Malheureusement, son pouvoir ne lui donna pas cette impression. Oh, bien sûr, elle fut un temps fascinée par l'idée qu'elle était capable de "créer la vie" a fortiori une vie parfaitement inédite, mais cela ne dura qu'un instant. Son pragmatisme et sa raison prirent ensuite le dessus et Irina dû se rendre à l'évidence : son pouvoir n'était pas très utile. Elle pondait ses créatures les unes après les autres, mais ces dernières ne lui permettaient pas d'accomplir quoique ce soit ou du moins rien de plus que les autres. Pire encore, il lui arrivait parfois d'avoir l'impression que ce soi-disant pouvoir la diminuait. Elle eu en effet rapidement beaucoup de mal à contrôler ses liens, dont elle n'arrivait parfois pas à empêcher l'activation. Les absences qui en découlèrent furent parfois inquiétantes et ne l'aidèrent pas à entretenir des relations normales avec autrui. Elles l'empêchèrent également d'apprendre à conduire et furent même à l'origine des deux accidents de voitures dont elle fut victime. L'une des rares fois où son pouvoir lui permis d'apprendre des choses par le biais de ses créatures se retourna par ailleurs contre elle, lorsque l'une d'elle comprit aux odeurs corporelles émanant de son père et d'une employée de l’ambassade qu'ils avaient une liaison. Cela aurait néanmoins pu aller, si elle avait fini par découvrir le bouton stop et par ne plus faire apparaître la moindre créature si l'envie l'en prenait. Malheureusement, elle ne le trouva jamais et cette absence nourrit plus d'une angoisse. Ses parents avaient en effet assez d'argent pour entretenir sa petite ménagerie, mais leurs ressources n'étaient pas illimitées et... et quoi justement ? Que se passerait-il ensuite ? Cette question ne cessa de la poursuivre partout et le fit avec d'autant plus d'acharnement qu'elle n'arrivait pas à entrevoir de solution viable.

Elle s'imagina même souvent le pire, elle-même se retrouvant à la rue, seule avec ses créatures, après que ses parents les aient mises à la porte. Dans un cauchemar récurrent, Irina finissait par accepter l'aide inattendue proposée au détour d'une ruelle : on lui offrait des restes pour ses créatures, mais, après la joie qui l'envahissait pendant que ses créatures se rassasiaient, elle finissait par comprendre que ces restes étaient humains et qu'elle y avait goutté à travers les sens de ses créatures et leurs terribles liens. Elle se réveillait ensuite en sursaut habitée par un sentiment de terreur bien réel qui mettait souvent du temps à se dissiper. D'autres fois encore, elle se voyait finir en ermite dans une forêt seule entourée de ses créatures ou bien vieille fille occupant la demeure ancestrale de la famille de son père, vivant confortablement mais dans un dépouillement affectif tel qu'il finissait par la rendre dure et aigrie. Parfois au contraire, on lui retirait ses créatures, avec ou sans raison. Elles finissaient disséquées dans un laboratoire, euthanasiées suite à un accident ou chassées pour le plaisir. Il lui arrivait aussi de rêver d'un magnifique Kaiju, créé par mégarde au milieu d'une ville et abattu sous ses yeux par des rafales alors qu'il tentait de regagner la mer.

Malgré ses doutes et ses inquiétudes toutefois, elle eu de la chance et rien de tout ça ne se produisit. Dans un premier temps d'ailleurs, ses pouvoirs n'apportèrent aucun changement significatif à sa vie en dehors de leur existence et de la présence des êtres qu'elle créait.

Ses parents pour commencer ne la rejetèrent pas et prirent même plutôt bien la nouvelle. Ils lui demandèrent de ne pas l'ébruiter en revanche -pour éviter un scandale prétendit son père, alors ambassadeur aux États-Unis, ce qui lui convint et limita de facto l'impact de sa découverte.

Elle parvint également à poursuivre à peu près normalement sa scolarité et obtint son diplôme sans accident de parcours. Elle entama ensuite des études universitaires, mais cessa progressivement de briller dans ce domaine, faute de pouvoir y consacrer tout son temps. Ses résultats restaient corrects, mais elle avait le goût et l'habitude de l'excellence et ne se satisfaisait pas de sombrer dans ce qu'elle considérait comme de la médiocrité. Elle changea par ailleurs plusieurs fois de cursus... entama des études d'histoire après deux ans de littérature, puis bifurqua pour le droit avec une option en psychologie, avant de commencer un nouveau cursus en biologie.

Bien qu'elle se replia aussi beaucoup sur elle-même, sa vie sociale n'en pâti pas autant qu'on aurait pu le craindre. Sa mère, dont elle se rapprocha beaucoup à cette époque, y veilla d'ailleurs soigneusement. Ainsi, si elle ne connu jamais les fêtes universitaires et leurs déboires, elle continua à fréquenter régulièrement les amis de ses parents et les divers événements mondains auxquels ils pouvaient être conviés.

La plupart d'entre eux la voyaient alors comme une jeune femme qui semblait avoir du mal à s'épanouir. En grandissant, elle se fit même plus discrète qu'elle ne l'avait été au début de son adolescence et l'on fini presque par oublier la jeune fille brillante et prometteuse qu'elle avait été. On expliqua par ailleurs ses "absences" dues à l'usage impromptu des liens qui l'unissaient à l'esprit de ses créatures par des petits soucis de santé que d'aucun jugèrent rapidement plus graves qu'on ne le disait compte tenu de son évolution générale.

Les autres, qu'elle fréquentait principalement à l'université pendant les heures de cours, la virent souvent comme une solitaire un peu bizarre ou comme une originale trop concentrée sur ses projets pour leur accorder son attention. On ne la trouvait pas désagréable, mais elle restait dans son coin si l'on ne faisait pas le premier pas vers elle et semblait souvent trop occupée ou trop distante pour donner l'envie d'y remédier à beaucoup. Si elle commença un peu à souffrir de cette solitude, elle estimait par ailleurs aussi que ce n'était pas plus mal, puisque cela lui évitait de devoir mentir pour cacher sa mutation.

Comme bien d'autres, Irina fut par ailleurs régulièrement le témoin de la dégradation de la situation entre humains et mutants. Sa mutation la poussa même à porter une attention accrue à tout ce qui concernait les mutants, ce qui lui fit perdre les œillères qu'elle portait lorsqu'elle réalisa que ces derniers n'étaient pas tous des victimes et comptaient même quelques bourreaux dans leurs rangs. Elle revint alors sur sa position initiale et adopta un discours plus neutre sur le sujet qu'elle tentait aussi d'éviter. Elle se mit par ailleurs également à redouter la présence de mutants autant sinon plus que de nombreux humains et ne rechercha jamais particulièrement leur compagnie. Outre le danger physique qu'ils pouvaient représenter, elle craignait aussi qu'ils puissent avoir une influence néfaste sur elle. Si les tensions inter-raciales la dérangèrent toujours, elle s'était aussi persuadée qu'elle ne pouvait rien y faire et ne souhaitait pas que l'on tente de la convaincre du contraire.

Elle ne négligea en revanche jamais ses créatures et leur accorda même toujours beaucoup de son temps. Elle se sentit en effet rapidement responsable de leur bien être comme de leur éducation et tâcha toujours de veiller à faire de son mieux dans ces deux domaines. Bien qu'elle eu parfois aimé se consacrer à autre chose, comme à ses études ou à sa vie privée, toujours terriblement vide, s'occuper de ses créatures ne fut jamais une corvée. Paradoxalement peut-être, cela lui permis également de palier un peu à sa solitude, tandis qu'elle développait une certaine affection, souvent réciproque, à leur égard.


"Qui veut, trouve un moyen.
Qui ne veut pas, trouve une excuse."

2016-2024

Peu avant la guerre, en 2016, Irina fit la rencontre du professeur Jenner qui lui proposa rapidement de faire de ses pouvoirs son prochain sujet d'étude, tout en lui rapportant le récit de sa naissance. Elle parvint également à convaincre Irina d'accepter, malgré sa réticence initiale, puis de poursuivre leur "étude" en Ukraine, dans la ville abandonnée de Pripyat où elles se rendirent début 2017.

Aidée par le fort taux de radiation de la ville, Irina parvint alors à créer sa première structure bio-organique que le professeur Jenner et une petite équipe de scientifiques s'empressèrent d'étudier. Même ainsi isolés au milieu des ruines, ils entendirent parler de la guerre et du coup d'état américain, mais cela n'eut d'abord que peu d'impact sur leurs propres travaux ou même sur leur existence.

Cela aurait pu en avoir d'avantage lorsqu'Irina apprit la mort de sa mère, en juin 2019, mais ce ne fut pas cas. La nouvelle ayant suivie de peu la découverte de la partie souterraine de la structure -qui s'avéra alors déjà bien plus étendue qu'ils ne l'avaient d'abord cru, elle ne pu d'ailleurs même pas se rendre aux funérailles -ou plutôt elle aurait pu, mais refusa de prendre ce risque.

Même après cet accident toutefois (sa mère avait fait partie des dommages collatéraux du conflit et n'avait jamais directement pris part à ce dernier), Irina n'envisagea jamais sérieusement de rejoindre l’empire ou ses détracteurs. Son père lui-même le lui avait déconseillé et elle avait assez de connaissances en histoire pour savoir que le conseil était plutôt judicieux. Elle n'avait par ailleurs aucune envie de s'engager dans un sens ou dans un autre : le caractère autoritaire de l'empire lui déplaisait, mais elle ne souhaitait pas revivre dans un monde où les mutants étaient massivement craints et méprisés.

Par la suite néanmoins, le bouclier psychique mis en place par une connaissance de Jenner peu avant leur arrivée dans la ville fini par céder permettant ainsi à nouveau aux habitants entourant la zone d'y pénétrer et de voir ce qui s'y déroulait.

Apeurés par ce qu'ils y découvrirent alors, certains ne tardèrent pas à tenter de détruire l'objet de leur crainte, tandis que les rumeurs les plus folles circulaient sur la nature et l'origine de ces "choses" qui avaient élues domiciles dans la ville abandonnée. Irina vécu le tout comme une injustice et ne tenta d'abord rien -si tant est qu'elle eu pu faire quelque chose, lorsqu'elle comprit que la structure n'entendait pas se laisser faire et commença à riposter. L'atmosphère pesante dans laquelle ils évoluaient alors avait en effet réveillée la nature inquiète d'Irina et son inquiétude avait permis à sa création d'anticiper le danger et de créer à son tour des créatures susceptibles de l'aider à lui faire face.

Le premier affrontement tourna alors au massacre, ce qui la choqua autant sinon plus que les autres. Elle n'avait en effet jamais vraiment envisagé que son pouvoir puisse servir à tuer ou à blesser ou du moins pas de cette façon. Elle avait toujours redouté les accidents, mais elle n'avait jamais imaginé que les choses puissent prendre une telle ampleur. Et pourtant, elle savait aussi qu'une partie d'elle l'avait viscéralement voulu, même si elle n'avait alors aucune idée de l'horreur à laquelle elle aspirait.

Malheureusement pour elle, ce n'était pas fini. Au fil des jours, la rumeur du "massacre du 22 mai" se propagea et atteignit même l'ancienne capitale ukrainienne.

Une chose en entraînant une autre, Pripyat fut alors inscrite sur la liste des cibles potentielles par certains foyers de résistance. La guerre à laquelle ils avaient échappé jusque là fini donc par les rattraper et Pripyat se transforma en champs de bataille. Malgré les racontars, la ville n'était néanmoins pas devenue un bastion impérial en une nuit. Deux ans plus tôt, les dirigeants impériaux locaux y avaient envoyé deux agents chargés de garder un œil sur leurs recherches, mais ils étaient bien trop occupés par ailleurs pour y accorder plus d'importance que cela. Cela ne changea d'ailleurs pas après la chute du bouclier de Lambourne. Au contraire, ils avaient même intérêt à laisser faire, puisque cela ne pouvait qu'affaiblir la résistance à moindre frais pour eux.

Tout en en ayant parfaitement conscience, Irina se convainquit néanmoins qu'il était trop tard pour faire marche arrière et refusa d'abandonner Pripyat. Elle réussit aussi à se persuader qu'elle n'avait pas le choix, qu'elle était dans son bon droit et ne pouvait faire autrement. Ses créatures s'y sentaient chez elles en outre et la structure n'avait fait que se défendre. Ses actes étaient donc légitimes et Irina se raccrocha à cette idée pour lutter contre les remords lorsqu'elle pensait de tous les morts dont elle était indirectement responsable. Elle y puisa par ailleurs un obstination et une ténacité qu'elle ne se connaissait pas et découvrit à cette occasion que son calme et son sang-froid étaient moins superficiels qu'elle ne le croyait. Elle savait néanmoins que tout le monde ne comprendrait pas et que beaucoup pourraient lui reprocher d'avoir sacrifier la vie d'humains pour sauver celle de ses "monstres". Cette idée la révulsa cependant très vite et ne fit que renforcer sa détermination, tandis qu'elle cessa progressivement de considérer que les vies humaines valaient plus que celles de ses créatures.


"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons". Paulo Coelho.

Février 2025

Les combats se poursuivirent sans changement notable pendant un peu plus d'un an et demi, jusqu'à ce qu'ils apprennent la mort d'Apocalypse. Eclipse et Toller, les deux mutants envoyés par l'empire à Pripyat, sentirent alors le vent tourner et réussirent, non sans peine, à convaincre Irina de battre en retraite ou du moins de donner aux humains et mutants restés sur place ainsi qu'à une partie de ses créatures la possibilité de fuir.

Ils l'aidèrent également à élaborer un plan en ce sens et continuèrent à lui apporter son soutient dans sa mise en place, comme ils l'avaient fait depuis le début des hostilités.

Tout marcha alors à peu près comme prévu à une exception près : Éclipse fini par être gravement blessée. Cette dernière se laissa néanmoins trainer jusqu'à l'accès à la structure le plus proche. Contrairement à ce qui s'était passé quelques mois plus tôt lorsque Toller avait été blessé, celle-ci ne se contenta cependant pas de la guérir ni de créer un lien temporaire entre son esprit et celui d'Irina, mais transforma également cette dernière avec ce qui semblait être son assentiment. Éclipse devint alors celle que l'on nommerait plus tard l'Abomination de Kiev et prit progressivement la tête de la structure et de ses troupes, tandis que Toller contraignait Irina à se diriger vers la sortie.

Elle les aida également à rattraper le retard qu'ils avaient pris en tentant de la soigner et couvrit leur fuite en attirant l'attention sur elle et le gros de ses forces.

Elle ne parvint en revanche pas à s'en sortir et fini par mourir quelques jours plus tard, en étant toujours psychiquement reliée à l'esprit d'Irina.

Cette dernière parvint par ailleurs à s'enfuir, bien qu'elle ne garde aucun souvenir de ce qui lui est alors arrivé et su seulement que les choses avaient dues se dérouler à peu près comme prévu lorsqu'elle reprit conscience dans le cargo qui devait la ramener en Angleterre.


"La beauté plait aux yeux, la douceur charme l'âme". Voltaire.

Mars à août 2025

Son retour en Angleterre la troubla d'autant plus que la région du domaine familiale de son père avait été très peu touchée par le conflit. Elle fut donc saisie par le contraste entre la plénitude de ces lieux et le chaos du champ de ruines qu'elle venait de quitter.

Toujours choquée par ce qui venait de se passer et craignant également de laisser échapper quelque chose qui pourrait lui nuire par la suite, elle se mura par ailleurs dans un silence dont peu de chose parvenaient à la sortir. Elle garde par ailleurs peu de souvenirs de la période qui suivi immédiatement son retour en Angleterre en dehors d'une vague impression de vide. Cette dernière correspond toutefois assez bien à la réalité puisqu'elle ne fit alors pas grand chose de ses journées et se contentait d'attendre dans la crainte qu'on vienne la chercher pour lui demander des comptes.

Sa conscience fini aussi par la tourmenter et il n'est pas impossible qu'elle se mit aussi à souhaiter qu'on vienne effectivement la chercher afin de pouvoir satisfaire son besoin de se justifier.


Cela fini d'ailleurs par arriver. En avril 2025, elle reçu en effet une convocation officielle lui demandant de se rendre à Londres afin d'être entendue au sujet des événements dont elle avait été le témoin en Ukraine. Elle comprit néanmoins très vite que son rôle dans toute l'affaire avait nettement été sous-évalué et ne se donna pas la peine de contredire ses interlocuteurs, son instinct de préservation ayant finalement prit le pas sur ses remords.

Son audition se passa plutôt bien et la suite mieux encore. Jenner qui avait aussi été interrogée s'en était également tenue à la "version officielle" qu'elles avaient élaborées ensemble avant leur départ en Ukraine et n'avait donc pas fait part du rôle d'Irina dans la création de la structure, qu'ils avaient simplement découvert par hasard après leur arrivée en Pripyat où ils s'étaient (officiellement) rendus pour mener une énième étude sur l'impact des radiations sur l'éco-système de la région.

Si quelqu'un douta de la véracité de leur version des faits, il ne se fit pas entendre et l'affaire fut classée sans qu'Irina soit inquiétée davantage.


Elle pu donc retourner dans le domaine de sa famille où elle serait surement restée longtemps, si son oncle n'y avait pas reçue de la visite en la personne d'Adil Swarani, un ami de longue date, qu'Irina avait par ailleurs déjà rencontré au court de son voyage vers l'Ukraine qu'il avait en grande partie contribué à financer.

D'abord mal à l'aise et gênée par sa présence dont elle ne parvenait par ailleurs pas à cerner le véritable motif, Irina fini néanmoins par s'y habituer, puis par découvrir qu'elle appréciait beaucoup la compagnie de leur invité dont la joie de vivre et la bonne humeur semblaient contagieuses.

Sans qu'elle s'en rendre compte, sa présence la fit même progressivement sortir de sa coquille et l'aida à panser ses plaies jusqu'à ce qu'elle retrouve le sourire et une ébauche de sérénité. Une chose en entraînant une autre, ils finirent aussi par passer de plus en plus de temps ensemble et ne surprirent donc pas son oncle lorsqu'ils lui annoncèrent leur intention de se marier.


"Dans toutes les larmes s'attarde un espoir". Simone de Beauvoir.

Septembre 2025-Juin 2027

Ils mirent ensuite rapidement leur projet à exécution et convolèrent en septembre 2025. Ils séjournèrent ensuite brièvement en Italie, puis posèrent durablement leurs valises en Inde où Adil avait l'habitude de séjourner la majeure partie de l'année.

Contrairement aux apparences, leur mariage tint plus de l’arrangement que de la conclusion d'une idyle romantique, mais cet arrangement fut conclu sans jeu de dupes et en toute connaissance de cause d'un côté comme de l'autre. Irina n’eut d'ailleurs jamais à s'en plaindre. Cela ne l'empêcha pas non plus d’apprécier sincèrement son compagnon avec qui elle entretint même une joyeuse complicité. Elle apprécia aussi beaucoup de jouer au petit couple de jeunes mariés heureux en sa compagnie et plus encore de voir qu'ils trompaient leur monde avec une facilité déconcertante. Elle se rendit aussi compte qu'elle se satisfaisait très bien de n'être que la "femme de" aux yeux des autres et découvrit aussi que cette position pouvait avoir quelques avantages. Les choses se passèrent par ailleurs aussi bien avec ses créatures. Adil semblait en effet partager le regard affectueux et fasciné qu'elle leur portait et fut bientôt l'un des rares humains avec lesquels elles se sentirent à peu près aussi à l'aise qu'avec elle. Elle renoua en outre avec plaisir avec le milieu mondain dont elle avait été coupée lors de son séjour en Ukraine et fut globalement plus heureuse et plus sereine en Inde qu'elle ne l'avait été pendant le reste de sa vie.

Bien qu'elle ne désirait pas d'enfant, elle accepta par ailleurs de faire appel à la médecine moderne pour satisfaire le désir contraire de son mari et attendit donc la naissance de leur premier enfant quelques mois après son mariage... par l'intermédiaire d'une autre femme qui se trouva être aussi la sœur de son mari.

Cela faisait partie de leur accord et Irina ne vit aucune raison de s'y opposer, même si elle fut un peu surprise par le choix de la mère porteuse. Cela n'entrava toutefois ni sa tranquillité ni sa relation avec Adil dont elle se rapprocha même à plusieurs reprises au court de la grossesse de sa sœur à qui ils racontèrent par ailleurs qu'Irina était médicalement incapable de porter leur enfant.


Les hasards de la vie finirent toutefois par la faire redescendre de son nuage. Début 2027, Adil trouva en effet la mort dans un accident d'hélicoptère, deux mois avant la naissance de leur fille.

Irina se retrouva alors seule avec une belle-sœur inconsolable et un enfant à naître qu'elle n'avait jamais vraiment désiré. Certes, elle hérita aussi d'une grande partie de la fortune colossale de son mari, ce qui la mit plus à l'abri du besoin qu'elle n'aurait pu l'espérer, mais cela ne parvint pas à atténuer le sentiment de dénuement qui s'était emparé d'elle à l'annonce de sa mort.

Si elle resta en Inde dans un premier temps, elle éprouva par ailleurs rapidement le désir de partir pour quitter un endroit qui lui rappelait un peu trop ce qu'elle avait perdu.

La naissance de sa fille ne parvint par ailleurs pas à la détourner de ce projet, au contraire. Elle se senti en effet complètement étrangère au petit individu braillard qu'on lui présenta à sa naissance et qui constitua dès lors une raison supplémentaire de quitter l'Inde.

Après avoir beaucoup hésité, elle jeta par ailleurs son dévolu sur New York où elle a au moins l'excuse d'avoir quelques affaires à régler (avec un frère qui ne lui parle plus notamment). Sa belle-sœur eut par ailleurs la gentillesse de comprendre son choix et accepta également de prendre soin de sa nièce pendant son absence.


Avec la mort de son mari, Irina redevint aussi plus sensible aux nouvelles véhiculées par les médias et le fut plus encore lorsqu'elle envisagea de retourner au pays de l'oncle Sam. Elle découvrit ou redécouvrit alors le récit d’événements auxquels elle n'avait pas prêté une grande attention jusque là et qui ravivèrent pour l'occasion certaines de ses vieilles inquiétudes. Elles lui donnèrent par ailleurs l'impression qu'ils repartaient comme en 40, prouvant à nouveau, qu'ils n'étaient pas capables de retenir leurs leçons. D'une certaine façon pourtant certains de ces événements se contentèrent de la contrarier, sans la surprendre. L'apparition d'un nouveau groupe d’extrémistes mutants ne l'étonna même pas, son côté sectaire ou le fait qu'ils aient réussi à atteindre le président le firent en revanche davantage -tout en réveillant, au passage, une partie de son ancienne méfiance à l'égard des mutants.

Elle fut par ailleurs écœurée plus qu'autre chose par tout le battage médiatique entourant les X-men. Bien que l'idéal de Xavier ne soit peut-être pas incompatible avec une certaine popularité, cela lui donna pourtant l'impression qu'ils perdaient ce dernier de vue. En fait, elle a parfois même la sensation que ce dernier est mort avec l'homme auquel il était associé et n'a jamais aimé le costume de héro revêtu par ses X-men, parce qu'il lui semble en contradiction avec le message qu'ils défendent. Cela ne l'empêcha cependant pas d'être choquée, comme beaucoup, en apprenant la nouvelle de la destruction de l'institut Xavier et ce d'autant plus qu'elle ne parvint pas à saisir la logique de cet acte, même venant d'un groupe d'extrémistes de l'acabit des initiés.

Si elle s'est lassée de fermer les yeux sur ce qui ne va pas en espérant que ça ne tourne pas mal, elle a également l'impression que beaucoup de choses lui échappent encore. Elle peine par ailleurs à voir ce qu'elle pourrait faire d'autre et ne s'est donc toujours pas départie de sa réserve habituelle.

Code by Anarchy






Avatar : Natalie Dormer
Multi-compte : Oui [ ] Non [x]
Date de naissance IRL : 29 juin 1987
Avez-vous lu les règles ? OK par Zexion
Comment avez-vous connu le forum ? Par google



Code by Anarchy


Dernière édition par Abysse le Mar 28 Juil 2015, 21:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1163-abysse-irina-thorn#22495http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1179-abysse#22706http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1175-abysse-irina-swarani#22636




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Dim 26 Juil 2015, 22:15

Bienvenue !

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 45
Date d'inscription : 12/07/2015
Identité : Irina Swarani Thorn
Dons : Création organique - Biokinésie indirecte - Liens psycho-empathiques

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Lun 27 Juil 2015, 23:21

Merci !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1163-abysse-irina-thorn#22495http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1179-abysse#22706http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1175-abysse-irina-swarani#22636




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mar 28 Juil 2015, 11:03

Je ne te cache pas qu'on accepte pas toujours un pouvoir d'une telle envergure, mais au vu de la qualité de ta fiche et de ton implication, on décide de te faire largement confiance. Wink
Il s'agit d'un personnage intéressant et d'une fiche très bien travaillée.
Ne voudrais-tu pas ajouter juste un dernier paragraphe pour évoquer les derniers événements du contexte ?
Merci !

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 45
Date d'inscription : 12/07/2015
Identité : Irina Swarani Thorn
Dons : Création organique - Biokinésie indirecte - Liens psycho-empathiques

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mar 28 Juil 2015, 21:58

Merci pour votre confiance et pour tes compliments, ça fait plaisir Smile

J'ai aussi rajouté quelque chose au sujet des derniers évènements à la fin de la fiche, même si je n'en mentionne que quelques uns.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1163-abysse-irina-thorn#22495http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1179-abysse#22706http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1175-abysse-irina-swarani#22636




Messages : 1375
Date d'inscription : 05/11/2012
Identité : Davos Tosca
Dons : Régénération - Cryokinésie - Hydrokinésie - Thermokinésie

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mar 28 Juil 2015, 22:33

Voilà qui convient parfaitement donc, avec les paragraphes rajoutés. Merci à toi !

Il ne reste plus qu'à te souhaiter officiellement la bienvenue, saluer aussi la qualité de la fiche, et avoir hâte de croiser en rp un personnage si singulier ^^

La fiche est validée.

Tu peux désormais réserver ton avatar et lister tes capacités. Si tu as besoin de quoique ce soit, ou des questions à poser, n'hésite pas à passer par ici.

On te conseille ardemment de jeter un œil à ce topic, afin de voir qui est libre pour jouer, ou faire tes propres demandes. Des scenarii sont également proposés aux joueurs. Je te conseille de poster une fiche de liens pour t'intégrer au mieux ; les référencements de sujets, eux, sont par .

Voici un récapitulatif de tous les liens utiles du forum, et de tout ce que tu peux faire, pour t'intégrer au mieux.

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter officiellement la bienvenue et surtout, un excellent jeu. Smile


Welcome et bon jeu ! Wink

_________________
Ce n'est sûrement pas de briller qui nous empêchera de tomber,
Ce n'est sûrement pas de tomber qui nous empêchera de rêver.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t912-seaworthhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t229-seaworthhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t115-la-tosca-fantome-seaworthhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t249-seaworth


Messages : 45
Date d'inscription : 12/07/2015
Identité : Irina Swarani Thorn
Dons : Création organique - Biokinésie indirecte - Liens psycho-empathiques

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mar 28 Juil 2015, 22:57

Merci !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1163-abysse-irina-thorn#22495http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1179-abysse#22706http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1175-abysse-irina-swarani#22636


Messages : 236
Date d'inscription : 22/12/2013
Identité : Conrad Harding
Dons : Télékinésie / Poing d'air

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mer 29 Juil 2015, 12:47

Bienvenue à NY Mrs Swarani... Navré, de voir l'opinion que vous portez à mes confrères et moi. Je vous souhaite cependant, une belle partie ! Wink

_________________
Je finirais par tuer quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t558-genko-soldat-du-feuhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t558-genko-soldat-du-feuhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t557-genko-soldat-du-feu



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mer 29 Juil 2015, 17:23

Bienvenue parmi nous.
Voici un pouvoir que j'aurai plaisir à ... découvrir. :red:
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 45
Date d'inscription : 12/07/2015
Identité : Irina Swarani Thorn
Dons : Création organique - Biokinésie indirecte - Liens psycho-empathiques

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mer 29 Juil 2015, 22:00

Merci à vous deux !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1163-abysse-irina-thorn#22495http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1179-abysse#22706http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1175-abysse-irina-swarani#22636



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Lun 03 Aoû 2015, 09:29

Bienvenue à toi, et bon jeu parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 45
Date d'inscription : 12/07/2015
Identité : Irina Swarani Thorn
Dons : Création organique - Biokinésie indirecte - Liens psycho-empathiques

MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn Mer 05 Aoû 2015, 19:49

Merci !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1163-abysse-irina-thorn#22495http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1179-abysse#22706http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1175-abysse-irina-swarani#22636



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Abysse - Irina Thorn

Revenir en haut Aller en bas

Abysse - Irina Thorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» KING OF THORN
» The Thorn Tree Bird OST Part.1 ( SG Wannabe )
» Irina Derevko
» [Alias]Jack/Irina
» back to the future - Irina Werning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Fiches validées :: Neutres-