XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Nikiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Messages : 11
Date d'inscription : 01/02/2016

MessageSujet: Nikiya Lun 01 Fév 2016, 23:03


   
Nikiya

   

   

   
♣ Nom : Hoffmeister

♣ Prénom : Lotte

♣ Age : 28

♣ Nationalité (origines) :Franco-Allemande

♣ Orientation sexuelle : Bi-sexuelle

♣ État civil : Fiancée

♣ Taille et poids : 1,70cm pour 53 kilos

♣ Profession : Danseuse

♣ Groupe : Neutre

♣ Rang: 2

♣ Capacités : Conscience et contrôle du fonctionnement physiologique de son corps.

♣ Ambition : Tiraillée entre le désir d'être nommée étoile à l'Opéra de Paris et d'être embauchée au New-York City Ballet.
Aider à trouver une harmonie entre la cause mutante et celle des humains.

♣ Aversion : L'extrémisme des idées et des actes.
   
   

   
Code by Anarchy

   

   
Le personnage

   
Lotte Hoffmeister répond au questionnaire de Proust

    -Votre vertus préférée ?
La volonté.

    -Votre principal trait de caractère ?
La persévérance.

    -Votre qualité préférée chez un homme ?
Sa part de féminité.

    -Votre qualité préférée chez une femme ?
Son indépendance.

    -Votre principale défaut ?
Vouloir toujours repousser les limites.... Ou préférer la vengeance au pardon.

    -Votre plus grande qualité ?
Ma forme physique. Ou ma très bonne mémoire.

    -Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?
Leur sincérité et leur tendresse à mon égard.

    -Votre occupation préférée ?
Danser ! ... Et vivre ! ... Et draguer...

    -Votre idée du bonheur ?
Un grand lit, bien rempli ! 

    -Qu'elle serait votre plus grand malheur ? 
Devenir ce que j'abhorre.

    -A part vous-même, qui voudriez-vous être ?
Une personne charismatique, qui ferait changer les choses.

    -Où voudriez-vous vivre ?
Dans un monde de tolérance.

    -La couleur que vous préférez ?
Le jaune.

    -Les fleurs que vous préférez ?
Les camélias blancs.

    -L'oiseau que vous préférez ?
Le faucon. 

    -Votre saison préférée ?
L'été.

    -Votre cocktail préféré ?
Sans alcool.

    -Une chanson ?
Danse Macabre de Camille Saint-Saëns.

    -Vos héros dans la fiction ?
Le Comte de Monte Cristo.

    -Vos héroïnes dans la fiction ?
Bérénice. 

    -Vos héros dans la vie réelle ?
Ceux qui défendent la paix et l'harmonie entre les hommes.

    -Vos héros dans l'histoire ?
Idem.

    -Ce que vous détestez par dessus tout ?
La faiblesse de caractère et les ongles arrachés.

    -Le trait de caractère que vous ne supportez-pas ?
L'indécision.

    -Le talent de la nature que vous aimeriez avoir ?
Je ne demande pas plus que ce que j'ai déjà.

    -Comment aimeriez-vous mourir ?
Sur scène ? Ou dans mon lit, après une belle vie et auprès des miens.

    -Votre état d'esprit actuel ?
Heureuse et impatiente.

    -La faute qui m'inspire le plus d'indulgence ?
L'infidélité et les petits mensonges.

    -Votre devise ?
L'enfer est pavé de bonnes intentions. 

Le gène X

   
Lotte n'a jamais été réellement diagnostiquée comme porteuse du gène X. Échappant au référencement des mutants grâce à son statut un peu particulier et à la protection d'un directeur de la danse prônant le travail et l'effort plutôt que la distinction par la génétique. L'aspect intériorisé de ce don lui a permis notamment de toujours faire profil bas à ce sujet.
Elle se doute cependant être porteuse du gène de par la perception qu'elle possède de son propre corps.
En effet, la jeune femme possède une conscience accrue de son organisme ainsi que de son fonctionnement. Avec les années, elle a pu peaufiner ce ressenti pour développer un contrôle sur sur elle-même. Muscles, articulations, système respiratoire et digestif, cardiovasculaire et hormonale, elle en ressent tout ce qui se passe en elle. Un atout sans comparaison pour la danse et la gestion de l'effort, son maintient dans une forme olympique et son état de santé. Elle a donc appris à être très à l'écoute d'elle-même, à faire attention à ce qu'elle faisait subir à son corps dans l'effort mais aussi dans sa nutrition.
Cependant, Nikiya est également consciente de tous les dysfonctionnements de son organisme. Chaque maladie, même bénigne, devient épuisante, puisqu'elle ressent jusqu'à son corps qui se défend contre virus et autres bactéries. Une blessure lui est d'autant plus douloureuse qu'elle en ressent précisément l'impacte, la cicatrisation etc. Elle préfère donc toujours "prévenir que guérir".
Ce don, qui c'est développé à l'adolescence, quelques années après son entrée à l'école de danse, fut assez perturbant au début, mais fait maintenant partie intégrante du fonctionnement de Nikiya. Son pouvoir lui a permis de développer une pratique presque parfaite de la danse, une technique irréprochable, qui lui a véritablement permis de développer les émotions qu'elle transmet sur scène et de faire d'elle une danseuse si remarquable.


   
L'histoire

   
.
-Bonjour aux auditeurs qui nous rejoignent sur Radio Classique. Je suis aujourd'hui en compagnie de la célèbre et très élégante première danseuses de l'Opera de Paris, Lotte Hoffmeister. 
Lotte bonjour.

-Bonjour.

-Merci d'être avec nous pour ce Parcours Musical de l'après-midi.

-Merci à vous de m'avoir invité.

-Alors, l'émission d'aujourd'hui va en partie être consacrée à vous, à votre carrière ; Carrière que l'on peut d'ailleurs qualifier de brillante. Fulgurante même, puisque vous êtes rentrée dans le corps de ballet de l'Opéra à 18 ans. Nommée première danseuse à 21, vous êtes, depuis, régulièrement sur les planches de l'Opéra Bastille et du Palais Garnier dans les plus beaux premiers rôles du répertoire, mais aussi invitée sur les scènes prestigieuses du monde entiers. 
Aujourd'hui vous avez 28 ans, vous êtes dans au cœur même de cette très belle carrière, dans un âge d'or à la vie comme à la scène. Qu'elles sont vos perspectives, vos envies, vos désirs, mais peut être aussi vos peurs, vos inspirations, votre humeur... C'est ce que vous allez nous faire découvrir à travers une sélections d'œuvres musicales qui vous tiennent particulièrement à cœur parce qu'elles ont ponctué des moments cruciaux de votre vie. Cette sélection vous l'avez réalisé pour nous, pour nos auditeurs et pour partager, on l'espère, une partie de vous.

(Discrète, modeste)
-J'ai essayé, oui.

-Cette sélection, qui va ponctuer cette heure de programme, est très axée sur des œuvres créées pour le ballet ou mise en chorégraphie. 

-Tout à fait

-A cela ce comprend d'autant plus que le ballet, la danse en générale, c'est, littéralement, toute votre vie.  

(Rire gêné)
-En effet.

-Sans plus tarder, je vous propose de nous présentez tout de suite le premier morceau, pour commencer ce Parcours Musical, avec Lotte Hoffmeister, danseuse de l'Opéra de Paris. 


Jingle radio


-Le premier morceau que j'ai choisi est un extrait du ballet Kaguyahime, créé en 1994 par le compositeur japonais Maki Ishii et chorégraphié par Jiří Kylián. C'est à mon sens un très beau ballet qui allie formidablement deux cultures et dans lequel j'ai eu la chance de pouvoir danser il y a maintenant... huit ans. C'était une très belle expérience, qui m'a permise de découvrir le Japon, puisque le spectacle est parti en tournée. 
Mais si j'ai choisi ce morceau, c'est surtout parce que Kaguyahime, c'est le surnom que mon père m'a donné à la naissance. 
Alors, je ne suis pas née dans une canne de bambou, comme la princesse du conte japonais. Mais il parait que comme elle, j'étais minuscule à la naissance. Je suis née prématurément et je suis restée trois semaines en couveuse, avec des pronostiques vitaux assez mitigés. Mon père - qui adore raconter des anecdotes sur la naissance de ses enfants - prétend toujours que, même dans le couffin de plastique de l'hôpital, j'étais déjà rayonnante, que j'étais sa princesse lumineuse Kaguya-hime.
Je ne sais pas si à l'époque il se doutait que je danserais dans le ballet éponyme. Qui sait, peut-être m'a-t-il prédestinée !
(Rires) 
Le surnom est resté quelques années mais plus personne, à l'exception de mon frère parfois, ne m'appelle comme ça. Et heureusement !
(Nouveau rire)

-Je vous propose donc d'écouter l'extrait, avec Maki Ishii lui-même à la direction du Netherlands Ballet Orchestra.

Extrait:
 

-Vous avez donc un frère ?

- Oui, tout à fait, d'ailleurs, s'il nous écoute, je le salue. 

- Vous êtes proches l'un de l'autre ?

-Oui et non, nous n'avons que très peu l'occasion de nous voir. Mais nous avons été élevés comme des jumeaux. J'ai été conçue d'un retour de couche, nous n'avons donc que dix mois d'écart. Cependant nous avons très rapidement montré des oppositions flagrantes de caractère. Lui était un bébé calme et silencieux là où j'étais un bébé difficile, secouée de larmes inconsolables. Il était l'enfant solitaire, studieux et avide d'apprendre, il savait parler, lire et écrire très tôt. Tandis que je préférais gambader dehors, découvrir le monde, aller à la rencontre de la faune et la flore du jardin et à l'occasion, faire les quatre cent coups alors que je babillais un langage incompréhensible. Mais malgré toutes ces différences, nous avions, et avons toujours, un lien fraternel très fort, sans avoir ce besoin d'être toujours collé l'un à l'autre.

-Il semblerait que vous ayez eu la bougeotte très tôt !

-Oui, je crois que sans la danse, j'aurais été hyperactive ! (Rit à nouveau)

-Pour le second morceau, qu'est-ce que vous avez choisi de nous faire écouter ? 

-J'ai sélectionné « La chanson de l'oiseau bleu », un des pas de deux les plus connus du ballet classique La Belle au Bois Dormant, composé par Tchaïkovski. Je l'ai choisi parce que c'est ce ballet qui m'a fait tomber amoureuse de la danse et surtout de la danse classique. C'était en 2005, à l'opéra Bastille, j'avais à peine cinq ans et c'était dans la mise en scène de Rudolf Noureev. A l'époque, nous vivions à Paris, c'était un cadeau de Noël. J'ai été littéralement émerveillée, avec tous ces décors, ces costumes, ces couleurs et surtout ces magnifiques tutus... J'en suis sortie avec des étoiles dans les yeux et le désir irrépressible de danser, d'être un jour sur cette scène, parmi ces gens qui incarnaient la beauté, la grâce et la légèreté.

-Et l'on peut dire que vous avez réussit ce pari.

-Je crois oui, mais je ne pense pas qu'à ce moment là je réalisais encore réellement le prix des efforts à fournir pour atteindre un tel niveau ! (Petit rire)

-Je vous propose donc d'écouter cet extrait, par l'orchestre de l'opéra national de Paris, dirigé par Faycal Karoui.

Extrait:
 

-Racontez-nous, comment avez vous commencé la danse ? 

-Je suis tout d'abord entrée dans une petite école de quartier de la ville Paris, dans laquelle une ancienne danseuse de l'opéra donnait des cours. Je n'y suis pas restée longtemps, à cette époque, mes parents devaient énormément voyager pour leur travail et pendant trois ans nous avons vécu entre la Suisse, l'Allemagne, la France, alors je prenais des cours par-ci par-là.
À cet âge c'était souvent une initiation à la danse classique mais ces cours m'ont vraiment aidé à canaliser mon énergie et j'y étais toujours très appliquée et très studieuse.


-Et quand c'est faite votre entrée à l'école de danse de l'opéra national ?

-Je me suis présentée au concours d'entrée à huit ans. Je crois que mes parents étaient tiraillés entre le désir de voir leur petite fille admise dans cette école prestigieuse, et la réticence de me voir, si jeune, au sein d'une structure aussi exigeante. A cet âge, les enfants sont sélectionnes sur des critères principalement morphologique et c'est de cette façon que je suis entrée à l'école de danse dans laquelle je suis restée pendant toute ma scolarité.

-C'est à peu près au même moment que s'est amorcée la montée de l’extrémisme anti-mutant, créant un contexte mondiale assez perturbé et violent. Comment l'avez-vous vécu, alors que vous étiez enfant, rentriez à peine dans l'adolescence et comment cela c'est passé pour vous, les petits rats de l'opéra ?

-Hmm, le troisième extrait que j'ai choisi reflète très bien cette période de ma vie, je crois. C'est « La valse des fleurs », de Casse-Noisette, également composé par Tchaïkovski. C'est un ballet que j'aimais beaucoup écouter le soir, dans ma chambre à l'internat. Je m'identifiais énormément à l'héroïne Clara, alors que j'entrais dans l'adolescence et que chaque jour, le monde de nous semblait sombrer un peu plus dans la violence. Je découvrais la guerre en même temps que l'amour ; ce sont les deux thèmes de ce ballet.
Néanmoins, je suis consciente que nous avons eu énormément de chance, notamment grâce à Léonard Derrier, qui était directeur de la danse à l'époque. Il a véritablement tout fait pour l'école, la compagnie, ses danseurs. Il a véritablement fait en sorte que tous demeurions privilégiés et protégés. Il prônait la tolérance et est l'un des premiers à avoir refusé catégoriquement le fichage des mutants au sein de l'école et de la compagnie. Même si certaines de ses dédisions ont été vivement critiquées pendant les périodes les plus noires, je voudrais réaffirmer qu'il a toujours agit pour le bien de tous et pour le moindre mal. 
Alors mes années à l'école de danse restent de très belles années malgré le climat perturbé, mais aussi la rigueur, la discipline et l'exigence physique de l'apprentissage de la danse et de l'excellence. L'école était ma seconde famille, je vivais à l'internat comme beaucoup d'autres élèves – où nous étions probablement plus en sécurité qu'auprès de nos familles. Les élèves les plus âgés s'occupaient des plus jeunes. Je crois que cela nous a permis de garder un peu d’insouciance.


-Qui a été votre premier amour ? 

(Rit aux éclats, mystérieuse)
-Mon premier amour est et restera toujours Rudolf Noureev, mon prince charmant !

-Écoutons cet extrait, « La valse des Fleurs » de Piotr Illich Tchaïkovski, joué par l'orchestre nationale de l'opéra de Paris, dirigé par Philippe Jordan

Extrait:
 

-Nous arrivons, je crois, dans les années difficiles avec hausse des tensions et la rupture de l'unité nationale... et puis, 2018. Partageriez-vous un souvenir ?

-J'ai fait mon entrée dans le corps de ballet à dix-huit ans après être sortie première du concours de fin d'étude. Le jour des résultats restera gravé à jamais dans ma mémoire. Nous étions tous si impatient de voir la liste... Nous étions dans l'une des salle de repos de l'Opéra Garnier où devaient être affiché les résultat, et puis un danseur est entré, paniqué, et nous a dit de regarder les informations. C'est comme ça que nous avons appris qu'il y avait eu un coup d'état aux États-Unis. Nous sommes tous restés muets. Cette prise de pouvoir nous semblait tellement irréaliste... Pour plusieurs heures, l'un des moments les plus importants de nos vie a été totalement éclipsé. Nous nous demandions simplement de quoi allait être fait l'avenir.  Et puis les directeurs de la danse et de l'opéra nous ont tous rassemblé pour rassurer tout le monde. Je ne crois pas avoir jamais vraiment savourer cette entrée dans la compagnie, nous nous sommes juste volontairement tous enfermé dans le travail les mois qui suivirent, comme pour nous couper du monde, parce qu'on savait que notre gouvernement subissait des pressions énorme et que les valeurs déjà chancelante de notre République ne tiendraient plus très longtemps.
Pourtant, nous avons continué à danser, encore et toujours, parce que c'était notre seul moyen d'expression. Nos moyen à nous de faire de la résistance. Je regrette aujourd'hui de ne pas plus m'être engagé contre le despotisme des Invisibles et des pro-mutants, je ne pense pas que j'en avais la force mentale à l'époque.
Alors nous dansions dans des spectacles subversifs créés par des chorégraphes qui n'avaient peur de rien, beaucoup de spectacles n'ont même jamais eut le droit d'être dansé.
Et puis le directeur de l'opéra à été remercié et il a fallut recommencer à les œuvres classiques rébarbatives. Les seules créations étaient des œuvres de propagande. Presque toute la compagnie refusait de se laisser faire, alors nous tentions de saborder les spectacles, nous arrivions en retard au répétitions, nous faisions en sorte qu'au moins la moitié des danseuses se fasse porter pâle soir de représentation - on était littéralement les pires danseurs au monde ! Je crois alors que l'opéra n'a jamais signé autant d'arrêt maladie et déclaré de faux accidents de travail ! (Rire) La technique, les costumes, tous le monde retardaient les productions pour qu'elles soient annulée !
(Plus sérieuse) Seulement, cette résistance passive nous a attiré pas mal ennuis. Des danseurs non-porteurs du gène ont été viré, puis... puis ils ont commencé à craindre pour leur vie...
La nouvelle direction avait ordonné de ne recruter plus que des danseurs et des employés identifiés comme possédant le gène X. Ça devint plus difficile de saboter les décisions du directeur lorsqu'il recrutaient des danseurs mutants et fières de l'être.
(Rit toute seule à la remémoration d'un souvenir). Je me rappelle – avec le recule, c'était de la folie – avec quelques amis danseurs - haha nous étions d'excellents danseurs, mais une bande de bras-cassés pour tous le reste, si vous voulez mon avis – nous faisions les quatre cent coups pour rendre folle la direction. Derrier a très souvent plaidé notre cause pour nous éviter le renvoie de la compagnie, comme il nous a très souvent passé des savons et menacer de ne plus ni nous défendre ni nous faire danser... Mais au fond, je crois qu'il respectait notre désir de désobéir, il voulait seulement nous protéger. Lui était bien plus subtil.


-Léonard Derrier a fait beaucoup de son vivant pour l'opéra. Nous saluons le courage de ce résistant de la première heure qui a donné sa vie pour sauver des enfants de l’école...

(Quelques secondes de silence) 

-Son... départ... (sa voix se brise) a été très difficile pour tout le monde et il nous manque énormément. 

-C'est un bel hommage que vous lui avez fait, quelque mois après son décès, en dansant comme si vous dansiez votre vie dans la variation libre que vous aviez choisie pour le concours interne et à l'issue duquel vous avez été promue première danseuse.

-Je l'espère, oui. Il m'a toujours donné sa confiance et ma chance pour me distinguer. C'était une façon pour moi de le remercier que de danser du mieux que je pouvais. 

-C'est l'extrait que nous allons écouter,  « La mort de Nikiya », dans La Bayadère de Tchaïkovski

Extrait:
 

-La paix est officiellement restaurée il y a maintenant un peu plus de deux ans. Quelques mois après la chute du régime tyrannique des Invisibles, notre pays retrouve son indépendance, un gouvernement et une période de liesse s'installe. Le Sacre du Printemps, dans la chorégraphie de Pina Bausch est donné sur la scène du Palais Garnier. Vous étiez parmi les danseurs.

-Le Sacre, de Pina est une œuvre tellement cathartique. Je crois que le public comme les danseurs avaient besoin d'une telle œuvre pour se purger. A bien y réfléchir, je ne sais pas si l'on peut affirmer danser ce ballet, je crois que c'est lui qui nous danse et fait de nous ce qu'il veut ! C'est une réelle transe à chaque représentation.
C'était également une période très étrange que cet après. Comme si tout devait recommencer, reprendre son cours, après la destruction, la désolation. Le choix était inévitablement symbolique, alors que tant de vie ont été sacrifiées. Mais je crois que jamais j'ai eu autant envie de danser. Danser ma joie de vivre, notre liberté, nos différences.


-On écoute. Le Sacre du Printemps d'Igor Stravinsky par le Radio Filharmonisch Orkest dirigé par Jaap van Zweden.

Extrait:
 

-Vous êtes souvent considérée exclusivement comme une danseuse classique, mais vous vous êtes également illustré dans plusieurs ballets contemporains : Le Sacre, Gisèle de Mats Ek, Verklärte Natch d'Anne Teresa Keersmaeker. Est-ce que vous n'avez pas ce désir de casser votre image de princesse ?

-Je pense que c'est parce que c'est une image qui fait rêver. Elle ne me dérange pas plus que cela, du moment que j'ai aussi l'occasion de continuer à travailler sur des ballets modernes et contemporains ! J'aime pouvoir faire plaisir au public en étant, sur scène, ce qu'on attend de moi et c'est alors un challenge encore plus grand que de travailler sur des ballets qui rompe totalement avec cela. Ce sont des défis que j'aime relever.

-Et, vous auriez le désir de passer de l'autre côté, d'être chorégraphe pour le temps d'un ballet, ou plus ?

-C'est une idée qui m'a effleuré, oui.

-Je devrais d'ailleurs préciser à nos auditeurs que vous nous faites l'honneur de participer à notre émission car d'ici quelques heures vous serez dans l'avion pour New-York.

-Ahaha, oui, tout à fait, je pars ce soir. J'ai été invité par le New-York City Ballet pour plusieurs représentations dans leur nouvelle production du Lac des Cygnes.

-Votre ressenti vis-à-vis de ce départ ? 

-Je suis très contente, c'est une très belle opportunité pour ma carrière. Je pense que je vais également aimer ce changement d'air. Je suis impatiente de découvrir New-York, malgré le climat instable qui y règne encore outre-atlantique, notamment depuis le décès de la leader des X-Men. Ses funérailles mondialement retransmises étaient vraiment émouvantes, j'aimerais que ce monde retrouve un peu de paix durable et le départ prématuré de Catherine Kent me laisse soucieuse pour l'avenir.

-C'est le dernier extrait que vous avez sélectionné pour nous, le final du Lac des Cygne, joué par le London Symphony Orchestra et dirigé par Michael Tilson Thomas.

Extrait:
 

-Je vous propose, si vous l'accepter, de finir cette interview et ce programme musical par un petit questionnaire. Je vous pose une question, vous me répondez par une œuvre ou un compositeur. Prête ?

-Allons-y.

-Une musique sur laquelle vous aimeriez chorégraphier ?

- Rachmaninoff – Concerto pour piano n°2
Extrait:
 

-Le compositeur vivant ou mort à qui vous aimeriez demander de vous écrire un ballet ?

-Philippe Glass
Extrait:
 

-Comment décririez vous votre vie sentimentale ?

-Chopin, Nocture N°1
Extrait:
 

-Votre humeur du moment ?

-Vissi d'arte, dans Tosca de Puccini.
Extrait:
 

-Et bien merci de vous être plié au jeu et à cette petite interview, ce fut un plaisir de vous avoir eut avec nous à l'antenne pour cette heure de programme sur Radio Classique !

   
Code by Anarchy

   

   

   

    Avatar : Charlotte Le Bon
    Multi-compte : Oui [X] Non [ ]
    Date de naissance IRL : 1991
    Avez-vous lu les règles ? Ok, by Rix
    Comment avez-vous connu le forum ?
   

   
Code by Anarchy


Dernière édition par Nikiya le Mar 02 Fév 2016, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nikiya Mar 02 Fév 2016, 11:31

Bienvenue, Kaguya-hime. Reste donc à NY, on s'y amuse bien :uh:

(Très jolie fiche, et superbe sélection de vidéos/musiques :mimi: )
Revenir en haut Aller en bas


Messages : 17
Date d'inscription : 15/01/2016
Identité : Kylira Suzanna Matriochka
Dons : Maîtrise du sang, Régénération immortelle, Sang universel

MessageSujet: Re: Nikiya Mar 02 Fév 2016, 14:49

Bienvenue à toi ! cheers :hug:


_________________
La vie est une danse pleine de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1471-matriochka-une-petite-histoire-de-russie




Messages : 88
Date d'inscription : 17/10/2015
Identité : Kevin James
Dons : Tactiles télékinésie et télépathie

MessageSujet: Re: Nikiya Mer 03 Fév 2016, 21:42

Bienvenue poétesse des planchers !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1439-iron-will#27444http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1318-iron-will#25450http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1322-iron-will#25445http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1324-iron-will#25487


Messages : 298
Date d'inscription : 06/09/2014
Identité : Jimmy Novak
Dons : immortalité - Ailes (vol) - Empathie - Guérison/Evacuation - Empreinte

MessageSujet: Re: Nikiya Ven 05 Fév 2016, 20:32

Bienvenue à la danseuse, et à la belle fiche qui va avec! :mimi:

_________________
“Evil begins when you begin to treat people as things.” Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

Thème: Optimist - Zoë Keating

Avatar and signature by Zexion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t837-castiel#16628http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t850-castiel#16845http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t848-castiel-guerisseur-a-l-ouesthttp://plumederenard.hautetfort.com/




Messages : 151
Date d'inscription : 22/08/2015
Identité : Ava Baker
Dons : Indéfinis(ables)

MessageSujet: Re: Nikiya Ven 05 Fév 2016, 21:50

Merci pour vos messages de bienvenue, Nikiya est très pressée de tous vous rencontrer/retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1209-riley-ava-bakerhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1164-verstand-riley#23569http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1224-riley


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: Nikiya Sam 06 Fév 2016, 09:53

Welcome back!
Très belle fiche, plaisante à lire. Que dire? Bon jeu. Wink

La fiche est validée.

Tu peux désormais réserver ton avatar et lister tes capacités. Si tu as besoin de quoique ce soit, ou des questions à poser, n'hésite pas à passer par ici.

On te conseille ardemment de jeter un œil à ce topic, afin de voir qui est libre pour jouer, ou faire tes propres demandes. Des scenarii sont également proposés aux joueurs. Je te conseille de poster une fiche de liens pour t'intégrer au mieux ; les référencements de sujets, eux, sont par .

Voici un récapitulatif de tous les liens utiles du forum, et de tout ce que tu peux faire, pour t'intégrer au mieux.

Il ne me reste plus qu'à te souhaiter officiellement la bienvenue et surtout, un excellent jeu. Smile

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix


Messages : 11
Date d'inscription : 01/02/2016

MessageSujet: Re: Nikiya Sam 06 Fév 2016, 10:02

Merci pour cette validation !!! Ravie que la fiche ait plu.

Je préciserais seulement que Vito devrait se dépêcher de ramener ses fesses s'il veut pas que Nikiya le coiffe au poteau vis-à-vis de toutes les belles dames du forum...

_________________
Et v’la que je te fous la main sur le sein!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: Re: Nikiya Sam 06 Fév 2016, 13:11

Nikiya a écrit:
Je préciserais seulement que Vito devrait se dépêcher de ramener ses fesses s'il veut pas que Nikiya le coiffe au poteau vis-à-vis de toutes les belles dames du forum...

Nikolas a bien noté la remarque.

Très bon jeu, petite étoile ! I love you

_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 72
Date d'inscription : 14/09/2015
Identité : Rachel Baldwin-Reid
Dons : Reproduction mutante - Régénération rapide - Psychométrie

MessageSujet: Re: Nikiya Sam 06 Fév 2016, 13:19

Welcome once again ! Wink Tosca sera sans doute ravie de connaître Nikiya.

_________________

Girls like her were born in a storm. They have lightning in their souls, thunder in their hearts, and chaos in their bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1358-ruzicahttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1230-ruz-rachel-baldwin-reidhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t115-la-tosca-fantome-seaworth-doctor-faces-ruzica#23645http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1237-ruzica-let-s-have-lunch




Messages : 124
Date d'inscription : 22/08/2014
Identité : Augustus Edgeworth & Charlie Edgeworth
Dons : Reverse

MessageSujet: Re: Nikiya Sam 06 Fév 2016, 16:13

*tourne, tourne, tourne, pour l'imiter.* Bienvenue, Niki! :mimi:

_________________
If opposites attract we must be the exact same person.
 
“& without the bad, there would be no good.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: Nikiya Sam 06 Fév 2016, 19:52

C'est cool d'avoir une perception de ce qu'il se passe sur le forum, depuis un autre univers (artistique) et même un autre pays.
Bienvenue, et n'hésite pas à me solliciter pour des liens, rps. Wink

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/




Messages : 1775
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Clov Rayleigh
Dons : Empathie, création d'illusions, matérialisation de pensées

MessageSujet: Re: Nikiya Dim 07 Fév 2016, 17:14

Bienvenue, charmante demoiselle ! Very Happy

Votre beauté est un réel délice pour les yeux. :spirit:

_________________

"If I speak, I am condemned. If I stay silent, I am damned!
Who am I? Who am I? I am Arlathan!"

XMH Awards 2014:
 

XMH Awards 2015:
 

Version Disney || Version Comics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t69-arlathan-man-of-light#229http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1423-arlathan-man-of-light#27338http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t83-arlathan-man-of-light#403



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nikiya

Revenir en haut Aller en bas

Nikiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» recherche costume bayadère
» Une coiffure pour Nikiya (la Bayadère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Fiches validées :: Neutres-