XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

"Peu importe l'endroit, pourvu que j'arrive quelque part" | Gaoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Messages : 234
Date d'inscription : 10/09/2012
Identité : Andréas de Vale
Dons : Dématérialisation - Volonté apte à influencer celle des autres.

MessageSujet: "Peu importe l'endroit, pourvu que j'arrive quelque part" | Gaoth Sam 20 Fév 2016, 13:43


Andréas n'avait pas pu se rendre tout de suite au rendez-vous proposé par Mistrale. Son fils avait été malade ces derniers jours ; il s'était surtout occupé de lui, laissant ses affaires de côté. Certes, cela demandait plus d'organisation qu'avec, que de fomenter des projets de vengeance, ou des projets tout court, quand on avait un bébé dans les bras, et qu'on était le seul parent à s'en occuper. Encore que, il se doutait que cela ne durerait plus trop longtemps. Le gamin avait l'air plus heureux qu'avant, et c'était sans doute à sa mystérieuse correspondante qu'il le devait. Il pouvait se douter de l'identité, mais il y avait une crevasse dans son cœur, qui préférait lui dire d'avoir trouvé des certitudes, avant de trop rire et sourire. Ce ne serait pas la première fois que l'espoir lui jouerait un mauvais tour.

En somme, ce soir-là, en se rendant au casino, il n'avait ni oublié la rose blanche – qu'il portait à la petite poche avant de son costume noir – ni la boîte de chocolats (faite maison, comme il l'avait dit : il y avait de ces avantages à être traiteur et cuisinier depuis si longtemps). S'il cherchait du regard une robe bleue, il s'était également muni d'un ruban de soie, de couleur rouge, que sa mystérieuse interlocutrice pourrait recevoir avec reconnaissance, si du moins elle en avait l'humeur. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas joué à ce genre de jeu, pour obtenir des informations. D'autre part, le peu qu'on avait pu lui confier, sur cette jeune femme, de la part de ses informateurs, l'avait intrigué. Il n'avait été présent assez longtemps à la cérémonie d'enterrement d'Hélianthème pour la remarquer. Il était trop abattu par le chagrin alors ; il n'avait pas eu vent du mouvement anti-mutants qui s'était précipité aux portes de l'Institut. Rien que d'y repenser, il y avait une ombre noire qui repassait dans son cœur.

Andréas chercha des yeux la jeune femme à la robe bleue. Il avait évité de justesse le jour de la machine à laver, semblait-il. Il avait peut-être omis de dire à la jeune femme qu'il avait appris, plus ou moins, à quoi elle ressemblait. Il n'était pas de ceux qui jouaient toutes leurs cartes du premier coup, mais qui préférait aussi parfois manipuler pour arriver à ses fins. Ce n'était pas pour rien qu'il avait été une Ombre, ou encore qu'il avait eu ses propres périodes de mégalomanie. Malgré tout, la fraîcheur et l'élégance de Mistrale le surprirent. Il avait peut-être certes toujours eu un quelque chose avec les blondes. Celle-là avait une chevelure dont la nuance était rare, et il remarqua que le regard était automatiquement attiré par l'éclat de ses yeux. Il y avait aussi une distinction dans sa manière de se tenir, qui était plutôt agréable. Il se détourna du brouhaha ambiant, des gens pressés aux tables de jeu et aux machines, pour se rapprocher et l'aborder directement. Le premier geste qu'il eut, fut de lui tendre la rose blanche.

"Avec mes excuses pour le retard, Mistrale."
Il ne dirait pas pourquoi. Moins de gens en savaient sur Dorian, mieux c'était, et il attendait encore de voir de quelle étoffe était faite cette femme.

Le casino était un milieu trop bondé et mafieux à son goût, et ils pouvaient autant espérer passer inaperçus, qu'être remarqués. Il ne pouvait en vouloir à la jeune femme d'avoir choisi la prudence, après avoir été contactée de manière aussi peu intentionnelle.

_________________
Sinners take me down while you're laughing in my face. Cast your judgement then forget me and walk away. Don't look in the mirror you might see you’re so guilty just like me. I had the shit till it all got smoked, I kept the promise till the vow got broke, I stood on the banks till the river rose up
, I saw the bride in her wedding gown - I was in the house when the house burned down.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t913-fantomehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t123-fantomehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t202-fantomehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t202-fantome


Messages : 73
Date d'inscription : 31/05/2015
Identité : Gaoth Thuaidh
Dons : Vitesse supersonique et vitesse astrale

MessageSujet: Re: "Peu importe l'endroit, pourvu que j'arrive quelque part" | Gaoth Lun 22 Fév 2016, 03:44


Ce soir, comme tous les soirs depuis la réception de cette fameuse lettre, l'Irlandaise était là, plantée sur sa chaise, buvant cocktails sur cocktails, à attendre la venue de ce mystérieux monsieur De Vale, dans sa magnifique robe en satin. A attendre pour rien. La Blonde n'avait d'ailleurs manqué de notifier son mécontentement à travers de nouveaux courriers, faute d'avoir l'individu en question juste en face d'elle. D'une manière générale, Gaoth ne supportait pas attendre. Ou non, elle ne supportait pas qu'on la fasse attendre. Elle était une Dame, une artiste, une femme digne de tous les intérêts. Se retrouver ainsi à attendre un étranger qui avait été à l'initiative de cette rencontre était tout simplement inacceptable.

Pourtant, l'Irlandaise persistait à revenir, motivée par sa curiosité qui parvenait à avoir raison de son égocentrisme. Un fait assez rare pour être signalé. Gaoth était intriguée. Intriguée par ce mystérieux Monsieur de Vale qui avait tant insisté pour la rencontrer. Intriguée par le sujet qu'il souhaitait aborder avec elle. Intriguée par les raisons qui pouvaient le motiver. En d'autres termes, elle souhaitait à tout prix avoir le fin mot de l'histoire. Néanmoins, la patience n'était pas l'une des grandes qualités de la Blonde, cette dernière passait le temps en dilapidant sa fortune au jeu et à enchainer les Blue Lagoon, sous le regard attentif des agents spéciaux présents. Ces derniers épiaient ses faits et gestes, prêt à intervenir au moindre "signe d'hostilité" de la part de la mutante. Il n'y aurait pas de deuxième chance.

Ce soir là, déjà bien entamée par les quelques verres consommés habituellement, plus ceux consommés afin de fêter sa chance particulièrement insolente au jeu, l'Irlandaise attendant à sa place habituelle au bar, s'amusant à compter les agents la surveillant. Un nouveau jeu qu'elle pratiquait depuis peu.

Quatre.... cinq...six... sept...non, lui c'est juste un pervers qui mate ma poitrine. Pfff. S'il espère en profiter... Je ne mange pas de ce pain là moi. Moi j'aime les femmes. Les jolies femmes de caractère et bien foutues... Ah. Où est ce que j'en étais ? Six...

Bien que pompette, la jeune femme dissimulait admirablement bien son état, grâce à sa posture, son sourire malicieux habituel et son regard éclatant. Néanmoins, elle mit quelques instants à remarquer la rose blanche tendue devant elle, puis l'homme qui la tenait. Elle pencha légèrement la tête, comme pour avoir un meilleur point de vue.

Sept... hein quoi ? C'est qui lui ? Il me veut quoi ? Il vend des fleurs ? Une rose blanche ? Hum... Serait-ce enfin ce cher Monsieur Machin qui daigne enfin se montrer ?

Retrouvant un peu de lucidité, Gaoth se concentra sur le barbu qui se tenait en face d'elle. Conservant son air angélique, elle lui ôta la rose des mains et se retourna vers le bar, affichant un sourire radieux contrastant avec son discours.

« Je n'ai que faire de vos excuses. Asseyez-vous là et donnez-moi mes chocolats. S'ils sont bons, on pourra commencer à parler. »

Laissant Andréas s'installer, Gaoth récupéra la boite de chocolat. Ouvrant cette dernière, elle attrapa un chocolat et le croqua. Laissant ce dernier fondre dans sa bouche, elle finit par l'avaler, reposa la boite sur le comptoir et se tourna vers le Barbu, conservant un magnifique sourire.

« Que les choses soient claires. Je ne supporte pas attendre. Si je suis encore là, c'est simplement parce que je veux avoir le fin mot de cette histoire... et parce que vos chocolats sont bons. »

Voyant la bouche de Monsieur de Vale s'ouvrir, Gaoth mit presque instantanément un doigt devant.

« Tutute. Je n'ai pas terminé. Avant que vous ne disiez quoi que ce soit, sachez que nous sommes surveillés. J'ai compté sept agents depuis que je suis arrivée. Ils sont là pour moi. Au moindre signe d'agressivité, ils chercheront à me neutraliser. Alors assurez-vous de ne rien dire qui pourrait me contrarier davantage. J'ai tendance à m’emporter facilement ces derniers temps. Ce que je pourrais vous révéler pourrait également s'avérer compromettant pour moi. Donc je veux que vous soyez bien conscient du risque que je prends. »

La Blonde retira lentement soin doigt.

« Maintenant, vous allez galamment m'offrir un verre et jouer les parfaits amants jusqu'à la fin de la soirée. Nous sommes d'accord monsieur de Vale ? Bien. Je ne bois que des Blue Lagoon. » Dit-elle avant de se mordre sensuellement son index afin de jouer son rôle.

Laissant Andréas commander, l'Irlandaise usa de sa mutation pour observer autour d'elle pendant un centième de seconde. Elle remarqua alors que le regard des sept agents étaient posés sur elle. Reprenant sa position de départ, elle glissa quelques mots à l'attention du Barbu, toujours avec un parfait sourire.

« N'oubliez pas de loucher de temps en temps sur ma poitrine. Je suis votre petite amie. Je vous préviens, si jamais je me fais embarquer, je vous tue. »

Le sourire élargissant de l'Irlandaise ne laissa planer aucun doute quant à la véracité de cette dernière affirmation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1279-gaothhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1108-presentation-de-gaoth#21444http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1279-gaothhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1137-gaoth-mistrale

"Peu importe l'endroit, pourvu que j'arrive quelque part" | Gaoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» "Peu importe l'endroit, pourvu que j'arrive quelque part" | Gaoth
» Peu importe l'endroit
» Light Painting [Isil]
» Autant en emporte le temps
» je n'arrive pas à découper à l'endroit souhaité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Casino Horizon-