XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Dantès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 176
Date d'inscription : 24/05/2014
Identité : Declan Talbot
Dons : « Miroir. Surface vitreuse sur laquelle est reflétée une image fugitive pour la grande désillusion de l'homme. »

MessageSujet: Dantès Dim 25 Mai 2014, 00:53


Dantès




♣ Nom : Talbot.

♣ Prénom : Declan.

♣ Age : 46 ans.

♣ Nationalité (origines) : Américaine (irlandaises).

♣ Orientation sexuelle : Ce n'est pas la priorité, actuellement.

♣ État civil : Veuf.

♣ Taille et poids : 1,78m. 70kg.

♣ Profession : Grand trésorier des revenues illicites du parrain de la drogue, Mr. White. Comptable pour White Industries, (anciennement au centre Smuntz). Membre de la Division.

♣ Groupe : Neutre, infiltré chez les Initiés.

♣ Rang: Classe 2.

♣ Capacités : Declan est votre miroir. Ses capacités de polymorphe sont à la fois très limitées et considérables. Il ne peut imiter qu'une personne à la fois, après un contact physique. Sa mutation ne peut retenir les caractéristiques de plusieurs individus en même temps.
Cependant, lorsqu'il se décide à devenir le miroir de quelqu'un, le reflet est irréprochable, parfait. Outre une apparence physique identique, une empathie extrême se déclenche vis-à-vis de la personne copiée. Les émotions, les pensées sont ressenties, sans pour autant être toutes distinguées. Declan n'est certes pas télépathe, malgré une résistance psychique certaine. A vrai dire, la ressemblance est telle que s'il vient à être blessé en étant transformé, l'original subit les mêmes dégâts, et vice-versa.
Dantès a longuement considéré ce don comme relativement inutile, et même comme une plaie. Il y a aujourd'hui trouvé un intérêt non anodin, et il se réjouit de voir que la malédiction s'abattra aujourd'hui sur d'autres, à commencer par Davos Tosca. S'il maîtrise parfaitement ses transformations, le contrôle lui fait faux-bond lorsqu'il ne conserve pas son sang froid. Cela lui a joué des mauvais tours, par le passé, mais a également un avantage. En cas de situations dangereuses, si quelqu'un se montre par trop menaçant à son égard ; il se peut que la mutation agisse d'elle-même, d'un regard. La métamorphose temporaire peut s'avérer utile, d'autant qu'elle ne lui fait pas oublier sa fausse identité du moment.

♣ Ambition : Très élevée.

♣ Aversion : Stannis Lannister.


Code by Anarchy




Le personnage

Il est une ancre au milieu d'une tempête. Il se tient près de vous, fiable, ferme, fidèle. Son attitude honnête traîne dans son sillage un passé de haillons et de fautes, mais que vous importe ? Davos Tosca s'est redressé. Il est l'épaule sur laquelle vous pourrez toujours vous reposer. Une épaule solide, pour une apparence qui l'est tout autant, malgré la chaleur dont il est capable. Une aura d'argent semble englober toute sa personne. L'homme gris par excellence, détourné du péché sans être un saint. Sa main droite, mutilée par Stannis Lannister, est un souvenir impérissable du lourd passé qui est le sien. Ses cheveux, sa barbe de marin eux-mêmes, sont maculés d'argent ; à l'instar de ce regard aiguisé comme deux lames de rasoir. Vous êtes incapable de différencier Tosca de son double n'est-ce pas ? Il est vrai qu'une telle tâche sera ardue. La principale différence réside peut-être dans le fait que ce regard-là ne s’adoucit jamais, puisqu'il a été soudé, il y a longtemps, dans l'acier.

« Et maintenant, dit l'homme inconnu, adieu bonté, humanité, reconnaissance... Adieu à tous les sentiments qui épanouissent le cœur !... Je me suis substitué à la Providence pour récompenser les bons... que le Dieu vengeur me cède sa place pour punir les méchants ! »

Lorsque Declan sourit, ce qui n'est pas si rare, ses yeux se font rieurs, sans paraître joyeux. Son regard bleu comme la nuit demeure grave et calculateur en toutes circonstances, ou presque. Plus petit, plus élancé que son alter-ego du moment, il n'a guère la carrure d'un combattant, mais qu'importe, car il manie d'autres armes. Discret, sobre, mais élégant, les années commencent à se graver sur ses traits aigus, avec subtilité. Sa barbe en pointe et ses tempes sont parsemées de fils d'argent ; au reste, son âme s'avère être nettement moins grise que celle de Tosca.
Declan n'a pas toujours été un homme mesquin ; il faut croire que la société nous l'ait quelque peu abîmé. Que nous importe d'étudier ce qu'il a été ou ce qu'il aurait pu devenir ? La guerre lui a laissé des marques, comme sur chacun, peut-être plus. Aujourd'hui, Dantès a des objectifs, et il ne reculera face à rien pour les réaliser. Affable, il est doté d'une ironie mordante qui fait sourire son entourage, ou, au contraire, lui met à dos les personnes les plus susceptibles. Si quelque trait caustique lui échappe parfois, à l'encontre de ces êtres rancuniers, il s'efforce toutefois d'agir avec prudence auprès d'eux. Declan a l'habitude de dissimuler ses émotions, ou de les jouer, aussi n'est-il pas évident de savoir de quel pied danser auprès de lui. Il n'en demeure pas moins un homme extrême, tant dans ses ambitions que dans ses passions. Il aime rarement, il hait rarement. Mais lorsque tel est le cas, il est prêt à se damner pour la protection ou, au contraire, la destruction mathématique des personnes concernées. Declan croit se consacrer à un idéal de justice, alors que la moindre parcelle de son être brûle à force de réclamer une vengeance. Il n'a rien à envier aux inquisiteurs médiévaux. Il protège tant ceux qui lui sont chers qu'il en devient quelque peu possessif, envahissant, même si le tout s'avère être mené avec discrétion et subtilité. Son attitude calme et calculatrice n'est que rarement ébranlée. En ce qui concerne ses ennemis, nommément Stannis Lannister... Eh bien, il n'aura de répit tant qu'il n'aura pas consumé son entourage, avant d'expédier ce simulacre de prophète dans les limbes de l'enfer. Comme il le dit si bien, le chaos n'est pas un précipice, mais une échelle. Qu'importe s'il prend le risque de chuter, entre temps.

L'histoire

Chapitre I ♣ Exister


2023, la fin de l'automne ♦ Declan rentra chez lui, après une journée certaine de labeur. Les journées passées auprès de Mr. White, sans être régulières, n'en étaient pas moins éprouvantes. L'homme n'avait pas foncièrement un caractère facile. Bien sûr, Declan n'était pas assez déraisonnable pour ne pas se montrer respectueux, à son égard. En un sens, il devait beaucoup à ce vieil homme porté sur la chose. Sans lui, il aurait fait faillite lorsque le centre Smuntz, où il était comptable, avait connu des déboires. Et puis, il lui permettait aujourd'hui de gagner plus d'argent qu'il n'en avait jamais touché, même si toutes les activités auxquelles se prêtait Declan n'étaient pas légales. Cela, il se gardait bien de le dire à son frère aîné... Bobby travaillait au FBI, et n'avait pas un caractère particulièrement complaisant. Il faut croire que Talbot avait le don de s'entourer d'être humains particuliers.
Il n'était pas à plaindre, pour autant. A quarante-trois ans, il faisait ce que bon lui semblait, avec à son bras, la femme de ses rêves. C'était l'un de ces amours inconditionnels, que l'on ne croyait pouvoir rencontrer que dans la littérature ou les mauvais feuilletons. Elle était tout pour lui. Nous nous refusons pourtant à donner son nom, qu'il a effacé de son vocabulaire, depuis que le drame est arrivé... De temps à autres, une syllabe, un [ b ] s'attardera sur le seuil de ses lèvres, sans jamais le franchir. Ce fantôme serait trop sacré pour être nommé, trop douloureux pour ne pas être vengé. Mais il y a trois ans, Declan ne se doutait pas du chemin qu'allait emprunter la Fatalité. Il lui arrivait de jouer avec le feu, dans son métier, certes, de même que son existence n'avait pas toujours été rose, mais il s'agissait d'un homme confiant, qui ne doutait guère de ses propres capacités. Il pensait qu'il sortirait toujours son épingle du jeu.
Un autre souci était son beau-fils, Dorian. Declan était entré très tôt dans son existence, et le considérait comme son propre enfant. Cependant, à vingt ans, Dorian était devenu depuis quelques années déjà, une tête brûlée qui n'en faisait souvent qu'à sa tête. Il se complaisait davantage dans la rue que sur les bancs de l'université. Cela avait le don d'exaspérer Talbot, qui, il est vrai, se montrait parfois rude.
Il attarda son regard sur le reflet du miroir et ajusta sa cravate. Il aurait volontiers passé une soirée en famille mais il avait d'autres affaires plus urgentes à régler. Les autres ne semblaient de toute façon pas rentrés. Il rejoignit la chambre, ouvrit un tiroir et mit à jour le simulacre de fond. Il en retira un revolver et quelques papiers qu'il plaça, en lieu sûr, dans son veston. Après quoi, il parcourut son téléphone, plus ou moins distraitement.
Bobby n'avait pas encore répondu à son texto. Soit il n'était pas d'humeur à le faire, soit il avait encore explosé une machine en s'emportant pour quelque raison. Declan eut un léger sourire à ces pensées, certes tout à fait caricaturales et injustes. Un message vocal de Jeremy Woods. Allons bon, il le recontacterait, mais lorsque l'heure se présenterait. Il répondit quelque chose d'anodin au message amical de Liesel, avant d'en venir finalement au fait. Après avoir entré un numéro, il porta le téléphone à son oreille, patiemment. Une voix ne tarda pas à répondre.

▬ Dantès.
▬ J'écoute.

L'homme à l'appareil lui donna une adresse, ainsi que quelques détails sur ce qu'il était question d'accomplir. Avoir rejoint la Division n'était pas une mince affaire, mais d'un commun accord, il était convenu qu'il n'y consacrerait qu'un temps réduit. Quel intérêt Declan y trouvait-il ? Il n'avait aucune revanche à leur réclamer, en échange de ses bons et loyaux services, mais il lui semblait que ces contacts ne pouvaient être inutiles. Il avait longuement hésité avant de devenir le trésorier de Mr. White. Qu'adviendrait-il si les choses tournaient mal un jour, ou si ce vieux lunatique se retournait subitement contre lui ? Mieux valait avoir plusieurs cordes à son arc. Dans ses plans méthodiques et travaillés, Declan ne voyait pas qu'il en venait à négliger ce qui était réellement important.

▬ Ce sera tout ?
▬ Autre chose, tu devras faire la connaissance de l'une de nos dernières recrues, sur place.
▬ Elle va me ralentir ?
▬ Ton intérêt à son égard me touche. Elle devrait pas. On est des professionnels, Dantès.
▬ Son nom ?
▬ Katarzyna Bolkonskaia.
▬ Kat.


Chapitre II ♣ C'est pire que mourir


2025, peu après la tentative d'attentat à l'encontre du Président des États-UnisAbel avançait jusqu'au foyer, lentement, agité. Il ignorait s'il était pressé de retrouver son ami de toujours, ou s'il en avait peur. Peur ? Depuis quand était-il un lâche ? Le bitume était froid, brillant, sous le ciel noir tacheté d'étoiles. Il lui semblait que la lune grimaçait. Il n'était plus qu'à quelques mètres de la porte, lorsque ses jambes flanchèrent. Il resta au sol, et il se mit à pleurer. Ses larmes se mêlaient à la pluie dont il était couvert. Il lui semblait que l'univers s'était écroulé. Il croyait avoir déjà souffert dans son existence, mais rien ne pouvait être comparable à la perte de la personne qu'on aimait, jusqu'à la déraison. Comment la Terre pouvait-elle continuer à tourner ? Comment parvenait-il encore à exister ? Il lui semblait que son cœur se tordait dans sa poitrine, et allait imploser. Il ne voulait pas de cette vie. Il ne voulait pas de cette absence, de ce vide !
C'était drôle, le vertige qui l'avait envahi, quand on lui avait appris la nouvelle... Elle était morte parce qu'elle s'était trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. Le drame de sa vie, sa douleur la plus profonde, étaient parfaitement dénués de sens. Dans la chute de son chagrin, il parvenait toutefois à s'accrocher à un bord rocailleux du précipice. A un nom, qui l'enhardissait de colère. Stannis Lannister avait tenté d'éliminer le Président, sans se soucier des vies à proximité, qu'il risquait de dérober. Le sort n'était-il pas mal fait ? Un inconnu avait pénétré, violé son existence, l'espace d'un instant. Sitôt les dégâts irréparables avaient-elles été commises, qu'il disparaissait dans l'ombre dont il avait surgi. Mais les choses ne se passeraient pas si aisément pour lui. Cette idée âcre, rancunière, aida Abel à se relever.
Il sécha ses larmes et frappa à la porte, songeant qu'il devrait être fort pour la famille endeuillée. Il n'osait pas imaginer dans quel état il retrouverait Dorian... Quant au veuf, Declan, il se refusa à y penser... Il frappa quelques coups à la porte. Il subit ce bruit comme une agression.
Un silence. Une porte qui grince. Une apparition.
Il découvrit le visage de Declan, son ami, avec consternation. L'homme ne pleurait pas, et n'était nullement effondré. Abel aurait préféré, pourtant. Il n'y avait rien de pire qu'assister à l'apparition d'un mort qui marchait, d'une statue qui se mouvait. Son regard bleu nuit était hanté, ses traits étaient blêmes et crispés. Il ne prononça pas un mot. Abel ne se risqua pas à rompre ce silence, de peur de provoquer une tempête, et le serra dans ses bras, amicalement, fraternellement, affectueusement. Il n'avait quasiment plus que lui. Il lui semblait qu'il allait faillir, de nouveau, mais il parvint à rester maître de lui-même. Entre ses bras, Declan ne remuait pas, et Abel n'osait plus le regarder.

▬ Je suis là, Declan. Je ne te laisserai jamais tomber, articula-t-il, après un instant pareil à une éternité. J'arrive pas encore à réaliser... Dios mío, dans quel état est Dorian ? Et toi ? Tu ne dis rien. Je t'en prie, dis quelque chose.
▬ Ça m'a tué.

Le ton fut suffisamment ineffable pour inciter Abel à s'écarter, et observer son ami. Ou du moins, la pâle ombre qu'il en restait. Un frisson parcourut son échine, car il lui semblait bien faire face à un spectre vengeur. Pour rien au monde, il n'aurait voulu se trouver à la place de Stannis Lannister, ni de ceux qui lui étaient proches.
Jamais Abel ne s'était aussi peu trompé.


Chapitre III ♣ Corruption


2026, il y a un certain nombre de semaines ♦ Rafael était installé à la table d'un café, l'air passablement agité. Il devait d'ailleurs être à sa seconde ou sa troisième tasse. Sortir de la maison de Davos, seul, avec des blessures non cicatrisées et une attelle, ne lui disait rien de bon. Le fait qu'une vieille connaissance, avec qui il avait perdu contact, cherchât à le contacter, était de plus mauvais augure, encore. Il hésitait à s'en aller, mais force lui était d'admettre que ce serait stupide. Non seulement, il serait frustré dans sa curiosité, mais en plus, cet agissement déraisonnable aurait des représailles. Si Talbot venait en ami, il n'apprécierait guère de se voir poser un lapin. Baldwin savait qu'il n'était pas le moins rancunier des hommes. Et s'il avait quelque chose à lui reprocher, à l'instar du monde entier ; mieux valait ne pas davantage le braquer.
Il fut surpris, en vérité, lorsqu'il vit Declan apparaître, avec un sourire affable sur le visage. L'homme lui serra chaleureusement la main avant de s'installer en face de lui.

▬ Rafael, tu as été en meilleur forme. Il est malgré tout agréable de te revoir, dit-il, avec l'élégance qui lui était caractéristique.
▬ Alors pourquoi as-tu attendu aussi longtemps ? demanda Baldwin, non sans suspicion.
▬ Les huit dernières années ont été très agitées, comme tu sais. Et n'oublies pas que tu as disparu sans prévenir. Il n'a pas été aisé de te retrouver.
▬ Justement, je me demande comment, et pourquoi maintenant, répliqua-t-il.
▬ Tu n'as pas tant changé que cela, ça fait plaisir à voir, répondit-il, rieur, avant de commander un café.

Il reporta ensuite son attention sur Baldwin. Rafael ne se sentait pas à l'aise, en sa présence, malgré tous les sourires qu'il était capable de déployer.

▬ J'ai un tantinet exagéré. Il n'est pas si difficile que cela de mettre le grappin sur quelqu'un, lorsqu'on a un charmant frère qui travaille au FBI.
▬ Charmant n'est pas le terme que j'aurais employé. Comment va-t-il ?
▬ Oh, tu sais, l'amour métamorphose un homme, glissa Talbot.

Rafael arqua un sourcil, mais ne s'attarda pas davantage sur cette information, qui était très probablement fausse ou ironique. Declan se plaisait à railler son entourage.

▬ Peu importe...
▬ C'est vrai. Bobby n'est assurément pas l'objet de ma venue. J'ai besoin de toi, Rafael, et tu vas m'aider.
▬ J'aimerais bien savoir pourquoi.
▬ Ni plus ni moins au nom d'un échange de bons procédés. Tu sais que je ne suis pas un homme ingrat. Je paie toujours mes dettes.
▬ Je n'ai pas besoin de toi.
▬ Tu es sûr ? Tout va au mieux dans ta vie, au jour d’aujourd’hui ?

Le sourire de Declan s'étira, puis devint compatissant, face à l'absence de réponse de Baldwin. Celui-ci blêmissait à vue d’œil, pourquoi avait-il l'impression d'être pris au piège, sans s'en rendre compte ?

▬ Tu sais plus de choses que tu ne le laisses paraître.
▬ C'est une déformation professionnelle. Elle nous était utile, du temps du centre Smuntz... Tu te souviens ? As-tu gardé contact avec certains anciens ?
▬ Pas vraiment, dit-il, en se crispant. Et toi ?
▬ Fran.

Ce mot s'abattit dans l’atmosphère et sembla y peser lourdement. Rafael avait baissé les yeux. Declan l'observait avec une attention travaillée.

▬ Oh, je vois. C'est toujours un sujet sensible. Je comprends... Mais elle n'a pas très bien tourné, n'est-ce pas ?
▬ Non, cette fanatique est mariée à Stannis Lannister, répondit-il, amer.

Cette fois, ce fut Talbot qui fut réceptif à un nom. Un éclair traversa son regard, quelques secondes, avant que le calme d'une mer morte s'y installe de nouveau.

▬ Mais tu côtoies toi-même l'un des membres de ce groupuscule, n'est-ce pas ? dit-il doucement.
▬ Comment sais-tu cela ?!
▬ Là n'est pas l'important. Davos Tosca n'est pas le pire d'entre eux, mais Lannister a besoin de lui. Je veux mettre fin à cette collaboration.
▬ Je ne ferai rien contre Davos. Je ne le trahirai pas.
▬ Je ne t'ai rien demandé de tel...
▬ Qu'as-tu à y gagner ?
▬ L'instabilité au sein d'un groupuscule dangereux. Le reste me concerne.
▬ Et après ? Ça ne m'apporte rien ! Je ne m'en prendrai jamais à Davos.
▬ Rafael, je te demande simplement de l'empêcher de rejoindre ou contacter les Initiés, dès que tu le pourras. Il en va de sa vie. Es-tu véritablement enchanté par l'idée que ton ami risque son existence, pour Fran et Zexion ? Cette rupture te serait tout autant bénéfique...
▬ Elle est impossible !
▬ Oh, parce que les relations de ces trois personnes sont au beau fixe ? Tu n'as pas remarqué que Davos est très souvent chez lui ? D'autre part, tu ne seras pas seul. Bobby est un appui sûr. Allons bon, surveiller les communications et les allers-retours de Davos n'est que peu de choses.
▬ Et c'est tout ? Tu prends toute cette peine simplement pour priver Lannister de l'un de ses conseillers, si tant est que ça fonctionne ? J'ai du mal à le croire.
▬ Je suis un homme de justice... Excuse-moi.

Le téléphone de Talbot venait de sonner. Rafael se contenta de hocher la tête. La discussion fut on ne peut plus brève et concise.

▬ A plus tard, Edge, conclut-il, avant de reporter son attention sur Baldwin, l'air confiant.
▬ Je ne peux rien te promettre, Declan, déclara-t-il.
▬ L'échange de bons procédés n'est peut-être pas suffisamment équitable à tes yeux.
▬ Il ne s'agit pas de ça, vraiment.
▬ Je peux te permettre de te venger.
▬ Fran, c'est de l'histoire ancienne.
▬ Et Floria ?
▬ …
▬ Je peux te permettre de te venger de Floria.


Chapitre IV ♣ Le Chuchoteur


2026, en ce moment ♦ Declan attendait son heure, dans la maison hantée, patiemment. Il s'était assuré que Kat soit écartée, avant de déclencher l'incendie du manoir. Il ne comptait pas mettre sa vie en danger. Les flammes se répandaient avec virulence dans le hall principal. Fort heureusement, Declan avait emprunté l'apparence d'un mutant qui ne redoutait point le lèchement des flammes.
Il n'était qu'à quelques mètres de Baldwin et de Davos Tosca. Un allié. Une cible... Le premier était un dommage collatéral, mais sa vie n'était pas en danger. Quant au second, il allait souffrir. Mais cela était nécessaire s'il souhaitait lui dérober son apparence. La fumée devenait opaque, l'air irrespirable pour ceux qui n'étaient pas immunisés. Le plan avait été minutieusement travaillé, et tout se passait comme prévu. Ce n'était pourtant que peu de choses face à ce qui serait produit ensuite. Dans ce monde, il y avait plus de diables qu'en Enfer.
C'est d'ailleurs là le nom du scénario où vous lirez la suite de cette histoire.


Fin

Code by Anarchy







Avatar : Aidan Gillen (Liam Cunningham).
Multi-compte : Oui [X] Non [ ]
Date de naissance IRL : 1992...
Avez-vous lu les règles ? « Il y a des gens qui observent les règles de l'honneur, comme on observe les étoiles, de très loin. »
Comment avez-vous connu le forum ? Sur un ordinateur.

Code by Anarchy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t927-danteshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t706-dantes#14117http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen-dantes#14173http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1410-dantes#27172




Messages : 480
Date d'inscription : 04/09/2012
Identité : Floria Ysé Tosca
Dons : Immortalité - Connaissance instinctive de la vérité historique - Retour dans le temps

MessageSujet: Re: Dantès Dim 25 Mai 2014, 01:08

Ca s'annonce bien...rebienvenue.  :akhad: 

_________________

   
This is the end.

Tonight the music seems so loud. I'm never gonna dance again, guilty feet have got no rhythm.
And waste a chance that I've been given, so I'm never gonna dance again

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t926-la-toscahttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t111-la-toscahttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t115-la-tosca-fantome-seaworthhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t114-la-tosca




Messages : 697
Date d'inscription : 03/09/2012
Identité : Anne Woods
Dons : Métamorphe / Mémoire génétique/ Cris

MessageSujet: Re: Dantès Dim 25 Mai 2014, 01:13

Ô miroir beau miroir dit nous qui est la plus rusée ?

Bon jeu !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t634-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t95-anne-woods-la-petite-sirenehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t324-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t100-anne-woods-la-petite-sirene



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dantès Dim 25 Mai 2014, 10:44

OMFG! Vil fourbe XD
Ça s'annonce effectivement très bien, Rebienvenue à toi **
Revenir en haut Aller en bas




Messages : 1775
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Clov Rayleigh
Dons : Empathie, création d'illusions, matérialisation de pensées

MessageSujet: Re: Dantès Dim 25 Mai 2014, 15:42

Oh ! Le vilain personnage que voilà ! Encore un sournois, encore un perfide avide de vengeance... Dans ces conditions... Je ne peux que te souhaiter la bienvenue par chez nous ! Bonne chance pour ta quête !  What a Face 

La fiche est validée. Tu peux désormais réserver ton avatar et lister tes capacités. Si tu as besoin de quoique ce soit, ou des questions à poser, n'hésite pas à passer par ici. On te conseille ardemment de jeter un œil à ce topic, afin de voir qui est libre pour jouer, ou faire tes propres demandes. Des scenarii sont également proposés aux joueurs. Je te conseille de poster une fiche de liens pour t'intégrer au mieux ; les référencements de sujets, eux, sont par . Il ne me reste plus qu'à te souhaiter officiellement la bienvenue et surtout, un excellent jeu. Smile

_________________

"If I speak, I am condemned. If I stay silent, I am damned!
Who am I? Who am I? I am Arlathan!"

XMH Awards 2014:
 

XMH Awards 2015:
 

Version Disney || Version Comics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t69-arlathan-man-of-light#229http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1423-arlathan-man-of-light#27338http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t83-arlathan-man-of-light#403



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Dantès Dim 25 Mai 2014, 16:49

Re-bienvenue, Miroir-Miroir  :uh: 

(** Il me tarde de lire la suite de la fiche, dès que j'aurai un peu de temps /o/)
Revenir en haut Aller en bas




Messages : 176
Date d'inscription : 24/05/2014
Identité : Declan Talbot
Dons : « Miroir. Surface vitreuse sur laquelle est reflétée une image fugitive pour la grande désillusion de l'homme. »

MessageSujet: Re: Dantès Dim 25 Mai 2014, 20:15

Je tâcherai de ne pas vous décevoir. Merci à tous. :red:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t927-danteshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t706-dantes#14117http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen-dantes#14173http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1410-dantes#27172



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dantès

Revenir en haut Aller en bas

Dantès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Souvenir obsédant de la grâce passée
» le plus grand tremblement de terre au Japon depuis 140 ans
» hotel proche disney pour la nuit precedent le sejour
» Les insolites
» [RESOLU] assaut sur X unités avec EG possédant des bouclier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Fiches validées :: Division-