XMH : The After Years
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Thalès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage




Messages : 214
Date d'inscription : 24/02/2015
Identité : Capitaine Powell
Dons : Contrôle de la gravité terrestre

MessageSujet: Thalès Mar 24 Fév 2015, 11:28


THALES




♣ Nom : Powell.

♣ Prénom : Inconnu, appelez-le "capitaine".

♣ Age : 45 ans.

♣ Nationalité (origines) : Américaine (origines britanniques).

♣ Orientation sexuelle : Bi.

♣ État civil : Divorcé.

♣ Taille et poids : 1m90, 83kg.

♣ Profession : Militaire en retraite, depuis quelques années. Présentement chauffeur de taxi.

♣ Groupe : X-Men.

♣ Rang: Classe 2.

♣ Capacités : Thalès est capable d'accroître ou baisser la gravité, à proximité.
Il peut rendre la gravité si importante pour la personne ciblée, que celle-ci ne pourrait plus se déplacer, ou se sentirait par exemple écrasée sous son propre poids. Il serait capable de faire "atterrir" de force un avion, s'il en avait la nécessité, l'énergie et le temps. En effet, plus la zone où il influence la gravité est importante et éloignée, plus l'objet qu'il tourmente est loin ou lourd, et plus il lui est difficile d'utiliser ses capacités.
A l'inverse, il peut rendre la gravité terrestre insignifiante, autour de lui notamment, afin de pouvoir réaliser des mouvements plus rapides, des sauts plus prodigieux, etc. Cela pourrait même quelques fois lui donner l'air de léviter, mais il ne peut pas réaliser cet exploit très haut ou très longtemps.

♣ Ambition : Puisqu'il est associé aux X-Men, il faut croire que Thalès œuvre pour restaurer et sauvegarder une société confortable et en paix. Mais on peut soupçonner qu'il soit davantage égoïste.

♣ Aversion : Comme tout un chacun, il y a un certain nombre de choses qu'il ne supporte pas. S'il ne faut en citer qu'une, il s'agira du fait irritant d'être contredit.


Code by Anarchy



Le personnage

On prétend que l'endroit où vit le plus une personne, est assez représentatif de ce qu'elle est. Le capitaine ne vit paradoxalement pas le plus dans la chambre de son logis, mais dans le bureau qu'il y a aménagé. Faire un tour du propriétaire permettrait sans doute de dresser un portrait pour le moins complet de l'homme que beaucoup ont du mal à cerner.
L'ambiance générale de la pièce est pourvue d'un je ne sais quoi de calme, reposant, malgré une sobriété que d'aucuns trouveraient oppressante. Malgré la large fenêtre qui se situe en face de la porte, l'endroit est toujours faiblement éclairé. Le meuble principal de la pièce est un bureau en bois massif, où sont entreposés divers cahiers, papiers ainsi qu'un ordinateur portable. La salle est selon toute vraisemblance destinée à un usage plus professionnel que privé.
Malgré son absence de chaleur, on y découvre, ici et là, quelques indices sur la personnalité du propriétaire des lieux. D'abord, la bibliothèque qui se dresse derrière le bureau, bien qu'elle ne soit pas énormément remplie, comporte des ouvrages destinés à accroître le savoir de leur lecteur, dans des domaines variés, de la mécanique à la cuisine, ainsi que des livres classiques. L'homme aime s'instruire, il n'est pas dénué de poésie, et pourtant, il n'en fait pas une priorité. Le bureau n'est pas ornementé d’œuvres d'art, mais de photographies ou de miniatures d'automobiles.
Dans une des extrémités de la pièce, un bar fermé propose différentes boissons alcoolisées, du tabac, mais aussi des médicaments. Il souffre. Tous les moyens sont parfois bons pour passer outre la douleur. Pourtant, il essaie de ne pas devenir dépendant d'un vice ou d'un autre. La raison semble faire partie intégrante de cet endroit. L'homme semble quoiqu'il en soit plus préoccupé par des centres d'intérêts concrets, sportifs, « virils », que par l'art et la nourriture de l'âme.
Il y a un sofa posé contre l'un des murs de la pièce. Visiblement, il lui arrive de dormir ici. Ou peut-être ne fait-il qu'écouter de la musique ? Sur un chevet à proximité, un lecteur de musique quelconque joue régulièrement le même morceau :


« A tear », de Mussorgsky.


Comme déjà dit, la pièce n'a rien de très personnel, au demeurant, un ou deux cadres contenant des photographies sont disposés ici et là. Un des cadres, mis en évidence, représente Thalès accompagné d'une jeune femme.
Lui est assez fringuant sur cette image, qui date de plusieurs années. Il fait moins attention à son allure, dorénavant. Il affectionne davantage les tenues sombres, parfois en cuir, qui ne gênent pas ses mouvements. Tous deux marchaient, le regard un peu ailleurs. Il a une barbe naissante, poivre et sel. Il ne cherche pas à paraître plus jeune. Les épreuves qu'il a traversées ont marqué ses traits quelconques pour certains, séduisants pour d'autres. Il sait charmer lorsque la nécessité se présente. Il a le sourire facile, même lorsque le cœur n'y est plus. Un sourire tendre et diablement communicatif. Certain(e)s se sont damné(e)s pour celui-ci. Mais son regard bleu charron ne devient que trop souvent métallique. Il aurait pu être un gentleman, mais il est un soldat. Sa haute stature et sa carrure assez robuste ne sont pas trompeuses.
La fille sur la photo s'appelle Anne. Il s'agit de sa nièce. Bien qu'ils se voient moins, depuis quelques temps, bien que beaucoup les sépare et qu'elle semble devenir froide comme la neige, il veut croire que le complicité d'autrefois n'est pas perdue. Il sait qu'il n'est plus présent comme il l'était, dans sa jeunesse. Pourtant, elle demeure, à ce jour, l'enfant qu'il aurait aimé avoir.
Il n'est pas toujours présent. Il n'est pas toujours juste. Il en a même fait baver à sa famille. Mais il sera toujours là pour elle. Il a conscience qu'il n'a pas toujours été un cadeau. Ses proches, comme ceux qui viennent de le rencontrer, ne peuvent être que marqués par son caractère changeant, imprévisible. Le capitaine combine de façon alternée la délicatesse de l'éloquence et le franc-parler brut, quand il ne préfère pas se complaire dans le mutisme. Il prend sur lui, pour ne plus céder à la colère, mais ses vieux démons le traquent toujours, et l'emportent parfois sur sa volonté.




Sous ses airs accommodant et neutre, se dissimule un être autoritaire qui ne supporte pas l'irrespect en général. Plus égoïstement, il ne tolère que difficilement qu'on le contredise ou qu'on lui désobéisse. Il n'a pas la prétention d'être infaillible mais il s'efforce toujours de faire ce qui doit l'être, sans prendre en compte les notions surfaites et archaïques de bien et de mal.
Rêveur triste, il n'a malgré tout jamais baissé les bras. Il ne fera pas cette faveur à ses rivaux. Au fond, il ne veut que peu de choses : subsister, protéger les siens. Doté de sang-froid, il ne reculera devant rien pour atteindre cet objectif. Il a combattu des terroristes et des tyrans, toute sa vie. A force de flirter avec les ténèbres, pour les combattre, il s'est quelque peu laissé altérer par elles.
Dissimulées dans un des tiroirs de son bureau, des photographies de personnes qu'il a tuées, ne serait-ce que pendant la guerre, sont entreposées. Certaines images représentent des visages souriants qui n'ont aucune idée de ce qui les attend. Certaines photographies mettent en scène des corps mutilés, sans vie. La personne qui découvrirait ce secret macabre serait rebutée, puis se demanderait s'il ne garde pas ces souvenirs, pour ne pas oublier sa culpabilité. En réalité, cela lui permet de se sentir encore en vie.
L'un des cahiers posés sur le bureau a des pages entières maculées de centaines de hachures.
Thalès est d'avis qu'on ne se remet pas de certaines épreuves. On se contente de vivre avec. Cela ne l'a jamais empêché de tisser des liens nouveaux, car il n'a jamais éprouvé de difficulté à se faire aimer ; cela ne l'a pas non plus empêché d'accepter des missions neuves, mais il le conserve irrémédiablement à l'esprit.
Un miroir est déposé dans un coin de la pièce, près de la fenêtre. Près de la glace, des pansements et des désinfectants sont entreposés. Les blessures, les cicatrices s'entretiennent, et ce même s'il ne laisse personne, en général, découvrir ce qui se cache sous son cache-œil.
Cette pièce, si riche d'informations, est située à l'étage, dans le fond d'une maison somme toute accueillante, propre et lumineuse. Si la fenêtre du bureau est régulièrement ouverte, afin d'accueillir temporairement et nourrir quelque chat errant, la porte, elle, est souvent verrouillée. Il garde jalousement secret ce que dissimule la surface, jusqu'au point de ne donner que très rarement son prénom ; et il offre aux autres ce dont ils ont besoin. Ou plutôt, ce qu'il a besoin de montrer, pour continuer à vivre.

L'histoire

Partie I (1982-2018)




Sur cette photo, apparaissent Thalès et sa sœur aînée, Meredith Woods. Le cliché a été pris avant la grande guerre. Avant les grands tourments. Et pourtant, l'existence, en dehors de la guerre, ne lui a jamais paru particulièrement noire.
Il a grandi dans les années 80. Une enfance somme toute banale. Il paraît que cela forge peu le caractère, mais crée des adultes équilibrés. L'expérience inverse parfois ces états de faits. Son père était quand même un... caractériel. Un homme rustre, implacable, qui voulait le meilleur pour ses enfants, mais qui ne savait pas comment les aimer. Le capitaine a renoncé à compter le nombre de fois où son père lui a collé une raclée. Il ne pouvait pour autant pas se qualifier d'enfant battu... Et au moins sa sœur était-elle préservée. Il faut dire qu'il a été un enfant pour le moins... turbulent. Cela fait longtemps qu'il n'aime pas être contredit, et qu'il ne supporte pas l'autorité. Il a appris à s'assouplir avec les années, sans quoi, il ne serait jamais entré dans l'armée. Et pourtant, quelque part, il s'est engagé uniquement pour diriger.
Déjà, enfant, il se fait remarquer ici et là, à l'école et dans le quartier. Sans commettre de délits, il réalise toutes les bêtises d'enfant imaginables. En vieillissant, on ne peut malheureusement plus qualifier ces écarts de conduite de « bêtises ». Il est expulsé du collège, peu de temps avant d'avoir obtenu son diplôme. Il s'est battu. Il a laissé la colère l'emporter. Les études ne l'intéressent plus. C'est bien sûr intolérable aux yeux de son progéniteur. Il fait quelques fois pleurer sa sœur et sa mère, mais il est insouciant et sans-cœur, comme tous les adolescents. D'ailleurs, ceux qui l'ont vu évoluer avec Gabrielle Kreizler ignorent si les deux jeunes gens se détestent viscéralement, ou si, au contraire, ils ne sont pas inséparables. Ils ont tout fait pour nuire à l'autre, à commencer par la lutte, et pourtant, il leur arrive de paraître un peu trop proches, même pour deux potes. Ils finiront malgré tout par se perdre de vue.

L'année 1997 marque un tournant dans son existence. Il est âgé de 15 ans. Sa sœur rencontre un dénommé Jeremy Woods. Le jeune homme est militaire. Ils ne tardent pas à tomber amoureux l'un de l'autre. Ce Woods, il n'est pas particulièrement facile à vivre, mais il tape curieusement dans l’œil de l'adolescent. Il le voit comme un frère aîné. Étrangement, il écoute ce qu'il lui dit. Woods lui donne le goût de l'armée. Une fois ce projet dans l'esprit, Thalès accepte de reprendre ses études sans faire d'histoire. Ses années au lycée se déroulent de façon ordinaire. Il se fait même beaucoup aimer de ses professeurs et de ses camarades. Un avenir prometteur se dessine pour le jeune homme.
Trois ans plus tard, une petite fille naît. Il s'agit d'Anne, l'enfant de Meredith et de Jeremy. Sa nièce. Il est fou d'elle. Il connaît ses premiers désaccords et conflits avec Tutor, qui refuse d'infantiliser sa fille, ou de lui fournir trop d'affection. Qu'importe, son oncle la gâte en secret.
Et puis, il finit par intégrer l'armée. Ce n'est pas toujours une partie de plaisir, mais il ne regrettera jamais son choix. Là-bas, son caractère s'affirme. Il lui arrive d'être sous les ordres de Tutor, mais il finit par tout faire pour suivre sa propre voie. Il a soif d'indépendance.
Quelques années plus tard, il se marie. Il s'agit du plus beau moment de son existence, jusqu'à présent. Il est très amoureux, et s'efforce d'être un époux attentif. Cependant, il voyage souvent.

En 2009, alors qu'il est âgé de 29 ans, il participe aux conflits en Irak. Les américains appelaient cela la guerre contre le terrorisme. Étrangement, cette expression marque autant Thalès que l'attentat orchestré contre les deux tours, en septembre, huit ans plus tôt.
Il ne mentionne jamais ce qui est arrivé là-bas. Il s'est battu. Il a été témoin de choses que certains n'imaginent même pas. Il a été prisonnier, un peu moins d'un an. Les conditions n'étaient pas humaines. Il a dû – lui aussi – se conduire en bête, pour échapper à cet enfer.
Les troupes américaines se retirent toutes du pays, en 2011. Thalès est alors rentré chez lui depuis quelques temps, mais il n'est plus le même. Sa femme fait tout pour le soutenir, pour le comprendre, mais il la rend folle. Elle demande le divorce, deux ans plus tard.
C'est à cette époque qu'il en fait voir de toutes les couleurs, aux siens. Il a beau aimer tendrement sa sœur Meredith, ainsi que sa fille, il n'agit pas toujours correctement. Il se dispute régulièrement avec Tutor. Celui-ci est d'abord le plus apte à le comprendre et à le raisonner, mais l'accumulation de conflits finit par avoir raison de leur complicité.
Le climat politique n'est pas favorable à l'apaisement des âmes. La guerre, même si elle est très différente, atteint l'intérieur des États-Unis. Certains humains commencent à redouter et à haïr ceux qui sont dotés de capacités spéciales. En 2014, le gouvernement vote une loi sur le fichage des mutants. Paradoxalement, cette loi lui remet les idées en place. Il a tout intérêt à se faire petit, s'il souhaite rester dans l'armée, ou ne pas avoir d'ennuis d'ordre privé. Au reste, ce qu'il s'est passé en Irak appartient au passé. Il paraît, après tout, qu'avec le temps, tout s'en va.

Thalès se tranquillise et se rachète auprès de sa sœur, de ses parents. Il passe beaucoup de temps auprès d'Anne, même si celle-ci commence à avoir un sacré tempérament. Quant à Tutor, les choses ne sont plus les mêmes avec lui, et ne seront jamais comme auparavant. Thalès ne cautionne pas qu'il traite sa fille comme un soldat, ou un automate. Les deux hommes se tirent dans les pattes, mais restent sourds.
Sur le plan affectif, il n'a plus aucun contact avec celle qui a été sa femme. Il va d'aventure en aventure. Il n'éprouve aucune difficulté à se faire aimer. Par les femmes, comme par les hommes d'ailleurs. Pourtant, il n'a rien d'un coureur de jupons. Il n'est pas un amateur du sexe pour le sexe. Parallèlement, sans refouler ou en avoir honte, il reste discret au sujet de sa bisexualité. Cela ne serait que trop mal vu dans l'armée, et puis... Lui-même ne sait pas pourquoi il va chercher autre chose. Lorsqu'il rencontre un homme, et que quelque chose fonctionne entre eux, il ne cherche pas à se montrer particulièrement tendre. Il n'a jamais été passif. Il a des règles à respecter.
Ainsi s'écoule l'existence, jusqu'à ce que des événements bouleversent l'Histoire, à l'échelle mondiale.


Partie II (2018-2025)




Il pleut. La pluie martèle doucement les pierres tombales. L'herbe est glissante sous leurs pas. Au signal, Thalès appuie sur la détente. Une dizaine de détonations rompent le calme obscur des lieux. Ils sont venus pour rendre un ultime hommage à Nick Fury, tombé au nom de la Résistance. Les militaires baissent leur fusil, et la fin de l'enterrement est amorcée. Maintenant que Nick Fury est tombé, il ne sait pas s'ils vont pouvoir se redresser, ou suivre le rythme. L'ennemi monte en puissance. Les sentiments du militaire sont corrects, puisque quelques mois après cette cérémonie, en 2020, les Invisibles prennent le pouvoir.

A 38 ans, il est témoin de l'effondrement de la démocratie. C'était une époque bien sombre. Il se souvient avoir tenté de se rapprocher davantage de sa famille, de la protéger, mais au fur et à mesure que la tension a augmenté, il allait de plus en plus sur le terrain.
Certains militaires se sont pliés au nouveau gouvernement mis en place. Ils voulaient rester sous les ordres du pouvoir officiel et légal. Foutaises. Thalès a choisi de combattre Dryer, le despote. Il ne pense pas avoir pris cette décision par héroïsme. Nul ne saurait lui dicter sa conduite et mettre ses proches en péril sans devenir son ennemi. Nul ne saurait traiter les humains ordinaires comme de la vermine, alors que sa sœur est l'une d'entre eux. Il a entendu uniquement se fier à ses principes et à ses envies. Si l'état devient totalitaire, il ne compte pas devenir son esclave ou son serviteur. Si la loi du plus fort s'installe, il entend être libre comme l'air. D'une certaine façon, dans cette anarchie, il était à l'aise comme un requin dans l'eau. Il n'y avait plus à se sentir coupable d'agir trop spontanément, ni trop violemment. La guerre avait atteint les États-Unis. Alors qu'il était un fardeau pour la société civilisée, les autres le voyaient enfin comme un atout, un dirigeant, un sauveur. Il ne s'est jamais réjoui de cette perte de la liberté et de ces massacres, mais l'existence, quoique plus sinistre et plus périlleuse, était devenue plus simple.
La guerre a duré des années.
Il a mené des missions basées sur la stratégie en bien des lieux. Par-dessus tout, il s'est battu. Cette expérience n'est pas moins terrible que ce qu'il a vécu en Irak, mais maintenant, il est rodé, et surtout, il n'est pas seul. Il a notamment sous ses ordres Charles Augustus Edgeworth, à qui il en fait parfois voir de toutes les couleurs, mais sur lequel il veille néanmoins. Il se bat vaillamment. Il lui est arrivé d'être dans des positions délicates, surtout lorsqu'il combattait en dehors des États-Unis. Il ne s'est jamais vanté de tout ce qu'il a dû faire, pour survivre. Ni des excès qu'il s'est autorisé pour, d'après lui, intimider l'ennemi. Il ne se rappelle plus exactement la date, mais alors qu'il se bat temporairement en Allemagne, les soldats entourent le campement des corps inanimés ou seulement des restes de leurs adversaires. Ont-ils agi spontanément ou sous les ordres de leur capitaine ? Celui-ci n'est de toute façon pas intervenu, comme si cette muraille sanglante était juste. Certains n'ont jamais apprécié ses méthodes, comme Gabrielle Kreizler, qu'il a retrouvée temporairement. Malgré ces passages sombres de l'histoire, il était efficace. On ne lui posait donc pas trop de questions. Rien ne semblait pouvoir l'arrêter, jusqu'au jour où il fut neutralisé. Il a manqué de perdre la vue, de peu.

A la fin de l'année 2024, il séjourne quelques semaines dans un hôpital, peinant à se remettre de ses blessures. La plus grave se situe au niveau du côté droit de son visage. Il a de la chance que le cerveau n'ait pas été atteint. Il ne verra plus jamais, de ce côté. Adieu une vue intégrale et une appréciation exacte des vitesses, des distances ou des reliefs... Adieu le visionnage de films en 3D, ce qui est certes une perte bien moindre. Finalement, le capitaine a atteint ses limites. Il ne se battra plus.
La fin de la guerre, il y assiste de loin. Les Invisibles sont vaincus, et la paix est restaurée en 2025. On lui répète qu'il a bien du mérite, on lui donne quelque médaille, mais il a raté l'aboutissement de ce pour quoi il luttait. On le met à la retraite, de façon prématurée, sous prétexte qu'il est infime. Et pourtant, tout borgne qu'il est, il y voit clair. Ils craignent son état psychologique. Ils se figuraient que toute boîte à outils a besoin d'un marteau, en temps de guerre, mais maintenant que la paix est revenue, il ne faudrait pas que le marteau devienne nuisible, n'est-ce pas ?
Le capitaine ne réagit pas. Il ne cherche pas à les contredire. Il obéit, docile, cynique. Quand on demande au concerné, ou à ses proches, ce qui est arrivé à son œil ; on obtient différentes versions. D'aucuns prétendent qu'il s'est battu contre un ennemi redoutable. La lutte aurait été épique. Son don lié à la gravité lui était utile contre cette menace Invisible ailée, comme surgie pour le jugement dernier. Certaines de ses plumes célestes échouaient sur le sol, noircies. D'autres content un récit moins transcendant et théâtral. D'après eux, le capitaine n'était même pas sur un terrain de combat. Il était sou, dénué de raison. Il a jugé bon de jongler avec des grenades certes non dégoupillées. Il a perdu le contrôle. Ce qui devait arriver est arrivé. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que Thalès était sous les ordres de Tutor, avant que celui-ci ne prenne également sa retraite. C'est lui qui l'a envoyé où il a été terrassé. Il ne l'oubliera jamais.

Et pourtant, il parvient davantage à conserver son calme qu'autrefois. Tout vient à point à qui sait attendre, n'est-ce pas ? Cette paix a un je ne sais quoi de reposant, bien qu'il s'en méfie. Il trouve qu'elle est arrivée trop soudainement, presque trop facilement. Les politiciens semblent pressés de tout oublier.
Lorsqu'il apprend, à la télévision, qu'un attentat a été orchestré contre le Président, par un certain Stannis Lannister ; il n'est pas étonné.


Partie III (2025-2027)




Le ciel cobalt est souillé par la cendre qui s'y propage. La fumée est blanche, signe que l'incendie s'est arrêté. Thalès baisse les yeux jusqu'à la source de ce brouillard de mauvais augure. C'est un bâtiment en partie en ruines. Ici et là, des corps sont encore extraits des décombres. L'Institut Xavier a été sauvagement attaqué. Ils s'en sont pris à des gosses. Certains membres des forces de l'ordre observent cette zone sinistrée, d'un air nauséeux. Le capitaine reste impassible, le regard simplement hanté. Il a été appelé par les membres – non corrompus – du gouvernement. Ils ont besoin de soldats loyaux, pour réagir et les aider. Quand on lui a parlé de l'attaque, il est venu sur le champ. Il était déjà trop tard. Le monde prendra enfin conscience que cette paix n'était qu'un mirage.
Ceux qui veulent résister se tournent de nouveau vers lui. Étrangement, il n'est plus hors-course. Qu'importe, il ne se montrera pas susceptible ou rancunier. On ne le sort pas réellement de sa retraite. On lui confie une mission spéciale, dirons-nous. Mais il l'accepte, sans trop hésiter. Il est temps que les choses changent pour de bon. Au moins, lui, fera ce qui doit l'être.
Depuis deux ans, il ne brille pas par son activité. Il a suivi l'évolution nationale de loin. Certains articles lui ont fait froncer les sourcils. La succession rapide de plusieurs leaders des X-Men l'a interpellé. Comme quoi, il faut parfois ne pas négliger de se fier à son instinct. Mais après tout, tout cela ne le concernait pas. Ou du moins, pas directement. Il sait que sa nièce, et Tutor bien sûr, sont liés à ces événements, même s'il ignore encore comment exactement. Il se doute qu'ils n'ont pas les mains propres, mais qui est-il pour juger ?
Il avait quelques occupations, malgré tout. Edgeworth ne s'est pas contenté de rester un soutien, lorsque le capitaine a tout perdu. Il lui a donné de quoi travailler, de quoi vivre. L'homme avait besoin d'un chauffeur discret et personnel, pour se rendre à certaines affaires. Il a utilisé ses nombreux contacts pour le faire devenir chauffeur de taxi, à temps partiel. Et de toute façon, un médecin agrée l'a jugé apte à conduire. Thalès erre donc dans les rues new-yorkaises, de temps à autres, au volant d'un taxi. Et plus régulièrement, il est présent pour Edge, dès que celui-ci lui demande quelque chose. Il n'apprécie pas énormément que les rapports de force aient été inversés, mais après tout, bien que leurs méthodes soient discutables, les deux hommes ont des intérêts communs. Et puis, que ferait-il sans ce job ?

Un ou deux jours après sa visite à l'institut Xavier, une liasse de journaux est étalée sur son bureau. Il n'a jamais suivi l'actualité de façon aussi assidue. D'une certaine façon, le déchaînement des journalistes l'amuse beaucoup. Après tout, il n'a jamais manqué d'humour, et ce en toutes circonstances.
Il a eu un sourire dans le regard lorsqu'ils ont subitement arrêté le criminel qu'ils traquaient depuis longtemps. Le Chuchoteur n'était-il pas censé être un fantôme insaisissable ? Il a carrément ri lorsqu'ils ont mis la main sur le type responsable du naufrage du Titanic. Comme quoi, la prescription n'existe pas. Commettez une erreur dans la vie, et elle vous suit ad eternam. Ce qui est le plus cocasse, c'est que ce misérable est – comme par hasard – un des conseillers de Stannis Lannister.
Il ne sait toujours pas quoi penser des Initiés. De toute évidence, la perte de l'église du crépuscule l'a beaucoup moins touché. Le gouvernement assure qu'ils ont neutralisé en partie leur ennemi de longue date. D'après eux, c'est Lannister qui a orchestré l'attentat, à l'Institut Xavier. Pourtant, il tentait de s'allier aux X-Men, quelques mois plus tôt... Après tout, un revirement de situation ou une trahison est possible, mais le capitaine trouve cette façon de présenter les choses, assez suspecte. Il a appris, il y a longtemps, que le gouvernement ne veut dire que ce qu'il veut bien. Et il a ses propres idées sur la question, qu'il s'agira de confirmer, ou non. Pour l'heure, les X-Men sont sa priorité.
Une cérémonie est destinée à leur rendre hommage, d'ici peu. Peut-être s'y rendra-t-il. Les derniers membres de l'Institut l'ignorent encore, mais il est bel et bien chargé de garder un œil sur eux, dorénavant. Il est censé les protéger, les endurcir. Il soupçonne une partie du gouvernement de redouter une guerre ouverte, et d'avoir besoin de futurs soldats. Sinon, pourquoi feraient-ils appel à un homme tel que lui ? Le fait qu'ils soient si inquiets lui confirme que les journaux ne disent pas tout. En tout cas, il va aider à reprendre ce groupe en mains. A ses yeux, ce ne sont plus des coqueluches, ni des élèves. Ils sont potentiellement la résistance, l'armée de demain. Ceux qui ne seront pas d'accord avec ses méthodes, devront faire avec, et veiller à ne pas trop le contrarier. Mais pour l'heure, il a quelque chose de plus privé, et certes plus fastidieux, à accomplir. Mais il faut croire qu'il ne sait pas dire non, quand on lui demande un service. Peut-être en apprendra-t-il davantage, après tout, sur tout ce qu'il se passe.

Meredith lui a demandé s'il pouvait cacher son mari, chez lui, pendant une durée indéterminée. Aussi surprenant que cela puisse sembler, il a accepté d'accueillir Tutor.
Le capitaine plie les journaux qu'il était en train de consulter, et les jette dans un coin de la pièce. Un sourire fend ses lèvres. Une énergie et une confiance nouvelles l'assaillent. Les affaires reprennent.


Code by Anarchy






Avatar : David Morrissey
Multi-compte : Oui [♠] Non [ ]
Date de naissance IRL : 1992
Avez-vous lu les règles ? Ça se pourrait.
Comment avez-vous connu le forum ? /




_________________










“This is a joke. This is all a joke.”




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1337-thales#25733http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t978-thales#19346http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-benedict-dantes#19395http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1506-thales#28331




Messages : 95
Date d'inscription : 01/09/2012
Identité : Louisa Lomÿs
Dons : Magie. Projections astrales. Possession. Psychométrie latente.

MessageSujet: Re: Thalès Mar 24 Fév 2015, 12:25

Bienvenue au "gouverneur" :akhad:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t654-murmure#19034http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t88-murmure-magicienne-desillusionnee#448http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t152-jubilee-djinn-murmure#1362http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t162-murmure-magicienne-desillusionnee#1526




Messages : 1775
Date d'inscription : 11/07/2012
Identité : Clov Rayleigh
Dons : Empathie, création d'illusions, matérialisation de pensées

MessageSujet: Re: Thalès Mar 24 Fév 2015, 13:42

Oh, oh ! A la lecture de cette exaltante présentation, je peux d'ores-et-déjà dire que je suis fan du personnage ! Tutor l'est un peu moins en revanche, XD

Bienvenue à toi, mon brave Thalès ! cheers


_________________

"If I speak, I am condemned. If I stay silent, I am damned!
Who am I? Who am I? I am Arlathan!"

XMH Awards 2014:
 

XMH Awards 2015:
 

Version Disney || Version Comics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t69-arlathan-man-of-light#229http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1423-arlathan-man-of-light#27338http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t83-arlathan-man-of-light#403




Messages : 1465
Date d'inscription : 11/09/2013
Identité : Diane Geyer
Dons : Maîtrise du sable / Contrôle du sommeil / Modification du groupe sanguin

MessageSujet: Re: Thalès Mar 24 Fév 2015, 18:11

Voilà quelqu'un d'attendu ! Sans surprise :

La fiche est validée.

Tu peux désormais réserver ton avatar et lister tes capacités. Si tu as besoin de quoique ce soit, ou des questions à poser, n'hésite pas à passer par ici.

On te conseille ardemment de jeter un œil à ce topic, afin de voir qui est libre pour jouer, ou faire tes propres demandes. Des scenarii sont également proposés aux joueurs. Je te conseille de poster une fiche de liens pour t'intégrer au mieux ; les référencements de sujets, eux, sont par .

Il ne me reste plus qu'à te re souhaiter officiellement la bienvenue et surtout, un excellent jeu à NY. Smile



Hélianthème est ravie d'avoir un peu de soutien pour aider les X-Men !

Et Anne rassurée de savoir que son oncle et son père sont ensemble. Very Happy

_________________

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t725-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t449-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t455-helianthemehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t454-heliantheme




Messages : 480
Date d'inscription : 04/09/2012
Identité : Floria Ysé Tosca
Dons : Immortalité - Connaissance instinctive de la vérité historique - Retour dans le temps

MessageSujet: Re: Thalès Mar 24 Fév 2015, 18:26

Re-welcome ! La fiche est plus qu'intéressante, et ça va donner de belles réunions de famille -->

_________________

   
This is the end.

Tonight the music seems so loud. I'm never gonna dance again, guilty feet have got no rhythm.
And waste a chance that I've been given, so I'm never gonna dance again

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t926-la-toscahttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t111-la-toscahttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t115-la-tosca-fantome-seaworthhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t114-la-tosca




Messages : 214
Date d'inscription : 24/02/2015
Identité : Capitaine Powell
Dons : Contrôle de la gravité terrestre

MessageSujet: Re: Thalès Mar 24 Fév 2015, 18:52

Citation :
On te conseille ardemment de jeter un œil à ce topic...

... C'est une plaisanterie ?

Merci à tous Wink

_________________










“This is a joke. This is all a joke.”




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1337-thales#25733http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t978-thales#19346http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-benedict-dantes#19395http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1506-thales#28331


Messages : 298
Date d'inscription : 06/09/2014
Identité : Jimmy Novak
Dons : immortalité - Ailes (vol) - Empathie - Guérison/Evacuation - Empreinte

MessageSujet: Re: Thalès Mar 24 Fév 2015, 19:31

Bienvenue, Thalès! *s'envole très vite, on ne sait jamais*

_________________
“Evil begins when you begin to treat people as things.” Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

Thème: Optimist - Zoë Keating

Avatar and signature by Zexion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t837-castiel#16628http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t850-castiel#16845http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t848-castiel-guerisseur-a-l-ouesthttp://plumederenard.hautetfort.com/




Messages : 697
Date d'inscription : 03/09/2012
Identité : Anne Woods
Dons : Métamorphe / Mémoire génétique/ Cris

MessageSujet: Re: Thalès Mar 24 Fév 2015, 20:38

Arlathan a écrit:
Tutor l'est un peu moins en revanche, XD

Salut Cap'tain. Contente de te voir dans le coin tonton.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t634-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t95-anne-woods-la-petite-sirenehttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t324-ligeia-anne-woodshttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t100-anne-woods-la-petite-sirene



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Thalès Mer 25 Fév 2015, 12:20

*ouvre la cage à sa joueuse*

J'ai des suées...est-ce dû à ce personnage ou aux travaux x) ??? Pourquoi j'ai fait un saut ici moi...tssss..... :fran:

*remet sa joueuse en cage avec une muselière de préférence :ikon: *

Cela étant, je me réserve le plaisir de lire ta fiche tantôt ♥ Mais je m'attends déjà à ce que cette fiche soit à la hauteur du Gouverneur :tendr:

Bienvenue en tout cas Smile attends moi j'arrive bientôt x) sans contre temps, je serais déjà validée T_T
Revenir en haut Aller en bas




Messages : 214
Date d'inscription : 24/02/2015
Identité : Capitaine Powell
Dons : Contrôle de la gravité terrestre

MessageSujet: Re: Thalès Mer 25 Fév 2015, 13:28

Pourtant, j'ai deux mots à te dire, l'oisillon.
*Salue sa nièce.*
Merci Way, *donne un mouchoir.* :per:

_________________










“This is a joke. This is all a joke.”




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1337-thales#25733http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t978-thales#19346http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t54-zexion-roxas-axel-benedict-dantes#19395http://xmh-the-after-years.forum-gratuit.tv/t1506-thales#28331



Invité

Invité


MessageSujet: Re: Thalès Mer 25 Fév 2015, 18:44

(Re) Bienvenue, Capitaine !

Eh bien, ça promet du mouvement *-*
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Thalès

Revenir en haut Aller en bas

Thalès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Théorème de Thalès pour les nuls
» Le Secret de la Pyramide de Barry Levinson (1985)
» Empty room + Lines + Thalès

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
XMH : The After Years :: Fiches validées :: X-Men-