XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Jeu 12 Juin 2014, 16:26

<< L'ours paternel

Non, la chute n'avait pas été fatale, juste extrêmement douloureuse. On pouvait mourir de ce genre de hauteur, mais il semblait que la Mort n'ait pas été, encore une fois, au rendez-vous. Une chance, lui avaient dit les médecins, une chance oui, que son corps ait ressemblé à une poupée de chiffon en tombant, ça avait permis à ce que le choc avec le sol soit moins lourd de conséquences pour elle. C'était une façon de voir les bons côtés de s'être fait défenestrer... merci. Bien entendu, elle n'en était pour autant pas sortie totalement indemne, une clavicule avait sautée, elle s'était faite une entorse à la cheville gauche, son coude droit ainsi que quelques cotes étaient cassés. Sans parler de son dos, il devait être bleu de haut en bas, il semblait aussi que le muscle grand dorsal était froissé, lui offrant quelques douleurs mémorables et l'impossibilité de se coucher dessus. L'obligeant à rester assise, appuyée contre une ribambelle de coussin tout plus mou les uns que les autres pour éviter le mieux possible les douleurs et elle ne pouvait dormir que sur le côté gauche ou le ventre... de quoi apprécier encore plus sa situation. Et puis il y avait les diverses ecchymoses et coupures, due au jeter franc qu'on lui fit subir à plusieurs reprises, qui recouvraient tout son corps. Sans pouvoir se protéger des éclats de verre et de bois, on pouvait remarquer que son arcade gauche avait été coupée, que la lèvre inférieure avait éclatée, entre autres joyeusetés. La mâchoire était plus noire que bleuie, rien de très beau à regarder. Il lui faudrait du temps pour tout récupérer, c'était un fait.

Sans compter le côté tête brûlée de l'agent, qui n'allait certainement pas prendre soin d'elle comme il le faudrait. Déjà, elle refusait catégoriquement de prendre de la morphine et bien qu'on lui offrait des palliatifs, cela ne coupait jamais complètement la douleur comme aurait pu le faire cette dernière. Elle préférait ne pas retomber dans une dépendance. Quitte à en hurler la nuit. La souffrance était une sorte de punition et elle l'acceptait.

Après tout, c'était bien la moindre des choses après ce qui était arrivé. Voilà qu'une semaine s'était écoulée depuis sa rencontre avec le Chuchoteur, on lui avait donné les grandes lignes de ce qu'il s'était passé quand elle avait fini par émerger. Rien que ses grandes lignes avaient permis à faire refermer la carapace de la profileuse. Car par sa faute, son amie avait été brûlée, aveuglée... elle ne voulait ni voir, ni parler avec Reka. Rix avait refusé toute approche, elle ne supportait guère qui lui était arrivé, par sa faut... encore... pourquoi la légiste n'avait-elle pas suivi ce qu'elle lui avait dit? Si cette dernière ne s'était pas inquiétée pour sa personne... voilà pourquoi Kreizler ne pouvait pas laisser les gens approcher... gratter cette carapace qu'elle portait, pour leur bien, pour les protéger. Alors en se montrant assez détestable avec eux, ils pourraient venir à la haïr pour de bon et ne plus l'approcher. La solitude n'était pas facile à vivre, mais il n'y avait que cela qui empêchait de blesser les autres. Le Chuchoteur avait raison, il fallait toujours des leçons douloureuses pour que Gabrielle comprenne... son chemin devait se faire seule, personne ne devait la suivre dans l'abîme. Personne.

Heureusement pour notre blessée, elle avait droit à une chambre d'hôpital pour elle seule. Après tout, elle était une habituée de l'endroit. L'odeur aseptisée, clinique, de ces chambres, la rendait malade. Elle détestait plus que tous les hôpitaux. Pas à cause du personnel, de la bouffe dégueulasse, non, simplement parce qu'elle y avait déjà passé trop de temps. Qu'elle avait dû y faire le deuil de Simon, que ce n'était rempli que de mauvais souvenirs... alors pourquoi ne faisait-elle pas en sorte d'arrêter de s'y retrouver à chaque fois me direz-vous? Allez savoir...

Gabrielle ne dormait guère plus de deux heures par nuit, couchée sur le côté - puisqu'elle ne pouvait guère être sur le dos - elle semblait être entre les mains de Morphée. Pourtant, son sommeil était agité. Derrière les paupières closes, le cauchemar recommençait, inlassablement, toujours, sans réussir à en changer la fin.

- Je suis désolé, Gabrielle... un murmure, qui lui fit ouvrir les yeux d'un coup, alors que ses tempes étaient mouillées par la sueur que lui infligeait son rêve.

Avait-elle, inconsciemment, senti cette présence - indésirable - près d'elle? Possible. Son sixième sens marchait toujours à plein régime. Sa seule main encore valide, se trouvait sous l'oreiller, se ressera vivement sur la crosse du flingue qu'un collègue avait eu la bonté de lui laisser, après avoir réussi à le convaincre de le faire, non sans difficulté. Mais qui lui disait que son ennemi ne viendrait pas terminer ce qu'il avait commencé? Même s'il lui avait fait remarquer qu'il ne souhaitait pas la tuer pour cette fois. Le canon de l'arme braqua alors la haute silhouette qui se dressait devant elle, instinct de survie avant tout.

Ses yeux s'habituant rapidement à l'obscurité de la pièce, elle reconnut sans peine cette silhouette. Elle avait eu l'occasion de l'observer de longues heures... quelques mois plus tôt.

- ... Stannis?


Kreizler était plus que surprise de cette visite, elle l'observait sans comprendre ce qu'il faisait là. Pourquoi prendre de tels risques? Sa main se resserra sur la crosse, bien qu'elle utilisait la mauvaise - ce qui rendait l'exercice un peu plus difficile - elle n'hésiterait pas à tirer, si cela devenait nécessaire. Le voir là, lui rappelait un autre mutant.

- Je suis... je suis désolée pour Davos...

Il était, après tout, l'un de ses hommes, peut-être que le grand patron était venu le venger? Rix n'avait pas voulu poser la question de savoir si un cadavre avait été levé sur place, à qui que ce soit. Tout ce qu'elle savait, était que Conrad, Reka et elle s'étaient retrouvés à l'hôpital, sans aucune nouvelle des deux autres. S'en étaient-ils sortis? Ou Rafael avait fui avec le corps de leur ami commun? Gabrielle préférait, de toutes les façons, taire leur présence. Par respect pour Tosca et ses affiliations - s'étant rappelée comment il avait filé après la fusillade au restaurant - dont celui qui était présent dans la pièce à cet instant. Sans pour autant savoir que le leader des Initiés et son bras droit, n'étaient pas vraiment en bon terme ces derniers temps.

L'arme tremblait légèrement, elle n'avait guère la force de faire face à qui que ce soit.

- Vous êtes venu finir le travail? Sa mâchoire se crispant légèrement. Et si c'était lui, le Chuchoteur? S'était-elle trompée à ce point?

Si tel était le cas, qu'il se dépêche, c'était bien tout ce qu'elle lui demandait.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"


Dernière édition par Rix le Dim 20 Juil 2014, 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Sam 21 Juin 2014, 16:03

Stannis Lannister n'avait jamais été le plus chanceux des hommes, cependant, cette malchance atteignait un paroxysme depuis quelques temps. Il lui semblait que tout était foutu en l'air, de son mariage, à ses relations, jusqu'au but qu'il s'était fixé, et l'idéal de justice qu'il s'était juré d'atteindre. Il n'était même plus unique... Le sort des Initiés, à l'image de celui de leur guide, n'était pas au beau fixe. Zexion était donc d'une humeur bien noire, en ce moment. Cerise sur le gâteau, si l'on pouvait dire ; il avait appris que la femme à qui il devait sa vie et sa liberté, avait été hospitalisée, d'urgence, à l'hôpital. Comment en avait-il eu vent ? Eh bien, il n'était pas impossible que l'agent du FBI ait été surveillée, de temps à autres, par certains de ses hommes. Mais là n'était pas le plus important.
Il ignorait ce qui le poussait à agir ainsi, et d'ailleurs ce qu'il pourrait faire sur place, mais Stannis se décida à organiser une expédition nocturne, au sein de l'hôpital. Zexion s'efforçait de croire qu'il lui rendait visite dans un but précis, et non pas par inquiétude. Il est vrai que les rumeurs entendues au sujet de ce qui était arrivé à Rix, étaient alarmantes. On parlait du retour d'un assassin redoutable en ville, surnommé le Chuchoteur, et il paraissait en outre que Davos Tosca n'était pas étranger à cette affaire. Stannis n'avait pas de nouvelles de lui depuis un moment, et envers et contre tout, il voulait savoir ce qui lui était arrivé.
Une fois faufilé dans l'hôpital, Stannis se fraya un chemin jusqu'à la chambre de l'agent, et resta dans l'ombre, un instant. Le peu qu'il distinguait n'était pas beau à voir, mais il n'eut de toute façon pas l'occasion d'approcher davantage. Rix, en piteux état, restait alarmée et réactive. Elle se redressa légèrement et pointa une arme sur lui. Lannister ne broncha pas. Il resta silencieux, même lorsqu'elle le nomma. Pourquoi confirmer l'évidence ? Il lui laissa plutôt assimiler l'information, conscient que sa visite n'était pas attendue...

« Je suis... je suis désolée pour Davos... » dit-elle alors.

Ces mots, pourtant simples, le déroutèrent. Une chance que Stannis se trouvât suffisamment plongé dans la pénombre, pour ne pas pouvoir se trahir.

Cet homme prend des décisions discutables et des risques inconsidérés depuis quelques temps, répliqua-t-il néanmoins, de façon âcre. Il fallait s'attendre à ce qu'il finisse par lui arriver un malheur.

« Vous êtes venu finir le travail? » demanda-t-elle, avant qu'il n'ait pu poser la moindre question.

Stannis arqua un sourcil, mais demeura droit et immobile. Il ne comprenait pas où elle voulait en venir, ou trop bien. Croyait-elle qu'il avait pu manigancer tout cela ? Un autre en aurait souri, ou se serait hâté de la rassurer... Zexion en fut quelque peu vexé, et sa mâchoire se crispa.

Vous me prenez pour ce que je ne suis pas. Cela n'a rien d'étonnant. Vous l'avez toujours fait. Comme les autres, rétorqua-t-il sur un ton grinçant, songeant à la presse qui avait fait de son existence un combat sans fin.

Lâchez cette arme, reprit-il. Elle ne me tuera pas, et si j'avais voulu vous attaquer, je l'aurais fait depuis longtemps, conclut-il, avec autorité.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Sam 21 Juin 2014, 18:48

Quelle mouche avait piquée Stannis Lannister, pour que ce dernier décide de passer voir notre agent du FBI? Voilà bien la question qui tournait en boucle dans l'esprit de Kreizler. Il était donc parfaitement normal qu'elle puisse imaginer, un instant, qu'il était le Chuchoteur. Même si son profil ne correspondait absolument pas au tueur. Il ne fallait pas non plus lui demander la lune, le peu de sommeil, les douleurs, les pensées noires et le reste, pouvaient avoir raison de sa faculté de raisonner correctement. Pour le moment, elle le gardait en joue, tout en sachant pertinemment que cela ne le tuera jamais mais ça pourrait toujours l'arrêter un peu. Il ne semblait pas plus déranger que cela que Davos ait subit une attaque, à l'entendre, au ton de sa voix, il semblait même totalement détaché de cela. Ce qui pouvait la rassurer, il ne venait donc peut-être pas se venger.

Que pouvait-elle bien répondre à une pareille réplique? Pas grand-chose. Mis à part, encore une fois, qu'elle était désolée. Mais Stannis ne voulait sûrement pas l'entendre. Il devait même s'en moquer. A croire que son homme de main n'avait - finalement - eu que ce qu'il méritait, à ses yeux. Autant donc, ne pas trop continuer sur cette voie. Quant au reste, l'avait-elle agacé de lui poser cette question? Elle était parfaitement en droit de le faire, bien qu'ils ne se soient pas quittés en mauvais termes tous les deux, ils n'étaient pas non plus les meilleures amis du monde. Qu'importe ce qu'il s'était passé dans ce sous-sol, le rapprochement qu'ils avaient eu tout deux, ne voulait rien dire. Une ardeur, un désir fugace, qui s'était estompé... enfin fallait-il l'espérer.

- Je préfère me tromper sur votre compte et vous entendre me dire que j'ai tort, que l'inverse...

L'homme n'avait pas l'air de lui mentir et son ton de voix, démontrant qu'il n'avait pas apprécié d'être prit pour ce qu'il n'était pas, confirmait cette impression. Et ce ne fût pas à cause de son ton autoritaire qu'elle baissa le bras, mais bien parce qu'il fatiguait déjà de supporter le poids de l'arme dans sa main. Posé sur le matelas du lit, ses doigts restaient quand même accrochés à la crosse, mécanisme de défense automatique, quand un intrus débarquait de nuit dans sa chambre.

-Peut-être bien, mais on n'est jamais trop prudent...
marquant un petit temps, sans le lâcher une seule seconde du regard. Qu'êtes-vous venu faire ici, Stannis? Lui indiquant une chaise près d'elle de son bras plâtré. Malgré la pénombre, la lune était assez présente pour les éclairer suffisamment, qu'ils s'aperçoivent un peu quand même.

Gabrielle n'y allait pas par quatre chemins, mais ce n'était pas son genre de tourner autour du pot. Surtout face à lui. Cette visite l'intriguait plus que toutes les autres et notre agent du FBI voulait comprendre de quoi il en retournait. Pourquoi venir la voir maintenant? Elle ne voulait faire aucune supposition et préférait l'entendre, lui.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Mer 09 Juil 2014, 23:42

Stannis avait beau être un homme prévisible, il lui arrivait parfois de surprendre ; la preuve en était qu'il avait daigné rendre visite à l'agent Kreizler. Pour une fois, la raison en était simple. Ils se devaient mutuellement la vie et... il s'était véritablement passé quelque chose de spécial, lorsqu'ils étaient tous deux captifs d'un lieu clos. Zexion était trop refroidi par Fran pour croire aux coups de foudre ou à l'amour, mais... il se passait quelque chose d'ineffable, tout simplement.
Après, il était certes mal placé pour accuser Rix de porter des jugements trop hâtifs. N'était-il pas souvent le premier à le faire ? Ils avaient assurément plus de points communs qu'ils ne souhaitaient bien l'admettre. En tout cas, l'agent avait bien eu raison de ne pas insister sur le sujet « Davos Tosca ». Stannis ne parlait jamais du marin, à moins de se mettre en colère, et cela prouvait que la distance installée entre ces deux hommes, ne le laissait pas aussi indifférent qu'il le prétendait. Peut-être ne soupçonnait-il pas lui-même à quel point il avait besoin de certaines personnes... Pour l'heure, Seaworth était un traître aussi inutile que nuisible, et il s'en lavait les mains.

« Je préfère me tromper sur votre compte et vous entendre me dire que j'ai tort, que l'inverse... » répliqua-t-elle.

Je ne sais même pas qui vous a mis dans cet état...

Malgré l'obscurité, il vit l'agent abaisser le bras, et poser l'arme quelque part, même si elle ne pouvait pas se résoudre à s'en détacher totalement. Stannis restait immobile et silencieux, à quelques pas du lit, ne sachant pas lui-même ce qu'il était venu faire ici, pour être tout à fait franc.
C'était d'ailleurs la question qu'elle venait de lui poser. Stannis saisit son geste, grâce à la faible clarté lunaire, et s'installa auprès d'elle, l'air impassible. Il réfléchit et songea qu'il était avant tout venu voir comment elle allait, mais de là à l'admettre...

J'ai besoin de savoir ce qu'il s'est passé. Davos Tosca et vous-même avez été impliqués dans une sombre affaire, or, il est mon ancien bras-droit et vous m'avez sauvé la vie. De ce fait, je me sens également visé, expliqua-t-il, au risque de paraître quelque peu paranoïaque.

Et pourtant, il n'était pas si loin de la vérité. Davos Tosca traînait après tout avec Rafael Baldwin, ce misérable mortel qui le haïssait, et le Chuchoteur avait permis à Dantès de pouvoir prendre l'apparence de Seaworth. Pour ainsi dire, le cauchemar de la maison du Chuchoteur n'était que le premier opus d'une longue série de malheurs, surtout pour Rix et Stannis.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Dim 27 Juil 2014, 13:26

Pour Rix, ils étaient quittes. Après tout, elle lui avait sauvé la vie, mais il en avait fait de même. Ils ne se devaient plus rien, mis à part sûrement, un peu de respect de part et d'autre. Mais voilà tout. Elle préférait ne pas réfléchir à ce qu'il s'était passé dans cette cachette, ce qu'ils avaient échangés. Ca n'avait été qu'un coup de tête, une façon comme une autre de sortir toute la tension qu'ils avaient accumulée chacun, lors de ce séjour ensemble forcé.

- Et c'est mieux ainsi...

Pour lui en tous les cas. Car même si une balle ne le tuerait pas, pas de doute que cela piquerait quand même et que s'il n'avait, ne serait-ce qu'une vague idée de ce qui avait pu arriver ou en tous les cas, de qui cela pouvait venir, il aurait eu du souci à se faire. Pourtant, Gabrielle n'avait pas dit cela sur un ton menaçant, ce n'était qu'une simple constatation. Il prouvait un peu plus que ce n'était assurément pas lui qui était le Chuchoteur, mais quelque part... elle le savait pertinemment. D'autres lui mettaient le doute, mais pas lui.

Elle l'observa s'asseoir plus proche d'elle, il semblait aller mieux que la dernière fois qu'ils s'étaient vu tous les deux. Le sérum avait donc arrêté de faire effet et Stannis avait pu récupérer comme si jamais rien ne s'était passé. La profileuse l'écouta avec attention, s'attendant sûrement à entendre autre chose que ce qu'il disait, vu qu'il pensait que cette affaire le concernait aussi. Dans d'autres circonstances, elle aurait peut-être sourit, amusée de le voir se croire être le centre de tout, mais pour le coup, il n'eut rien. Un visage neutre, qui fixait son interlocuteur.

- En quoi vous sentez-vous visé? Je ne suis assurément rien à vos yeux, même si j'ai pu être votre sauveuse. Et Davos a été impliqué dans cette affaire, car nous sommes amis tous les deux. Il n'y a rien qui vous concerne. C'est un vieil ennemi, qui s'amuse au jeu du chat et de la souris depuis bien longtemps. Utilisant ceux qui me sont proches, pour me blesser et m'affaiblir...
ce qu'il réussissait plutôt bien cette fois-ci.

Comment pouvait-elle se douter qu'en plus de l'avoir mis à mal, le Chuchoteur avait aidé un de ses complices à mettre en place un autre plan visant Lannister? Il était parfois bien difficile de voir tous les tenants et aboutissants des idées tordues que pouvaient concocter des psychopathes.

- Il a enlevé des proches, a menacé de les tuer si je ne venais pas à son rendez-vous, puis a -comme j'aurais pu le parier- mis leurs vies en danger, a tiré sur Davos en pleine tête et quand j'étais enfin à deux doigts de mettre un terme à son règne de terreur, m'a eu par surprise et mis hors d'état de nuire. Voilà.

C'était sorti bien plus facilement qu'elle ne l'aurait cru et Kreizler ne savait pas pourquoi elle avait tout déballé ainsi à cet homme. Son poing s'était serré au fur et à mesure de son résumé, revoyant pas à pas les différents souvenirs que lui avait laissés ce petit passage dans la maison du Chuchoteur, le plus dur était toujours cette vision fantomatique de Simon, qu'elle tentait tant bien que mal de cloisonner dans un endroit de son esprit où il n'en sortirait plus pour la hanter.

- Est-ce que cela vous permet de voir un quelconque plan monté contre vous?
Finit-elle par demander.

Pour permettre de sortir un peu cette rage qui grandissait dans son coeur aux souvenirs. Peut-être que Lannister verrait quelque chose qu'elle ne pouvait. Si cette histoire le concernait aussi, bien qu'elle en doute. Mais elle avait été honnête avec lui.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"


Dernière édition par Rix le Sam 23 Aoû 2014, 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Mar 05 Aoû 2014, 23:58

Que Rix se rassure, Stannis était loin de penser au peu qu'ils avaient vécu ensemble. Cela appartenait plus au domaine de l'inconscient qu'autre chose. Il ignorait comment ils étaient arrivés à cette extrémité, et il ne voyait pas comment cela pourrait recommencer. Bien entendu, Lannister se voilait la face. Il avait embrassé l'agent, et ce n'était pas réellement pour se venger de sa propre épouse... Il était attiré par elle, et il la respectait plus qu'il ne le montrait, étant donné tout ce qu'elle avait fait. Mais était-il vraiment utile de revenir là-dessus ?
La première remarque de Gabrielle lui paraissait bien obscure, mais il ne chercha pas à creuser. Il voulait obtenir des réponses, mais il n'envisageait pas d’orchestrer quoi que ce soit de particulier.

« En quoi vous sentez-vous visé? Je ne suis assurément rien à vos yeux, même si j'ai pu être votre sauveuse. Et Davos a été impliqué dans cette affaire, car nous sommes amis tous les deux. Il n'y a rien qui vous concerne. C'est un vieil ennemi, qui s'amuse au jeu du chat et de la souris depuis bien longtemps. Utilisant ceux qui me sont proches, pour me blesser et m'affaiblir... ce qu'il réussissait plutôt bien cette fois-ci. » lui expliqua-t-elle, ce qui ne le fit guère changer de position.

Trois victimes sur cinq sont étroitement liées à moi, quoique vous pensiez. Je suis en droit de m'interroger, répliqua-t-il simplement. Un crime en cache parfois un autre.

Il n'était pas allé jusqu'à démentir le fait qu'elle pensait n'être « rien » à ses yeux, mais là n'était de toute façon pas la question. L'ennemi pouvait s'imaginer n'importe quoi.
Davos avait-il été simplement attaqué en tant que « simple ami de », ou en tant que bras-droit des Initiés ? Et Baldwin était également sur les lieux, ce cafard qui se trouvait toujours là où il ne fallait pas, tel un présage de mauvais augure.

Que pouvez-vous me dire sur ce « vieil ennemi » ? demanda-t-il.

Il était intéressé de découvrir son identité, ne serait-ce que pour savoir s'il devenait véritablement paranoïaque. D'autre part, il n'aurait rien contre venger Rix et Davos...

« Il a enlevé des proches, à menacer de les tuer si je ne venais pas à son rendez-vous, puis a -comme j'aurais pu le parier- mis leurs vies en danger, a tirer sur Davos en pleine tête et quand j'étais enfin à deux doigts de mettre un terme à son règne de terreur, m'a eu par surprise et mis hors d'état de nuire. Voilà. » ajouta-t-elle.

Il a fait ça tout seul ? demanda-t-il, masquant de quelle façon ces informations le touchaient. Comment est-ce possible ?

Toute personne un tant soit peu sensible se serait souciée de l'effet que cela faisait à Rix, de ressasser des souvenirs aussi terribles ; mais aux yeux de Stannis, trop de choses étaient en jeu.

« Est-ce que cela vous permet de voir un quelconque plan monté contre vous? » conclut-elle.

Pas vraiment... répondit-il, en baissant les yeux.

Il aurait pu lui dire qu'il était navré pour elle. Il aurait pu lui souhaiter d'aller mieux... Il aurait pu lui jurer qu'il ferait tout pour lui venir en aide... Mais il se contenta de relever les yeux, et de l'observer avec une intensité sinistre.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Sam 23 Aoû 2014, 13:04

Au moins, ils étaient deux à ne pas savoir comment leur petit échange de la dernière fois pouvait se reproduire, c'était déjà ça. Mais il était quand même curieux de voir Stannis à son chevet, malgré ses explications. Elle doutait que ce ne soit que pour savoir s'il était au centre de cette affaire, qu'il était venu ici.

- C'est vrai que ça pousse à réfléchir.
Marquant un temps de réflexion. Se demandant s'il y avait vraiment un lien entre le Chuchoteur et Stannis, mais il lui était difficile d'en voir un. Elle ne connaissait pas assez cet homme pour cela. Mais lui, semblait quand même être prêt à en être convaincu. Mais je ne vois vraiment pas en quoi cela pourrait vous concerner.

Gabrielle fixait Stannis en silence, alors que celui-ci voulait en savoir plus sur son vieil ennemi. Si elle pouvait comprendre la démarche, elle ne semblait pas réellement avoir envie d'en parler. Le Chuchoteur était un poids qui lui pesait depuis bien longtemps maintenant. Et elle était en colère d'avoir manqué une des meilleures occasions de le mettre hors du circuit une bonne fois pour toute. Chacun avait ses démons, il était le sien. Elle secoua la tête et observa un instant le plafond. Laissant tout le loisir à son "visiteur" de se demander si elle allait lui répondre, ou non.

- C'est une ombre, je n'ai jamais vu son visage, je ne connais pas son nom. C'est un psychopathe, qui prend plaisir à venir vous chuchoter à l'oreille afin de réveiller vos plus bas instincts, pour vous pousser ensuite à faire des choses dont vous ne vous seriez pas cru capable. Revenant sur Zexion. Et s'il a un lien quelconque avec vous, je ne le connais pas.

Autant dire qu'elle ne lui donnait sans doute aucune information vitale qui pourrait lui permettre de mettre un visage sur cet ennemi inconnu.

- Oui. C'est un solitaire, il aime agir seul. Comment? C'est une bonne question. Ce n'est pas un homme normal, c'est un mutant. Je pense donc qu'il utilise ses dons pour servir ses mauvaises intentions. Rien de plus compliqué.

Rix était assez forte pour se repasser ce genre d'information. Elle le faisait chaque jour, elle essayait de comprendre, sans pour autant y arriver complètement. Mais ce qu'IL lui avait dit dans cette maison, continuait à faire écho chez elle. C'était dangereux et elle le savait parfaitement. Pour le moment, elle n'y pensait pas, parce que Stannis étant présent, il lui permettait de ne pas y penser. Ses réponses ne semblaient pas le satisfaire pleinement, mais elle ne pouvait guère l'aider plus.

- Ce n'est peut-être pas plus mal. Vous vous faites sans doute des idées.
L'observant un instant en silence. Est-ce vraiment la seule raison de votre présence ici, Stannis?

Rix n'y pouvait rien, il lui fallait quand même poser la question, il paraissait totalement indifférent, mais quand même. Sa venue n'était pas anodine.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Mar 02 Sep 2014, 18:18

« C'est vrai que ça pousse à réfléchir. Mais je ne vois vraiment pas en quoi cela pourrait vous concerner. » répondit-elle.

Elle reconnaissait que son élan paranoïaque reposait sur quelque chose de concret, mais elle ne le prenait malgré tout pas au sérieux. C'est là ce que comprit Stannis, qui préféra quelque peu changer de sujet.

Vous avez des nouvelles de Tosca ? Comment a-t-il réagi, en se retrouvant dans la même pièce que Baldwin ?

Ces questions pouvaient paraître bien sibyllines, mais Lannister avait cent raisons de les poser, et cela même s'il était loin de se douter de la vérité. Il ne se figurait pas tout à fait qu'évoquer le Chuchoteur, face à Rix, c'était comme mentionner Viktor, Ascheriit et d'autres joyeux lurons, devant Stannis. Ces personnes avaient le don de les rendre taciturnes ou de les mettre dans une humeur noire. D'une certaine façon, Rix et Zexion affrontaient leurs démons de la même façon. Ils en parlaient le moins possible, ce qui ne les empêchait pas d'être obsédés par eux, et de tout risquer pour eux. Auto-destruction.

« C'est une ombre, je n'ai jamais vu son visage, je ne connais pas son nom. C'est un psychopathe, qui prend plaisir à venir vous chuchoter à l'oreille afin de réveiller vos plus bas instincts, pour vous pousser ensuite à faire des choses dont vous ne vous seriez pas cru capable. Et s'il a un lien quelconque avec vous, je ne le connais pas. » expliqua-t-elle tout de même.

Une ombre... Rix ne croyait pas si bien dire. Zexion ne put s'empêcher de penser à Ascheriit, et à ses hommes, même s'il était loin de se douter de l'identité de ce diable-là.

Il était dans cette maison avec vous, et vous n'avez pas vu son visage, commenta-t-il, l'air un peu exaspéré, ce qui n'allait pas jouer en sa faveur. Il faut de la force pour échapper aux manipulateurs.

Force qu'il n'avait pas, même si le ton qu'il avait utilisé lui donnait davantage l'air d'un moralisateur. Au fond de lui, Stannis savait qu'il n'était pas plus résistant qu'un autre. Au contraire. Il y a plusieurs mois, Ascheriit l'avait contraint à assassiner l'un de ses propres hommes, après tout...
Il daigna finalement hocher la tête, pour la remercier de sa confidence. Il écouta la suite des informations qu'elle avait à lui donner, avec davantage de respect. Il est vrai que tous ces indices étaient bien insuffisants pour mettre un visage sur ce surnom, surgi de l'ombre.
Rix avait l'air affecté, à cause des roueries de cet anonyme. Elle ne lui disait bien sûr pas tout, mais Stannis n'avait pas besoin des détails. Il se doutait que les ombres étaient toujours plus terribles que les descriptions le laissaient présager. Il y avait des événements auxquels seul le silence pouvait succéder.

« Ce n'est peut-être pas plus mal. Vous vous faites sans doute des idées.Est-ce vraiment la seule raison de votre présence ici, Stannis? » conclut-elle.

Stannis l'observa encore avec intensité, ne s'attendant pas à ce qu'elle osât poser une telle question. La demande n'avait pourtant rien d'inattendu ou de sorcier, mais elle avait de la signification, pour lui.

Je venais vérifier votre état, admit-il, ses yeux plongés dans les siens.

Silence.

C'est maintenant chose faite.

Ces bonnes paroles dites, il se releva, comme s'il était tout à coup pressé de partir. L'envie n'y était pas, et rien ne le pressait véritablement, mais sans doute s'apercevait-il que la discussion approchait d'un terrain glissant. Que voulez-vous ? Il avait beau bâtir un mur entre le monde et lui, il n'en demeurait pas moins une personne sensible, et influençable, lorsqu'on la prenait par les sentiments. Un enfant dissimulé derrière un masque d'homme acariâtre et suffisant. De la réaction de Rix, pouvait dépendre beaucoup de choses, mais ce qui était certain, c'est que Stannis ne prendrait plus d'initiatives, comme il l'avait fait dans leur cachette.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Jeu 11 Sep 2014, 16:56

Rix était prête à tout prendre au sérieux, surtout quand cela concernait le Chuchoteur, mais il lui fallait trouver des liens, ou des pistes, qui pourraient aider à comprendre le lien entre les deux hommes... si elle savait. Enfin, Stannis préféra changer quelque peu de sujet, revenant sur un qu'elle aurait cru quelque peu fâcheux : Davos. Elle haussa un sourcil à ses questions, se demandant pourquoi il revenait à la charge, alors qu'il avait été assez clair qu'il ne voulait pas parler de lui, quand elle avait cherché à s'excuser.

- Il va bien.
Marquant une légère pause, tout en fixant l'homme à ses côtés. Enfin, aussi bien qu'un homme qui s'est pris une balle dans la tête et a survécu. Merci le gêne X, n'est-ce pas? Reprenant une pause, haussant un sourcil. Baldwin? Se rappelant de Rafaël dans la pièce. Je n'en sais rien, ils sont censés se connaître?

Pas de bol pour Zexion, Gabrielle ayant tellement peu eu d'interaction - finalement - avec les autres prisonniers de la maison. Qu'elle n'avait assurément pas remarqué ce qu'il se tramait entre les deux hommes. Alors pour renseigner le leader des Initiés sur la vie personnelle de son bras-droit, elle n'était pas la personne la plus qualifiée. Elle l'était déjà plus concernant son ennemi juré, bien que l'agent n'ait toujours pas réussi à au moins mettre un visage sur cette ombre. Son regard s'était quelque peu assombri et les paroles de Lannister n'étaient franchement pas ce qu'elle avait besoin d'entendre.

- La fumée, les flammes et la pénombre n'ont pas réellement aidés à ce que je puisse l'identifier, en effet. Grogna-t-elle, un peu contrariée qu'il se permette un commentaire pareil, alors qu'il ne connaissait pas les circonstances du drame.

Kreizler ne préféra pas relever le reste, mieux valait ne pas qu'ils s'énervent tous les deux, dans cette chambre d'hôpital. C'était mauvais pour elle et lui ça pourrait lui attirer quelques ennuis. Ce qui n'était pas ce qu'elle souhaitait pour le moment. La conversation devenait plus intéressante et plus intime à sa dernière question. Elle attendait patiemment la réponse, toujours curieuse de mieux comprendre le mode de penser de cet homme. Il n'était assurément pas venu ici, seulement pour avoir quelques informations, qui au demeurant, ne l'avaient sans doute pas réellement avancé.

De plus, il avait une façon de la regarder particulière, aussi prenante que lors de leur petite semaine improvisée à deux. Le souvenir du baiser revenait insidieusement, il n'y avait eu aucune raison, bien qu'elle en ait cherché une. Ses paroles, la firent légèrement sourire. Stannis n'avait pas été obligé à venir, il l'avait quand même fait. C'était... enfin... il tentait de partir le plus rapidement possible. Elle sentit comme un raté dans ses battements de coeur, si vite? La profileuse se redressa alors quelque peu et de sa main libre, lui attrapa doucement le poignet, pour l'empêcher de s'éloigner trop rapidement du lit.

- Attendez... maintenant que vous m'avez réveillée, je ne risque pas de me rendormir dans la minute, restez? Un peu...
Le fixant d'un regard clair et calme, ne lui ayant toujours pas lâché le poignet. Vous semblez remis totalement, les effets du sérum ont disparu complètement?

Elle ne l'apercevait pas très bien avec cette pénombre, mais à voir comment il arrivait à se déplacer, elle pouvait déduire que le pouvoir régénérant avait enfin fait son travail correctement sur lui.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Lun 15 Sep 2014, 20:53

Oui, Stannis refusait d'entendre parler de Davos, ce qui ne l'empêchait pas de penser à lui, ou de revenir poser des questions quelques fois. Le leader des Initiés était une contradiction ambulante, qui ne devait pas savoir elle-même pourquoi elle réagissait ainsi. Il ignorait quel lien s'était tissé entre Baldwin et Seaworth, mais des rumeurs courraient, et ceci commençait à l'obséder.

« Il va bien. Enfin, aussi bien qu'un homme qui s'est pris une balle dans la tête et a survécu. Merci le gêne X, n'est-ce pas? Baldwin? Je n'en sais rien, ils sont censés se connaître? »

La réponse de Rix était assez décevante, mais Zexion jugea qu'elle était sincère. A vrai dire, il aurait été surprenant de la savoir bien renseignée, alors que l'activité dans cette maison du diable, avait dû être agitée. Il ne réagit pas, quant à l'état de Davos, et seul le Dieu Rouge devait savoir quel effet cela faisait sur Stannis.

Il semblerait... Mais enfin, si vous n'avez pas remarqué s'ils paraissaient proches ou non, commenta-t-il, laissant sa phrase en suspend, ne sachant pas s'il devait véritablement être rassuré.

Il était si absorbé par ses pensées, qu'il ne remarqua guère que Gabrielle répliquait à l'une de ses réflexions. Zexion n'était assurément pas l'interlocuteur le plus facile à vivre. La discussion devint quoiqu'il en soit plus privée, ce qui réjouit Gabrielle et incitait Stannis à fuir. La blessée ne lui en laissa pas l'opportunité, attrapant doucement son poignée. Lui ignorait ce qui était encore en train de se passer.

« Attendez... maintenant que vous m'avez réveillée, je ne risque pas de me rendormir dans la minute, restez? Un peu... Vous semblez remis totalement, les effets du sérum ont disparu complètement? »

N'était-ce que le fruit de son imagination, ou sa voix se faisait-elle plus douce ? Stannis ne parvenait guère à observer les traits de son visage, ou son regard, mais il savait que quelque chose dans l'ambiance avait basculé. Pourquoi voulait-elle qu'il reste ? Ils ne s'étaient jamais particulièrement entendus, et cela même si elle se sentait seule.

Les effets du sérum ont mis seulement quelques jours à disparaître, après quoi, j'ai été remis sur pieds, répondit-il, revenant s'asseoir à son chevet.

Je pensais que vous souhaiteriez que cette visite soit aussi brève que possible, ajouta-t-il.

Son ton restait relativement neutre, même s'il ne fallait pas douter qu'il l'observait avec davantage d'intensité. Pour ce qui était du reste, il ne se permit pas de pas supplémentaires. Au risque de se répéter, il n'était pas un interlocuteur facile.

Vous aviez l'air de ne plus vouloir me voir, la dernière fois, précisa-t-il, sans reproche, mais toujours un peu vexé, faute d'un meilleur terme.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Sam 20 Sep 2014, 22:18

Rix n'était pas la bonne personne pour répondre à Zexion, de plus s'il tenait tant à en savoir plus sur les relations de Davos, il ferait mieux de le demander directement à l'intéressé. Enfin, ce n'était pas à notre profileuse de lui expliquer comment marchait les relations humaines. Surtout qu'il lui avait bien démontré - pendant leur temps passé ensemble - qu'il n'était guère doué pour ce genre de chose et ne voulait sans doute faire aucun effort dans ce sens.

- Je n'ai pas vraiment eu le temps de m'y intéresser... faut dire qu'elle avait bien eu d'autres choses à faire et penser dans cette maison. Notamment, tenter de mettre à terre son pire ennemi, sans possibilité d'y arriver, bien entendu.

Pour l'avoir pratiqué quelques jours, Gabrielle savait pertinemment à qui elle avait affaire et n'était pas plus dérangée que cela de ne pas avoir un interlocuteur des plus loquaces. Elle avait même un peu prit l'habitude de ses silences, même si ça n'avait pas été toujours des plus agréables. Pourtant, ici, dans cet hôpital, cela lui faisait presque du bien.

Voilà pourquoi elle se permettait de le retenir, de lui demander même, de rester plus longtemps, au moins, sa compagnie n'était pas dérangeante, puisqu'assez silencieuse. Elle eut un léger sourire quand il s'arrêta dans son mouvement, semblant prêt à accepter sa demande. C'était une évolution depuis la dernière fois.

- Je vois ça, tant mieux pour vous. Fit-elle tout en lui lâchant doucement le poignet, alors qu'il revenait s'asseoir à son chevet. Si ça avait été en plein jour, peut-être auriez-vous eu raison. Mais vu que nous sommes en pleine nuit et que le sommeil n'est pas mon meilleur ami, je ne dis pas non à un peu de compagnie.

Comment pouvait-elle imaginer une seconde qu'elle l'avait réellement vexé, lorsqu'elle lui avait dit de partir? Après tout, Rix lui avait offert tout ce qu'il attendait tout au long de leur séjour forcé. Sa remarque lui fit d'ailleurs hausser légèrement un sourcil.

- Nous étions en train de faire une erreur... et vous deviez partir.
Le fixant un instant, silencieuse, avant de reprendre la parole. Je n'aurai pas du?

Peut-être que ce n'était pas une bonne idée que tous les deux reviennent sur ce sujet. Rix sentait bien que Lannister la fixait intensément du regard, sans pour autant avoir la possibilité de réellement plonger ses yeux dans les siens. Était-ce finalement une si bonne idée que cela de lui avoir demandé de rester? Rien n'était moins sûr, mais parfois... il était bon de prendre quelques... risques. Ou en tous les cas, de suivre son instinct.

Ils n'étaient plus dans cet endroit confiné, à se supporter 24 heures sur 24, ils pouvaient bien rester en présence l'un de l'autre, sans se sauter dessus, tout de même. Non?

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Mer 01 Oct 2014, 14:35

Imaginer Stannis parler avec quelqu'un de leurs amours respectifs, ressemblait à de la science fiction. Il en serait d'autant moins capable auprès de Davos ; en effet, si le marin le considérait peut-être comme son meilleur ami, Stannis continuait à le voir comme un sous-fifre, ou du moins à le considérer comme tel. Il n'était pas rare pour Lannister de se mentir à lui-même et par conséquent, de provoquer des faux-semblants. Autre apparence : Zexion semblait se foutre du monde entier, alors que sa curiosité n'était pas moins accentuée que celle d'un autre. Et même, la possessivité et la jalousie qu'il dissimulait l'incitaient à vouloir savoir de quoi il retournait pour Seaworth. Il le soupçonnait de trahison, après tout. L'air de rien, il avait donc posé des questions à Rix, mais celle-ci lui avait bien fait comprendre qu'elle avait d'autres préoccupations, et qu'elle ne savait de toute façon rien.
La discussion avait beau durer finalement, Stannis n'en restait pas moins amateur de quelques silences, ce dont l'agent était habituée. Si cela pouvait paraître irritant à la longue, il y avait des moments où ça s'avérait reposant, comme dans un hôpital, de nuit, par exemple.

« Je vois ça, tant mieux pour vous. Si ça avait été en plein jour, peut-être auriez-vous eu raison. Mais vu que nous sommes en pleine nuit et que le sommeil n'est pas mon meilleur ami, je ne dis pas non à un peu de compagnie. » se justifia-t-elle.

Stannis ne serait certainement pas venu en plein jour, mais qu'importe. Il se demanda si les insomnies de Rix l'auraient poussée à tolérer n'importe quelle compagnie, ou si elle n'utilisait là qu'un prétexte. Stannis avait beau être un homme aveugle, il savait qu'une ambiguïté certaine régnait entre eux. Comme souvent, il ne lui rendit pas la réplique, mais il n'était guère du genre à extérioriser ses doutes ou même ses sentiments. En tout cas, tous deux ne comptaient pas le sommeil dans leurs amis, et figuraient au rang d'oiseaux de nuit.

« Nous étions en train de faire une erreur... et vous deviez partir. Je n'aurai pas du? » demanda-t-elle ensuite, innocemment.

Il réalisa qu'ils étaient dans un terrain glissant, mais il y étaient entrés depuis quelques minutes déjà, et peut-être était-il déjà trop tard pour tenter de remonter sur un sol plus stable.

A vous de me dire si vous le regrettez, répondit-il, sachant parfois se montrer prudent.

Une erreur... Sans doute, je suis marié, et nous sommes adversaires, ajouta-t-il plus fermement.

Son intonation ne semblait pas laisser l'ombre d'un doute, et pourtant, un je ne sais quoi laissait croire qu'il tentait surtout de se convaincre lui-même, puisqu'elle semblait déjà l'être. Qu'est-ce qui déséquilibrait ainsi la balance ? Lui-même l'ignorait... Mais ils étaient là, ensemble, envers et contre tout.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Jeu 27 Nov 2014, 11:43

Leur conversation était certes étrange mais comme toute leur relation, si on y réfléchissait quelque peu. Toute cette situation était étrange. L'agent observait l'ombre de son interlocuteur en silence, tandis que leur conversation semblait se tarir d'elle-même, puisqu'il voulut partir, avant de finalement accepter de rester. Ce qui marquait encore plus l'étrangeté de tout ce moment. Pourquoi lui faisait-il ce plaisir? De toutes les façons, pourquoi avait-il prit le risque de venir la voir? Trop de questions qui risquaient d'être sans réponse... ou alors, voulaient-ils vraiment les entendre, l'un comme l'autre? Il y avait quand même de quoi se tirer les cheveux parfois. Surtout avec des cas sociaux comme eux.

Il lui posait une question vache, est-ce qu'elle le regrettait? Elle n'avait pas réellement prit le temps d'y réfléchir. N'en avait même pas eu le temps, il faut bien l'avouer. Mais c'était mieux ainsi. Avec cet homme, tout était bien trop compliqué. Et ce n'était pas parce qu'elle avait l'habitude de se mettre dans des situations pas possible, qu'elle appréciait toujours de le faire, surtout quand ça finissait par toucher à des trucs plus intimes.

- Et vous? Après tout, il lui avait prouvé qu'il aurait bien voulu continuer.

Heureusement qu'elle se faisait suivre par un psy depuis quelques années, ça lui permettait de retourner les questions aux autres avec facilité. Ils risquaient de s'envoyer la balle l'un à l'autre un moment, si aucun des deux ne souhaitaient partager ce qu'ils ressentaient vraiment.

Sa dernière remarque ne manqua pas de lui faire hausser un sourcil, presque amusée, il fallait bien le dire. Après tout, il semblait prêt à vouloir se convaincre lui-même, sans y croire totalement.

- Peut-être oui, pourquoi avoir commencé les hostilités alors? Vous ne semblez pas être un homme qui se laisse ainsi diriger par ses pulsions.

Froid et taciturne comme il l'était, il avait réellement réussi à la surprendre dans cet abri, quand il l'avait embrassé sans prévenir. Et ça n'avait pas été désagréable... loin de là. Et mieux valait ne pas y penser, alors qu'il se tenait près de son lit.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Dim 30 Nov 2014, 18:40

Était-ce seulement de l'étrangeté et leurs réactions ne pouvaient-elles pas être expliquées ? Ils étaient de fer, de marbre, et ils n'étaient que trop souvent obsédés par leur devoir respectif. Ils restaient humains et ils avaient peut-être finalement trouvé la personne avec laquelle cette humanité pouvait être moins bridée. Stannis serait le premier à trouver cette hypothèse absurde, mais même s'il n'était pas plus loquace avec Rix qu'avec d'autres, il faisait attention à elle et il était attiré par elle, charnellement mais pas que. Tout, ou presque, les opposait mais ils s'étaient trouvés et ils n'étaient pas près de s'oublier, quoi que l'avenir leur réservait.
Elle représentait aussi tout ce qui lui manquait. Elle était mortelle, autant dire qu'elle n'était pas sujette à certaines névroses que l'on prenait avec l'âge. Elle n'était pas irréprochable mais elle avait la tête sur les épaules, et surtout, elle ne le caressait pas dans le sens du poil, comme tous les Initiés. Davos lui-même lui disait souvent uniquement ce qu'il voulait entendre. Stannis en avait assez d'être privilégié, ou au contraire méprisé comme il l'avait longtemps été dans sa famille. Rix n'avait pas la langue dans sa poche, mais elle disait ce qui devait être dit, en bien comme en mal. Ni plus ni moins.
Mais Stannis avait l'impression d'agir d'une façon qui ne lui ressemblait pas. Depuis quand se souciait-il des femmes, ou de sa propre solitude ? Il n'avait pas décidé grand chose, au final, aussi longue sa relation avec Fran avait-elle été, mais quelque part, il sentait que cela touchait à sa fin, et peut-être une part de lui avait-elle envie de connaître autre chose. Comme ces Terminator et autres robots qui se demandaient ce que ça faisait d'être humains, même s'ils étaient incapables de se conduire tout à fait comme tels. Peut-être était-il simplement curieux. Et dans ce cas, il ne devait pas faire croire à Rix qu'il l'aimait, non ? Ah ça, il était bel et bien incapable de comprendre ou gérer les émotions.
Elle lui renvoya la question qu'il venait de lui poser et il n'y répondit pas, l'air profondément agacé. Il devait admettre qu'il avait l'art pour choisir les femmes les plus enquiquineuses qui soient. Ou peut-être étaient-elles toutes ainsi, voilà tout. Il finit par déclarer qu'il était marié, membre des Initiés, et qu'ils avaient agi par pure folie, mais elle ne parut pas convaincue par sa prestation :

« Peut-être oui, pourquoi avoir commencé les hostilités alors? Vous ne semblez pas être un homme qui se laisse ainsi diriger par ses pulsions. »

Vous vous êtes collée contre moi quand nous nous sommes battus. C'est vous qui m'y avez invité, rétorqua-t-il, avec un peu de puérilité. Et ensuite, c'est vous qui avez mis fin à ce qui se passait. Alors pourquoi vous cherchez encore à mettre ma parole en doute et à me tenter ? Vous ne semblez vraiment pas savoir ce que vous voulez. Et pour tout dire, cette discussion qui tourne en rond commence à prodigieusement m'agacer, conclut-il, la mâchoire crispée.

C'était bien clair, il souhaitait qu'elle l'encourageât à aller plus loin, ou au contraire, qu'elle le congédiât pour de bon. Et une fois de plus, il était incapable de se décider seul.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Sam 06 Déc 2014, 14:47

Difficile de savoir ce que cet homme pouvait penser. Gabrielle l'observait, tout en se demandant à ce qui pouvait bien lui passer par la tête alors qu'ils se faisaient face. Elle n'avait aucun moyen de comprendre tout ce qui pouvait le tarauder, alors qu'il était en sa présence. Même si elle savait qu'il n'était pas totalement insensible à elle.

Bien entendu, il n'était pas du genre à apprécier d'avoir une petite conversation, elle le savait, elle avait finalement passé assez de temps en sa compagnie pour savoir comment il pouvait être taciturne et silencieux. Sans compter qu'il n'appréciait guère qu'on lui pose des questions auxquelles il n'avait aucune envie de répondre. Et assurément, le sujet sur lequel ils étaient tombés, les mettait tous les deux dans une position plutôt inconfortable. Pourtant, la répartie de Lannister lui tira un petit rire, on aurait dit un gamin qui tentait de trouver un moyen de mettre la faute sur l'autre. Il risquait de se vexer de la voir rire, mais elle s'en moquait. C'était tellement puéril et tellement pas ce qu'on pourrait penser de lui, que ça en était comique.

- Bah voyons, comme le fait que j'ai souhaité que vous me coinciez contre le mur? Elle le taquinait un peu, même s'il n'était sans doute aucunement ouvert à cela, tant pis. Il devrait s'y habitué. Et puis, ne disait-on pas, qui aime bien, châtie bien? Je ne vous tente pas, mais j'essaye de comprendre, après tout, personne ne vous a poussez à le faire, vous avez pris cette décision tout seul, comme l'adulte responsable que vous êtes. Et vous n'aviez pas l'air ravi que j'y mette fin, vous êtes même revenu à la charge... qu'il se souvienne correctement de ce qu'il s'était passé. Au lieu de faire l'homme de mauvaise foi.

A ses yeux, ils étaient deux à ne pas savoir ce qu'ils voulaient, ou plutôt... ils devaient parfaitement le savoir, mais n'étaient pas encore totalement prêt à l'accepter. Comme Stannis l'avait parfaitement résumé un peu plus tôt, il y avait quelques complications à toute cette affaire.

- Qu'est-ce que vous voulez, vous? Puisqu'il semblait croire qu'elle ne savait pas ce qu'elle voulait, peut-être que lui saura faire preuve d'un peu plus de... confiance en soi et en ses choix.

Rix se redressa alors un peu péniblement dans son lit, pour s'asseoir un peu mieux, qu'elle puisse totalement lui faire face, sans pour autant se permettre un quelconque contact physique. Ça aurait sûrement été déplacé... sûrement oui.

- Sans mentir... finit-elle par lâcher, tout en le fixant d'un regard clair.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Mer 17 Déc 2014, 23:04

Gabrielle n'était pas la première à se demander ce qui se passait dans le crâne de Stannis Lannister, ni la dernière d'ailleurs. Beaucoup s'étaient posé cette question, mais qui pouvait se targuer d'en connaître la réponse ? Il ne s'agissait que d'hypothèses émises ici et là : Davos pensait que Stannis était un homme bien meilleur qu'il ne le montrait, l'opinion publique avait tendance à croire qu'il était le mal à l'état brut, et Viktor, son aîné, s'imaginait qu'il n'y avait rien d'autre entre ses deux oreilles, qu'une grande quantité d'air...
Peut-être Lannister était-il un peu de tout cela. Il n'était qu'un Homme après tout, tiraillé entre le bien et le mal, mais il ne laissait que trop souvent les états d'âme et les introspections de côté. Il en venait à agir contre ses propres intérêts, et ceci lui coûterait cher, tant au niveau politique qu'au niveau affectif.
Tout ce qu'il détestait était réuni en cette pièce. Une femme qui se prenait pour un Homme, et qui ne se taisait jamais. Un agent du FBI, qui avait tenté de l'arrêter. Des discussions sans fin, et des sujets délicats, tel l'épanchement des sentiments... La passion qui risquait de passer devant le devoir, et ainsi de suite. Que faisait-il donc encore ici ? Il fallait que cette femme ait un pouvoir attractif certain sur lui, bien qu'il fût bien en peine de l'identifier. Devait-il donc ouvrir les yeux sur une fatale enchanteresse, Fran, pour tomber dans les griffes d'une autre ? Il n'avait peut-être rien du leader qu'il s'imaginait être. Certes, Gabrielle était bien différente de son épouse, on pouvait même difficilement les comparer, mais Lannister se trouvait être le même pantin désarmé, face à elles, et ce même s'il n'en montrait rien.
Les traits de Zexion se rembrunirent lorsqu'elle se permit de le railler, de se moquer de lui. Une fois encore, ses sourcils se fronçaient, son regard se faisait d'acier et sa mâchoire se bloquait tellement que ses dents en grinçaient. Malheureusement, ce rituel n'impressionnait pas tout le monde.

« Je ne vous tente pas, mais j'essaye de comprendre, après tout, personne ne vous a poussez à le faire, vous avez pris cette décision tout seul, comme l'adulte responsable que vous êtes. Et vous n'aviez pas l'air ravi que j'y mette fin, vous êtes même revenu à la charge... » se défendit-elle.

Il finit par hocher la tête, pour capituler. Il ne voulait pas être de mauvaise foi au point de la contredire. C'était bel et bien ce qu'il s'était passé. Il agissait avec faiblesse, en présence de cette femme.

Et vous n'aviez pas l'air de détester... Et pourtant, vous avez coupé court... termina-t-il le récapitulatif.

Il était bien en peine de lui expliquer ce qu'il s'était passé, mais après tout, elle avait agi de façon aussi déraisonnable et contradictoire que lui. Il y avait de quoi être dérouté, surtout lorsqu'on avait l'habitude de laisser le devoir primer sur tout le reste. Et pourtant, ils transformaient les taupinières en montagne. Il n'y avait rien de très compliqué à ce qu'il s'était passé. Il était un homme. Elle était une femme. Ils étaient restés très longtemps, seuls, dans un lieu confiné... Ils n'étaient pas si différents que cela. Ce genre d'alchimie se produisait tous les jours. Ils refusaient de l'accepter, voilà tout. Il faut dire que tout les séparait et que malgré la banalité de leur « échange », des... sortes de sentiments semblaient s'être installés, puisqu'ils s'étaient retrouvés et continuaient à discuter, quand bien même ils n'avançaient pas.

« Qu'est-ce que vous voulez, vous? Sans mentir... » demanda-t-elle enfin.

Stannis l'observa se redresser pour mieux le regarder. L'ambiance avait changé radicalement, avec ces quelques mots prononcés. Il comprit qu'il ne pouvait pas attendre que le destin l'amenât dans ses bras mais qu'il devait prendre les devants. Même si ce n'était pas particulièrement moral, et même risqué. Elle n'attendait que cela, quel que fût le résultat possible.
Il continua à la regarder un instant, et il se surprit à la trouver belle. Jamais il ne s'était fait ce genre de réflexion auparavant, comme si elle n'était qu'une entité tantôt désirable, tantôt gênante.

Vous.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Jeu 18 Déc 2014, 18:23

Chacun avait ses problèmes internes à régler, Stannis n'était sans doute pas le seul homme à douter de lui, à ne pas savoir s'il devait résister à la tentation ou pas. A se demander si les sentiments, la passion, devaient primer sur le reste. Bref, il était comme tout le monde et il ne fallait pas douter que Gabrielle devait se poser quelques questions semblables. Déjà parce qu'elle ne pouvait pas se permettre de laisser un tel homme entrer dans sa vie, pour plusieurs raisons, mais la plus importante était bien le fait qu'elle était un agent du FBI et que lui... et bien.... il était l'homme le plus recherché des Etats-Unis pour le moment. Autant dire que ça compliquait énormément de chose. Et puis, pourquoi est-ce qu'il lui faisait cet effet? Alors qu'il avait des plus détestables pendant une grande partie de leur enfermement ensemble? C'était à n'y rien comprendre ou c'était chercher trop loin. Souvent, le cœur avait ses raisons que la raison ne pouvait comprendre.

Au moins, ils finissaient par être d'accord. Zexion acceptait ce qu'elle avait dit, ce qui ne manqua pas d'étonner un instant Rix, qui ne s'attendait sans doute pas à ce qu'il soit prêt à accepter que pour le coup, il avait été à l'origine de ce qu'il s'était passé dans cette planque. Il se permettait même de terminer l'histoire, elle hocha de la tête, d'accord avec ça. Oui elle avait mis un terme à tout ça. Mais pour eux.

- Il le fallait, Stannis. Nous n'aurions fait que compliquer les choses.


Enfin, en tous les cas, de son côté. Comment aurait-elle pu expliquer à ses supérieurs en les regardant dans les yeux que le terroriste s'était enfui sans qu'elle ne puisse rien y faire, alors qu'ils s'étaient plutôt envoyé en l'air tous les deux? Le mensonge aurait été difficile à tenir. Alors pourquoi lui demandait-elle, maintenant, d'être honnête? De dire les choses, qu'ils arrêtent une bonne fois pour toute de se voiler la face?

Il était parfois bon de savoir les choses et puis, il était venu, alors que rien ne l'y obligeait et elle... elle avait manqué - encore une fois - de se retrouver dans une caisse en sapin. Peut-être qu'on voyait les choses autrement ensuite. Et une lumière, même faible, dans ses ténèbres, lui faisait du bien. Comme tout être humain, il lui fallait un peu de chaleur, Lannister n'était peut-être pas la personne la plus chaleureuse au monde, mais il avait réussi à déclencher quelque chose chez elle.

Kreizler se surprenait à retenir légèrement son souffle en attendant sa réponse, il prenait son temps, mais il devait être tout autant perdu qu'elle, ou en tous les cas, il devait se retrouver à se demander ce qu'il fallait dire, la vérité ou pas? Il n'y eut qu'un seul mot, mais qui voulait tout dire. Qui était tellement important et effrayant en même temps, car si cela les mettait au clair, ou en tous les cas elle, sur ce que l'Initié voulait, elle était en droit de se demander ce que cela risquait d'amener comme lot d'emmerdement.

Bien décidée à ne pas le laisser dans l'expectative, pour lui faire comprendre qu'ils étaient deux à penser pareil, elle se força à s'asseoir sur son lit de façon à avoir les pieds sur le sol, pour être parfaitement face à lui. Sa main libre venait lui caresser doucement la mâchoire crispée, rapprochant son visage du sien pour l'embrasser sur le coin des lèvres.

- Qu’importent les répercussions?

Il était important de voir jusqu'où il était prêt à aller pour ça et si c'était une envie passagère ou quelque chose de plus profond.

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Lun 12 Jan 2015, 15:04

Chacun était un jour confronté au dilemme amené par les oppositions du devoir et de la passion, cependant, les choix de Stannis pouvaient avoir beaucoup plus d'impact que ceux d'un autre. N'était-il pas le leader des Initiés, le seul ennemi sérieux des Ombres ? Il savait pertinemment qu'il négligeait son devoir et que cela allait finir par lui coûter cher, mais il n'y avait rien de plus difficile que de remonter une pente que l'on avait commencé à descendre. Et il ne fallait pas douter que cet instant faisait partie de ceux où il regrettait particulièrement d'être humain. L'humanité était folle si c'était pour permettre que des élans du cœur aussi illogiques et dangereux arrivent. Il aurait voulu se persuader que ce n'était rien, mais il était dans cette chambre d'hôpital de son propre chef, et il était trop tard pour reculer.
Gabrielle ne semblait pas regretter la façon dont s'était terminé leur premier rapprochement. Elle n'avait pas tort : ils avaient agi avec raison. Mais en ce cas, pourquoi en étaient-ils incapables aujourd'hui ? Qu'est-ce qui avait changé entre cet instant et celui-là ? Stannis n'en savait rien. Ils avaient gagné en faiblesse, selon toute vraisemblance. Ou bien, la tyrannie d'êtres comme les Ombres ou le Chuchoteur leur avait rappelé qu'il fallait parfois avant tout être solidaire avec son prochain, même s'il était différent. C'était quand on était confronté à la mort, ou presque, qu'on se rendait compte combien certains problèmes épineux étaient beaucoup plus surmontables qu'on se le figurait.
Stannis ne pouvait s'empêcher de penser à Fran, envers et contre tout. Ils ne s'aimaient plus. Ils ne se respectaient même plus. Elle l'avait trahi et trompé. Mais devait-il agir de même pour autant ? Il était tentant d'appliquer la loi du talion, mais Rix valait mieux que cela, et Zexion prônait par dessus tout la justice. Il se devait aussi d'être franc, c'est pourquoi il avait fini par se jeter à l'eau.
Rix savait enfin ce qu'il voulait. Un seul mot englobait tout ce qu'elle pouvait imaginer. Il ne l'avait pas prononcé à la légère, aussi pourrait-il comprendre qu'elle fît preuve de peu d'enthousiasme.
Il eut un regard quelque peu ineffable lorsqu'elle se redressa et lui montra enfin toute l'affection qu'elle éprouvait, notamment par le biais d'un baiser. Il avait redouté d'être rejeté, mais cela aurait été une solution de facilité. Maintenant qu'elle l'acceptait, il ne savait pas s'il devait s'en réjouir ou se lamenter car il venait de signer leur propre fin. Il n'était guère un amateur de théâtre, mais il savait comment les histoires du genre Roméo et Juliette se terminaient, en général.

« Qu’importent les répercussions? » demanda-t-elle, puisque son cheminement de pensée devait être le même.

Je ne m'engage jamais à la légère, répondit-il. Je ne suis pas le terroriste qu'ils prétendent. Aussi, tu peux garder ta conscience pour toi, assura-t-il, sans rompre le rapprochement qu'il y avait entre eux deux. D'ailleurs, il la tutoyait enfin. Mais j'ai un nombre incalculable d'ennemis, qui pourraient t'utiliser contre moi, la prévint-il. Lui, ça ne le ferait pas reculer, mais il tenait à ce qu'elle avançât en connaissance de cause. Et je suis marié. Je dois discuter avec elle, avant de faire quoi que ce soit, conclut-il avec fermeté.

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/


Messages : 469
Date d'inscription : 13/10/2012
Identité : Gabrielle Kreizler
Dons : Connectivité aux esprits psychopathes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Jeu 15 Jan 2015, 13:25

Ces deux-là étaient fait pour se prendre la tête, qu'importe ce qu'il pouvait arriver dans leur vie. Ils se donneraient toujours un moment de réflexion, avant de se jeter à pied joint dans ce genre d'histoire. Gabrielle avait toujours été quelqu'un d'assez farouche à ce niveau. Si elle n'avait jamais eu trop de problème à avoir des amants - avant Simon - depuis ce dernier, les choses avaient bien changées. Il lui avait fallu du temps, à cet homme, pour l'apprivoiser complètement. Maintenant qu'il avait disparu, la carapace qu'elle avait construite avait été encore plus sécurisée et difficilement pénétrable. Voilà pourquoi elle pouvait se demander comment un homme tel que lui, avait pu y faire une brèche. Mais le simple fait qu'il finisse par dire que tout ce qu'il voulait, c'était elle, ne pouvait que faire tomber les barrières, quand bien même elles étaient en béton armé.

Toujours aussi sérieux, il ne manqua pas de lui faire comprendre que tout ceci était bien loin d'être passager. Bien, elle hocha légèrement de la tête, n'ayant aucun problème à croire en sa parole. Après tout, la profileuse avait eu le temps de comprendre que malgré tous ses défauts, Stannis était un homme de parole. Quand il expliqua qu'il n'était pas le terroriste qu'une grande partie de l'Amérique l'accusait, elle ne put qu'avoir un petit sourire, ce n'était pas aussi facile que cela.

- Ce n'est pas tant le fait que tu le sois ou pas, qui pose un problème pour le moment, Stannis... c'est plutôt le fait que nous sommes censé être des adversaires. J'aimerai que ce soit moins compliqué.


Qui, dans ses contacts, serait capable de comprendre ce qu'elle était en train de traverser? Paul peut-être... mais Rix n'était pas certaine de vouloir parler de tout cela à son psy, certes, le secret professionnel protéger toutes ses paroles, mais il y avait aussi le devoir civique, qui pouvait le pousser à briser ce secret, pour la protection du pays... autant dire que tout ceci compliquait encore plus les choses. Elle lui caressa doucement la barbe.

- J'en ai aussi, dont un particulièrement tenace... en parlant, bien évidemment, du Chuchoteur, celui qui l'avait envoyé dans ce lit d'hôpital. Tu n'es pas plus en sécurité avec moi, que moi avec toi.

Pour expliquer que les ennemis que pouvait avoir Lannister ne lui faisait pas peur. Elle vivait depuis longtemps avec des menaces sur les épaules. Un peu plus ou un peu moins, ne changerait pas cet état de fait. Par contre, l'épouse était un autre problème, prenant doucement la main baguée, elle passa son pouce sur l'alliance. Il faisait les choses dans le bon sens, démontrant qu'il pouvait être un homme de bien, avec une certaine étiquette, ce qui n'était pas plus mal. Kreizler détestait l'idée d'être une briseuse de couple.

- C'est mieux oui, règle tes affaires avec elle et on en reparlera ensuite. Lui souriant tranquillement, avant de le lâcher pour tenter de se réinstaller dans son lit. La position assise finissait par être douloureuse. Merci de prendre ces risques pour moi. Parlant donc de sa venue ici, alors que ce n'était pas très conseiller pour un homme comme lui. Regardant l'heure. Tu ferais mieux de partir, elles ne vont pas tarder à faire leur tournée nocturne. Parlant alors des infirmières de garde, qui faisaient des passages éclairs dans les chambres pour s'assurer que tous les patients allaient bien.

>> Si tu savais...

_________________

"It's only just a crush, it'll go away
It's just like all the others it'll go away
Or maybe this is danger and you just don't know
You pray it all away but it continues to grow

I want to hold you close
Soft breath, beating heart
As I whisper in your ear
I want to fucking tear you apart"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1450-rix#27597http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t213-gabrielle-kreizler-rix#2485http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1241-rix-xehanort-calebhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t216-gabrielle-kreizler-rix




Messages : 2557
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Stanislas K. Lannister
Dons : Immortalité. Maniement de la lumière, des flammes.

MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION] Dim 08 Fév 2015, 21:47

Rix et Zexion avaient beau avoir l'air brutal, spontané, il ne fallait pas douter que cette apparente inaltérabilité dissimulait des esprits quelque peu torturés, et plus que prompts à cogiter. Il fallait dire que l'existence ne leur avait pas toujours fait de cadeaux... Les épreuves rendaient les gens farouches et prudents, mais entre grands brûlés, on se reconnaissait et on se soutenait... Le duo avançait lentement, mais sûrement. Malgré la carapace qu'ils s'étaient forgés, ils restaient attirés l'un vers l'autre. Stannis était plus que bourru, et carrément désagréable lorsqu'il s'y mettait, mais sans doute Rix percevait-elle qu'il ne lui ferait jamais intentionnellement du mal. Il deviendrait peut-être odieux, à force de jalousie ou d'une humeur noire, mais il était plus homme à la défendre. Il était l'exact opposé de Benedict, qui, sous une enveloppe distinguée et attentionnée, préparait la pire des trahisons. Stannis n'était pas homme à jouer avec les gens.
Stannis était aussi long à la détente, mais c'était bien la preuve qu'il ne parlait désormais pas à la légère, à Rix. Inutile de dire qu'elle pouvait lui faire confiance. C'était à se demander si Lannister serait capable de mentir, même si sa vie en dépendait.

« Ce n'est pas tant le fait que tu le sois ou pas, qui pose un problème pour le moment, Stannis... c'est plutôt le fait que nous sommes censé être des adversaires. J'aimerai que ce soit moins compliqué. » commenta-t-elle.

Au moins me crois-tu...

Il se contenta de ce commentaire, sur un ton amer. Pour ce qui était du caractère compliqué des choses, disons qu'il avait l'habitude que les événements empruntent toujours le chemin le moins évident et aisé à franchir. Mais une fois de plus, il ne se laisserait pas abattre. D'une certaine façon, il se sur-estimait, car le fer se briserait beaucoup plus tôt qu'il ne le pensait.

« J'en ai aussi, dont un particulièrement tenace... Tu n'es pas plus en sécurité avec moi, que moi avec toi. » ajouta-t-elle, avec des gestes apaisants.

Je vois de quoi tu parles, acquiesça-t-il, sans se douter qu'ils avaient peut-être même des ennemis communs.

Zexion évoqua sa femme, non sans crispation, mais fort heureusement, Rix avait l'air compréhensif et patient. Il la regarda se repositionner sur le lit, l'air un peu rassuré.

« Merci de prendre ces risques pour moi. Tu ferais mieux de partir, elles ne vont pas tarder à faire leur tournée nocturne. » conclut-elle.

Stannis approuva. Il aurait voulu dire quelque chose, mais une fois encore, il déplorait son propre manque d'éloquence. Aussi choisit-il de s'approcher d'elle, pour lui dérober un dernier baiser. C'est à cet instant qu'ils entendirent un bruit dans le couloir, tout près. De toute évidence, les infirmières étaient ponctuelles, voire même en avance. Stannis se crispa et se recula, avant que leurs lèvres n'aient pu se toucher. Il la regarda avec intensité, en signe de salut, avant de s'écarter. L’infirmière semblait sur le point d'ouvrir la porte, et il ne souhaitait guère être identifié, dans l'immédiat. Il retourna vers la fenêtre et il disparut, comme il était venu. Après tout, il était sûr de revoir Rix, bientôt. Une fois de plus, il se trompait...


FIN

_________________











"I think a lot. I notice everything. But I never said a word."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t608-zexionhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t38-zexion-warrior-of-lighthttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-algernon-benedict-judsen#138http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1403-zexion#27116http://dafael.wordpress.com/



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION]

Revenir en haut Aller en bas

[CLOS] A chacun sa fuite, son Enfer. [ZEXION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» A chacun son enfer ( Inferno)
» Fuite d'huile PX Besoin aide !
» Une virée en enfer
» ISOMAC VENUS - PROBLEME FUITE PF
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: HUSC-