XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Déesse et naïade [Ligeia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2015
Identité : Louise de Vale
Dons : Mère nature

MessageSujet: Déesse et naïade [Ligeia] Lun 18 Jan 2016, 21:38




Déesse et naïade

Feat. Asmodée et Ligeia







Asmodée n’était pas en colère contre Ligeia, mais la déesse de la nature devait rappeler à la Naïade son manque, plus qu’évident, de savoir faire. L’œil de verre était un intouchable, non que cela ne soit de la volonté de la mutante, mais il fallait se rendre à l’évidence, plus les « gentils » s’acharnaient à couper la tête de l’Hydre, plus ils ne faisaient que provoquer la repousse, aimée et adorée d’un public stupidement friand de la surface. Tous les héros étaient des créatures stupides et à n’en point douter, elle avait assister, lors de cette soirée, à la plus grande connerie du siècle ! Ikon lévitant comme le psychopathe puissance dix et cette écervelée, essayant d’atteindre un homme bien entouré !

Le pire dans tout ça, c’est qu’elle avait entraîné Andréas. Et il était évident qu’ils avaient omis l’essentiel, veiller à protéger les plus faibles. Dorian aurait pu être ciblé directement, mais ça, quelle importance ? La mère était furieuse, ses entrailles lui griffaient l’agacement de ces abrutis impertinents. Puisque Fantôme savait son retour et que leurs retrouvailles étaient acquises, il était temps de mettre quelques points sur les i. Les Ombres se démerdaient avec une forêt complète de ronce, repoussant encore et encore. Le seul moyen de stopper ça ? Rendre la terre infertile, se résoudre à abandonner les contrats ou encore chercher quelques compromis. Mais le dernier point était probablement le plus irréalisable, elle savait que Benedict prenait cela comme une déclaration de guerre,sans plus, mais elle estimait aussi que le nouveau leader des ombres n’étaient pas si stupide. Le combat était stérile, ce qu’il ne savait pas c’est que la fleur fragile était devenue plus forte et plus sereine. Il le découvrirait, quand elle l’aurait décidé, ainsi que son visage. Pour le moment, ses projets étaient de laisser la boutique à l’abandon, ses affaires aussi et de garder au plus longtemps, son nouveau visage caché. Il devrait apparaître tôt ou tard, mais ce n’était pas encore le moment et elle faisait très attention à ça !

Quoi qu’il advienne, cela arriverait.

Pour le moment, l’ancestrale mutante avait une jeune femme à voir. Et pour ce faire, elle avait repris à son service plusieurs gamins ensorcelés. Elle savait, par instinct qu’Anne devait se nourrir et qu’elle s’était rendu dans un petit supermarché pour faire ses emplettes, Assistant avait raison, elle aurait pu la capturer aisément, du coup Louise comptait le faire avant elle pour la mettre en garde, sur plusieurs points. Elle devait savoir où en était sa petite fille maintenant.

Les jeunes allaient utiliser une technique simple, un peu de chloroforme sur un bout de papier et une voiture qui la prendrait rapidement. Pour sa part, elle l’attendait dans une vieille demeure abandonnée, où elle siégeait dans un salon, sur un vieux fauteuil recouvert de lierre, la nature avait repris ses droits en ce lieux et il n’était pas question qu’elle s’en aille. Elle patientait donc, les yeux clos, calme.

En ville l’affaire suivait son cour, Anne ne comprendrait certainement pas, et dans le coffre de la voiture, elle dormirait calmement. Ce qui arriva bien entendu, endormie, sur les coups de deux heures du matin, on la déposa dans le salon, encore sommeillante, sur une méridienne proche d’Asmodée. La maternelle ancêtre vérifia pendant le sommeil de la jeune femme que rien ne s’était mal passé, puis,quand cela fut convainquant, elle chassa les adorateurs pour être seule avec la demoiselle, c’est à cet instant, que munit de sels de sa fabrication, qu’elle passa sous le nez de la naïade, une fiole qui allait la réveiller. Elle n’était pas attachée, mais les yeux de son aïeule était fixés sur elle, dans un air de reproche. Elle resta calme quand elle ouvrit les yeux et lui fit un sourire.

-Bonjour ma douce.

Se redressant de sa position accroupie à son côté, Asmodée cessa de fixer l’enfant et se releva. Elle tourna le dos à la petite fille, qui ne pouvait défier la déesse et soupira.

-Quel soucis tu me provoques Anne ! Tu ne t’en rends pas compte ! Assena-t-elle toujours calme.






_________________

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1244-asmodee-mere-naturehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1249-asmodee#23916




Messages : 697
Date d'inscription : 03/09/2012
Identité : Anne Woods
Dons : Métamorphe / Mémoire génétique/ Cris

MessageSujet: Re: Déesse et naïade [Ligeia] Mar 19 Jan 2016, 12:31


Ligéia eut tout juste le temps de sentir un mouvement d’air dans son dos. Elle s’était mise en position de défense. Malheureusement, ses assaillants étaient nombreux et rapides. La jeune femme était surpassée. La vue de ces préadolescents en train de foncer sur elle l’avait, de plus, déstabilisée une seconde de trop. Le tout se passa en moins de trois minutes. Un temps trop court pour envisager une contre-attaque. Au moins fut-elle convaincue d’une chose, Benedict n’était pas à l’œuvre de cette attaque.

L’odeur si particulière du chloroforme envahit les narines de la jeune fille. Anne en connaissait les effets. Ce produit, elle l’avait elle-même utilisé pendant la Grande Guerre afin d’immobiliser un adversaire. Elle savait que son esprit allait être hors service. Déjà, elle sentait la substance ralentir ses fonctions motrices.
Plutôt que de se débattre, elle glissa une main dans la poche de son jeans, pour enclencher la fonction GPS de son smartphone rudimentaire. Elle ne pouvait pas faire beaucoup plus pour se protéger. Des ombres se mirent à danser devant les yeux de la Sirène. Elle tomba dans l’inconscience, en pensant que Michael remarquerait sûrement son absence.

Dans un état demi-comateux, la mutante essaya de suivre ce qui se passait dans son environnement immédiat. Mais ses sens opposaient une franche résistance à son cerveau. Elle était envahie de sensations, mais ne pouvait les identifier. Son esprit se réfugia dans un rêve, sans début, ni fin. Elle y voyait l’océan, le soleil, le sel, la liberté. Un sourire extatique flottait sur ses lèvres quand elle s’imagina la sensation du vent dans ses cheveux.
La fraîcheur extérieure lui donna la chair de poule. Mais très vite sa peau retrouva une température normale. Ligéia perçut alors des présences, des odeurs, mais n’arriva pas encore à se réveiller d’elle-même. Un gémissement de protestation s’éleva de ses lèvres, que le froid avait rougies. Le rêve devenait plus sombre, plus angoissant, elle était de moins en moins rassurée.

Une réaction chimique réactiva brutalement tout son système.
Anne se réveilla en sursaut avec le rythme cardiaque désordonné. Le corps encore étourdi la mutante tendit une main vers son mollet gauche pour y saisir le couteau qui y était caché. Mais, ses yeux se posèrent sur le visage d’une femme baissée devant elle.

« Louise ? » La questionna-t-elle tout en avortant son mouvement.

Le visage était inconnu à Woods.
Néanmoins, son instinct lui avait immédiatement indiqué la réponse à sa question. Une réponse que les paroles de cette rousse confirmèrent. Ligéia n’avait pas eu de nouvelles d’Asmodée depuis la bataille sur le parvis de l’Église. Cela remontait à plusieurs mois. Cependant, la rumeur d’une attaque contre le QG des Ombres lui était parvenue. On parlait de lianes, de fleurs, les armes favorites de l’immortelle qui tourna le dos à sa descendante. Ce n’était pas le seul élément qui avait éveillé les soupçons d’Anne.

« Merci d’avoir aidé Mike le soir du gala. »

Ligéia s’installa au bord de la méridienne. Elle observa silencieusement la pièce dans laquelle elles se trouvaient. Cet endroit ne lui disait rien. Ce n’était pas la boutique de central parc. Aussi chercha-t-elle à se situer d’un point de vue temporel. Elle devait savoir, combien de temps, elle avait été endormie. La fenêtre était fermée. Impossible de s’en référer à son corps qui était perturbé par la drogue.
Anne serra un peu les dents. Elle détestait par-dessus tout ce genre de situation.

« C’est pour ça que tu m’as kidnappée ?
Où sommes-nous ? »


La tête de la jeune femme était lourde. Elle avait l’impression d’avoir trop dormi. Cette sensation était très désagréable. Woods farfouilla dans ses poches à la recherche de son cellulaire. Elle voulait tout de même prévenir Rizzo. L’un comme l’autre étaient paranoïaques avec la menace des Ombres. Elle vit sur l’écran qu’il était deux heures passées.

«Pourquoi toute cette mise en scène ?
Tu avais des moyens plus simples de me contacter… »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t634-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t95-anne-woods-la-petite-sirenehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t324-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t100-anne-woods-la-petite-sirene




Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2015
Identité : Louise de Vale
Dons : Mère nature

MessageSujet: Re: Déesse et naïade [Ligeia] Jeu 21 Jan 2016, 16:11




Déesse et naïade

Feat. Asmodée et Ligeia







Asmodée la regarda, ses instincts primaires étaient bon, mais il n’y avait plus de couteau, ce n’est pas que l’aïeule manquait de confiance mais un mauvais geste arrivait plus vite qu’on ne le souhaitait. La lame se tenait sur un guéridon tout prêt du sofa, Louise ne souhaitait pas non plus déclarer à sa filleule qu’elle ne pouvait avoir confiance. L’immortelle matriarche s’éloigna, retournant son visage pour sourire à son prénom. Effectivement quelques menues choses étaient désormais différentes, son visage notamment, la blondeur avait disparu pour laisser place à un roux profond, plus tentateur.

Louise haussa les épaules, prenant place dans un vieux fauteuil en cuir fatigué qui siégeait là, elle prit place, les deux bras sur les accoudoirs et les jambes croisées. La bohémienne s’était entichée d’une classe plus impérieuse, moins va nu pied, l’apparence et le caractère s’étaient mutés en quelques sortes.

-Il n’est pas le seul que j’ai aidé. Mais il le fallait bien, vous avez fait n’importe quoi.

Assena-t-elle sans lever le ton, Louise comptait parler, et elle espérait que la petite mutante était disposée à cela, bien sûr, elle espérait une conversation mature,ce qui semblait faire défaut à la jeune fille qui avait des idées d’idéalistes, stupides et sans réflexion. Les dictateurs, Louise connaissait, mais elle savait qu’œuvrer comme des terroristes ne plaisaient pas, cela ne plaisait jamais, de plus, ils se montraient aussi idiots que le mal qu’ils souhaitaient combattre. En s’imposant. Encore qu’Ambrosio était plus subtil dans ses plans machiavéliques.

Elle regarda son arrière petite fille et haussa les épaules.

-Entre autre chose. Nous sommes toujours à New-York si c’est ce que tu souhaites savoir.

Louise poussa un soupir en posant son coude sur l’accoudoir et soutenant sa tête pour l’observer. La gamine était inquiète, probablement plus sur la défensive qu’il ne le faudrait. Elle poussa un soupir et la laissa faire avec son portable, mécontente cependant.

-Ton père ne t’a pas appris que ce genre de machin permettait de te géocaliser et probablement d’en savoir bien plus qu’il n’en faut sur toi ? Louise soupira. Tu m’étonnes que Nikolas ait les moyens de te ramener comme elle en a envie au domaine. Anne qu’est-ce que tu fous ?

Asmodée était contrariée, elle dévisagea sa descendante un court instant avant de détourner le regard et fermer les yeux un bref moment.

-Je devais te parler seule à seule, quelques petites choses ont changés et je compte garder ce visage secret quelques temps ! De plus, je voulais savoir qu’est-ce qui t’es passé par la tête pour agir comme la première des idiotes. Cette attaque au gala n’était rien de plus qu’un geste stupide, qui a renforcé l’engouement pour Benedict ! Et Ikon a été le plus débile de vous deux à léviter ! Tu sais combien de Mutant mégalo ont fait ce genre de chose ? Cela n’attire pas vraiment de bon souvenir dans la tête des Américains ! Mais tout ça, je m’en fous, ce qui me rend folle, c’est que tu as entraîné Andréas et qu’aucun de vous deux n’as pris garde à la sécurité de Dorian !







_________________

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1244-asmodee-mere-naturehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1249-asmodee#23916




Messages : 697
Date d'inscription : 03/09/2012
Identité : Anne Woods
Dons : Métamorphe / Mémoire génétique/ Cris

MessageSujet: Re: Déesse et naïade [Ligeia] Mer 27 Jan 2016, 18:29



La brume dans l’esprit de la Sirène se dissipa. Elle fixa ses yeux marins sur son aînée. Elle retint un rictus en contractant ses muscles faciaux. Le respect qu’elle avait à l’égard de cette puissante mutante était gâté par un ressentiment instinctif. Anne désirait s’émanciper. Elle n’était plus disposée, à être une exécutante, d’un plan auquel elle n’était plus certaine d’adhérer. Ligéia cherchait voulait être libre de ses choix et de ses erreurs.
Le discours rigoriste de l’immortelle provoqua un renfermement.

« Je tente de changer la donne.
Contrairement à toi je n’ai pas 107 ans pour mettre en place une stratégie. »


Woods serra les dents. Elle reteint ses autres remarques. Une seconde mise au banc en moins de deux semaines la braqua. Ligéia avait accusé les réprimandes paternelles. À présent, une lointaine parente lui assonait une morale. Depuis un an, Anne avait risqué sa vie plusieurs fois. Elle n’en concevait ni peur ni fierté. Mais, elle vit de l’ironie dans le brusque intérêt qu’elle éveillait chez les siens.
Asmodée et Tutor avaient été absents pendant des mois. Ils réagissaient tardivement. Il était trop tard, pour vouloir lui imposer un mode de conduite. Cette jeune femme avait apprit à faire sans l’aide des autres.

« Je ne contrains pas Andréas à m’aider. Il n’a pas eu besoin de moi pour avoir de l’allant.
En plus, il est assez grand pour se gérer lui et votre fils… »
Répliqua-t-elle sèchement.

Le contexte n’était pas favorable à une discussion. Asmodée avait imposé sa supériorité. Woods ne voulait pas coopérer avec son ancêtre. Elle ne lui trouvait aucune légitimité dans cette action. C’était à ses yeux un nouvel exemple d’abus d’autorité des immortels. Ligéia avait très vite pressentie que la véritable dictature résidait chez ces individus. La domination des Externels était justement le fer de lance d’elle et Michael. L’ère des mortels était venue.
Elle s’obligea, néanmoins, à prendre un air contrit.

« Je n’y suis pour rien, si tu n’as pas confiance en lui, pour protéger Dorian. Ça ne sait à rien de décharger ton angoisse sur moi. »

Ligéia venait de comprendre la raison de sa présence dans cette vieille bicoque. Elle ne put lancer un regard noir à Louise. Il n’était nullement question de sa sécurité, mais de celle d’un mutant, qu’elle avait croisé deux fois. L’absence de l’arme blanche était d’ailleurs un indice, concernant la teneur du lien qu’elles entretenaient.
Une expression hautaine apparue sur ce visage encore jeune.

« Puisque cela te contrarie, je n’approcherais plus Andréas. » Accorda-t-elle sèchement.

Cette promesse sella pour la mutante la fin d’un entretien forcé. Elle se releva avec raideur.

« Cela ne change rien au fait que Benedict doit être éliminé. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t634-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t95-anne-woods-la-petite-sirenehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t324-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t100-anne-woods-la-petite-sirene




Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2015
Identité : Louise de Vale
Dons : Mère nature

MessageSujet: Re: Déesse et naïade [Ligeia] Mer 27 Jan 2016, 19:26




Déesse et naïade

Feat. Asmodée et Ligeia







Ce que ne réalisait pas la jeune femme faisait partie d’un élément important de leur échange. Asmodée n’était pas Tutor, et elle n’avait, autant l’avouer, pas la clémence du père. Elle regardait la petite fille prendre son émancipation comme une envie de rébellion qui passerait comme la mode de porter des vêtements noirs et un piercing dans le nez. Bien entendu la comparaison était offensante, mais elle était fait pour cela. Les gens qui ne réfléchissaient pas excédaient la mutante ancestrale, surtout quand cela mêlait sa famille. Louise poussa donc un soupir et regarda la petite peste faire son adulte, elle était persuadée d’avoir le droit de faire ce qu’elle estimait juste et que sa manière de faire était la meilleure, ainsi, elle pensait qu’il était louable de faire ses erreurs, mais qu’est-ce que cela apportait réellement si ce n’est une succession d’erreur qui n’avait rien fait de bon.

-Tu as changé la donne effectivement. Ton petit ami a renforcé l’image de bienfaiteur de Benedict en agissant comme Magneto l’a fait par le passé ou encore Apocalypse. La lévitation est réellement mal vue du commun des mortels. Tu veux faire tes erreurs soit, tu veux agir soit, j’estime que réfléchir un tant soit peu à tes gestes n’ait pas superflu !

Asmodée restait impassible face à Anne et ses désirs, elle pouvait tout prendre comme une gamine, décider de mettre un terme brusque à cet entretien en prenant tout au pied de la lettre, mais elle ne montrerait alors que la gaminerie de sa propre guerre. Elle n’avait pas la maturité de ses convictions, elle voulait tout trop vite, et ne prenait pas le temps d’y réfléchir. Malheureusement, si elle ne souhaitait pas voir, elle ne pouvait rien y faire. Louise ne souhaitait pas la contraindre, seulement éveiller son esprit.

-Tu n’écoutes pas, tu as décidé d’agir au nom de ton émancipation, mais tu condamnes toutes les possibilités. Vitesse et précipitation sont des erreurs, quoi que tu estimes. Les seuls choses que je décharge sur toi, c’est mon avis, tu le prends mal, soit ! Je ne suis ni ton père, ni ta mère et je n’ai que le seul droit de t’exposer mon mécontentement ! Je reproche ton manque absolu de réflexion !

L’ancètre était sereine, elle regardait Anne qui pouvait s’en aller, comme indiquée, elle n’était pas là pour la séquestrer, son arme était à coté d’elle, sa liberté à la porte, et Asmodée serait encore là pour assurer ses arrières. Mais elle devait aussi réfléchir et c’était là ce qu’elle déplorait son incapcité à réfléchir.

-Cela fera une belle histoire, celle des amants voulant stopper le diabolique, mais nous sommes loin d’un conte de fée et j’aimerais que tu apprennes à réfléchir Anne. Tu n’as pas 107 ans, mais ne raccourcis pas ton espérance de vie avec des actes stupides !

Louise la regardait, elle espérait apprendre à réfléchir à la gamine, mais si ce nétait pas possible d’apprendre la chose, alors Anne mourrait jeune, dans un combat avec son amant, comme une mauvaise histoire romantique, où l’on célèbrerait et enjoliverait l’histoire de deux gamins mutants, pensant savoir mieux les choses que les autres.

-Je te propose d’apprendre à réfléchir, rien de plus. Et tu me prouves que tu en es bien incapable maintenant.







_________________

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1244-asmodee-mere-naturehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1249-asmodee#23916




Messages : 697
Date d'inscription : 03/09/2012
Identité : Anne Woods
Dons : Métamorphe / Mémoire génétique/ Cris

MessageSujet: Re: Déesse et naïade [Ligeia] Mar 02 Fév 2016, 21:01


Ligéia avait eu le temps d’arriver à proximité de la porte.
Elle s’arrêta pour écouter la dernière salve de son ancêtre et lâcha un ricanement plein d’ironie. La silhouette longiligne pivota, pour faire face à la plantureuse rousse. Il n’y avait pas grand points communs entre ces deux corps. Elles étaient différentes. La différence s’était renforcée au cours des mois. Anne fixa Louise qui était dans toute la splendeur de son immortalité. Elle était intimement consciente de sa jeunesse et de son inexpérience, en présence d’un être comme elle.

« Ca doit être fatiguant je paris ?
Voir les petits mortels foutre le bordel à chaque fois. »


La matière au sol couvrit le bruit des pas de la jeune femme.

« Tu me fait la leçon pour dix secondes de lévitation. Que dire du mur de ronces que tu as collé sur la façade du manoir ? Tu crois que parce que c’est plus « joli » ça attire moins l’attention ?
Toi aussi tu fais ta guerre contre Benedict. »


La tension descendit d’un cran, la Sirène, cherchait à se tempérer.
Elle avait appris à réfléchir sous la tutelle de beaucoup d’hommes. Ils lui avaient montré comment placer ses coups dans la partie. Seulement, Anne avait évolué, d’une façon que personne n’avait prévue, à commencer par elle. Elle n’avait jamais adhéré à la philosophie du Bien commun et n’y croyait plus du tout, depuis la Grande Guerre. La seule conviction qui la guidait était celle que Rizzo lui faisait partager. Elle était satisfaite ainsi. Il n’y avait plus, chez elle, de dilemme. Ligéia avait choisi son camp.

« Contrairement à toi, je ne veux pas préserver les apparences. Je me moque de ce que pensent les humains, de nous.
J’ai vu de quoi ils sont capables. Dans le fond, ils nous haïront. Toujours.
Peut importe tous les efforts que chacun fera de son côté. Ce sera eux contre nous.
Parce qu’ils nous trouvent différents. Et ils ont raison. On est différent. Ca ne sert à rien de prétendre le contraire. »


Anne ne dérogeait pas de cette opinion, quand bien même, les héros avaient gagné. Elle ne concevait pas de vivre dans l’utopie d’un avenir meilleur. Cela ne correspondait pas à sa façon de voir le monde. On lui avait inculqué la méfiance et la défense. Quant bien même, Ikon lui apportait d’autres choses, Ligéia n’oubliait pas, que tout pouvait s’arrêter du jour au lendemain.

« Dés que Benedict sera mort, je quitterais cette ville.
Vous n’entendrez plus parler de moi, ni toi, ni les Initiés, ni personne. »


Tel était la promesse de la fille des eaux, que l'Océan appelait en son être, depuis le premier jour.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t634-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t95-anne-woods-la-petite-sirenehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t324-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t100-anne-woods-la-petite-sirene




Messages : 103
Date d'inscription : 21/09/2015
Identité : Louise de Vale
Dons : Mère nature

MessageSujet: Re: Déesse et naïade [Ligeia] Mer 10 Fév 2016, 21:17




Déesse et naïade

Feat. Asmodée et Ligeia







Dans un autre temps, Asmodée aurait été moins magnanime, elle regardait l’indolente créature en lui offrant la possibilité de comprendre, mais elle ne le voulait pas. Anne souhaitait l’émancipation, cela passait par l’abandon de la protection, Louise accordait sa bienveillance à ceux qui la désirait, Anne ne la souhaitait pas, elle AVAIT les réponses à toutes les attaques, dans une certitude affable de la jeunesse impérieuse !

Louise ne répond plus rien, préférant écouter les salves entêtées de la gamine, elle décroche pourtant un sourire à l’enfant, bienveillant et amusé, certes, elle n’a pas totalement tords. Les ronces sont des choses si belles, si dangereuses.

-Je protège les miens, cela te concernes aussi. Mais note la différence, je ne donne pas mon visage, je ne blesse personne d’innocent à une cérémonie. Tu ne veux pas comprendre les différences.

Pourtant elles étaient là, quand un Magneto agissait sans se soucier du public innocent, les autres prenaient le pli de ne blesser personne. Mais c’était là, la guerre des terroristes, peu importait les morts, c’était pour la cause juste qu’était leur valeur. Au fond, Ligeia ne valait pas mieux que Benedict, le reste du monde, elle s’en fichait, tant qu’elle oeuvrait et réussissait son but. La descendance baissait dans l’estime de l’ancestrale. Il était temps de la lâcher.
Et les paroles confirmèrent la vieille mutante. Ligeia devenait dangereuse sous l’égide de l’amour, les femmes perdaient la tête pour quelques baisers, quelques élans de cœur, mais Asmodée lui conférait une certaine légitimité. Elle était le fruit de ce siècle, fruit de condamnation et de blessure, mais cela ne servait pas d’excuse.

Ikon était dans sa ligne de mire désormais, il pourrissait. La nature favoriserait sa capture aux ombres. C’était certain et sauf si le gendre venait à faire face à l’ancêtre, il ne serait pas libre. Elle fit ricaner Asmodée.

-Toi quitter l’homme avec qui tu te terres ? Tu parles à sa raison, convaincue, quelque soit l’appel des eaux, tu ne pourras jamais te cacher, ni vraiment t’en aller. Mais quoi qu’il advienne désormais, sache que ton émancipation est claire. Ramenez là.

Asmodée se releva et se détourna, l’enfant la faisait rire. Mais elle ne doutait pas de son départ à jamais, elle voulait l’énerver. Des disciples apparurent et l’un d’eux posa sa main au bras de Ligeia, pas de mal ne lui serait fait. Elle allait simplement oublier ce nouveau visage, et l’ancien reprendrait place, avant qu’ils ne la transportent jusqu’à chez elle, de la même manière qu’elle était venue.

Asmodée venait donc de se satisfaire de quelque chose,elle avait de quoi négocier avec Benedict et cela incombait de livrer Anne aux ombrs pour obtenir un traité précaire de non aggressivité.







_________________

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1244-asmodee-mere-naturehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1249-asmodee#23916



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Déesse et naïade [Ligeia]

Revenir en haut Aller en bas

Déesse et naïade [Ligeia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Déesse du Printemps ou Reine des enfers
» [soom cass]Hecate, déesse de la lune noire
» Quand la déesse de l'amour s'ennuie, elle n'a qu'une chose à faire ... [Pv : Arès]
» Travis Charest à Paris auyx Editions Déesse
» M et Déesse sont-il une seule et même personne ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Little Odessa-