XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Sam 07 Nov 2015, 18:17


Ce qu'une mère est prête à faire...



    J 4

    D’abord, le réveil avait été beaucoup moins paisible que prévu, ensuite la plaie au niveau du rein s’était rouverte, provoquant quelques complications. Il semble que les diverses manipulations pendant son sommeil avaient fragilisé les points de suture. La douleur était supportable avec un bon médicament. Néanmoins, celle-ci réactivait un souvenir aussi traumatisant que douloureux pour Hélianthème. L’attaque de Dieu ne l’avait pas seulement privée de son rein, mais aussi d’un minuscule … embryon.

    Comme convenu, avec son complice, Sveda était restée dissimulée dans une pièce cachée de l’Institut Xavier. Le plan voulait qu’elle y demeure une semaine avant de quitter New-York. Cependant, un élément imprévisible l’avait poussée hors de sa cachette en avance. Elle avait patienté jusqu’à la nuit et avait gagné le quartier où logeait Axel. Comme elle devait faire attention, le trajet fut plus long. Elle arriva devant son immeuble sur les coups de trois heures.

    Même s’il elle y rechignait, Hélianthème utilisa la carte magnétique programmée par François, plusieurs semaines en amont pour entrer par effraction. Ensuite, il lui fut facile de rejoindre le palier de Nur. Grâce aux cours d’Elias, elle avait depuis longtemps appris à crocheter les serrures. Un talent bien utile dans ces circonstances clandestines. Elle passa rapidement le palier, referma la porte avec mille précautions puis se retourna dans le noir. Elle attendit que ses yeux s’acclimatent et chercha Absalon.

    " Absalon… C’est moi. " Elle retira sa main, de sur ses lèvres, et recula de trois pas en arrière pour qu’il puisse la voir. Elle ne portait pas la même tenue qu’à l’enterrement. Mais les vêtements étaient sombres et son teint un peu trop clair. " Je n’ai pas beaucoup de temps, alors écoute. "

    Oui, la surprise devait être grande. Sveda comptait un peu dessus, pour avoir toute l’attention de l’Externel, le temps de transmettre une information capitale. Elle le regardait dans les yeux, sans se laisser envahir par aucune émotion parasite. Il n'y avait pas d'autre solution. Sinon, elle l'aurait trouvée, avant de venir le trouver lui. Car cela lui coûtait, ne vous y trompez pas.

    " J’ai du mettre en scène ma mort pour détourner l’attention de Nikolas. Personne ne doit le savoir. Tu entends ? " Etrange, de se retrouver ici, avec lui, quand on se remémore la façon dont ils avaient terminés, n’est-ce pas ? Cette fois Sveda avait l’air beaucoup plus sûre d’elle et beaucoup plus directe aussi. " Abigaël est en danger. Jao veut la tuer. Il faut que tu l’aides. Il faut que tu lui dises de quitter la ville. Je ne peux pas intervenir avant d’avoir fini ce que j’ai commencé. "

    Alliance de fortune.

    Bien sûr, Hélianthème n’avait aucune connaissance de l’état actuel du mutant. Viktor avait agi discrètement le bougre. Elle agissait donc avec tout le pragmatisme dont elle était capable devant lui. Leurs comptes pouvaient attendre face au danger imminent que courrait leur fille, leur sang. C’était bien pour ça que la belle prenait autant de risque. Elle n’avait pas monté tout cela pour que d’autres en profitent. Cette fois, elle attendait une réaction concrète de Nur. Vous pouvez me croire, qu'étant donné la situation, il avait tout intérêt à avoir la bonne réaction.

    " C’est la dernière faveur que je te demande. C’est promis. Mais, tu dois la sauver. " Assona-t-elle, intransigeante, comme jamais elle ne l'avait été avec lui.

    Devoirs ancestraux...

    Un pacte correct pour le Grand Égyptien, non ? Sveda n’en avait pas de meilleur à proposer. Elle comptait sur un vague élan du cœur de la part d’un père. Mais, peut-être bien que pour une fois ses espoirs allaient être récompensés ! Il le faudrait, car elle cette fois, elle n’accepterait aucune dérobade. Les choses avaient changé.

_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 285
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Pablo...
Dons : Immortalité. Visualisation et influence du destin, par le biais de l'art.

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Mer 11 Nov 2015, 00:28

Trois heures du matin. Il peine à trouver le sommeil. Le gérant de bar est installé dans cet appartement quelque peu miteux, contemplant les flammes qui dansent lentement devant lui, dans la cheminée. En son for intérieur, des pensées défilent en boucle. Ou plutôt des scènes, des visages. Son visage. Comment en sont-ils arrivés là ? Il sait qu'après l'enterrement, il n'a plus été le même. Il s'est montré arrogant, et mesquin, buvant sans soif, pour noyer son chagrin. Un soir, il a croisé la route de cette femme... Charlie... Même les belles âmes peuvent être poussées à bout. Et c'est comme si... sa conscience s'était révélée à lui. Il ne se reconnaît plus, et il peine à vivre avec son passé. Il est tant happé par ses pensées qu'il ne prête guère attention aux très légers bruits provoqués par Hélianthème, alors qu'elle s'infiltre dans son appartement.
Mais il est bien forcé de se lever, et de se retourner, lorsqu'une voix trop familière l'appelle. C'est elle. Malgré l'obscurité, il distingue la silhouette de Sveda. Le vieux mutant recule d'un pas, blême, la respiration rapide. L'apparition prétend ne pas avoir beaucoup de temps ; serait-ce un esprit ?

« J’ai du mettre en scène ma mort pour détourner l’attention de Nikolas. Personne ne doit le savoir. Tu entends ? Abigaël est en danger. Jao veut la tuer. Il faut que tu l’aides. Il faut que tu lui dises de quitter la ville. Je ne peux pas intervenir avant d’avoir fini ce que j’ai commencé. » dit-elle.

Cette fois, l'ancien manipulateur comprend qu'il a été bien crédule, et s'approche légèrement, comme pour s'assurer qu'elle est bien réelle. Elle a donc simulé sa mort ? Comment a-t-elle pu faire cela à ses proches, sa famille ? Et leur fille est en danger, de surcroît ? Il n'a guère le temps de réagir qu'elle en vient presque à le supplier de l'aider. Il se souvient alors combien il a négligé tous les serments, toutes les promesses, qu'il a pu faire à Sveda, par le passé. Il se rappelle comme il l'a méprisée, avant de croire l'avoir perdue pour toujours. Il a l'air désemparé, et rongé par le regret. Finalement, il ne tient plus, et il vient enlacer fermement Sveda entre ses bras. Il laisse cet instant durer, profitant de son contact et de son parfum.

Je croyais t'avoir perdue, ne me refais jamais ça, dit-il, encadrant désormais son visage de ses mains.

Il la dévore des yeux, trop soulagé de voir de nouveau ce visage respirer, faute de le voir sourire. Mais il l'a trop faite souffrir par le passé.

J'ai plus d'une dette envers toi, Sveda, je ferai tout ce que tu veux, ajoute-t-il, avec plus de détermination. Je ne laisserai pas notre fille sans défense, je... Qu'est-ce qu'il se passe ? Pourquoi as-tu dû en venir à de telles extrémités ?

Il s'arrête là, physiquement il est le même, mais il n'avait pas posé un regard aussi sincère et tendre sur Sveda depuis longtemps. Il n'a pas conscience du comportement qui est le sien, mais son vieil amour risque d'en être perturbé.

_________________
"You will risk all their lives and their souls"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t610-axelhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t42-axel-bienfaiteur-malfaisant-dechu#122http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#144http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1405-axel#27125




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Lun 16 Nov 2015, 15:50



    Sveda sentait qu’Absalon n’était pas dans son état normal. Mais, elle n’arrivait pas à savoir en quoi tout à fait. Pourtant, quelque chose n’allait pas. L’immortel n’agissait pas comme il avait l’habitude de le faire avec elle. Nur n’avait pas été le compagnon le plus tendre et ça même quand le monde ne l’avait pas encore baptisée Hélianthème. Voilà des siècles qu’elle n’avait plus croisé un regard aussi… concerné. Il la tint pourtant avec force. Était-ce à mettre sur le compte de la stupeur ? Le choc aurait-il réellement secoué la conscience du vieil égyptien ? Le tressautement d’une âme qui a cru se voir arracher sa lumière ? Axel était, là, repentant. Et Sveda n’y voyait qu’une énième ruse.

    Elle avait perdu confiance.

    " C’est encore l’une de tes ruses. Tu n’es pas très légitime pour réclamer ça Abs’. "

    Dans un geste calme, mais sûr, la belle alla repousser ses mains de son visage. L’émotion rendait Axel plus sentimental, mais Hélianthème ne s’était pas encore remise de leur dernière rencontre. La blessure avait été faite à un moment où la belle avait eu besoin de lui. Même si une part d’elle était toujours prête à le lui pardonner, il y en avait une plus grande et plus forte maintenant, qui ne le voulait plus. Nur avait perdu le droit de la toucher le jour où il l’avait repoussé.

    Regard sans fond.

    " Il me fallait un moyen de berner l’ennemi. Nikolas était sur le point de me faire assassiner. Jao aussi. Si l’un d’eux avait réussi, je n’aurais pas eu le temps de les aider, contre ce qui est sur le point d’arriver. Une menace arrive et cette fois ça ne pourra pas se régler avec une bataille rangée. "

    Les flammes de l’âtre attirèrent l’attention d’Hélianthème. C’était un banal feu de cheminée. Il lui en rappelait de nombreux autres. Dont certains qu’elle avait contemplés en vibrant d’amour pour ce vieux compagnon de route. A présent, la rose n’aspirait plus qu’à disparaître pour de bon, à l’autre bout du monde. Mais… il y avait toujours, au fond de son ventre, cette force qui l’empêchait de partir.

    Cet appel impérieux.

    " Si tu veux vraiment m’aider commence par libérer Caleb de ton enchantement. J’ai besoin de lui pour ce qui va venir. "

    Bien que le ton soit resté neutre, la suggestion n’était pas faite au hasard. Hélianthème la faisait à la fois pour le tester et parce qu’au fond, elle ne voulait pas perdre une chance de venir en aide à Carso. Quelle ironie tout de même. Absalon était devenu bon quand Sveda était devenue forte. Ainsi en étaient-ils arrivés là, la Byzantine et l’Egyptien. A marcher en parallèle, sans parvenir à s’accorder de nouveau.

    Tout à coup une tache carmin se forma sur la hanche de Sveda. Celle-ci y porta la main et sentit la texture poisseuse du sang. Une moue désapprobatrice apparue sur son visage. La plaie avait du mal à se refermer. Le prêtre ne lui avait laissé que le strict minimum dans la planque de l’Institut. Étant donné la situation, Kent avait préféré éviter de se montrer dans une pharmacie. Si la mauvaise personne découvrait, qu’elle était encore en vie, le plan ne marcherait plus. Nombreuses seraient les victimes collatérales.

    " As-tu une trousse de premiers secours ? "

    L’élixir d’Arlathan ralentissait uniquement le vieillissement cellulaire. Il ne la préservait pas du reste. Sveda retira sa veste, puis son pull, enfin elle souleva son débardeur avec précaution. La chair était à vif sous le pansement artisanal. Ce n’était pas très joli à voir. Plusieurs points de suture devaient être refaits.

    " Shalimar m’a eue de près comme tu vois. Saleté de boens. On devrait les détruire une bonne fois pour toutes. "

    Kent se dirigea vers la salle de bain. Ce ne serait pas la première fois que ces deux-là panseraient les blessures de l’autre. À la différence près qu’il n’y avait cette fois plus le même réconfort à être ensemble.


_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 285
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Pablo...
Dons : Immortalité. Visualisation et influence du destin, par le biais de l'art.

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Mer 02 Déc 2015, 11:29

Axel a conscience qu'il a été indifférent, et même cruel. Pourtant, le passé lui paraît flou comme un rêve éveillé aux allures de cauchemar. Il a l'impression d'avoir été autre, ou possédé par quelque force maléfique. Et maintenant qu'il se tient en face de Sveda, il est difficile de ne pas se laisser consumer par la honte ou le regret. Mais ce n'est pas en s'apitoyant qu'il peut espérer son pardon, ou son amitié. Il doit se démener pour elle.
Il ne réalise pas combien il est étranger à lui-même. Il ignore qu'on lui a greffé un cœur artificiel, et il met ce flot jusqu'à présent contenu d'émotions, sur le compte d'avoir cru perdre Sveda. Et maintenant qu'il est prêt à se montrer humain, hélas, Hélianthème a perdu sa sensiblerie. Elle le regarde avec méfiance, et n'hésite pas à l'accuser de tenter de la manipuler. Axel la regarde d'un air sombre, songeant qu'elle aussi a changé. Mais qui est-il pour l'en blâmer ? Il en est même le principal fautif.

Certes, dit-il simplement, un peu triste.

Il la laisse s'écarter et le regarder avec froideur. Après tout, il ne fait que payer pour ses fautes. Il écoute attentivement les explications qu'elle lui fournit.

« Il me fallait un moyen de berner l’ennemi. Nikolas était sur le point de me faire assassiner. Jao aussi. Si l’un d’eux avait réussi, je n’aurais pas eu le temps de les aider, contre ce qui est sur le point d’arriver. Une menace arrive et cette fois ça ne pourra pas se régler avec une bataille rangée. »

Il fronce les sourcils, en apprenant cela sur Nikolas. Certes, Sveda et elle n'ont jamais été copines, mais qu'est-ce qui l'a incitée à frapper, maintenant ? Simplement à cause des X-Men ? Comment comptait-elle s'y prendre ? Il s'assombrit, songeant que la liste d'ennemis est longue, pour une si belle âme. Il a encore du mal à réaliser ce que Sveda a fait, pour gagner du temps. De quoi parle-t-elle ?

Quelle était la nature de leurs tentatives ? demande-t-il, concerné. J'imagine que tu dois encore rester dans l'ombre, alors... Je peux savoir de quoi tu parles ? se risque-t-il, espérant pouvoir l'aider, cette fois.

La rose des sables lui demande alors de libérer Caleb de l'envoûtement. Axel pâlit. Il avait oublié toutes les malédictions qu'il avait lancées, à diverses personnes. Parfois pour des raisons politiques ou par vengeance, parfois simplement pour rire. Il pense à Caleb, la Tosca, et même la queue de chien de Davos. La culpabilité empourpre ses traits. Sveda sait, mais il ne compte certes pas nier.

Je... vais mettre fin à tout ce que j'ai fait, dit-il. Me pardonneras-tu jamais ?

La discussion est interrompue par la grimace de douleur de Sveda. Axel suit son geste et découvre, non sans inquiétude, la tâche de sang. Elle demande une trousse de premiers secours et il hoche évidemment la tête, avant de ramener le nécessaire.
Il observe Sveda, qui s'est quelque peu dénudée. Toujours aussi belle... Mais il est surtout alarmé par la blessure qui semble bien laide, en plus d'avoir été soignée médiocrement. Elle lui explique qu'elle a été attaquée par Shâlimar, tandis qu'ils pénètrent la salle de bain.

Une guerre approche, Sveda, mais tu dois faire attention à toi. Morte, tu ne seras plus d'aucun secours à personne, et je...

Il ne finit pas sa phrase, songeant que le moment est mal choisi pour parler d'eux. Il l'invite à s'installer et il retire avec précaution les premiers soins, afin d'observer la blessure.

Qu'est-ce qui a été touché exactement ? Je vais tâcher de désinfecter cela, et de refaire les points. Ça ne va pas être agréable. Je n'ai pas de morphine, mais ce n'est pas l'alcool qui manque, en bas, dit-il, avec un sourire, pour essayer de briser la glace.

_________________
"You will risk all their lives and their souls"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t610-axelhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t42-axel-bienfaiteur-malfaisant-dechu#122http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#144http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1405-axel#27125




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Lun 14 Déc 2015, 17:42


    Hélianthème fuyait le regard d’Axel. Elle savait qu’elle avait fait preuve de négligences et qu’un bon nombre de celles-ci avaient amené la situation actuelle. Elle avait sous-estimé la colère de ses ennemis. Aujourd’hui, les siens risquaient d’en payer le prix fort. Ils n’étaient pas les seuls. Les X-Men aussi étaient en danger. Voilà pourquoi, elle avait eu recours à une tactique aussi désespérée.

    " J’ai reçu plusieurs menaces de mort, ce mois-ci. Il y a quelques mois Jao s’est introduit chez moi. Il recherche des documents que je lui ai volés, il y a longtemps. Il travaille sur le génome mutant, lui aussi, depuis des décennies. Il veut en prendre le contrôle. C’est ce pour quoi je l’avais approché à l’époque. Depuis, il cherche à récupérer mes recherches, par tous les moyens. Nikolas a payé une mercenaire pour me faire abattre. Sans compter, le FME, une bombe près du motel, si je n’avais pas eu une aide providentielle… La situation devenait critique. J’étais pieds et poings liés. Il fallait qu’ils me croient morte… tous. "

    Avant Sveda se confiait à cœur ouvert à son premier amant sans réfléchir. Cette fois, elle ne lui racontait que ce qu’il avait besoin d’entendre, pour saisir les enjeux. Rafael et Davos resteraient à l’abri aussi longtemps qu’elle pourrait les protéger. Ils allaient faire leur vie comme ils le désiraient. Bien qu’Hélianthème ne se faisait pas d’illusions. Les Ombres avaient les moyens de la retrouver. Elle espérait avoir gagné assez de temps…

    " Te pardonner ? Abs’… c’est toi qui m’as repoussée. Peu importe, ce n’est pas le moment de parler de ça. Il faut penser aux enfants. C’est pour eux que je suis là. "

    Si Abygaël était la cible numéro un, tous les enfants de Sveda étaient en danger. Ils l’étaient par le simple faite d’être venus de ses entrailles.

    " Je n’ai pas l’intention de mourir tout de suite, non. Pas sans me battre en tous les cas. "

    Le combat était loin d’être terminé. En fait, il ne se terminerait jamais. Hélianthème l’avait enfin compris. Il lui était impossible de changer l’ordre des choses. Mais, au moins, pouvait-elle l’influencer un minimum. Faire en sorte que des vies soient sauvées, le plus possible. Pour cela, il lui fallait agir et vite.

    " Le rein. Il ne fonctionne plus… Je ne le récupérerais pas. Les quatre derniers jours avaient été un enfer, autant physiquement que psychiquement. Hélianthème eut enfin son premier sourire. On sentait que malgré tout, cela lui faisait du bien de revoir un visage familier. Le premier, depuis que le plan avait été mis à exécution. Elle hocha du chef. Va pour une bonne bouteille de vodka. Ça fait longtemps… "

    L’alcool, la belle pouvait maintenant en boire autant qu’elle le voulait. Elle alla s’asseoir de façon à lui faciliter le travail. Elle ôta pour de bon son débardeur. Cette scène lui en rappelait une autre, en fait plusieurs autres. Pendant une seconde, la nomade se revit sur les chemins de Jérusalem. Ce temps était déjà loin.

    " Pour une fois les rôles sont inversés. D’un geste automatique elle écarta une mèche derrière son oreille. Le calme de ses mouvements ne cachait pas la peur qui lui cisaillait les entrailles, depuis son réveil. Elle avait appris ce qui s’était passé pendant la cérémonie. La manifestation, l’enlèvement de Natacha, les projets de Dantés, rien n’allait dans son sens. J’ai peur tu sais… "

    Sveda se chargea de préparer le matériel, pendant qu’Absalon leur servait le verre. Une fois l’aiguille désinfectée, elle but son verre cul sec. Elle s’allongea sur le canapé, en essayant de ne pas trop penser à ce qui allait arriver. Rien ne pourrait être pire que la souffrance qui lui mangeait le cœur, quand elle pensait à…

    " D’accord. C’est bon. Vas-y. "

    Le sérum qu’elle avait ingurgité était encore présent dans son organisme. Elle n’avait pas encore accès à ses pouvoirs. Impossible d’endormir la blessure. Très vite, elle regretta de ne pas avoir pris une plus grande dose d’alcool pour endormir son cerveau. La douleur était vive. Mais, au moins était-ce la preuve qu’elle pouvait encore ressentir des choses. Quand la plaie fut enfin refermée Hélianthème essaya de contrôler le tressautement de ses épaules. Elle resta repliée sur elle-même, immobile un long moment. Sa voix était basse et étouffée.

    " J’ai fait de mon mieux, tu sais. "

    Ça n’avait pas suffi. Le mal avait gagné du terrain. Eux, étaient presque au pied du mur. Même si Kent avait conscience en ses confrères, elle n’était pas certaine qu’ils allaient l’emporter. Et elle était fatiguée. Si fatiguée. Une part d’elle rêvait de s’endormir, pour de bon, et de ne plus se réveiller cette fois. Mais l’autre savait que l’heure n’était pas encore la bonne. Alors, elle se redressa lentement, s’installa au bord du canapé et commença à repasser son débardeur.

    " Il me faut une voiture… "

_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 285
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Pablo...
Dons : Immortalité. Visualisation et influence du destin, par le biais de l'art.

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Lun 01 Fév 2016, 13:19

Il faut avouer que les explications de Sveda sont... convaincantes. Elle s'est mise tellement d'ennemis à dos, simplement en prenant la tête des X-Men et souhaitant faire le bien... Il ne cherche pas à croiser son regard, non plus, incapable de s'extraire de la tête l'idée qu'il aurait pu faire quelque chose, pour la défendre ; pour l'empêcher d'en arriver là... Il s'en veut notamment d'avoir sous-estimé le FME, qui, il faut l'avouer, fait de plus en plus parler de lui.

Je comprends, Sveda, dit-il, incapable de dire autre chose.

Quelque part, il ressent qu'elle mesure ses paroles avant de lui parler. Elle qui n'hésitait pas à rester un livre ouvert pour lui, autrefois. Il la regarde, tâchant de dissimuler sa tristesse. Hélas, on ne peut rien ressentir d'autre lorsqu'on réalise – trop tard – qu'on a simplement tout gâché. Il tente de s'excuser, d'ailleurs, mais Hélianthème ne semble guère prête à lui pardonner. A vrai dire, elle semble tout faire pour qu'ils évitent de parler d'eux. Il essaie de ne pas rester obsédé par ce sujet et de penser aux enfants, puisqu'elle est là pour cela, et comme il ne l'a jamais fait. Au moins, la détermination de Sveda le réconforte un peu.
Son expression s’obscurcit aussitôt lorsqu'elle explique qu'elle a perdu un rein, et ne le récupérera pas. Il va de soi qu'il se pose nombre de questions, mais il s'inquiète surtout pour la démarche à suivre, que ce soit dans un futur immédiat, ou plus lointain. Sveda réclame de toute façon de la vodka. Il hoche la tête et va chercher une bouteille d'alcool, n'ayant même pas à descendre jusqu'au bar, pour s'en procurer une. Il revient près … de celle qui l'a aimé, observant ses blessures, après qu'elle se soit déshabillée. Le Axel ordinaire aurait été capable d'avoir des pensées grivoises, même lors d'un instant aussi grave, mais il a aujourd'hui d'autres préoccupations. Il est attentif. Malgré les gestes contrôlés de la rose des sables, il sent qu'elle n'exagère aucunement lorsqu'elle admet avoir peur.

C'est naturel, tu sais, je vais faire ce qu'il faut, répond-il, apaisant.

Un verre servi et du matériel préparé plus tard, la blonde s'installe sur le canapé, prête à en découdre. Il observe les cicatrices, ou plutôt les plaies, éprouvant quelque rancune à l'égard de Shâlimar, mais le moment est mal choisi pour crier vengeance, ou manifester sa haine. La scène qui suit n'a strictement rien de plaisant. C'est l'un de ces instants qui s'étirent en longueur, alors qu'on rêve de les voir finir. C'est comme l'un de ces cauchemars qui vous mettent mal à l'aise, mais on ne peut pas se réveiller. Il reste concentré, tâchant de ne pas penser que c'est Sveda, qu'il est en train de faire souffrir. Il se focalise sur la chair qu'il est en train de recoudre, non surpris par le courage de sa patiente. Il s'arrête quelques secondes lorsqu'elle gémit, mais il continue, inlassablement. Il faut finir, et le plus tôt sera le mieux.
Il sent l'épuisement de Sveda, dans son attitude et ses rares confidences. Il est en train de ranger le matériel, lorsqu'elle se redresse et s'habille, évoquant une voiture.

Tu penses sérieusement à partir si vite ? Sveda, tu dois te reposer un instant. Ne te tue pas à la tâche, dit-il.

Une part de lui souhaite simplement la préserver à ses côtés, mais son regard semble effectivement sincère, concerné, inquiet.

Est-ce que je peux faire autre chose ? Tu peux me dire n'importe quoi, ajoute-t-il.

_________________
"You will risk all their lives and their souls"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t610-axelhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t42-axel-bienfaiteur-malfaisant-dechu#122http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#144http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1405-axel#27125




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Mar 02 Fév 2016, 23:46


    Un frisson de fatigue parcourut la colonne vertébrale de Sveda. Elle n’y prêta pas attention et préféra se servir un deuxième verre de vodka. Ce n’était pas une bonne idée, étant donné, qu’elle n’avait rien mangé depuis la veille. Mais, elle se savait en sécurité avec Axel. Elle voulait juste s’étourdir, oublier, le temps de quelques heures. Oublier tout le chaos qui l’attendait en dehors.

    Vague à l’âme, vogue l’âme, au repos impossible.

    Le liquide transparent remplit le récipient. Et cette image lui rappela le dernier moment passé avec son petit-fils Ygor. Ardu de repoussé ce souvenir, comme les autres. Il y en avait de plus en plus. Trop que son âme put supporter sans trembler. Un nœud lui bloqua l’estomac. Elle porta le verre à ses lèvres, pour le boire d’une traite. Le premier verre avait anesthésié sa gorge en partie. L’alcool remonta rapidement dans ses veines, pour lui donner chaud. Une chaleur qu’elle savait temporaire et factice. Mais c’était toujours mieux que rien. Sveda, haussa des épaules, un sourire sans joie sur le visage. Elle tendit la main pour reprendre la bouteille, en chuchotant d’une voix ironique.

    « Que veux-tu que je te dise Abs’ ? La troisième ration coula dans le récipient. Arrête les Rayleigh, avant qu’ils fassent plus de dégâts ? Empêche la cinquième guerre mondiale ? Change le monde ? Dis-moi pourquoi, on en revient toujours au même satané bordel ? Dis-moi pourquoi ton fils a tué le mien ? Hélianthème eut un ricanement sarcastique. A quoi ça sert que je te demande quelque chose ? Tu ne m’as jamais vraiment écoutée. On le sait tous les deux. Je ne suis même pas sûre que tu protégeras ta fille. »

    Bon grés mal grés, ils finissaient par en venir à eux. Mais ce n’était pas non plus le meilleur plan. Absalon mesurait-il réellement l’étendue de la blessure qu’il avait infligée à sa dévote de toujours ? On dirait que oui.

    La douceur de l'un ouvrait la porte au cœur de l'autre.

    « Je hais ce que nous sommes devenus. Tu le sais, ça ? Mais tu sais ce que je déteste le plus ? Mon foutu fantasme. Avoir mis tellement d’espoir en toi. Tellement de foi. Revenir vers toi dès que quelque chose ne va pas. Encore et toujours accrochée à toi, comme cette gamine de 20 ans. Elle secoua doucement la tête avant de boire encore un peu. Le pire, c’est que je sais. Je sais. Que ça aurait été beau. Tu nous as privé d’un sacré bonheur Absalon Nur.»

    Même désabusée, Héilanthème avait la beauté de l'Innocence. Comme si l'Espoir refusait de l'abandonner, ou refusait d'être abandonné d'elle.

    Un paquet de cigarettes atterrit sur la table basse. Kent y prit une cigarette et l’alluma avec automatisme. L’odeur de la nicotine créa une fausse impression de réconfort. Elle laissait ses neurones se faire abuser par la drogue douce en essayant d’ignorer la sensation de cette chair à vif. L’alcool lui tournait un peu la tête, c’est un fait. Dans cette mélasse de mal être, Sveda n’avait plus qu’une envie, dormir pendant cent ans. Mais ce n’était pas à elle de jouer la belle au bois dormant.

    Pourtant, elle se leva pour aller fumer à la fenêtre, en observant la rue. Elle lança un regard vers le sofa.

    « Je vais peut-être t’emprunter le canapé pour ce soir. Je ne peux pas conduire dans cet état. Elle ne savait pas encore, si elle faisait ce voyage seule, ou à deux. Ça n’avait pas tellement d’importance ce soir. L’épuisement l’empêchait de réfléchir correctement, sans parler de la vodka ingurgitée trop vite. « Mais ne t’en fais pas, je vais bientôt te laisser tranquille. Dès que la vieille peau est morte, je retourne en Afrique. Tu n’entendras plus parler de moi. »

    Que tu crois, Sveda, que tu crois.


_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 285
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Pablo...
Dons : Immortalité. Visualisation et influence du destin, par le biais de l'art.

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Mer 10 Fév 2016, 14:05

Il pose un regard soucieux vers elle, quand elle reprend de l'alcool. De coutume, il l'aurait encouragée au vice, mais en l'occurrence, il n'approuve pas. Pour autant, il n'ose pas l'en empêcher ou lui faire la morale. Il la couve de son regard brun, qui, pour une fois, ne dissimule aucune pensée dissimulée ou destructrice.

« Que veux-tu que je te dise Abs’ ? Arrête les Rayleigh, avant qu’ils fassent plus de dégâts ? Empêche la cinquième guerre mondiale ? Change le monde ? Dis-moi pourquoi, on en revient toujours au même satané bordel ? Dis-moi pourquoi ton fils a tué le mien ? A quoi ça sert que je te demande quelque chose ? Tu ne m’as jamais vraiment écoutée. On le sait tous les deux. Je ne suis même pas sûre que tu protégeras ta fille. » dit-elle alors.

Lui qui s'était toujours plaint de la voir crédule et trop optimiste, il déteste profondément le sourire sans joie qui apparaît sur son visage. Certes, arrêter les Rayleigh n'est pas aussi simple que cela. Et certaines choses... sont inévitables, surtout lorsqu'on les voit venir trop tard. Il fronce les sourcils lorsqu'elle évoque Ascheriit, comme un assassin. S'il doit se sentir coupable des crimes de son « fils », de surcroît, alors, son âme est condamnée. Et maintenant qu'il lui propose sincèrement son aide, elle n'en veut plus, elle n'y croit plus ; peut-être à raison. A vrai dire, elle se méfie de lui comme de la peste. Récolter les pots cassés avec Sveda est une punition d'autant plus terrible, qu'il ressent tout à vif, désormais.

Peut-on l'appeler mon fils alors que je ne l'ai pas élevé ? Certes, c'est bien ce que tu me reproches, répond-il, avec amertume. Mais tu es la première à croire que les hommes peuvent changer et se racheter. Je n'en aurais pas la possibilité ? Il y a forcément quelque chose que je peux faire, qui ne s'apparente pas à espérer l'impossible !

Malgré tous leurs efforts, les vieilles amertumes refont surface et ils haussent quelque peu le ton. Pourtant, il ne cherche pas à la blesser. Hélas, Sveda n'a pas fini de lui exprimer tous ses reproches.

« Je hais ce que nous sommes devenus. Tu le sais, ça ? Mais tu sais ce que je déteste le plus ? Mon foutu fantasme. Avoir mis tellement d’espoir en toi. Tellement de foi. Revenir vers toi dès que quelque chose ne va pas. Encore et toujours accrochée à toi, comme cette gamine de 20 ans. Le pire, c’est que je sais. Je sais. Que ça aurait été beau. Tu nous as privé d’un sacré bonheur Absalon Nur.» confie-t-elle, en continuant à boire.

Dès la première phrase, le visage d'Axel commence à se défaire. Il est après tout confronté à une des pires erreurs de son existence. Il la regarde avec tristesse, songeant que c'est un lourd fardeau que d'être la déception ultime de quelqu'un. Et même, d'avoir obscurci cette personne.

Tu parles comme si tout était fini et désespéré, maintenant, commente-t-il, essayant de ne pas trop céder à l'inquiétude.

Il la suit des yeux tandis qu'elle s'approche de la table, pour s'emparer d'une cigarette. Décidément, elle n'a plus grand chose de la jeune fille innocente, qu'il a séduit. Au moins est-il soulagé d'apprendre qu'elle ne compte pas prendre la voiture dans cet état. Il lui confirme qu'elle est la bienvenue ici, si elle en a besoin.

« Mais ne t’en fais pas, je vais bientôt te laisser tranquille. Dès que la vieille peau est morte, je retourne en Afrique. Tu n’entendras plus parler de moi. » conclut-elle, terminant son soliloque désespéré.

Le texte et l'information donnent comme un choc électrique à Axel. Il marche vers elle, le regard déterminé, et il écarte bouteilles et verres.

Je ne veux pas d'une vie sans toi, Sveda, réplique-t-il. Quoique j'ai pu te dire, quoique j'ai pu faire ; cette idée m'est insupportable.

Il prend sa main et la regarde dans les yeux, ne sachant guère quoi lui dire, sans paraître hypocrite ou décalé, après ce qu'il lui a fait subir. Certaines paroles restent sur le seuil de ses lèvres, mais n'osent pas le franchir.

J'espère pouvoir réparer un jour ce qui a été perdu, se contente-t-il de dire, en s'écartant.

_________________
"You will risk all their lives and their souls"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t610-axelhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t42-axel-bienfaiteur-malfaisant-dechu#122http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#144http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1405-axel#27125




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Jeu 11 Fév 2016, 00:02


    Pour un peu, notre pacifiste adorée, se sentait pousser les ailes de la discorde. Elle n’avait ni la patience, ni la bienveillance habituelle. Elle gardait trace de la façon dont Axel l’avait traitée. Il n’avait pas été tendre. Hélianthème n’avait pas envie de l’être avec lui, cette nuit-là. Gageons que l’ivresse donne du courage aux plus tolérants. Là, réside tout l’intérêt de leur face à face. Charlie n’avait pas conscience, qu’en faisant un petit tour au marionnettiste, elle allait provoquer, ce que plus d’un demie-millénaire de désaccords n’avait pas réussi à faire. Je trouve personnellement tout cela terriblement… drôle ?

    Hél le fixa sans cacher son humeur.

    « Combien d’opportunités se sont présentées à toi, sans que tu les saisissent ? Si tu ne sais pas comment rattraper tes erreurs, c’est peut-être que tu en as trop fait ? C’est vrai, je crois en l’Homme. Mais je ne crois plus en « nous » de la même façon. C’est tout. »

    Des paroles qui, croyez le bien, avaient le goût de la cendre sur la langue d’Hélianthème. Il lui avait fallu au bas mot sept cents ans, pour renoncer à un idéal, auquel elle avait d’ailleurs été la seule à croire. D’ailleurs, tous ceux qui les avaient croisés –ces amants bicéphales - s’étaient demandé ce qui retenait l’un à l’autre. L’un de ces grands mystères, que nous laisserons, eh bien, mystérieux !

    Oh ça Nur, tu l’as obscurcie, rougie, blanchie, jaunie. Elle est passée par toute la palette, plusieurs fois, grâce à toi. Ne soyons pas de mauvaise foi (nous). Si la dame a aussi mal vécu, cette relation et encore plus, la séparation imposée, c’est parce que les bons moments étaient de l’ordre du génialissime. Elle s’était épanouie, profondément, dans ces rares instants partagés. Le problème étant qu’à présent, ça ne suffisait plus. On lui avait proposé quelque chose de différent, de moins nocif, de plus honnête.

    Un ricanement remonta de sa jolie gorge, fissurant encore, la belle allégorie de l’Ingénue. A l’inversement des rôles Diane n’était pas si mauvaise.

    « C’est ironique venant de celui qui a décidé de mettre un terme à notre relation. Je dois réellement te rappeler notre conversation sur la plage ? Oui, c’est fini. Ça doit bien faire un siècle, que tout est fini, Absalon. Sois honnête. Tu ne t’ais jamais impliqué dans notre histoire. Tu t’es contenté de me regarder la nourrir et de te servir, quand tu en avais envie. » Sveda arrêta son mégot à la frontière de sa bouche. « Je suis fatiguée d’aimer pour deux. »

    La répartie d’Axel déstabilisa la belle. Un doute transparut dans ses yeux bleus. Un amour ne se renie pas en quelques mois. Mais, il se flétrit, lentement. Elle lui lança un regard, pour tenter de déterminer ce qu’il avait en tête. Ce n’était pas du tout dans son genre, d’être ouvert et expansif. Ça ne lui correspondait pas. Même lorsqu’ils étaient plus jeunes, il ne s’était pas prêté à ce style de déclaration amoureuse. Quand bien même Sveda les avait secrètement attendues. Pourtant, ce soir, Sveda fuya la chaleur de ces paumes idolâtrées.

    Ça en était presque risible, de voir ces ceux-là à la croisée d’un chemin. La force de la Tragédie.

    « Bien sûr… bien sûr, il fallait que tu te décides, au moment où je commence à concevoir ma vie sans toi. Ces mots, je les ais attendu pendant longtemps. Je te les ai réclamés, un millier de fois. Tu te souviens ? » Elle l’observa et adoucit son regard. Trop lasse pour être haineuse. « Aujourd’hui, c’est moi qui ne veux plus. Je ne t’aime plus assez pour croire en tes belles paroles. »

    Comment auraient-ils pu savoir qu’ils en arriveraient en fin de compte à ce cas de figure ? Cet instant décisif où l’agneau devin le loup. Hélianthème s’était émancipée dans la violence et le chagrin. Elle ne l’avait pas cherché. Puisqu’elle ne l’avait pas voulu au départ. La seule différence, avec les autres crises, c’était une rencontre. Une rencontre suffisamment, surprenante, pour susciter un changement. Un petit changement qui avait entamé une révolution individuelle.

    Doit-on acclamer ou blâmer Caleb ? Je m’abstiendrais de prendre parti pour cette fois ! Je connais Sveda, et je sais, combien sa résolution est sincère. Mais je connais aussi Nur.

    « Je suis là pour toi. Toujours. Mais, plus comme ça. Et je crois que c’est mieux pour moi. Et mieux pour toi aussi. » La belle termina le troisième verre et s’en débarrassa. « Je t’ai dit que je ne voulais pas en parler. Je ne suis pas en état pour ça. »

    Une douleur se diffusait lentement dans sa boîte crânienne. Elle se releva pour chercher de quoi enrayer le mal, les maux, dans la trousse de secours. Sveda voulait éviter de poursuivre sur le sujet. C’est donc elle, cette fois, qui se déroba.

    « Par hasard… tu connaîtrais l’adresse des Lampeduza ? »

_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 285
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Pablo...
Dons : Immortalité. Visualisation et influence du destin, par le biais de l'art.

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Ven 12 Fév 2016, 09:50

Le pire réside sans doute dans le fait, qu'elle ne se venge pas. Si elle était en colère, cela signifierait qu'elle l'aime encore. Il sent qu'elle est seulement désabusée, écœurée. Il sent un malaise croître dans la salle, songeant qu'il vit une des discussions les plus pénibles, de ces dernières années. Ce n'est pas peu dire. Il dit vouloir se racheter. Sans doute y croit-il, grâce à, ou à cause de l'influence de Charlie. Cependant, Sveda n'est pas dupe. Elle se rappelle parfaitement ce qu'il a fait, ou plutôt, ce qu'il n'a pas fait. Le voit-elle réellement comme une cause désespérée ? Il baisse les yeux, imaginant bien qu'il n'y a plus de « nous » qui tienne. Il préfère ne rien répondre, pour ne pas envenimer les choses. De toute façon, ses questions sont quelque peu rhétoriques. Elle a probablement raison, et elle le sait.
Le malaise s'agrandit tandis qu'elle continue à rire sans joie. Il n'est jamais agréable de voir les rôles s'inverser. Il se sent amoureux, démuni, perdu sans elle. Mais elle ne tient plus à lui, ou plutôt, elle le sous-estime et s'en moque. Il ne peut même pas lui en vouloir. Il l'a finalement forgée à son image.
Évidemment, la scène de la plage est un souvenir cuisant pour Sveda. Axel reste toujours silencieux, ayant véritablement tout perdu de son éloquence, de sa superbe. Les paroles de Sveda sont dures, mais, bien qu'elle le diabolise, un peu trop, il y a une part de vérité difficilement contestable. A un moment, il croit que ses paroles atteignent enfin le cœur de la rose des sables, mais celui-ci est devenu trop méfiant et distant. Seul le doute transparaît sur son visage, pour lequel n'importe quel homme voudrait se damner.

« Bien sûr… bien sûr, il fallait que tu te décides, au moment où je commence à concevoir ma vie sans toi. Ces mots, je les ais attendu pendant longtemps. Je te les ai réclamés, un millier de fois. Tu te souviens ? Aujourd’hui, c’est moi qui ne veux plus. Je ne t’aime plus assez pour croire en tes belles paroles. » rétorque-t-elle.

Axel pose un regard méfiant sur elle. Il n'est pas devenu assez naïf au point d'ignorer qu'il y en a un autre, même si ce n'est pas cela qui a fondamentalement fait fuir Sveda. Qui est-ce ? Il se plaît à croire que les amants de la belle vont et viennent, comme les saisons. Elle ne les perd pas aussi rapidement qu'il n'égare ses propres conquêtes, mais ils se succèdent, inlassablement. Mais eux deux sont... liés depuis toujours. Croit-elle vraiment qu'une blessure parmi d'autre, qu'un prétendant comme un autre, peut mettre fin à leur liaison ? Croit-elle pouvoir séparer la nuit du jour, si aisément ?
Mais il n'est pas d'humeur à la contredire, ou à la manipuler, d'une façon ou d'une autre. A vrai dire, la dernière phrase de Sveda est pareille à un coup de lame. Elle ne l'aime plus, c'est dit. Le regard brun du gentleman, habituellement si insondable et ironique, devient humide. Il croise les bras, crispé, mais il ne cherche pas à se dissimuler.
Elle a beau mettre quelques nuances, à ses derniers propos, tout en buvant un dernier verre, il n'est pas dupe. Et voilà qu'elle lui demande l'adresse des Lampeduza, pressée de changer de sujet. Axel la regarde avec reproche, mais prend un morceau de papier, avant d'y inscrire ce qu'elle convoite. Peu de choses lui échappent dans cette ville, après tout. Il aurait pu faire beaucoup, pour changer les choses, mais au fond, il n'est qu'un observateur, jusqu'à ce qu'une situation réellement dramatique réclame son attention. Il en a toujours été ainsi, et il en sera toujours de même. Les gens ne réalisent pas ce que l'on ressent lorsqu'on peut tout influencer, presque d'un claquement de doigts. Comment ne pas devenir orgueilleux ? Comment ne pas se prendre pour Dieu ? D'une certaine façon, se détacher de tout, et refuser tout proche, a été sa façon à lui, de ne pas être tenté de trop intervenir. Il a convoité le pouvoir, pendant quelques mois, mais il s'est vite aperçu que le jeu, l'amuse plus. Il veut se mêler aux mortels, comme il le peut, et se divertir, simplement. C'est mieux qu'une promesse folle d'utopie ou une apocalypse. Au fond, il pourrait avoir ce qu'il veut. Il aurait pu convaincre Sveda de lui jurer un amour éternel, mais ça ne l'intéresse pas. Il tend l'adresse à Sveda, le regard plus ferme.

Je préfère ne même pas te demander ce que tu projettes de faire, dit-il. Je ne suis comme aucun d'entre vous, Sveda, ajoute-t-il, en la regardant dans les yeux. Je ne peux pas aimer, ou m'investir dans vos conflits. Lorsqu'on commence à façonner une relation ou un monde à son image, même avec les meilleures intentions, alors ceci est perdu. Je t'ai quittée, sur la plage, pour ton propre bien. Tu n'as plus d'illusion, aujourd'hui. Tu n'attends plus après une ombre. Sans doute as-tu trouvé un homme que tu aimes, qui t'aime. C'est tout ce que je pouvais t'offrir. Je t'ai aimée à ma façon, et je n'aurais pas dû être tenté de revenir sur ma décision. A présent, nous n'en parlerons plus.

Ces mots dits, il s'écarte un peu. Il est prêt à quitter la pièce, s'il le faut.

_________________
"You will risk all their lives and their souls"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t610-axelhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t42-axel-bienfaiteur-malfaisant-dechu#122http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#144http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1405-axel#27125




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Ven 12 Fév 2016, 18:03


    Hélianthème l’observa pendant qu’il annotait les coordonnées géographiques de la Villa Sofia. Même l’esprit brouillé par l’ivresse, elle était encore capable de voir de la grâce dans sa façon de tenir le stylo. Elle soupirait intérieurement, parce que même en sachant qu’elle faisait un bon choix, ce choix était triste. Ses doigts se refermèrent sur le papier. Nur avait réussi à accaparer son regard. Sveda ne le quittait pas des yeux. Ces yeux aussi sombres que les siens étaient clairs, dans lesquels elle avait cherché tant de réponses à ses questions.

    « J’aurais été prête à ça, seulement pour être avec toi. »

    Le Yin et le Yang, jusqu’à la dernière ligne.

    Voilà, tout ce qu’elle pouvait lui rétorquer, pour affronter le reproche silencieux. Mais, ce n’était pas le plus dur. Le plus dur était de voir qu’Axel, son magnifique Axel, avait l’air sincèrement atteint. Elle lui avait rarement vu un air pareil. Il n’avait pas été aussi sérieux depuis… En fait, elle était incapable de savoir depuis quand. Elle s’était elle aussi attendue à une autre réaction de sa part. Je devrais presque le leur dire.

    Elle plia la feuille et la fourra dans la poche de son jeans. Une inquiétude sourde se nichait au creux de son ventre. Cette fois, celle-ci n’avait rien à voir avec Aby, ou Davos, ou même Jao. Sveda sentait que quelque chose était sur le point de changer, irrémédiablement. Comme n’importe quel être humain, elle n’était pas sûre d’y être prête. Oui, elle était la provocatrice de ce qui arrivait. Cela n’empêchait pas de se poser des questions. Du coup, quoi dire, quoi faire ?

    « Merci pour l’adresse. »

    La chaleur artificielle se dissipait déjà. L’alcool n’était qu’un feu de joie, vif, mais court. L’excitation, l’énervement, tout s’évaporait. Puisque qu’il le lui avait proposé, puisque la nausée la menaçait, la nomade se fit une raison. Ce qui n’était pas une mauvaise chose, aux vues des prochaines semaines.

    « Tu as une couverture quelque part ? »

    Pendant que ce cher Pablo se mettait en quête, Diane débarrassa le canapé des objets inutiles. Avec un coussin dans les mains, elle manqua de fondre en larme, submergée par, elle ne savait même pas quoi au juste. Elle se rasseyait, sur le bord, le coussin sur ses genoux et travailla sa respiration. Ce n’était pas maintenant qu’il fallait craquer. Le travail devait être fait Hél ! Les yeux vers le plafond, elle repoussa un frisson de froid et de fatigue. Une petite voix dans le fin fond de sa tête –qui n’est pas la mienne- se demanda si elle n’était pas en train de faire une erreur. Cette voix qu’elle avait écoutée déjà des dizaines, des centaines de fois.

    Tempête.

    Sveda se leva d’un bond. Il lui fallait, de l’espace, de l’air, du sable, un endroit où crier. Elle vit son paquet de cigarette au coin de la table et l’attrapa en tremblant. La première larme échappa à sa vigilance. Elle chassa la seconde d’un coup de paume rageur. Eh oui, Constance n’avait jamais su dire adieux sans pleurer. Elle se détourna avec pudeur quand elle entendit Axel.

    « Je partirais tôt, ça attira moins l’attention. » Un raclement de gorge fut nécessaire pour débloquer la voix prise en étau. « N’oublie pas Aby’. Même si Elias te tient tête, il faut qu’ils t’écoutent, surtout. »

    Pour le reste, désenchanter le marin, l’archéologue, ou le psy, Sveda n’avait pas le courage d’y revenir. Elle se dépêcha de finir sa cigarette et déguerpi dans la salle de bain, pour un brin de toilette, avant quelques heures de sommeil. Les mains accrochées aux rebords du lavabo, elle fixa son reflet avec désarrois. Soudain, Hélianthème n’était plus convaincue de pouvoir y arriver, tuer Nikolas… le père de Kim ? Dans quoi c’était-elle lancée ? Elle prit le temps de se calmer. Elle se fit rapidement une tresse, se lava les dents, et revint dans le salon. Un peu plus calme…

    « Merci pour le couchage. Je ferais attention en partant. »

    Merci. Merci. Toujours merci.

    Être allongée, dans le noir, ne changea pas grand-chose à la tempête intérieure de la blonde. Elle resta les yeux ouverts, à écouter les bruits de l’appartement, jusqu’à ce que l’épuisement la terrasse enfin. Embourbée dans un sommeil de plomb, elle mit un temps à se souvenir, elle n’était plus à l’Institut.

    Dans la pénombre, avant l’aube, elle chercha ses chaussettes, ses chaussures. Un mal de crâne faisait tonner les battements de son sang dans ses oreilles. Elle rangea mécaniquement le paquet de cigarettes dans la poche de son veston. Il était temps, temps de partir. Je sais ce que vous dites. Mais, non, Hélianthème reposa le stylo. Il n’y aurait pas de mot laissé sur le frigo. Juste une couverture pliée en bout de canapé. Tant pis pour la voiture. Sveda préféra s’enfuir, de peur de céder à la chaleur des braises.

    Lâche départ. Mais c’était le sien. Hélianthème disparue avec l'arrivée du soleil.

_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 285
Date d'inscription : 17/07/2012
Identité : Pablo...
Dons : Immortalité. Visualisation et influence du destin, par le biais de l'art.

MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel) Lun 15 Fév 2016, 15:02

L'adresse de The Assistant. Il lui doit bien cela. Secrètement, il espère juste qu'elle ne va pas s'attirer encore plus d'ennuis. De temps à autres, elle prononce des paroles ni plus ni moins déchirantes. C'est une chose de dire adieu à quelqu'un qui se meurt, c'en est une autre lorsque vos chemins se séparent, tout simplement... Honnêtement, Axel n'est pas sûr que, après une relation aussi forte, on puisse simplement redevenir amis. Peut-être la dernière illusion d'Hélianthème. Ce qui est étonnant, est que les deux regards se cherchent, en admirant la splendeur de l'autre. Ce qui est magistral, c'est que les deux cœurs désespèrent de se dire adieu. Pourtant, les décisions sont prises, et aucun mot tendre ne franchira leurs lèvres. Quand la raison l'emporte sur la passion, ce n'est pas sans mal, mais pas sans réflexion non plus. Il hausse les épaules, tandis qu'elle le remercie. Il reste focalisé sur ce dernier pan de la rupture, non sans songer, qu'il récolte ce qu'il a semé. Sans un mot, il va chercher une couverture. Il n'est plus guère d'humeur à converser. Il est déjà revenu, lorsqu'il s'aperçoit que Sveda est assise sur le canapé, victime d'une tempête sous un crâne. Elle a les larmes au bord des yeux ; il tâche de faire comme s'il ne s'en apercevait pas. Elle lutte suffisamment contre elle-même, pour qu'il n'en rajoute pas. En temps ordinaire, Axel en aurait profité, mais pas cette fois. Plus maintenant. Elle dit vouloir partir tôt, tout en donnant des derniers conseils pour les enfants. Il lui répond doucement, pour la rassurer. Il respecte sa pudeur. Il la laisse filer dans la salle de bain, puis le retrouver, pour le remercier. Il sourit, avec un de ces sourires dénués de joie. Puis les deux âmes se séparent, se plongeant dans l'obscurité et l'isolement de cette nuit sans lune. Après être partie en douce, Sveda trouvera dans ses affaires, le mot manuscrit suivant :

« Je voulais seulement sortir de ton ombre. Je sais que tu le comprends. Mais quand j'en suis enfin sorti, il n'y avait plus de soleil. Plus le moindre rayon. »


Fin du sujet

_________________
"You will risk all their lives and their souls"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t610-axelhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t42-axel-bienfaiteur-malfaisant-dechu#122http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#144http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1405-axel#27125



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel)

Revenir en haut Aller en bas

[CLOS] Tome II : Ce qu'une mère est prête à faire... (Axel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lowrider et peintures de malade
» "Y Le Dernier Homme" Tome 9 Terre Mère
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» Lou ! - Tome 4: Idylles
» LA REINE DE LUMIERE (Tome 1) ELORA de Mireille Calmel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Bibi-la-Purée :: Appartement de Pablo-