XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Arlathan ♣ Man Of Light

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 1775
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Clov Rayleigh
Dons : Empathie, création d'illusions, matérialisation de pensées

MessageSujet: Arlathan ♣ Man Of Light Sam 28 Juil 2012, 10:58


ARLATHAN




♣ Nom de naissance : Âr-Lath'an, fils de Senbi.

♣ Nom : Rayleigh.

♣ Prénom : Clov.

♣ Age : 58 ans officiellement (un petit peu plus de 3000 ans officieusement).

♣ Nationalité (origines) : Américaine (mais il est originaire de l'ancienne Mésopotamie).

♣ Orientation sexuelle : Hétérosexuel.

♣ État civil : En couple libre avec Dieu (Shâlimar Sh’âlankta).

♣ Taille et poids : 1m73 pour 78kg.

♣ Profession : Scientifique œuvrant pour le compte de la société White Industries.

♣ Groupe : Neutre.

♣ Rang : Classe 2.

♣ Capacités :
Si Arlathan dispose de facultés toutes aussi théâtrales que celles de son frère, le ténébreux Akhad, celles-ci sont toutefois bien plus limitées.

Le principal talent de notre ami réside en l'art de tisser la réalité, soit en créant des illusions, soit en matérialisant ses pensées. La frontière entre les deux procédés est souvent difficile à percevoir pour les victimes de son pouvoir.

Ayant hérité du potentiel psychique de la famille Rayleigh, Arlathan possède des dons prodigieux qui lui permettent de réaliser des choses extraordinaires par le biais de la pensée. S'il est plus doué pour matérialiser ses songes que pour réaliser des prouesses en matière de télépathie, le mutant est tout de même doté d'une empathie exceptionnelle. Capable d'effleurer le subconscient de sa victime pour l'influencer d'une manière ou d'une autre, d'arracher ses secrets ou de faire remonter à la surface des souvenirs oubliés, Arlathan peut tout aussi bien avoir accès à des pensées plus profondes, comme des désirs refoulés.

S'il s'agit d'un Externel, Arlathan n'est pas, à proprement parler, immortel. Il jouit en effet d'une longévité exceptionnelle, vieillissant en moyenne quatre-vingt fois moins vite que la normale, ceci depuis l'apparition de ses pouvoirs à l'adolescence. Son système immunitaire et ses capacités de guérison n'en demeurent pas moins exceptionnels.

♣ Ambition : Répandre la lumière dans le cœur de tous les hommes ou, plus modestement, éclairer la vie de chaque homme, femme ou enfant qui croise sa route.

♣ Aversion : Les cochons d'Inde ! Nul ne sait pourquoi au juste il a en horreur ces inoffensifs petits rongeurs, mais ceux-ci lui donnent sans contexte des cauchemars.

Code by Anarchy



Le personnage


Perspicace est l'homme à même de saisir entièrement la personnalité d'Arlathan. Homme de l'ombre, Clov n'a jamais cherché à posséder un quelconque pouvoir décisionnel, préférant fuir le poids accablant des responsabilités indissociables de tout poste important. Mais s'il tâche de demeurer discret dans la marche du monde, cela ne l'empêche pas de participer activement aux projets de ses alliés, notamment ceux de son frère aîné, Akhad. En sa qualité de cadet, il voue d'ailleurs un grand respect à ce dernier, même s'il fait preuve de pas mal d'indépendance. S'il représente, d'une certaine façon, le côté modéré de son frère en étant le seul capable de le raisonner, il ne faut pas s'y tromper. Car Arlathan partage les combats et les ambitions d'Akhad. Seule sa philosophie diverge. Ainsi, sans être aussi sombre et manipulateur que Fate, Clov est animé des mêmes intentions belliqueuses à l'égard de leurs ennemis communs, à une petite différence près : Arlathan est convaincu d’œuvrer pour le bien. Il ne feint pas de jouer le gentil. Il est persuadé de représenter la Lumière tandis que Zexion et ses sbires représentent les Ténèbres. Ce bon vivant à l'humour tantôt acerbe, tantôt absurde, est également un séducteur invétéré qui idolâtre la gent féminine. Doté d'une grande sensibilité artistique, il sait aussi faire preuve d'un certain raffinement, y compris dans des situations où le souci du détail n'est pas forcément indispensable. Instable d'humeur, il est également relativement imprévisible. Bien avisé est celui qui arrive à prévenir ses réactions ou à avoir la moindre idée de ce qui se passe dans sa tête. Personnage distrait et excentrique, il est parfois extrêmement difficilement de partager une conversation censée avec lui. S'il passe d'un sujet à l'autre d'une manière très arbitraire, il lui arrive aussi de perdre subitement le fil de la discussion sans raison apparente ou d'être frappé d'un mutisme subit et tout-à-fait déroutant. Mettant sur le compte de la vieillesse ses prétendues pertes de mémoire et sautes d'humeur, Arlathan use et profite de son image de vieux bonhomme à moitié sénile pour dissimuler ses véritables pensées, bien plus sinueuses et dangereuses.

Il paraît difficile d'avoir l'air aussi aimable et affable que Clov Rayleigh. Doté d'un regard doux et d'un sourire bienveillant, sa physionomie inspire la sympathie. Sa bonhomie naturelle, apparence ô combien trompeuse si l'on en croit ses adversaires, constitue sans nul doute l'un de ses plus redoutables atouts. De taille et de corpulence moyenne, les cheveux grisonnant clairsemés de blanc, Arlathan arbore le plus souvent une barbe de quelques jours. S'il s'habille généralement avec goût et élégance, il lui arrive de se montrer plus extravagant, notamment lorsque la nostalgie le pousse à revêtir des tenues disons... Archaïques !

L'histoire


« A ceux et celles qui liront ces lignes, je leur demanderai de faire preuve d'indulgence. Tout au long de mon récit, j'ai tâché de délivrer mes souvenirs de la manière la plus authentique que possible, mais ma mémoire n'étant plus ce qu'elle était, il est probable que des précisions se soient glissées par endroits. Qu'il me soit permis à présent de vous conter mon histoire. »
Arlathan

Chapitre I : Égypte antique.

S'il n'existe aucun registre de naissance pour l'attester formellement, je suis venu au monde aux alentours de 1050 avant J.-C dans la ville d'Assur en Assyrie (au nord de la Mésopotamie). Je ne garde que très peu de souvenirs de mon enfance sur ces landes désertiques. Mon père, Silver Rayleigh, était un homme suffisamment important pour se passer d'éduquer personnellement ses enfants. C'est pourquoi j'ai toujours pris pour exemple mon frère aîné, Fate, un garçon turbulent mais charmant. Ainsi, lorsque ce dernier se décida à gagner l'Égypte, je choisis naturellement de le suivre. A cette époque, l'Égypte des pharaons avait déjà amorcé son déclin. Affaibli par des menaces extérieures, le pouvoir était tantôt accaparé par des princes, tantôt par des prêtres qui se proclamaient rois. Fidèlement à nos principes, Fate et moi choisîmes de nous ranger du côté du pharaon Psousennès Ier, souverain légitime de l'empire égyptien. Nos talents respectifs nous firent rapidement remarquer et nous gagnâmes très vite l'estime du peuple égyptien, ou du moins de ses dirigeants. Toujours au service du pharaon, nous nous liâmes d'amitié avec En Sabah Nur, un esclave affranchi devenu le guerrier le plus valeureux de l'histoire de l’Égypte. D'aucuns disaient qu'il était capable de rompre le cou d'un homme avec seulement deux doigts. D'autres encore soutenaient que son énergie spirituelle était telle qu'il arrivait à augmenter sa force en puisant dans celles de ses ennemis. Mais tous s'accordaient pour dire qu'il s'agissait avant tout d'un guerrier au cœur d'or, à la fois bon, généreux et sincère. En revanche, le grand frère de celui-ci, un dénommé Absalon, ne m'inspira pas confiance d'entrée de jeu. Bonhomme grincheux aux allures de vaurien, la compagnie d'Absalon était à première vue aussi agréable qu'un tour en gondole sur la glace ! Cette première impression se révéla malheureusement bien en-dessous de la réalité tant cet être se montra vile, acariâtre et teigneux par la suite. Lorsque Muwvyn (III), grand prêtre du pharaon, vint quérir les talents d'En Sabah pour repousser l'assaut d'une entité maléfique extrêmement puissante ; le Phénix ; Absalon se défila, laissant partir seul son frère au combat. Ce dernier en revint victorieux et animé d'un nouvel idéal, à la fois ambitieux et noble. Désireux d'élever la condition de l’Égypte, En Sabah s’appropria le pouvoir et exila Muwvyn (III). Mon frère et moi devînmes alors les principaux conseillers du nouvel empereur et ensemble nous tachâmes de répandre notre lumière sur l’Égypte et ses contrées voisines. Notre règne lumineux dura plus de deux siècles. Puis, sans crier gare, le descendant de Muwvyn, aidé d'Axel et d'autres mutants, emprisonna notre seigneur et ami dans un tombeau de pierre... Comme ça, sans prévenir ! Je ne vous cacherai pas que ma peine fut grande, d'autant plus que je fus à mon tour contraint à l'exil.


Chapitre II : Dieu.

Cet exil forcé me poussa toutefois à voler de mes propres ailes. Tandis qu'Akhad parcourait le monde de son côté, je fis de même, en faisant mon possible pour que ce jobard d'Axel ne retrouve jamais ma trace ! A mesure que le temps s'écoulait, je découvrais un tas de cultures différentes, toutes aussi riches et dignes d'intérêt les unes que les autres. Au cours de mon long voyage à travers le monde, j'eus l'occasion de voir des choses magnifiques et de croiser des gens extraordinaires. Je garde encore un merveilleux souvenir de cette période de découverte et d'éveil des sens. Bien sûr, dès que j'en avais l'occasion, je retrouvais mon frère et nos amis pour leur apporter mon soutien dans leurs diverses entreprises, mais je ne renonçai jamais à mon indépendance. Il y a 1500 ans environ, je fis une rencontre qui changea ma vie. L'amour entra en effet de plein fouet dans mon existence, personnifié en Shâlimar Sh’âlankta, la plus belle femme qu'il m'ait été donné de voir sur cette Terre, et la plus passionnée aussi. J'ai eu beau multiplié les conquêtes par la suite, je n'ai jamais cessé d'aimer cette femme et, aujourd'hui encore, je demeure fou amoureux d'elle. Que ce soit pour son caractère pétillant et provocateur, son parfum enivrant ou ses courbes affriolantes, je n'ai d'yeux que pour elle. Quand bien même notre relation dure depuis une éternité, notre histoire n'en demeure pas moins compliquée, tant elle est faîte de disputes, de séparations, de retrouvailles et de réconciliations (généralement au creux de l'oreiller, hé, hé, hé !). Cette période de ma vie fut également marquée par mon éveil à la spiritualité. Troquant ma religion polythéiste pour l'adoration d'un Dieu unique, je m'évertuai de jour en jour à suivre son exemple de bonté et de générosité en faisant preuve d'altruisme envers mes semblables, avec plus ou moins de succès suivant les époques.


Chapitre III : Castral Roc.

A la fin du IXème après J.-C, je passai quelques temps à Castral Roc, demeure de Viktor Lannister et de sa famille. Si celui-ci m'accueillit à bras ouverts, son cadet, Stannis, observa ma venue avec hostilité, comme si je représentais une quelconque menace pour ses intérêts, ce qui était naturellement une aberration. Aussi drôle qu'un arracheur de dents, Zexion ne desserrait pas souvent la mâchoire. Et lorsqu'il le faisait, c'était uniquement pour cracher son venin ou prononcer des soliloques barbants ou complètement hors sujet. Un vrai malade, en somme ! Sa sœur en revanche, la douce Selene, ne manquait ni d'esprit, ni de charme. Une chose en entraînant une autre, nous finîmes par vivre une histoire d'amour. Au grand déplaisir de Zexion, cette relation prolongea mon séjour sur Castral Roc. Malheureusement, je dus partir précipitamment à la mort de ma bien-aimée, abandonnant de ce fait nos deux enfants, Catelyn et Petyr.


Chapitre IV : Le monde moderne.

J'ai bien conscience que ce récit de ma vie est loin d'être exhaustif. Comment l'être lorsqu'on a vécu autant que moi ? Je pourrais écrire des centaines et des centaines de bouquins sans jamais parvenir au bout de mon autobiographie. Et puis, pour être honnête, certaines séquences de ma vie ne sont pas d'un grand intérêt. J'ai connu maintes femmes et eu de nombreux enfants, comme les jumeaux Benedict et Waylander. J'ai passé beaucoup de temps le nez dans des livres, que ce soit pour étudier ou me divertir. Une fois, j'ai capturé un Psykokwak. J'ai écrit, chanté, voyagé, dessiné, aimé, mangé, vu des films, fait caca... Toutes ces choses, je les ai faîtes plus de fois que la plupart des hommes, des femmes ou des enfants qui peuplent cette planète. Parce que je suis l'un des plus vieux Externels et un éternel curieux de la vie, j'ai fait un tas de choses. Mais à quoi bon tout raconter ? Je pourrais vous parler des nombreuses guerres qui ont déchiré les hommes ou des conflits qui opposent depuis toujours les mutants sempiternels, mais pourquoi faire ? D'autres s'en chargeront volontiers bien mieux que moi, d'autant que je n'ai jamais été le plus impliqué. Si, il y a bien une chose... A la fin du XIXème siècle, j'ai vécu un temps dans le quartier pauvre de Whitechapel, à Londres. C'est à cette époque que le sinistrement célèbre Jack l’Éventreur sévissait, assassinant des prostituées sans mobile apparent. De part mes connaissances en matière d'anatomie, j'eus la possibilité d'être aux premières loges de cette sombre enquête, restée irrésolue. J'ignore pourquoi cela m'a marqué. Sans doute parce que c'était le début d'une autre époque tournée vers la science et la technologie, domaines que j'affectionne particulièrement. J'avoue d'ailleurs que j'ai toujours été fasciné par la science. L'avantage, lorsqu'on dispose d'une longévité extraordinaire, c'est qu'on a parfaitement le temps de s'intéresser à tout. Physique, chimie, biologie, mécanique, informatique... Je prends plaisir à m'exprimer dans ces domaines, autant qu'un artiste à peindre une toile. Mes compétences, qui n'ont rien d'anodines sans vouloir me vanter, m'ont permis de rejoindre récemment la société White Industries. Affecté depuis peu au centre Ernie Smuntz, j'essaie d'apporter ma contribution aux progrès scientifiques, en étudiant notamment le génome des mutants. Ainsi, ma vie s'articule aujourd'hui autour de mon travail que j'adore, de la femme que j'aime et des projets plus privés que je mène au sein du manoir Spencer, la demeure que m'a légué Sebastian Shaw, un ami de la famille. Depuis que j'ai quitté le domaine Dantès, ma précédente habitation, je me pose beaucoup moins de questions sur l'avenir du monde et ses dérives. J'ai bien fait de prendre cette décision. D'autant que j'y ai gagné un ami, Roxas, le compagnon de vie idéal dans un monde voué à la perdition ! Que ce soit pour son humour décapant ou sa joie de vivre, la compagnie de Roxas est en effet des plus rafraîchissantes, surtout en ces temps incertains. Pourquoi Ascheriit et mon frère se font-ils la gueule ? Je l'ignore et ne veux pas le savoir. Car, quand il y a de l'eau dans le gaz, je préfère mettre les voiles. C'est ma politique. Je n'aime pas les conflits, surtout lorsqu'il s'agit d'une querelle entre deux personnes que j'aime énormément. Comment faire un choix dans ces cas-là ? Comment faire ? J'ai refusé ce choix en quittant le domaine Dantès et le cercle de fidèles du Seigneur des Ténèbres. A présent, j'espère juste que chacun d'eux aura la décence de me laisser tranquille et de ne surtout pas tenter de me pousser dans une direction ou l'autre. Amen. Euh... Fin.

Code by Anarchy






Avatars : Colm Wilkinson & Will Forte.
Multi-compte : Oui [ ] Non [X]
Date de naissance IRL : 1986.
Avez-vous lu les règles ? Des règles... Quelles règles ?
Comment avez-vous connu le forum ? Fondateur.

Code by Anarchy

_________________

"If I speak, I am condemned. If I stay silent, I am damned!
Who am I? Who am I? I am Arlathan!"

XMH Awards 2014:
 

XMH Awards 2015:
 

Version Disney || Version Comics


Dernière édition par Arlathan le Mar 22 Déc 2015, 10:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t69-arlathan-man-of-light#229http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1423-arlathan-man-of-light#27338http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t83-arlathan-man-of-light#403




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: Arlathan ♣ Man Of Light Sam 01 Sep 2012, 18:01

    Te voilà venu, sombre illusionniste ! Voilà une version de l'Histoire relativement inattendue... Comme ton admiration pour un Dieu unique est touchante, trompeur... Me voilà contraint de valider cette fiche emplie d'originalité, de bienveillance et d'humour. Dois-je souhaiter la bienvenue au co-fondateur ? Je me contenterais simplement, pour citer une connaissance commune, de clamer : "Let the opera begin."

    Spoiler:
     

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/

Arlathan ♣ Man Of Light

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vickers Light Tank Mk.VI - 1st Armoured Division B.E.F. 1940
» ORCA F3J (F3B light au vu de la rigidité)
» Cruzcampo Light
» Light-painting avec un iPad!
» [~SPOILS"~] La psychologie de Light/Kira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Fiches validées :: Ombres-