XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Benedict

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 185
Date d'inscription : 03/05/2013
Identité : Ambrosio Rayleigh
Dons : Horloger et chuchoteur.

MessageSujet: Benedict Ven 03 Mai 2013, 20:36


BENEDICT




♣️ Nom : Rayleigh

♣️ Prénom : Ambrosio

♣️ Age apparent : 44 ans

♣️ Nationalité : Anglaise

♣️ Orientation sexuelle : Hétérosexuel :akhad:

♣️ État civil : Célibataire

♣️ Taille et poids : 1m91 & 82kg

♣️ Profession : Rentier

♣️ Groupe : Ombres

♣️ Rang: Classe 3

♣️ Capacités : Tic, tac. Le corps et l'esprit humains ne sont pas différents du mécanisme complexe d'une horloge. Et le mouvement quasiment perpétuel d'un être vivant, Benedict peut le visualiser, le comprendre, le régler à sa manière... Sonder les âmes, les influencer; identifier un virus ou un dysfonctionnement, faciliter leur progression dans les veines ou au contraire, la stopper... Et bien plus... Benedict n'est pas un Externel au sens propre. Il vieillit plus lentement que la moyenne mais peut souffrir de différents maux. Sa résistance est bien entendu plus développée que la moyenne.

♣️ Ambition : Être libéré du despotisme d'Ascheriit.

♣️ Aversion : Les fautes de grammaire et de goût.


Code by Anarchy




Le personnage

Homme svelte et élégant, la haute taille du sujet n'a d'égale que sa prestance assurée. Si Benedict est parfois excentrique, cette partie de sa personnalité ne se reflète aucunement dans sa tenue vestimentaire. Cet apparent gentleman à la verve distinguée, ne semble pas connaitre d'autre couleur que le noir, et surtout le blanc, en matière de costumes. Le tatouage qu'il porte, visible ici et là sur la partie gauche de son corps, tranche vigoureusement avec son style pour le moins classique. Des lignes noires et écarlates s'échappent de son col ainsi que de sa manche. Il parait difficile de savoir ce que le tatouage représente, en son intégralité. C'est un homme aux cheveux roux, gominés, et à la pilosité faciale finement taillée. Il a beau mettre un point d'honneur à se montrer subtil et courtois, on l'aperçoit rarement sans lunettes de soleil, y compris à l'intérieur, lorsqu'il est accompagné. Son regard était jadis azur et parfaitement indéchiffrable ; il est aujourd'hui orné d'un œil de verre relativement fantaisiste, qu'il change, au gré de ses humeurs et de ses projets.
Benedict n'est pas un homme très spontané ou expansif. Rien ne semble jamais l'étonner, et d'ailleurs, rien n'est épargné par son ironie macabre et naturelle. Son apparence froide et pragmatique n'est que le fruit de sa patience et de son habitude à ne se dévoiler aux gens, que lorsqu'il y trouve un intérêt quelconque. Son esprit vif, cultivé et éloquent lui assure une fierté, une arrogance, dont il sait se dévêtir, en fonction de la personne à qui il fait face. Sans pour autant être lâche, il évite la violence lorsqu'il peut l'éviter, ainsi que les conflits directs. La prudence est assurément l'une de ses vertus. Benedict a beau avoir davantage le profil d'un membre des Ombres à part entière, que d'un enfant de chœur, il n'est pas dénué d'une certaine éthique. Il est par exemple fort respectueux avec les dames. Malheureusement, ses élans moraux ne vont pas jusqu'à l'empêcher de tuer un homme de sang-froid, lorsque la nécessité se présente. La mort l'amuse plus qu'elle ne l'effraie. Du moins, celle des autres. S'il sait se montrer manipulateur, il n'est pas un fervent pratiquant de l'hypocrisie. On ment aux gens pour ne point les choquer ou se les mettre à dos, or, lui n'en a que faire. Son attitude sereine et réfléchie dissimule une nature passionnée et exaltée, ce qui l'a mené tantôt vers la grandeur, tantôt vers la déchéance. Le passé n'est jamais sans le laisser mélancolique.

L'histoire

Années 1930-40 – Mémoires d'une nonne de l'Orphelinat :

Nous ignorons, encore à ce jour, qui sont les parents de l'enfant.
[...]
Voilà des années qu'il est sous notre tutelle et son esprit épatant promet de faire de lui un grand homme de lettres. En dehors de cela, bien que réservé, il est d'une grande prévenance et d'une infinie douceur. Nous l'apprécions plus qu'il ne le faudrait ; et s'il se tient à l'écart des autres pensionnaires, cela est volontaire, j'en suis persuadée. Pourtant, à ce jour, aucun proche ne l'a réclamé, aussi vrai qu'aucun couple n'a jamais failli l'adopter.
[...]
Hélas ! C'est un homme. Il nous quitte...


Années 1960 :

Une allée, à ciel découvert, en fin de journée. Axel marche aux cotés de l'un de ses alliés les plus anciens. Druss est le maitre de fouets capables de venir à bout de n'importe quelle personne, prétendue immortelle ou non. Il a pour élève Waylander, qui fut abandonné -dès le premier jour- par ses parents : Dieu et Arlathan. Druss a découvert l'existence du frère de son apprenti.

AXEL ▬ Et où l'as-tu trouvé, ton Ambrosio ?
DRUSS ▬ Ça, j'en fais mon affaire. Je m'souviens pas avoir fourré mon nez dans les tiennes quand tu cherchais toi aussi des apprentis. Mais parlons-en de tes choix, ou de tes proches.
AXEL ▬ Soit. Tu frappes là où c'est le plus douloureux. Aussi, je n'insisterai pas. Mais comprends-moi ; je suis perplexe, voilà tout. Nous ne le connaissons ni d'Eve, ni d'Adam, nous ignorons tout de son parcours, et pourtant...
DRUSS ▬ Je lui accorde ma confiance. Ça t'en bouche un coin, hein ? Je doute que tu sois capable de comprendre, sans vouloir te vexer...
AXEL ▬ Trop aimable.
DRUSS ▬ Mouais. Je suggère de couper court à cette charmante conversation avant qu'elle commence à sérieusement m'irriter. Mon premier protégé a-t-il déjà apporté l'ombre d'une inquiétude ? J'crois pas. Et je sais ce que je fais.
AXEL ▬ Justement, la formation du premier n'étant pas encore terminée, je ne vois pas l'intérêt de...
DRUSS ▬ Absalon...
AXEL ▬ Es-tu si effrayé à l'idée que personne n'hérite des fouets à ta disparition ?
DRUSS (après avoir marqué un silence) ▬ Si tu veux tout savoir, j'pense à ma Goldie. Et à mes gamins. Rafael vient d'avoir neuf ans. J'aimerais bien décrocher, et me consacrer à eux.
AXEL (soupire) ▬ C'est... ton choix, Druss.
DRUSS ▬ En effet, et personne ne m'fera changer d'avis. (Il lui fait une tape brusque sur l'épaule.) Tu devrais t'entendre avec lui, va; il lui arrive d'être aussi casse-couilles que toi ! Enfin presque.
AXEL ▬ J'imagine que c'est tant mieux.
DRUSS ▬ Ouais. Mais peut-être que lui est aussi irréprochable qu'il le prétend...


Fin des années 1960 > Début des années 1970 - Série de lettres d'un dénommé AKHAD :

Mon cher Ambrosio.

Je me doute que vous ne souhaitiez rien d'autre que veiller au bien-être de votre estimé tuteur. Hélas ! Je crains que les fouets n'épuisent progressivement ses dernières forces. Certes, il n'en montre rien, peut-être se le nie-t-il à lui-même... Mais en ce cas, pourquoi a-t-il jugé si urgent de transmettre son savoir à pas moins de deux élèves ? D'autre part, Druss n'est pas un immortel tel qu'Axel. Imaginons un instant qu'il courre à sa propre perte... Quel drame ce serait pour les Baldwin ! Une famille brisée à jamais. Je crains qu'il n'y ait d'autres solution que de le persuader de céder les armes. Je suis certain qu'il vous choisira, vous. Après tout, n'êtes-vous pas le plus sage des deux ?

[…]

Permettez-moi de souligner ma stupéfaction. Ainsi, mes yeux ne m'ont pas trompé. Il s'est catégoriquement opposé à vos bons conseils ; allant même jusqu'à brutalement refuser de poursuivre l'entretien ! Ne vous ferait-il pas aussi confiance qu'il le prétend ? Son autre apprenti vous aurait-il évincé, devenant par la même occasion votre premier rival ? J'ignore encore ce qu'il se trame, mais je ne saurais que trop vous conseiller de demeurer sur vos gardes.

[…]

Vous n'avez fait vos preuves que depuis trop longtemps et néanmoins, aucune reconnaissance n'est démontrée. Auriez-vous été dupé ou abusé ? Je suis au regret d'affirmer que si rien n'avance en votre faveur, eh bien, peut-être faudra-t-il quelque peu forcer les choses... Vous souhaitez lui laisser une dernière chance. Soit ; mais n'ayez pas trop d'espoir.

[…]

Eh bien ! La guerre.

__________

La belle Goldie était blottie contre le mur, son regard était hagard et épouvanté. Ce qu'elle venait de découvrir lui avait semblé impossible, mais voilà que la dure réalité des choses l'agrippait à la gorge, la saisissant de stupeur :
▬ Il était ton ami ! Comment as-tu pu le trahir ? Qu'adviendra-t-il de lui ?
▬ Et qu'adviendra-t-il de moi ? Toi et ton mari n'y pensez-vous donc jamais ? rétorqua Ambrosio, tout en s'approchant d'elle.
Goldie détourna les yeux aussitôt. Le mépris, plus que la frayeur, émanait de chacun de ses pores.
▬ Suis-je repoussant à ce point ? Ne suis-je qu'un monstre à tes yeux ? s'emporta-t-il, tout en la plaquant contre la paroi.
▬ Tu n'es plus le même. Que s'est-il passé ?! Et puis qu'importe ! Ta seule présence me fait horreur !
Elle lui cracha au visage. Bien qu'il resserrât son étreinte autour de son cou, elle ne s'interrompit point et continua à parler.
▬ Déploie ta frustration et ton impuissance sur moi ! Abats ton courroux sur une femme sans défense ! Fais donc ! Mais prie ! Prie pour que l'agonie que t'infligera Druss ne s'éternise pas trop, une fois qu'il aura appris la totalité de tes crimes ! s'écria-t-elle, les yeux larmoyants.
Ambrosio parut tout à coup s'adoucir, à la vue de ces larmes de douleur, plus morale que physique. Ces perles aussi pures que du cristal... Malheureusement pour elle, Druss était bien loin...
▬ Je sais de quoi tu souffres, Goldie. Il n'y a qu'une seule façon de se soulager du mal de vivre.
Sitôt le corps de Goldie, affaibli et livré à une mort certaine, eut-il atteint le sol, que le traitre s'enfuit.
__________

Plus tard, un Ange de la Musique déclara :


« Druss en fut informé et alla le trouver;
Le traitre, le corrompu, le bourreau de son apprenti et de celle qu'il aimait.
Comme Goldie l'avait prédit, la sentence méritée fut de longue durée.
Ô absente pitié, ô insurmontable cruauté !
Heureuse tragédie.

Je ne sais si c'est digne du juste que Druss est,
Mais sa soif de vengeance n'avait d'égale que la fureur qui l'animait.
N'étant point au niveau du maitre, l'élève fut brisé.
Ce n'est plus l'ange de la musique, mais bien lui maintenant; le plus laid !
Et pourtant...

Un fragment d'âme d'Ascheriit le bâtard assure à quiconque la réelle éternité.
Je ne sais quand l'apprenti fut contaminé.
Le croyant mort, Druss s'est exilé.
Il est certains laps du passé qu'il vaut mieux ne pas ranimer.
Silence. »



Années 1970 – 1980 :

Axel, comme il en a l'habitude, mentionne le sort des mortels, auprès de son vieil ami Fuxi. Ils siègent autour d'une table et boivent de l’hydromel. Le décor est coloré, presque irréel.

AXEL ▬ Ainsi, il a survécu. Si Druss l'apprend, ce sera terrible.
FUXI ▬ Mais pas autant que s'il apprend que tu le sais.
AXEL ▬ Ta sollicitude me touche. Mais que puis-je y faire ? A quoi bon ? Druss s'est exilé, c'était son choix.
FUXI ▬ On dirait que tu lui en veux.
AXEL ▬ Nous n'avons jamais été sur la même longueur d'onde. Mais que je sache, tu ne comptes rien dire toi non plus, aussi vénérable sois-tu.
FUXI ▬ Tu sais, le rétablissement d'Ambrosio a été terrible et éprouvant. La souffrance qu'il a éprouvé ne doit avoir d'égale que sa rancune. Je crois que l'on peut considérer notre ancien allié comme mort. Par conséquent, je ne mens pas vraiment.
AXEL (après avoir affiché une expression des plus sceptiques) ▬ Alors, nous n'avons plus rien à espérer de lui.
FUXI ▬ J'ignore s'il lui reste beaucoup d'humanité.
AXEL ▬ Le désir d'obtenir sa revanche le rattachera à l'humanité...
FUXI ▬ C'est bien possible...
AXEL ▬ Mais il se cache. Dieu -et je ne parle pas de Shâlimar- seul sait comment Algernon a pu être au courant de tout cela. Aussi doit-il être singulièrement faible.
FUXI ▬ Pourvu que ça dure...
AXEL ▬ Si ce n'est pas le cas, nous saurons comment accueillir ce traitre. Quel malheur que nos adversaires soient parvenus à nous l'arracher.
FUXI ▬ Oui. Et toutefois, l'on peut se demander si ce n'est pas par nous-mêmes, que nous l'avons perdu.


Années 1990 :

Lettres échangées avec Darius Lömys, regretté "oncle" de Merlin, et Murmure.

"Oh ! Absurdité ! Ce n'est pas la vertu qui vous fait rejeter mon offre ; vous voudriez l'accepter, mais vous n'osez pas. Ce n'est pas le crime qui retient votre bras, c'est le châtiment. Honte à l'âme pusillanime qui n'a pas le courage d'être ami sûr ou ennemi déclaré !" Il vous faudra choisir, mon jeune ami : vous débarrasser des soupçons d'un frère trop envahissant en faisant tout simplement éclater la vérité au grand jour, ou bien, rejeter vos ambitions et vos rêves de grandeurs. Hélas ! Très cher Darius, je crains de ne plus pouvoir vous suivre si vous décidez d'emprunter le chemin si aisé de la lâcheté. N'oubliez jamais combien votre potentiel est grand. N'oubliez jamais combien il a pu être développé sous mes bons conseils. Il ne tient qu'à vous de faire basculer la destinée de bien des mutants ; de vous montrer assez fort pour obtenir un pouvoir ardemment convoité, et ce pour le plus grand bien. Vous ne pouvez -et ne devez- pas tourner le dos aux privilèges que vous octroie votre honorable lignée. Puisse mes paroles vous éclairer, comme elles le firent par le passé. Je regretterais fort qu'elles vous laissent cette fois-ci demeurer dans l'ombre de l'ignorance. Je me permets d'insister, Darius : je serais extrêmement blessé de vous voir vous détourner d'avantage de votre loyal ami.


A vous d'en juger,
Benedict.



Mon ami,

Notez que je choisis cet en-tête en connaissance de cause. Pourquoi ces deux chemins sont-ils les seuls que vous me proposez ? Vous savez que je désire ardemment faire aboutir nos projets, mais le bien-être de ma famille exige que je bride pour l’instant mes ambitions. Il le faut, n’est-ce pas ? N’estimez-vous pas que le plus grand bien passe par la patience permettant d’établir un plan minutieux et concret ? Vous parlez de privilège mais ce mot me gêne, me choque, n’est-ce pas pour nos semblables que nous avons ces brulantes conversations, n’est-ce pas plutôt un devoir ? J’avoue que, ne pas pouvoir répondre à cette question me trouble, je me sens mal d’ignorer cet élément, peut-être pourriez-vous bientôt me rendre visite ? Votre conseil avisé m’est nécessaire. Nous pourrions encore amplifier mon pouvoir, je l’ai lu, mais je crains qu’il ne soit pas prudent de miser sur les arts mystiques pour cela, l’expérience me semble meilleure conseillère. Pas autant que vous l’êtes, soyez rassuré. Je suis conscient qu’il est temps de prendre une décision, soyez le témoin attentif de mon intense préoccupation.


Avec toute mon affection, Darius.


2018 :

Deux silhouettes arpentaient un couloir sinueux. La première, pale est squelettique comme la mort, était enveloppée d'un drap sombre qui la confondait avec la nuit. L'homme qui l'accompagnait était vêtu élégamment, mais d'une manière très classique.
▬ Ainsi, le conseil des Ombres est rené de ses cendres. Et j'imagine que tu as déjà sélectionné tes douze conseillers.
▬ En effet. Douze. Même si je crains que l'un d'entre eux ne nous rejoigne que tardivement... Aurais-tu l'air... déçu, mon fils ? Crois-moi, si une place se libère, je penserai immédiatement à toi. Du moins, si ta sœur n'en veut pas, le railla-t-il.
▬ Je n'ai jamais eu l'ambition d'assister à ces passionnantes réunions, père. Elles sont trop élevées pour moi, spirituellement parlant, rétorqua-t-il.
Ascheriit partit d'un rire aussi dépourvu de joie que d'humanité.
▬ Et où siègera ce conseil ? ajouta-t-il, alors qu'ils sortaient d'un vieux cinéma.
▬ Par chance, l'un des nôtres possède un domaine tout à fait respectable à Staten Island. Cela fera tout à fait l'affaire.
▬ Un domaine ? Rien que ça ! Et à qui appartient-il ?
▬ Tu le sauras bien assez tôt...

2025 :

La pire guerre qui ait frappé l'humanité venait de prendre fin, il y a tout juste quelques mois, et Benedict siégeait, en toute quiétude, au sein de sa propriété, tout comme au premier jour. Vêtu d'un costume blanc, les jambes croisées, il parcourait d'un œil mi-désabusé, mi-amusé les nouvelles du jour, transmises par la presse. Il ignorait ce qui était finalement le plus... cocasse, dans le fil de l'actualité. Les X-Men étaient les nouvelles coqueluches de New York, pour ne pas dire du pays, quant à Stannis Lannister... Le brave et héroïque Stannis, il était considéré comme le plus vil et le plus dangereux de tous les terroristes. Dire que Benedict pensait que l'humanité avait atteint le plus haut degré de stupidité, en permettant au gouvernement des Invisibles, jadis, de prendre le pouvoir. Comme quoi, il existait toujours des moyens de se surpasser. Le monde avait beau être en "paix", le présent n'était pas si noir, tout de même. A ne pas s'y tromper, malgré leur discrétion, les Ombres prenaient progressivement le pouvoir, en tirant les ficelles, les unes après les autres. Leurs principaux opposants étaient décédés, à l'instar de Axel, ou de ce très cher Druss... Ce n'était pas Stannis, le cadet Lannister, plus en manque d'affection que de frustration, ou ces X-Men de pacotille, qui allaient leur mettre des bâtons dans les roues. Pour autant, désirait-il réellement qu'Ascheriit devienne le mutant dominant ? Benedict était ainsi plongé dans ses réflexions lorsque deux individus apparurent sur la terrasse. Le prêtre raccompagnait le Président des États-Unis vers la sortie ; quel tableau touchant. Benedict se releva et salua John Brewer, avant de se retrouver seul avec le leader des Ombres. Il était certes aussi peu dupé par son accoutrement ecclésiastique que par sa figure artificielle.
▬ Quel était le sujet de votre conversation, aujourd'hui ? demanda-t-il, le plus naturellement du monde.
▬ Des broutilles. Des formalités. Il m'a garanti que l’État allait renforcer les mesures prises à l'encontre du danger représenté par la secte de Lannister. J'en suis réconforté.
▬ Et moi donc. Nous vivrons dans un monde un peu plus sûr, demain.
Les deux hommes commencèrent à avancer à travers le domaine, un fauve noir glissant dans leur sillage.
▬ Saches que je connais un moyen d'assurer une paix encore plus certaine, confia le prêtre.
▬ Plait-il ?
▬ J'entends neutraliser un scélérat et punir un traitre.
Benedict demeura silencieux, un bref instant. Au vu de l'air triomphant, et à la fois impitoyable qu'il affichait, le seigneur des Ombres ne pouvait parler que d'une seule personne. Ainsi, il avait trouvé un moyen de venir à bout d'Akhad.
▬ Que comptez-vous faire ?
▬ Utiliser Arlathan.
▬ Ainsi donc, il compte nous livrer son propre frère.
▬ Aussi vrai que tu provoqueras la perte de ton oncle... Quelle affliction. Après tout ce que Akhad a fait pour toi.
▬ Si vous me croyez de la même "trempe" que mon père, sauf tout le respect que je vous dois, vous vous fourvoyez.
Benedict se plaisait à croire qu'il ne partageait rien, en ce monde, avec Arlathan, ou même Shâlimar. Des géniteurs certes fort doux et attentionnés.
▬ Tu rechignerais à l'idée de t'en prendre à l'un des membres de ta famille, tout à coup ? Quelle noblesse d'âme. Quelle rédemption.
▬ J'ignore où vous voulez en venir, rétorqua-t-il, en esquissant un sourire froid.
▬ Tu as tenté de détruire la femme que tu aimais, en la privant de son nouvel amant.
▬ Ce n'était qu'un Baldwin.
▬ Tu as tué les enfants d'Asmodée.
▬ Un dommage, certes, collatéral.
▬ Ils étaient aussi les tiens.
Ascheriit demeura impénétrable et continua sa marche. Benedict n'avança plus. Le sourire qu'il arborait depuis lors, était mort.

FIN

Code by Anarchy






Avatar : Charles Dance
Multi-compte : Oui [X] Non [ ]
Date de naissance IRL : 1992
Avez-vous lu les règles ? Cela va de soi. :akhad:
Comment avez-vous connu le forum ? Papa m'a invité.

Code by Anarchy

_________________
Le Chuchoteur
« La pureté, c’est une idée de fakir et de moine. Vous autres, les intellectuels, les anarchistes bourgeois, vous en tirez prétexte pour ne rien faire. Ne rien faire, rester immobile, serrer les coudes contre le corps, porter des gants. Moi j’ai les mains sales. Jusqu’aux coudes. Je les ai plongées dans la merde et dans le sang. Et puis après ? Est-ce que tu t’imagines qu’on peut gouverner innocemment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t612-benedicthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t303-benedict#5614http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#5687http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1406-benedict#27146



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Benedict Sam 04 Mai 2013, 08:10

Une ancienne louve, au fond de mon IRL, est à la fois excitée et enragée par votre retour, mais aujourd'hui, ceci n'a plus d'importance.

Je ne pense pas que nous soyons fait pour nous entendre, cela étant rien ne coute de rester courtois alors bienvenue à vous Benedict Smile
Revenir en haut Aller en bas




Messages : 1775
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Clov Rayleigh
Dons : Empathie, création d'illusions, matérialisation de pensées

MessageSujet: Re: Benedict Sam 04 Mai 2013, 11:13

    Fiche validée, mon cher fils. Je suis personnellement heureux de te compter à nouveau parmi les nôtres. Je reconnais volontiers que les choses n'étaient plus les mêmes sans toi et ton sens de l'humour si délectable. Tu seras ravi d'apprendre que la famille est sur le point de s’agrandir. Aussi, je compte sur toi pour t'occuper de ton petit frère ou de ta petite soeur. Car ta mère et moi, nous avons bien mieux à faire ! Eh, eh ! Plus sérieusement, ce fut un plaisir de redécouvrir ce personnage, cher à l'univers de X-Men Horizon. Je n'ai plus qu'à te souhaiter officiellement la bienvenue, Benedict, ainsi qu'un excellent jeu.

_________________

"If I speak, I am condemned. If I stay silent, I am damned!
Who am I? Who am I? I am Arlathan!"

XMH Awards 2014:
 

XMH Awards 2015:
 

Version Disney || Version Comics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t69-arlathan-man-of-light#229http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1423-arlathan-man-of-light#27338http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t83-arlathan-man-of-light#403



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Benedict Sam 04 Mai 2013, 11:38

Je ne sais pas si vous m'inspirez confiance ou non, mais je suis prêt à laisser une chance à un anglais, gentleman de surcroît... ou pas.

Rebienvenue! Wink


Dernière édition par Wyrm le Sam 04 Mai 2013, 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Benedict Sam 04 Mai 2013, 11:40

Sauf si c'est le digne fils de son père!

Bienvenue mon baybay
Revenir en haut Aller en bas




Messages : 480
Date d'inscription : 04/09/2012
Identité : Floria Ysé Tosca
Dons : Immortalité - Connaissance instinctive de la vérité historique - Retour dans le temps

MessageSujet: Re: Benedict Sam 04 Mai 2013, 12:24

La joueuse redit qu'elle est très contente de revoir Benedict revenir Very Happy Quant au personnage, il se contente hélas d'un salut poli et méfiant...

Rebienvenue I love you

_________________

   
This is the end.

Tonight the music seems so loud. I'm never gonna dance again, guilty feet have got no rhythm.
And waste a chance that I've been given, so I'm never gonna dance again

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t926-la-toscahttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t111-la-toscahttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t115-la-tosca-fantome-seaworthhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t114-la-tosca




Messages : 185
Date d'inscription : 03/05/2013
Identité : Ambrosio Rayleigh
Dons : Horloger et chuchoteur.

MessageSujet: Re: Benedict Sam 04 Mai 2013, 22:15

Onyxia ► Quel âge avez-vous ?

Arlathan ► Vous n'imaginez pas, "cher père", à quel point je suis heureux d'apprendre que vous continuez à vous reproduire.

Wyrm ► Votre accueil me touche.

Dieu ► ...

Tosca ► :hehe:

(Merci à tous. Wink )

_________________
Le Chuchoteur
« La pureté, c’est une idée de fakir et de moine. Vous autres, les intellectuels, les anarchistes bourgeois, vous en tirez prétexte pour ne rien faire. Ne rien faire, rester immobile, serrer les coudes contre le corps, porter des gants. Moi j’ai les mains sales. Jusqu’aux coudes. Je les ai plongées dans la merde et dans le sang. Et puis après ? Est-ce que tu t’imagines qu’on peut gouverner innocemment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t612-benedicthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t303-benedict#5614http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#5687http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1406-benedict#27146



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Benedict Dim 05 Mai 2013, 01:21

Un personnage aussi distingué, Percy se doit de passer le saluer! Bienvenue, mon brave! \o/
Revenir en haut Aller en bas




Messages : 697
Date d'inscription : 03/09/2012
Identité : Anne Woods
Dons : Métamorphe / Mémoire génétique/ Cris

MessageSujet: Re: Benedict Dim 05 Mai 2013, 11:09

BOn retour à New York mister Rayleigh.
Au plaisir ...

(Bon jeu ! ^^)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t634-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t95-anne-woods-la-petite-sirenehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t324-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t100-anne-woods-la-petite-sirene




Messages : 185
Date d'inscription : 03/05/2013
Identité : Ambrosio Rayleigh
Dons : Horloger et chuchoteur.

MessageSujet: Re: Benedict Dim 05 Mai 2013, 11:30

J'ai hâte de vous rencontrer, vous deux. :hehe:

(Merci !)

_________________
Le Chuchoteur
« La pureté, c’est une idée de fakir et de moine. Vous autres, les intellectuels, les anarchistes bourgeois, vous en tirez prétexte pour ne rien faire. Ne rien faire, rester immobile, serrer les coudes contre le corps, porter des gants. Moi j’ai les mains sales. Jusqu’aux coudes. Je les ai plongées dans la merde et dans le sang. Et puis après ? Est-ce que tu t’imagines qu’on peut gouverner innocemment ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t612-benedicthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t303-benedict#5614http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#5687http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1406-benedict#27146



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Benedict Dim 05 Mai 2013, 13:24

Benedict a écrit:
Onyxia ► Quel âge avez-vous ?

Mon âge ? En quoi cela vous sera utile de le savoir ?
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Benedict

Revenir en haut Aller en bas

Benedict

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Benedict Cumberbatch
» Benedict Cumberbatch
» Oeufs Benedict
» Third Star, avec Benedict Cumberbatch
» Dirk Benedict

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Fiches validées :: Ombres-