XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Articles de presse de Laura H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 198
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Articles de presse de Laura H. Sam 07 Fév 2015, 11:22


Déclarations de Laura H. - Chroniques mutantes (publiées dans le New York Times avec le soutien de Mrs. Red)

Une fois sortis du jeu, le roi et le pion retournent dans la même boîte.



L'Institut Xavier : flammes et cendres
Janvier 2027.

Je suis depuis quelques années déjà, porte-parole de la cause mutante, de l'Institut Xavier au sein de la presse ; mes lecteurs connaissent mes avis, parfois tranchés, parfois plus subtils. Aujourd'hui est un jour de deuil et de destruction, pour toutes les vies perdues.

Nous autres X-Men, n'avons rien à voir avec l'autre incendie déclaré dans Staten Island. Un autre incendie nous a pris notre bien le plus précieux, presque en même temps : l'Institut Xavier. Là où nous savons qu'était désormais l'Église des Initiés, où s'est déroulée une bataille de mutants contre mutants, sans doute, Initiés contre un groupe secret, quoiqu'on parle aussi de présence de militaires. Si le gouvernement a quelque chose à voir là-dedans, en plus d'autres groupes mutants dont l'existence peine à se concrétiser aux yeux du monde, alors il nous reste beaucoup de choses à élucider, et nous méfier. Les ambiances de guerre sont propices à l'effroi et à certaines choses trop hâtivement classées. Plus que jamais, l'ennemi est à l'extérieur et à l'intérieur.

Mais nous avons été nous aussi touchés. Que les lecteurs se souviennent de Morgoth, qu'ils se rappellent également désormais H, notre feu leader. Nous savons désormais, trop tard, qu'il préparait son coup depuis longtemps : la ruine de notre cause. Et par sa faute, nous avons perdu l'Institut Xavier, et la vie de plusieurs dizaines de mutants, dans un attentat interne qu'il avait soigneusement préparé.

Je ne cherche aucune excuse à cet homme. Je suis et resterai le porte-parole des X-Men, de la cause mutante pacifique. L'ennemi n'est pas nous, les mutants. Parce que deux incendies ont eu lieu, parce que des vies ont été perdues, ne retombez pas dans la paranoïa de la Grande Guerre, dans sa terreur et sa folie. Il existe des mutants qui ne sont pas responsables de tout cela, qui ne croient pas à un monde de guerre mais de paix, qui veulent continuer à l'établir en harmonie avec les humains. Nous sommes faits de la même étoffe, celle des rêves et de l'humanité. Pour le prix que certains extrémistes nous ont forcés à payer, ne condamnez pas tous les autres.

Il serait également faux de croire que les Initiés sont à l'origine de la chute des X-Men, comme certains le disent ici et là dans la presse. Encore une fois, les deux incendies ont été déclarés presque en même temps, et si Morgoth avait été accusé de complicité avec eux, nous n'avons pas de liens envers les Initiés. Ce ne sont pas eux, pour autant que nous le sachions, qui sont à l'origine de nos morts. Les chroniqueurs les plus populaires se précipitent vite sur la moindre information sans pour autant la vérifier, et l'interpréter à sa guise. On est trop prompts à en qualifier certains de terroristes, comme certains mutants autrefois, ou à condamner certains comme ce prétendu Chuchoteur dont l'identité semble avoir été trouvée trop tardivement.

L'Institut Xavier n'est plus mais son esprit est toujours là. Les X-Men aussi. Quoique que vous croyez, il y a des gens qui ne demandent qu'à vivre en paix. Que ces deux attaques ne fassent pas de nouveau régner le chaos et la terreur ; prenez-les comme un signal d'alarme, un rassemblement. Nous avons à lutter. Les X-Men sont toujours du côté de la paix. La trahison d'un leader ne signifie pas la corruption de tous. Nous avons été impuissants, nous ne le serons plus. Nous continuerons notre combat avec à l'esprit, les idéaux instaurés par Charles Xavier et la constitution de ce pays. Je parle autant aux humains qu'aux mutants, et je vous demande de ne pas céder à la panique et à la paranoïa. Notre ennemi est tenace, mais nous sommes de votre côté, bien que nous soyons désormais déchus et abattus. Il y en a encore qui souhaitent la paix, et nous en faisons partie. Nous ne cesserons pas d'accueillir de jeunes mutants perdus.

Certaines paix ne s'obtiennent qu'au sang de la guerre, et malheureusement, celle-ci va peut-être bientôt recommencer.

Laura H.


_________________

1 : Le Maître du Jeu a toujours raison
2 : Même quand le MJ a tort, il a raison
3 : Si un joueur a raison , la règle 1 s'applique prioritairement .
4 : Le MJ ne peut être corrompu qu'à coup de boîtes de cookies
(et des Granola).

:akhad:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Messages : 198
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Articles de presse de Laura H. Mar 02 Juin 2015, 16:42



Soirée d'adieu de Floria Tosca au Lunt Fontanne Theater

24 mai 2027.


C'est, quelque part, une bien triste nouvelle pour les amateurs d'art lyrique. Floria Tosca, connue simplement sous le nom de scène de Tosca le plus souvent, a annoncé son retrait du monde de la musique. La cantatrice s'est fait connaître aussi bien pour son chant que son jeu, dans de nombreux opéras, et également pour la création d'un opéra homonyme, semi-biographique aux dires des rumeurs. A moins qu'il ne s'agisse d'un simple buzz publicitaire, la diva a choisi de mettre un terme à sa carrière le 31 mai prochain au Lunt Fontanne Theater, qui accueille en temps ordinaire le musical Neverland. A l'annonce publique de ce dernier concert, l'artiste a bien voulu nous accorder une interview, en plus de dévoiler le programme de ce concert.


Journaliste :
Tosca – je crois que vous préférez qu'on vous nomme ainsi – l'annonce de votre départ du monde de l'opéra a provoqué quelques vagues dans le milieu. Il n'y avait aucun signe avant-coureur...

Tosca : Vraiment ? Je n'ai pourtant pas renouvelé mon contrat avec le Metropolitan Opera de New York, et ne suis programmée à aucun moment, aucun endroit, de la saison 2027-2028.

J : Pourquoi cette décision ? Votre carrière est florissante, vous avez eu l'occasion d'aller plusieurs fois à l'étranger, et vous êtes un des noms les plus connus.

T : C'est un choix purement personnel, une lassitude du métier. J'ai envie de me consacrer à autre chose. On m'avait proposé le cinéma, par exemple, fut un temps. Mais je souhaite surtout me retirer de la scène publique.

J : Et refaire une apparition médiatique dans quelques années ?

T, avec un rire un peu moqueur :
Il ne faut jamais dire jamais, mais ne comptez pas trop là-dessus. Je ne suis plus à mon aise sur scène ; je souhaite simplement me consacrer à d'autres domaines.

J : Peut-être attendez-vous un enfant, ou de vous marier...

T sourit : Bien tenté, mais ce n'est pas le cas.

J : Parlons de votre futur dernier concert. C'est assez spécial, toutes les places sont vendues le jour même, l'argent redistribué à une association pour les mutants...vous tourneriez-vous vers la politique ? Vous n'avez jamais, jusqu'à maintenant, pris position dans les événements politiques ou actuels, à part dans la création de votre opéra. Vous supportez la cause mutante, en dépit des derniers faits actuels...

T : Quels faits ? Les Jeux Olympiques et leur conclusion désastreuse ? Les derniers attentats ? La remontée du FME ? Nous ne sommes plus dans un monde où le divertissement devrait être une priorité. Tous les derniers événements, comme vous dites, témoignent d'autres préoccupations bien plus graves. Les vies sont plus importantes que le chant. Et oui, je supporte la cause mutante, en étant une moi-même. Je n'admettrais pas que des extrémistes tentent de nous tuer à cause d'une simple différence, comme on le faisait dans le passé. Ni qu'on ramène des camps comme pendant la seconde guerre mondiale ; il serait temps d'apprendre à vivre en une véritable tolérance, non, une acceptation. L'acceptation est différente de la tolérance. Les Jeux Olympiques ont sûrement été trafiqués, quelle autre meilleure occasion qu'une exposition publique de mutants pour la première fois ? On s'en prend toujours aux boucs émissaires les plus évidents.

(La journaliste a mis du temps à reparler ; c'est la première fois que la chanteuse affirme aussi ouvertement ses positions, et surtout, déclare être une mutante. Le choc de la déclaration finit par se dissiper.)

J :
… Excusez-moi, ça a été assez surprenant et inattendu. (Elle rit, gênée, puis redevient sérieuse ; Tosca reste impassible.) Alors, que pensez-vous des...Initiés ? Et est-ce que vous allez agir de façon beaucoup plus active au sein des mutants, des X-Men par exemple ? La confiance en eux est assez déchantée, ces derniers temps.

T, assez sèche :
L'histoire n'est qu'une répétition, et vous le savez. Quand ont été nos dernières guerres ? Envers quels types de gens ? Je ne compte pas rejoindre les X-Men. Des Afro-américains étaient là aux JO d'avant 1945 ; ça n'a pas empêché Hitler de les mettre dans des camps. La peur, le manque de connaissance, sont toujours les défauts qui mènent à croire tout et n'importe quoi. Les conflits sont partout. Il serait peut-être temps d'admettre qu'une deuxième Grande Guerre a déjà commencé. Et de cesser de croire que cela demeure la faute des mutants, avant tout. Il n'y a pas d'intérêt à dévorer les humains ; on ne veut que vivre en paix. La nouvelle chef des X-Men a parlé d'unifier la communauté mutante, dit-on. Je ne peux qu'approuver ses dires. Mais pas pour nuire aux humains : pour vivre en paix avec eux.

J, assez déstabilisée : Je comprends...

T : J'en doute. (Un silence des deux côtés.)

J : ...Votre talent pour le chant...

T : Je le dois à un travail prolongé et ardu, et non au gène X, de même que n'importe quel humain doit ses petits talents à son travail, ou de la chance. Peut-on revenir au concert ?

J : ...Nous avons pu examiner le programme que vous nous avez fourni. Il est assez étonnant de voir qu'il contient des chansons de variété et de musicals, alors que vous venez du monde de l'opéra.

T :
Il n'est pas mauvais de s'élargir à de nouveaux horizons. C'est un concert d'adieu, et j'étais libre de choisir ce que je voulais y donner. Cela a été construit comme une évolution. Certaines chansons sont délibérément là pour parler du monde dans lequel nous évoluons actuellement et la façon dont nous changeons ; d'autres retournent à des thèmes de prédilection, tout simplement. Je n'ai pas voulu redessiner tout ce que j'ai effectué en des années de carrière, mais simplement avoir un programme qui me plairait, et vous plaira, j'espère. On peut toucher par une musique aussi simple, que sophistiquée. Je regrette seulement de n'avoir pu ajouter le duo « War es so schmählich » (« Si grande soit ma peine », de la Walkyrie de Wagner) qui traite de la relation entre un père et une fille, avant tout, qui sont obligés de se séparer par sens du devoir, alors que la fille ne faisait qu'exécuter la plus pure volonté de son père, de manière transfigurée. Le morceau était trop long (NDLR : 14 minutes), et il aurait fallu un deuxième chanteur sur scène. Cela me tenait pourtant à cœur.

J : Vous ouvrez le concert avec le « Phantom of the Opera » et interprétez « Love never dies », du récemment disparu Ange de la Musique. Savez-vous quelque chose à ce sujet ?

T, après un instant de réflexion : Non. Mais c'est un hommage, si telle était votre question suivante.

J : Y aura-t-il quelque chose de spécial après le concert ?

T : Une réception au foyer du bâtiment, mais pas de séance de dédicace ou de choses de ce genre.

J : Y aura-t-il des surprises ? Par ailleurs, vous n'interprétez aucun morceau de votre propre opéra.

T : Oui. Et non, en effet, car cela aurait également nécessité d'autres chanteurs sur scène. Tosca est un opéra en huis-clos, de dialogues et de trios : difficile de l'intégrer.

J : Après cette annonce publique de votre part, ne craignez-vous pas que le lieu du concert soit pris d'attaque, par le FME ? Qu'on tente de vous nuire ?

T : Qu'ils viennent seulement ; alors peut-être vous rendrez-vous compte d'à quel point craindre les mutants pour tout et n'importe quoi, est quelque chose d'absurde. Je ne crains ni les dragons, ni le FME. Et en attentant à un lieu public accueillant des publics variés, je doute que le mouvement anti-mutant se fasse des amis dans la population de New-York.

J : Avez-vous un dernier mot à rajouter ? Un message à faire passer ?

T : Une citation que j'ai retrouvée récemment, de David Bowie. « Tout art est instable. Sa signification n'est pas forcément celle voulue par l'auteur. Il n'y a pas de voix autoritaire, toute-puissante. Il y a seulement de multiples lectures. » C'est à transposer partout ailleurs, et donne à réfléchir.

Programme du concert :

Ouverture : Phantom of the Opera (instrumental) - Angel of Music

Black
- Kari Kimmel
Applause - Lady Gaga
Kinda outta luck - Lana del Rey
« Air de la folie » (extrait de Lucia di Lamermoor) – Gaetano Donizetti
Rebecca medley (extrait de Rebecca) - Michael Kunze & Sylvester Levay
Love never dies (extrait de Love never dies) - Angel of Music

Entracte – Saint-Saëns : Danse macabre

Moments in the woods (extrait de Into the Woods) – Stephen Sondheim
Tourner dans le vide - Indila
Höre Ich Zigeunergeigen (extrait de Gräfin Mariza) – E. Kalman
Black to gray - Kari Kimmel
Le monde est stone (extrait de Starmania l'opéra) – Michel Berger & Luc Plamondon

(Sous réserve de modifications)
Concert A last show : Black to Gray, La Tosca (soprano). Lunt Fontanne Theater, 31 mai 2027, 20h. 30-50 dollars, reversés au compte d'une association pour les mutants.




_________________

1 : Le Maître du Jeu a toujours raison
2 : Même quand le MJ a tort, il a raison
3 : Si un joueur a raison , la règle 1 s'applique prioritairement .
4 : Le MJ ne peut être corrompu qu'à coup de boîtes de cookies
(et des Granola).

:akhad:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Messages : 198
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Articles de presse de Laura H. Sam 09 Jan 2016, 18:22



Nouvelle passation de pouvoir chez les X-Men


La flamme mutante continue

27 novembre 2027.



Nous avions eu la tristesse d'annoncer, quelques jours auparavant, l'enterrement de la dernière chef des X-Men, Hélianthème. La mutante, surnommée de manière générale « la Rose des Sables » n'avait été à ce poste que quelques mois, suffisamment toutefois pour laisser une empreinte durable et forte, dans la mémoire. Le deuil des X-Men était largement perceptible à la cérémonie de ses obsèques, à l'Institut Xavier, et ce en dépit de la manifestation anti-mutant venue s'en mêler.

Aujourd'hui, c'est à nouveau une page qui se tourne au sein des X-Men : les nouveaux leaders du groupe ont été officiellement déclarés, et sont d'ailleurs venus dans nos locaux pour clarifier toute présentation, et éviter les rumeurs ou encore la mauvaise presse engendrée lors de l'enterrement d'Hélianthème. C'est par ailleurs la première fois que les X-Men, pour autant qu'on le sache, connaissent une direction à deux têtes, depuis la création de ce groupe par Charles Xavier et Erik Lensherr. Les deux directeurs sont venus se présenter, et c'est avec une certaine surprise que nous avons pu voir que l'un d'entre eux n'est autre qu'une de nos propres journalistes qui écrivait de temps à autre dans nos colonnes, Laura H.

Alexander Mason –dit Dastan- et Nadezhda : retenez bien ces deux noms, car ils risquent fort de réapparaître dans les différents médias des jours à venir. D'après leurs dires, c'est Hélianthème elle-même qui souhaitait les voir à sa succession, si jamais un événement malheureux devait arriver.

« Hélianthème nous avait nommés en tant que seconds, quelques mois avant toute cette tragédie, » a dit Nadezhda. « Pour assurer la parité : d'un côté un X-Men connu depuis longtemps, aux faits de toutes les décisions se prenant dans une telle organisation, suivant une idéologie précise ; et de l'autre, quelqu'un représentant un côté plus militaire, comme on a pu le voir avec le récent envoi du Capitaine Powell chez nous. Avec l'accord de sa famille, ses instructions, nous prenons désormais le relais, poste maudit ou pas. » Les derniers événements semblent douloureux pour les deux nouveaux chefs, en dépit de leur air solide. « Nous ne laisserons plus de tels drames arriver. Les X-Men ont longtemps représenté un idéal selon les idées de Charles Xavier, un lieu où l'amitié et l'entraide règnent, plutôt que les batailles. Mais c'est terminé désormais. Les temps se durcissent et il faut bien répondre en conséquent. »

La militarisation des X-Men semble donc bel et bien annoncée, ou du moins, qu'ils ne se contenteront plus des observations simples des derniers temps. Mais ce n'est pas la seule surprise de la « conférence » dans nos locaux. C'est au tour de Mason de désormais prendre la parole.

« Nous continuons à être cependant un lieu d’accueil pour tous les mutants. » a fermement affirmé Mason. « Cela a été et sera toujours le but des X-men, et le groupe continuera à défendre les valeurs qui ont toujours été les siennes. Si les dernières attaques ont été particulièrement virulentes, c’est bien la preuve qu’ils existent toujours des êtres en désaccord avec la notion de cohabitation entre mutants et humains chère à Xavier. Notre rôle est donc toujours et terriblement d’actualité. C’est pourquoi, à la suite de ce qu’avait entrepris Hélianthème, le groupe retrouvera prochainement ses quartiers à l’institut Xavier. Entièrement rénovés et sécurisés, les lieux pourront ainsi continuer à recevoir quiconque souhaite notre aide, ou se joindre à notre cause. »

Suite à ces différentes révélations, de nouvelles interrogations ont été posées par nos journalistes à nos deux invités.

Malgré la militarisation, les jeunes mutants seront toujours accueillis chez les X-Men ? Et qu’est-ce qu’ils y apprendront désormais ?

A.M. : « Bien entendu, les jeunes mutants seront toujours les bienvenues à l’institut, quel que soit leur âge ou leur mutation. Leur apprentissage et leur sécurité restent nos priorités absolues. Cependant, au vu du contexte actuel, les élèves seront également davantage préparés à la réalité des conflits, sous notre étroite surveillance ainsi que celle de professionnels. Nous continuerons en outre à leur dispenser une formation basée sur l’ouverture d’esprit et le respect de l’autre. Ces deux aspects de l’enseignement se complétant et étant, selon nous, inutiles l’un sans l’autre. »

Vous parlez de réalité des conflits...la militarisation, à laquelle semblait farouchement opposée Hélianthème, mais aussi Charles Xavier en son temps, est-elle vraiment prévue ?

N. :
« Comme vous le savez, nous avons déjà le capitaine Powell dans nos, rangs qui pourrait représenter l'armée, ou l'Etat, à lui tout seul. Je suis également une ancienne militaire, et toujours en contact dans ce milieu. Avant, on aurait pu continuer à refuser cette idée, mais il faut s'y résoudre : on ne trouvera pas la paix par la paix. Ne serait-ce que pour éviter de nouvelles pertes, c'est l'offensive qui doit primer sur la défense. Ça ne veut pas dire qu'on va y perdre notre âme, mais ce serait la pire des erreurs, de ne pas se préparer au pire. Vous pensez vraiment pouvoir y arriver sans avoir de sang sur les mains ? A la guerre, comme à la guerre. Nos étudiants, nos X-Men, apprendront réellement à se battre. Il est temps d'entrer de nouveau en résistance, que ce soit face au FME ou à de nouvelles menaces plus sérieuses. »

A propos du FME, il y a eu rumeur d'attaques, d'enlèvement...il y a encore peu de temps. Sans compter la manifestation anti-mutants à l'enterrement.


N. hésite une seconde : « Nous protégerons tous les mutants que nous pouvons, contre ces fanatiques. Ils se portent préjudice à eux-mêmes, mais aussi aux autres humains. Ils n'obtiendront jamais le même pouvoir que par le passé, et il ne faut pas se laisser atteindre par leur propagande. Ils nous ont attaqués, et ils auraient tué femmes et enfants sans hésiter. En quoi est-ce juste ou moral ? »

Aux obsèques d'Hélianthème, il y a eu aussi beaucoup de remous, en-dehors de cela. Des coups portés au milieu du chagrin des amis...

N. : « Eh bien, on ne pouvait prévoir que certaines réactions seraient si violentes. Dues au chagrin, sans doute. D'autres se croyaient... »

Quelqu'un aurait désigné l'assassin de Sveda, entraînant une bagarre, tout de même !


A. M. : « Dans ces moments d’émotions et de souffrances, il est facile de se laisser emporter par la colère ou le chagrin. Hélianthème était adorée par beaucoup, et sa mort brutale n’en a été que plus choquante et douloureuse. De telles réactions sont donc tout à fait compréhensibles, bien que regrettables, mais nous sommes après tout tous humain. Néanmoins, il s’agit d’essayer de garder la tête froide, et de ne pas croire toutes les rumeurs qui peuvent circuler actuellement. Nous appelons donc chacun, X-men ou autres, à ne pas porter de jugements hâtifs, et à laisser les autorités compétentes faire leur travail. Mais c’est une promesse : vous pouvez être certain que tant qu’il y aura un X-man debout, les coupables ne resteront pas impunis.




_________________

1 : Le Maître du Jeu a toujours raison
2 : Même quand le MJ a tort, il a raison
3 : Si un joueur a raison , la règle 1 s'applique prioritairement .
4 : Le MJ ne peut être corrompu qu'à coup de boîtes de cookies
(et des Granola).

:akhad:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Articles de presse de Laura H.

Revenir en haut Aller en bas

Articles de presse de Laura H.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tous les articles de presse sur Fort Boyard 2011
» Photos + articles de presse Elisa 2
» Articles de Presse
» Articles de presse
» Articles de presse saison 7 (Spoilers Possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Presse-